Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 07:00

 

laurent-wauquiez-rsa.jpg

 

 

Est-ce que l’UMP a décidé de se tirer une balle dans le pied toutes les semaines ? Est que la guerre des ego est telle que l’intérêt collectif passe derrière tout le reste ? Toujours est-il que les propositions sur le RSA de Laurent Wauquiez, qui veut s'attaquer aux «dérives de l'assistanat», «cancer de la société française», ne font pas l'unanimité dans la majorité. Ces déclarations, plutôt maladroites au moins dans la forme, dont on parlait ici même hier, ont déclenché une nouvelle polémique entre gauche et droite, ce qui est plutôt normal, mais aussi au sein de l’UMP, ce qui est là franchement stupide. Saluées par la direction de l'UMP, elles ont, en revanche, reçu un accueil glacial de Roselyne Bachelot.

Dénoncées par la gauche; ces propositions sont également critiquées  par Martin Hirsch. Dans une interview exclusive au «Parisien» - «Aujourd'hui en France» à paraître mardi 10 mai, le père du RSA dénonce «une campagne de désinformation».

Bachelot : «C'est totalement impossible»

Réagissant lundi en fin de journée sur « BFM-TV », la ministre des Solidarités, Roselyne Bachelot, souligne que les propositions du ministre des Affaires européennes «posent des difficultés de principe et de mise en œuvre que je lui ai d’ailleurs signalées lors d’un entretien approfondi». Au passage, elle décrit comme fausse une partie des déclarations de Wauquiez : «En aucun cas à considération familiale égale, un titulaire d’un revenu minimum, du RSA, ne gagne plus qu’un salarié qui travaille au SMIC. Ça, c’est totalement impossible.»

Enfin, rappelle-t-elle, «le RSA, est une mesure sociale, c’est une mesure phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy et je crois que nous en sommes tous très attachés même s’il peut et doit s’améliorer». Elle souligne qu'elle est la ministre «en charge de ce dossier» et qu'elle soumettra des «pistes d'amélioration du dispositif au président de la République et au Premier ministre», alors qu'une mission d'évaluation sur le RSA doit rendre ses conclusions en juillet.

Autre personnalité en désaccord : le centriste Marc-Philippe Daubresse, membre de la direction de l'UMP et proche du patron des Radicaux, Jean-Louis Borloo. Sur « lePoint.fr », il se déclare «très surpris de cette proposition qui relève d'une méconnaissance totale de la réalité du terrain et d'une irresponsabilité».

L'UMP salue une «contribution importante»

La direction nationale de l'UMP s'est, en revanche, félicitée des propositions de Laurent Wauquiez, au nom de son club la «Droite sociale», les qualifiant de «contribution importante» confie l'entourage de Jean-François Copé, le secrétaire général du parti majoritaire. Brigitte Barèges, membre, elle aussi de la « Droite sociale » s’est félicité des prises de positions courageuses de Laurent Wauquiez. Valérie Rosso-Debord, une des proches, du Ministre des Affaires Européennes, affirme que «sa proposition de contraindre les bénéficiaires du RSA à assumer cinq heures hebdomadaires de service social met en balance les droits et les devoirs de chaque concitoyen qui bénéficie de la solidarité nationale», écrit-t-elle.

Enfin tout cela débouche sur une nouvelle cacophonie dont l’UMP aurait pu se passer. Lancer des idées en l’air, sur des sujets que, apparemment, l’auteur ne maitrise pas bien et sans en avoir parlé à ses collègues cela fait de plus en plus « amateurs ». C’est d’autant plus grave que, connaissant les modes de fonctionnement du gouvernement, on ne peut pas imaginer que Laurent Wauquiez ait pu lancer cette polémique sans avoir l’accord de l’Elysée !..

Laurent Wauquiez satisfait de lancer un «débat salutaire»

Plus tôt dans la journée, Laurent Wauquiez justifiait encore une fois son projet de réforme d'attribution des minima sociaux : «On a tout le concert des bien-pensants et du politiquement correct qui veulent que rien ne bouge. Aujourd'hui, la principale injustice dans la société française, c'est cette faiblesse de différentiel entre les minima sociaux et les revenus du travail». «Dans notre esprit, c'est vraiment une mesure de justice qu'on assume totalement. Je pense que c'est un vrai débat et un débat salutaire», estime-t-il.

La veille, le ministre des Affaires européennes avait développé trois mesures visant les bénéficiaires des minima sociaux : imposer aux bénéficiaires du RSA des heures hebdomadaires de service social, plafonner le cumul de tous les minima sociaux à 75% du Smic et établir une durée minimale de travail -cinq ans- pour que les étrangers puissent y prétendre. L'ancien secrétaire d'État chargé de l’Emploi avait annoncé en avril que son groupe, «la Droite sociale», déposerait d'ici à deux jours une proposition de loi en ce sens à l'Assemblée.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens