Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 19:00



akhenaton-ingenieur.jpg



Akhenaton travaille depuis deux ans chez Valeo, au Japon, en tant qu'ingénieur. A 24 ans, il est plutôt fier de ce qu'il gagne et livre son porte-monnaie au rayon X sans complexe.

 

Le jeune homme de 24 ans nous donne rendez-vous dans un quartier d'affaire de Tokyo pour un « lunch ». Il attend, faisant glisser ses doigts sur son iPhone, costume noir et chemise blanche impeccables, comme il est de mise au Japon.

 

Le fabricant de pièces automobiles est implanté depuis 25 ans au Japon. C'est l'entreprise qui y recrute le plus de jeunes ingénieurs et commerciaux français. Elle emploie 40 à 50% des VIE français (contrats de volontariat international en entreprise).

 

Son bac en poche, Akhenaton mène des études d'ingénieur. En 2007, il part une première fois au Japon pour un stage de 3 mois chez l'équipementier automobile Mitsui, dans un département voisin de Tokyo : « C'était l'immersion forcée. Toute la journée au boulot et le soir, la navette me conduisait au dortoir de l'entreprise, avec mes collègues. Le soir, impossible d'attraper le train pour Tokyo, je restais dans ma chambre à étudier les kanji (caractères japonais) ».

 

Mais cette expérience lui donne envie de retourner au Japon. « Quand je suis rentré en France, j'ai eu un choc. Je ne reconnaissais à peine mon pays ».

 

Une fois diplômé de l'Ecole centrale de Lyon, il prend à nouveau son envol pour le Japon où il décroche le poste qu'il occupe actuellement. Son salaire est largement inférieur à celui des vrais expatriés et le contrat limité à deux ans. « Vous êtes de la main d'œuvre très qualifiée et très bon marché », lui lance de temps en temps son patron. « Mais je n'ai pas à me plaindre », confie-t-il. La vie est chère mais les billets flambent.

 

Quand il s'agit d'argent, Akhenaton ne laisse rien au hasard. Il sort son iPhone sur lequel ses dépenses sont minutieusement organisées en catégories auxquelles sont attribuées un budget.

 


Revenus : 2 400 euros net



Bien que Valeo soit désormais une entreprise française, elle a gardé un mode de fonctionnement très nippon. Quasiment tous les collègues d'Akhenaton sont japonais. Il est ingénieur produit en système de refroidissement, exclusivement à destination de voitures japonaises.

 

Au début, il a passé plusieurs mois à travailler de 8 heures à 22 heures. À une heure et quart de transport de son lieu de travail, les journées sont longues. Maintenant que son contrat est sur le point d'arriver à terme, il travaille un peu moins.

 

Son indemnité de VIE est rééchelonné tous les trois mois en fonction du cours du yen face à l'euro (aujourd'hui 120 yens pour un euro). Pour un ingénieur, son revenu peut paraître bas, surtout au Japon. Mais Valeo paie son loyer et en tant que VIE, il est exonéré d'impôt.

 

L'organisme Ubifrance, qui dépend du ministère de l'Economie et qui gère le dispositif VIE, lui rembourse ses dépenses médicales à 100%. « Avec 2 400 euros, on vit bien même à Tokyo. »

 

Loyer : 1 251 euros

 

C'est l'entreprise qui le lui paye. Akhenaton habite à Yokohama, à côté de Tokyo. Son appartement de 45m2 -c'est assez rare pour une personne seule au Japon- donne d'un côté sur la mer et de l'autre sur le mont Fuji. « Avant, j'habitais dans un 25m2 mais j'ai pu renégocier avec Valeo à mi-contrat. »

 


Dépenses : environ 1900 euros



** Alimentation : 600 euros

 Akhenaton avait pour habitude de manger le midi dans de petits restaurants à 1 000 yens (environ 8 euros). Mais pour gagner du temps et économiser, il s'achète désormais plus volontiers des « bento pas terribles » au supermarché du coin (des boîted-repas de 2,5 à 3,5 euros). Il dépense par ailleurs environ 500 euros par mois en courses alimentaires.

 

** Loisirs : 250 euros

 Akhenaton range dans cette case aussi bien sa passion onéreuse pour la photo que les livres qu'il achète ou encore les soirées tokyoïtes. Roppongi est un quartier très prisé par les expatriés, où l'on se retrouve rapidement happé par la fièvre des boîtes de nuit. Des endroits insolites et surtout chers : « Le budget sorties peut parfois atteindre les 800 euros. »  

 

** Transports : 236 à 276 euros

 Au Japon, il n'existe pas de système comparable à la carte orange parisienne. Le métro se paie en fonction du nombre de stations, et ça peut monter très haut. On peut en revanche acheter une carte valable sur un seul trajet. Les 236 à 276 euros correspondent à ses trajets personnels, en métro ou en taxi.

 

** Téléphone : 120 à 160 euros

 

** Electricité : 40 euros

 

** Climatisation et eau chaude : 80 euros

 

** Internet : 23 euros

 Au Japon, les charges ne sont jamais incluses et sont souvent très élevées. On paye toutes ses factures au magasin du coin, ouvert 24 heures sur 24.

 

** Voyages : 7 000 euros par an

 Soit 583 euros par mois. « J'ai un budget voyage, mais je l'explose tout le temps » En 2009, il est allé deux fois en Australie, une fois à Hokkaido et en Chine. Il dispose de 30 jours de vacances par an.

 

** Pressing : 40 euros par mois 

Car Akhenaton « déteste repasser ».

 


Epargne : environ 500 euros

 


Akhenaton rembourse son prêt étudiant de 18 000 euros à hauteur de 500 euros par mois : « J'aurais tout remboursé d'ici à 2013 ou 2014. » Il met le reste de côté.

 

Akhenaton cherche actuellement un autre emploi à Tokyo, même s'il avoue : « Je ne me vois pas vivre plus que quelques années ici. Le Japon est un pays qui a beaucoup d'avantages mais il y a trop de choses qui me dérangent. »

 

Le mode de socialisation particulier, notamment avec ses collègues, lui pose problème : « On peut aller boire un verre une fois par semaine avec ses collègues et passer un bon moment. Pourtant, le lendemain, ils vous regardent avec autant d'indifférence qu'avant, comme si rien ne s'était passé. Ce n'est pas si facile de construire de véritable relation amicale avec les Japonais. »

 

 

Sans attaches particulières en France, Akhenaton se voit bien, un jour, vivre en Australie.

 

Source : Eco89  mars 2010




Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Société
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens