Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 11:25










L'épreuve de conduite va être profondément remaniée pour tenir compte du comportement du candidat.

 

Lancée en janvier dernier par le premier ministre, François Fillon, la réforme destinée à rendre le permis de conduire «moins long, moins cher et plus sûr» s'articule autour de 15  nouveautés. Parmi les mesures phares, la rénovation de l'épreuve de conduite dont Le Figaro s'est procuré la nouvelle grille d'évaluation, un projet bien avancé qui pourrait subir quelques retouches si nécessaire. Cette méthode s'accompagne de nouvelles épreuves. Voilà ce qui attend les futurs candidats :

 

• Un bilan de compétences

 

L'inspecteur réalisait jusqu'à présent un simple décompte d'erreurs. Par exemple, il sanctionnait un défaut de clignotant, une vitesse excessive ou un arrêt injustifié. Qui n'a pas tremblé, le matin de l'épreuve, à l'idée de caler en côte ? Désormais, l'examinateur devra davantage apprécier le comportement général du conducteur au travers d'une nouvelle grille d'évaluation. La réforme inquiète les professionnels qui y voient un risque de subjectivité et, donc, de disparités dans les notes attribuées. «Le cadre de travail est trop flou», selon Christian Grolier, responsable du Snica-FO. «L'État espère tenir ses objectifs : augmenter le taux de réussite du permis et le faire passer de 52 % à 65 %. Pas sûr qu'il y parvienne car la forme change, mais pas le fond», estime de son côté Christophe Nauwelaers, responsable de l'Unsa-éducation routière.

 

• Un barème de trente points

 

Le candidat sera noté sur trente points. Il lui faudra en acquérir 20 pour réussir l'examen. La plupart des épreuves sont notées de 1 à 3. Les fautes éliminatoires restent. Il s'agit de respecter une directive européenne qui vise à écarter «les comportements dangereux mettant en cause la sécurité» de tous. Alcool, stupéfiants, tranquillisants à fortes doses sont des motifs d'élimination. «Sur 950 000 examens annuels, cela peut arriver. Ce sont des cas extrêmes», souligne Gilles Leblanc, haut fonctionnaire chargé du pilotage de la réforme.

 

• Un itinéraire à respecter

 

C'est nouveau ! Le conducteur devra aller à un endroit que lui indiquera l'examinateur. Selon Gilles Leblanc, «l'examinateur doit apprendre à être moins dirigiste. Il peut aussi demander à un candidat de circuler sur un parking pour apprécier ses capacités d'autonomie». Une nouvelle épreuve critiquée. «Stressé, le candidat n'arrivera pas à se concentrer et à chercher les directions», estime-t-on à l'Unsa-éducation routière. Par ailleurs, dans les grandes villes, l'épreuve risque de tourner court en cas d'embouteillage.

 

• Une conduite économique

 

C'est aussi une innovation. À la Direction interministérielle à la sécurité routière, on indique que le candidat doit réguler son allure et changer les vitesses le plus tôt possible. Cette épreuve constitue le point bonus du bilan. Si le candidat a 19 points, il peut sauver son permis grâce à elle.

 

• Un dialogue nécessaire

 

Cette exigence apparaît sous l'intitulé «analyse des situations». L'examinateur devra demander au candidat d'expliquer ses erreurs. Pour Christophe Nauwelaers, c'est remettre en cause le principe des résultats différés. Ces derniers sont envoyés par la Poste pour éviter les agressions des examinateurs par des candidats mécontents.

 

• Un examen généralisé à partir d'avril

 

En fin d'année, les inspecteurs vont être formés à cette méthode qui sera généralisée le 1er avril. «Cette formation va permettre à l'inspecteur d'être à l'aise et d'harmoniser les taux de réussite», estime Gilles Leblanc. Auparavant et durant la première quinzaine d'octobre, la grille d'évaluation va être testée à 600 reprises dans six départements. Des réunions de concertation suivront. Les syndicats, qui critiquent l'insuffisance du nombre de formateurs (huit) et parlent «d'une réforme à la va-vite», estiment que le projet est déjà bouclé.




Source : lefigaro.fr   25-09-2009 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens