Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 19:00

alfa_romeo_4c_2013_02.jpg

 

Le groupe Fiat profite d’avoir Alfa Romeo et Maserati dans le même giron pour offrir quelques synergies intéressantes à l’ancien constructeur de Milan. Cela a donné en 2007 les 8C Competizione et Spider, produites dans l’usine de Maserati à Modène. Cette décision se justifiait d’autant plus que la 8C utilisait le châssis de la GranTurismo et l’ensemble moteur/boîte de la GranTurismo S commercialisée l’année suivante. Pour l’Alfa 4C, la donne est différente. Aucun élément n’est partagé avec Maserati mais pour une question de prestige, Alfa Romeo et Maserati ont choisi de renouveler l’expérience en situant le lieu de production de la 4C à Modène.

Coupé sportif l’Alfa Romeo 4C est apparu pour la première fois sous forme de « concept car » à l'exposition automobile de Genève puis au Salon de Francfort en 2011. Au moment de la dessiner, le centre de style Alfa Romeo affirme s’être inspiré de la mythique 33 Stradale. Les deux ont pour principaux points communs des dimensions de petite voiture et un moteur logé en position centrale arrière. La version définitive de la 4C a été présentée au salon de Genève en mars 2013. Une version de série est disponible depuis septembre 2013.

L’Alfa Roméo 4C, coupé biplace à propulsion, se positionne comme une concurrente de la Lotus Elise et de la Porsche Cayman. Elle est produite en très petite série à la cadence de 3 500 exemplaires par an dans l'usine Maserati de Modène. D'un point de vue esthétique, elle se distingue surtout par sa calandre atypique et par son profil ultra compact (3,99 mètres de long, 1,86 m de large et moins d'1,20 m de haut). L’empattement est de 2,38 mètres.

La 4C utilise un nouveau moteur de 1 742 cm³ TBi tout en aluminium, qui, monté en transversal en position centrale arrière, développe une puissance maxi de 240 ch à 6 000 t/mn et un couple maxi de 350 Nm entre 2 100 et 4 000 t/mn.  Grâce à l'utilisation de fibre de carbone et d'aluminium pour le châssis et de fibre de carbone et fibre de verre pour la carrosserie, la 4C ne pèse que 895 kg (à sec). Ce rapport poids/puissance, inférieur à 4 kg/ch, lui permet de réaliser le 0 à 100 km/h en 4,5 secondes et d'atteindre une vitesse de pointe maximale de 258 km/h.

 

alfa_romeo_4c_2013_01.jpg

 

Côté transmission, L’Alfa Roméo 4C est équipée d'une boîte six-vitesses Alfa TCT à double embrayage. Ce système se comporte comme si l'on disposait de deux boîtes distinctes. La vitesse est engagée alors que le rapport précédent est encore en prise, afin d'éviter toute latence. Les commandes « shift paddles » (palettes) sont situées derrière le volant.

Déjà présent sur la MiTo et la Giulietta, le système DNA (pour « Dynamic, Normal et All weather ») permet de choisir entre trois modes de conduite : « sportive », « normale », ou bien « toutes conditions climatiques ». Un quatrième mode, « Race », est disponible. Ce dernier permet de déconnecter toutes les aides à la conduite. Dans les faits, le sélectionneur DNA fait varier la dureté de la direction, des suspensions, la réponse à l'accélération et la consommation. Alfa Romeo a l'intention de faire de ce coupé sportif, l'ambassadeur de la technologie DNA.

L'aérodynamique a été particulièrement soignée. Le Cx de la voiture est de 0,34 est le meilleur jamais enregistré sur un véhicule avec des charges déportantes. De plus le châssis entièrement en carbone (la base du châssis ne pèse que 60 kilos) propose une rigidité très élevée pour une voiture de série.

Côté habitacle c’est un peu la déception. Un intérieur dépouillé n’a rien de choquant puisqu’il est même nécessaire à l’obtention d’un régime minceur. Toutefois le choix des matériaux et de certains composants ne sont pas tout à fait digne d’une production Maserati comme se plait à le dire son constructeur.

Question de prix il faut compter aux environs de 52 000 Euros avec de nombreuses options disponibles dont deux packs de « personnalisation ». Le premier appelé « Lusso »  (2500 Euros) contient les sièges sport bi matière cuir/microfibre. Le deuxième « Racing » (3 600 Euros) contient la suspension sport et l’échappement racing avec en prime les sièges sport en cuir.

 

alfa_romeo_4c_2013_03.jpg 

alfa_romeo_4c_2013_04.jpg

 

alfa_romeo_4c_2013_05.jpg 

alfa_romeo_4c_2013_06.jpg

 

alfa_romeo_4c_2013_07-copie-1.jpg

 

 

alfa_romeo_4c_2013_08-copie-1.jpg

 

 

alfa_romeo_4c_2013_09.jpg

 

 

alfa_romeo_4c_2013_10.jpg

 

 

alfa_romeo_4c_2013_13.jpg

 

 

alfa_romeo_4c_2013_14.jpg

 

 

alfa_romeo_4c_2013_15.jpg

 

 

alfa_romeo_4c_2013_11-copie-1.jpg

 

 

alfa_romeo_4c_2013_12.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 



Repost 0
Published by jp echavidre - dans VOITURES DE LEGENDE
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens