Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 16:00





Yemen-Guerre-Trois-fronts-pour-les-usa.jpg




L'attentat raté du 25 décembre et les révélations du présumé terroriste sur ses liens avec Al-Qaïda dans la péninsule arabique a placé le Yémen sur le devant de la scène. Pour leJDD.fr, Dominique Thomas*, spécialiste des mouvements islamistes, analyse la présence de la nébuleuse terroriste dans le pays.

 

 

Le monde semble avoir découvert la présence d'Al-Qaïda au Yémen avec l'attentat raté du 25 décembre dernier…


Surtout en France! Les Etats-Unis ont en mémoire les attaques de l'USS Cole le 12 octobre 2000 et de leur ambassade en septembre 2008. La présence d'Al-Qaïda au Yémen est ancienne, voire historique. Oussama Ben Laden a une relation très étroite avec ce pays, notamment parce que son père est Yéménite. Ben Laden compte d'ailleurs dans sa garde rapprochée de nombreux yéménites. Les Yéménites ont aussi joué un rôle important dans les attentats du 11 septembre 2001. Par ailleurs, de nombreux djihadistes de Bosnie, de Tchétchénie, d'Afghanistan et d'Irak ont trouvé refuge dans le pays. La présence d'Al-Qaïda dans ce pays remonte en fait à la création de la nébuleuse terroriste.

 

La nébuleuse terroriste s'est-elle renforcée dans le pays ces dernières années?


Après 2000 et la mort d'un chef d'Al-Qaïda dans un bombardement américain, il y a eu une absence de leadership. C'est en 2006, avec l'évasion rocambolesque de plusieurs militants djihadistes d'une prison yéménite, que le mouvement se restructure sous le label Al-Qaïda. Enfin, en 2009, on assiste à la fusion entre les branches saoudienne et yéménite d'Al-Qaïda.

 

 

Existent-ils des liens entre Al-Qaïda et les différentes tribus ou des mouvements séparatistes**?


Contrairement à ce qu'affirment les gouvernements saoudien et yéménite, il n'y a pas de lien entre Al-Qaïda et les rebelles chiites du Nord du pays. Une alliance entre sunnites et chiites est en effet contre nature. En revanche, certains membres des tribus sunnites ont basculé dans des activités djihadistes. Dans le Sud du pays, où les révoltes sont nombreuses et la frustration sociale grande, Al-Qaïda suscite beaucoup de sympathie parmi la population. Dans cette région, la population sunnite très pauvre, qui souffre d'une discrimination par rapport au Nord, pourrait s'allier avec Al-Qaïda.

 

A-t-on une idée des effectifs d'Al-Qaïda au Yémen?


Il est très difficile d'évaluer le degré d'ancrage d'Al-Qaïda dans le pays. Le chiffre que l'on entend souvent - environ 300 personnes - correspond au nombre de combattants étrangers au Yémen uniquement. Parmi eux, figurent au moins une centaine de Saoudiens. Mais ce sont les Yéménites qui constituent le réservoir le plus important pour Al-Qaïda. Ils sont présents dans plusieurs régions et reçoivent le soutien de djihadistes indépendants et de certaines tribus. Ce chiffre pourrait donc rapidement monter à plusieurs milliers. Mais pour l'heure, on parle plutôt de centaines de combattants au Yémen.

 

Se dirige-t-on vers une intensification des opérations militaires, notamment américaines?


L'intervention aérienne américaine de décembre [les raids aériens ont fait plus de 60 morts, ndlr] a eu un très mauvais écho au Yémen, notamment en raison des dommages collatéraux et des civils tués. Cela a créé de l'amertume et de la colère au sein des populations touchées, qui pourraient faire payer à cette alliance [entre les Etats-Unis, le Yémen et l'Arabie saoudite] les bombardements en prenant les armes. Car il faut rappeler que le Yémen est le pays le plus armé de la région, en nombre d'armes par habitant. Cela placerait le gouvernement yéménite dans une situation extrêmement difficile. Mais la marge de manœuvre des autorités yéménites est faible, car elles n'ont pas d'autre choix que de répondre positivement aux demandes américaines.

 

L'intervention américaine ne risque-t-elle pas de renforcer le sentiment anti-occidental dans le pays?


Si la population y voit une véritable ingérence étrangère, cela peut très vite dégénérer. Le sentiment anti-occidental est très présent dans le pays. Et le gouvernement central n'est pas des plus populaires. Les Etats-Unis doivent être très vigilants sur le risque d'anarchie. Ce serait une erreur de croire que la méthode utilisée en Arabie saoudite peut également fonctionner au Yémen. Ce sont deux pays complètement différents. Le Yémen est beaucoup plus friable. Les révoltes sociales sont très fréquentes. C'est un mini-Afghanistan. Cela peut très vite exploser.

 

«La communauté internationale a-t-elle vraiment le choix?»


La Grande-Bretagne propose la tenue d'une réunion internationale sur le Yémen…

Pour quoi faire? Pour soutenir un Etat très faible et corrompu? Mais en même temps, la communauté internationale a-t-elle vraiment le choix? Le régime yéménite a fait le vide autour de lui, la vie démocratique est gelée, les élections législatives ont été reportées sine die.

 

Les problèmes de ressources - eau et pétrole - auxquels va être confronté le pays risquent-ils d'aggraver la situation?


Le Yémen est confronté à des problèmes sociaux et économiques qui n'arrangent pas la situation. Le problème de l'eau va effectivement se poser. Il y a aussi le fléau du qat, une feuille hallucinogène uniquement produite pour le marché local. Outre le problème social, lié au trafic, et le problème de santé publique, ce sont des plantations qui nécessitent beaucoup d'eau. Quant au pétrole, l'Etat tire 80% de ses revenus de la rente pétrolière. Mais les gisements se trouvent dans des régions où il y des soulèvements tribaux et pour certains, Al-Qaïda. Or, pour le pays, il vital de disposer d'une manne pétrolière, car il n'y a rien d'autre. L'équation yéménite est très complexe.

 

*Dominique Thomas est doctorant à l'EHESS (Ecoles des hautes études en sciences sociales) et spécialiste des mouvements islamistes.

 

**Le Yémen est confronté à une insurrection chiite dans le Nord (rébellion des houthistes, mouvement de défense de la minorité chiite zaydite) et à un mouvement séparatiste dans le Sud (une partie de la population remet en cause l'unité des deux Etats du Yémen négociée en 1990).




Source : lejdd.fr  07-01-2010 




 Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Le MONDE en marche..
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens