Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 14:25

Cecile-Duflot-bloque-les-loyers.jpg

 

 

Après la hausse de l'Allocation de rentrée scolaire, la baisse des salaires des ministres ou encore la limitation des contrôles d'identité, une autre promesse de campagne de François Hollande est en passe d'être tenue. Dans un entretien au quotidien « Libération » Cécile Duflot (Ministre du Logement) annonce en effet lundi 4 juin que le gouvernement entend bloquer par décret, dès la rentrée prochaine, les tarifs à la relocation. Bien sur, sous prétexte de mettre en œuvre « des dispositions d’urgence » le gouvernement fait passer un certain nombre de mesures, souvent les moins couteuses, mais en tous cas celles qui ont été promises par le candidat Hollande. A quelques jours des élections législatives, c’est habile !..

"Il s'agit d'une disposition d'urgence pour répondre à la crise du logement qui pèse sur les ménages", annonce la ministre du Logement. "François Hollande avait promis l'encadrement des loyers et c'est dans cet objectif que s'inscrit ce projet de décret", justifie-t-elle. Le décret, présenté fin juin en Conseil d'Etat, serait publié mi-juillet pour entrer en vigueur à la rentrée. Ne seront concernés que les tarifs à la relocation. Autrement dit, les propriétaires ne pourront plus profiter d'un changement de locataire pour les augmenter à leur guise et le nouvel entrant sera soumis au même tarif que le sortant. Son loyer ne pourra augmenter qu'en fonction de l'indice de référence (IRL) publié par l'Insee et adossé à l'inflation, comme le réclamaient les associations.

Une grande loi sur le logement en 2013

Selon l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne, les loyers ont progressé de 2,4% en région parisienne en 2011, un niveau supérieur à la valeur moyenne de l'IRL (+1,7%) en raison notamment d'une hausse moyenne de 6% "à la relocation". Une situation qui n'est plus supportable selon la ministre, qui prend exemple sur nos voisins pour justifier cet interventionnisme du gouvernement. "A l'inverse d'autres pays européens où les loyers sont régulés, on est en France dans une situation intenable, où il est devenu impossible de se loger pour les jeunes et pour beaucoup de ménages, qui doivent fuir Paris et les grandes agglomérations", dénonce-t-elle, évoquant un marché locatif français "embolisé".

Cécile Duflot ne fait ici que reprendre un constat développé pendant la campagne par François Hollande. En janvier, le candidat socialiste avait ainsi annoncé vouloir "encadrer par la loi" les loyers "dès la première location ou à la relocation" dans les zones où "les prix sont excessifs", autrement dit l'essentiel de l'Ile-de-France, une partie de Provence-Alpes-Côte-d'Azur et la côte basque. Il avait ensuite précisé fin avril que ces montants ne devraient "pas dépasser la moyenne des loyers pratiqués dans le quartier pour un logement similaire", avertissant que "dans les zones où les loyers sont manifestement surévalués, ils devront même baisser au moment de la relocation". On n'en est pas encore là. "La grande loi" sur le logement ne sera pas prête avant 2013.

Manœuvre électoraliste

A droite, on n'a pas manqué de critiquer la décision du gouvernement. Au Front national, on y voit ainsi une manœuvre "électoraliste". "C'est prématuré comme annonce. C'est pour les élections législatives, pour rassurer un électorat d'extrême gauche", a affirmé le vice-président du FN Louis Aliot sur BFMTV et RMC. Le FN propose la "création d'un fonds qui permettrait de garantir les cautions et de rassurer à la fois les propriétaires et de permettre à des familles nécessiteuses, ou à des primo-accédants, de pouvoir louer sans passer par des difficultés". Jean-François Copé, lundi matin, n'avait pas grand-chose à proposer, mais des critiques à formuler. Le député-maire de Meaux a ainsi "alerté les Français sur le fait que se multiplient les promesses un petit peu électoralistes et dont l'imprécision devient préoccupante". "Attention au contenu de ces mesures", a insisté le secrétaire général de l'UMP. "Elles sont tellement floues qu'on ne sait pas ce dont il s'agit". "S'il s'agit d'éviter les augmentations abusives de loyer, c'est le bon sens même", a poursuivi celui qui se rêve en leader de l'opposition. "En revanche, s'il s'agit de s'acheminer vers un blocage complet des loyers, il y a un risque qu'il n'y ait plus de propriétaires pour louer leur logement".

 

 

Source : laJDD.fr  04-06-2012

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

 

 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Société
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens