Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 19:00










Si proches, et pourtant si éloignés ! Combien de textos a bien pu envoyer Henri Proglio sur son smartphone durant la visite au pas de course du chantier de construction du réacteur nucléaire nouvelle génération à Flamanville (Manche) ? Qu'il soit en face, à côté, ou assis en biais d'Anne Lauvergeon avec qui il a partagé jeudi matin pas moins d'une demi-douzaine de trajets en bus, le nouvel homme fort d'EDF est parvenu à éviter tout contact avec la patronne d'Areva. Résultat : la mission réconciliation a viré à l'échec. "Un roman photo qui n'a pas marché", résume un membre d'un cabinet ministériel.
  

Et pourtant... François Fillon avait bien fait les choses. En faisant spécialement le déplacement pour "adresser un message d'encouragement, d'ambition et de confiance" à une filière fragilisée par un récent rapport des autorités de sûreté finlandaises, françaises et britanniques, le Premier ministre, accompagné de Christine Lagarde, avait réussi la prouesse de réunir les deux "parties de l'équipe de France du nucléaire", selon sa propre expression. Une gageure : la semaine dernière, alors même qu'il n'était pas encore officiellement nommé, Henri Proglio n'avait-il pas affirmé vouloir réorganiser le nucléaire français derrière EDF, critiquant au passage l'organisation d'Areva échafaudée par Anne Lauvergeon ?

 

Fillon contre tout "Meccano industriel"

 

Silence dans les rangs ! Dans l'esprit du Premier ministre, il fallait cesser d'exposer ces divisions au monde entier - et notamment à Abu Dhabi, où l'Hexagone tente actuellement d'arracher un contrat d'envergure. C'est pourquoi François Fillon a servi jeudi un discours des plus fédérateurs. Il a souhaité "la bienvenue au nouveau président d'EDF", loué "le modèle intégré" cher à la patronne d'Areva, expliqué à Proglio qu'il serait, entre autres, jugé sur sa capacité à augmenter "le taux de disponibilité" (comprendre : le taux d'utilisation) des centrales nucléaires au-dessus de 80 %. Le Premier ministre s'est aussi exprimé contre tout "Meccano industriel", sous-entendu toute mise sous tutelle de la filière par EDF. Avec, à la clé, ce leitmotiv : que chacun des quatre acteurs (outre EDF et Areva, GDF Suez et Total) puisse répondre, seul ou en équipe, quand l'intérêt français est en jeu.

Mais rien n'y a fait. Entre Proglio et Lauvergeon, l'heure n'est décidément pas à l'entente cordiale. Anne Lauvergeon explique ne pas avoir d'état d'âme dans ses relations avec celui qu'elle qualifie de "très bon client". Expliquant l'avoir vu "durant deux heures il y a quinze jours", soit avant l'offensive médiatique du patron d'EDF, "Atomic Anne" a exprimé l'envie de "passer à autre chose". "Vous savez, moi, je suis quelqu'un de positif, je veux aller de l'avant." Avant de conclure : "Chacun son métier." À bon entendeur...



Source : lepoint.fr  26-11-2009



Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Economie
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens