Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2021 3 22 /09 /septembre /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Le point du coronavirus le 20 septembre  au soir :

Les indicateurs continuent de s'améliorer avec une nouvelle baisse du nombre de malades atteints du Covid-19 et des hospitalisations, selon les chiffres publiés lundi par Santé publique France. Avec 373 nouvelles admissions, les hôpitaux accueillaient lundi 8.845 malades contre 8.887 dimanche. Ils étaient 9.986 il y a une semaine.

En services de soins critiques, le nombre de malades du Covid-19 est de 1.805 contre 1.832 dimanche et 2.103 lundi dernier, avec 114 nouvelles admissions. Le taux de positivité s'élève à 1,5%, au plus bas depuis la mi-juillet avec 1.515 cas confirmés depuis la veille contre 2.062 il y a une semaine. Cet indicateur est généralement plus bas les lundis compte tenue du nombre de tests réduits le week-end.

Le nombre total de décès depuis le début de l'épidémie s'élève à 116.050, dont 89.283 à l'hôpital, avec 91 décès au cours des dernières 24 heures. Côté vaccination, 50.102.414 personnes ont reçu au moins une injection au 20 septembre, soit 74,3% de la population totale et 47.654.418 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet ce qui représente 70,7% de la population totale, selon un communiqué de la DGS.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Harcèlement et réseaux sociaux : Brigitte Macron toujours plus vigilante :

Il y a près d’un an, Brigitte Macron pointait l’inaction des réseaux sociaux, à l'occasion de la journée internationale de lutte contre le harcèlement scolaire. Installée dans son bureau à l’Elysée, Salon des fougères, elle s’exprimait face caméra, lors d’une conférence organisée par l’Unesco, lisant les mots poignants d’une élève de 16 ans, harcelée à l’école. «Les réseaux sociaux, dans leur grande majorité, n’ont toujours pas eu de réaction à la hauteur du problème», regrettait le Première dame, dans cette vidéo partagée par le compte d’Emmanuel Macron. «Ils se grandiraient à signaler un enfant ou un adolescent en danger, à supprimer immédiatement les contenus haineux et infamants, à dénoncer les menaces. Ils savent ce qu’ils ont à faire. Pourquoi ne le font-ils pas systématiquement?»

La Première dame a visiblement été entendue. Adam Mosseri, patron d’Instagram, l’a contacté «une première fois en décembre 2020 pour travailler ensemble sur la lutte contre le cyberharcèlement», a indiqué mardi Tristan Bromet, son chef de cabinet. Lundi, l’épouse du chef de l’Etat s’est entretenue avec Adam Mosseri, alors qu’Instagram a annoncé ce même jour une série de mesures contre le cyberharcèlement. Baptisée «#LePoidsDesMots», la campagne vise à «sensibiliser les adolescents au risque des dérives de certains comportements néfastes en ligne», indique le réseau social. «C’est la première fois en France, qu’Instagram lance une campagne de cette ampleur avec la volonté de former 70 000 jeunes à la lutte contre le cyber-harcèlement », poursuit Instagram précisant que la campagne est soutenue par Brigitte Macron et Adrien Taquet, secrétaire d’Etat en charge de l’Enfance et des Familles.

Lors de cette visio-conférence, dont des extraits ont été postés par Tristan Bromet mardi sur Instagram, Brigitte Macron a promis de «pointer ce qui a été fait et aussi les défaillances», le 4 novembre prochain lors de la journée mondiale contre le harcèlement.

«Les courriers continuent de m’arriver, j’ai besoin qu’on travaille ensemble», a également rappelé Brigitte Macron qui s’exprimait depuis l’institut Live, de Clichy-sous-Bois.

Fin août à Angoulême, en marge de la projection d’un film consacré au harcèlement scolaire entre jeunes enfants, elle avait confié que «le sujet représente la moitié des 150 lettres que je reçois par jour». La Première dame s’est aussi montrée préoccupée par l’actualité de cette rentrée, les menaces et insultes proférées ces derniers jours sur les réseaux sociaux envers des élèves de sixième nés en 2010. «Le #anti2010, 40 millions de vues, un nouveau tournant pour cet espèce de bizutage des 11 ans».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Après CNews, au tour de Paris Première de suspendre sa collaboration avec Eric Zemmour :

Paris Première a décidé de suspendre sa collaboration avec le polémiste Eric Zemmour en raison du décompte de son temps de parole imposé par le CSA, la chaîne payante ayant annoncé mardi le remplacement de son émission "Zemmour & Naulleau" à compter du 29 septembre.

L'émission politique, qui devait faire sa rentrée mercredi prochain sous la houlette du tandem Eric Zemmour - Eric Naulleau, laissera sa place à "Restons Zen", toujours présentée par Anaïs Bouton, qui arbitrera "des débats sans langue de bois", selon un communiqué. Éric Naulleau fera quant à lui "chaque semaine face à un contradicteur différent", ajoute la chaîne du groupe M6.

Cette décision fait suite à celle du CSA, "rendue publique le 8 septembre dernier de décompter les interventions d'Éric Zemmour portant sur le débat politique national comme relevant d'une personnalité politique", précise-t-elle. Concernant l'émission, "Alba Ventura présentera les coulisses de la politique version campagne présidentielle et Sandrine Sarroche mettra son grain de sel avec ses très personnelles chroniques en chanson", ajoute Paris Première.

La semaine dernière, CNews avait décidé pour les mêmes raisons de renoncer aux interventions d'Eric Zemmour, sa locomotive d'audiences depuis 2019, dans "Face à l'info".

Eric Zemmour, qui ne cache plus ses ambitions présidentielles pour 2022, sans s'être déclaré pour l'heure candidat, est omniprésent dans les médias actuellement et sillonne l'Hexagone pour faire la promotion de son livre "La France n'a pas dit son dernier mot", sorti jeudi dernier.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Pollution de l'air: la plupart des pays européens au-delà des limites :

En prenant les normes de l'OMS, presque tous les pays d'Europe sont au-delà des limites annuelles des polluants, a averti mardi l'Agence européenne de l'Environnement

Particules fines, ozone et oxydes d'azote: malgré de légères améliorations, les polluants continuent à empoisonner l'air européen souvent au-delà des limites, a averti mardi l'Agence européenne de l'Environnement (AEE). L'Organisation mondiale de la santé (OMS), dont les seuils limites en place depuis 2005 sont déjà plus stricts que ceux de l'Union européenne, doit présenter mercredi de nouvelles normes renforcées de qualité de l'air.

"Les dépassements des normes sont encore fréquents dans l'UE", constate l'AEE dans son rapport basé sur des données définitives pour 2019 et préliminaires pour 2020, où les confinements ont eu des effets positifs sur la qualité de l'air.

La pollution la plus fréquente au-delà des normes européennes concerne l'ozone, avec des seuils annuels franchis dans 24 pays européens, dont 19 membres de l'UE sur les 35 analysés. En prenant les normes de l'OMS, tous les pays d'Europe sont au-delà des limites annuelles pour ce polluant. Les concentrations les plus importantes se trouvent dans le Sud de l'Europe pendant le printemps et l'été, une période où les conditions météo favorisent la formation d'ozone. Le dioxyde d'azote (NO2), souvent lié aux moteurs diesel et aux centrales thermiques, est, lui, au-delà des limites annuelles dans 22 pays européens, dont 18 de l'UE.

Pour les particules fines, 21 pays européens, dont 16 de l'UE, sont au-delà des normes en ce qui concerne les particules de taille PM10, et sept pour les particules PM2,5, dont quatre pays de l'UE. En prenant les normes de l'OMS, près d'une trentaine de pays sont dans le rouge en Europe, selon l'AEE.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Les collégiennes et lycéennes afghanes vont revenir en cours, annoncent les talibans :

Les collégiennes et lycéennes afghanes seront autorisées "aussi vite que possible" à retourner à l'école, a annoncé mardi le porte-parole du gouvernement taliban, alors que les restrictions ciblant les femmes se sont multipliées ces dernières semaines en Afghanistan. Les talibans ont également nommé plusieurs ministres et complété ainsi la formation de leur gouvernement, qui ne comprend aucune femme ministre ni ministère des Femmes, a ajouté Zabihullah Mujahid lors d'une conférence de presse à Kaboul. "Nous finalisons les choses (...) Cela se produira aussi vite que possible", a-t-il assuré concernant le retour des collégiennes et les lycéennes dans leurs établissements scolaires.

Samedi, les talibans avaient appelé les garçons à retrouver leurs collèges et lycées, mais pas les filles, provoquant l'émoi au sein de la population afghane et de la communauté internationale, qui craint un retour au régime de fer des talibans des années 90 qui interdisaient notamment aux femmes d'étudier. Les cours dans les écoles afghanes avaient été interrompus à la mi-août à la suite du retour au pouvoir des talibans, à la faveur du retrait américain et de l'effondrement du gouvernement pro-occidental.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Covid-19 : 69% des 12-17 ont reçu une première injection du vaccin :

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. "C'est très important qu'on continue la dynamique qui est en route, on a dépassé les 69% d’élèves de 12-17 ans qui ont eu déjà une première injection" a assuré le ministre, en visite au collège Fernand-Buisson de Grandvilliers, dans l'Oise, où a été installé un centre de vaccination. "C'est cette augmentation de la vaccination qui est en train de créer en ce moment en France, tous âges confondus, une baisse de l’épidémie", a-t-il ajouté.

"Tout collégien ou lycéen doit se voir proposer une vaccination au mois de septembre et en général une deuxième injection au mois d'octobre" a-t-il souligné, saluant le travail des services de l'Etat et des collectivités pour offrir aux élèves des vaccinations dans leur établissement ou à proximité. "C'est vrai qu'il faut que je protège les autres", a expliqué le jeune Mattéo, 15 ans, élève de 3e dans ce collège, après avoir reçu une injection. "Si je ne me protège pas, je ne pourrai pas protéger les autres".

"Les classes fermées ont augmenté au début du mois de septembre, selon une courbe que nous connaissons bien: au retour des vacances il y a toujours une augmentation, mais les dernières observations que nous faisons nous laissent à penser qu’on est peut-être au début d'une descente, (…) ce qui permet d'être serein pour avoir le plus possible une année scolaire normale", a également indiqué Jean-Michel Blanquer.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Marine le Pen estime qu'Eric Zemmour "n'a aucune chance d'être élu" :

Le polémiste Eric Zemmour n'a "aucune chance d'être élu" à la présidentielle de 2022, a estimé mardi la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, elle-même candidate, lors d'un déplacement en Isère. "Je pense qu'il n'a aucune chance d'être élu. Certes, incontestablement, il a des électeurs potentiels mais il suscite aussi énormément de rejet: je pense qu'il n'est pas en capacité d'unir la nation. Or, la nation a besoin d'union, elle a besoin de se rassembler et c'est exactement le sens de mon projet", a-t-elle déclaré à la presse en marge de ce déplacement électoral dans la petite ville de la Tour-du-Pin.

Interrogée sur un sondage Harris Interactive pour Challenges publié mardi qui place Emmanuel Macron et elle-même en tête au premier tour de la présidentielle, tandis que Eric Zemmour, qui n'a pas encore annoncé sa candidature, recueillerait 11%, soit un score en hausse d'un point sur une semaine, la candidate s'est voulue sereine.

"Rien ne me gêne, j'en suis à ma troisième présidentielle et ça me donne une grande expérience dans ce domaine, la campagne est longue", a-t-elle fait valoir. "J'ai le calme des vieilles troupes". "Je pense qu'il (Zemmour) sera candidat, oui, mais encore une fois la présidentielle c'est un long chemin" avec encore sept mois avant le scrutin, a-t-elle insisté entre une déambulation sur un petit marché d'alimentation et une autre visite prévue dans l'après-midi dans une scierie locale.

Evoquant le débat prévu jeudi entre Eric Zemmour et le chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen s'est bornée à souligner "qu'il faut toujours débattre. La vie politique ça n'est que la confrontation des idées". "Moi, je débattrai le moment venu avec ceux qui seront officiellement des candidats. Pour l'instant c'est le moment du terrain (...) C'est le moment d'aller confronter son projet aux préoccupations aux attentes de nos compatriotes, en tous cas c'est mon choix", a-t-elle déclaré. "Dans le camp de ceux qui croient en la France, incontestablement je suis la mieux placée pour battre Emmanuel Macron", a-t-elle plaidé. "Donc c'est la raison pour laquelle j'ai dit que je n'avais pas d'adversaire d'Eric Zemmour à Arnaud Montebourg."

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Anne Hidalgo maintient sa promesse de doubler le salaire des enseignants sur un quinquennat :

Anne Hidalgo a maintenu mardi matin sa promesse de doubler le salaires des enseignants, si elle est élue présidente de la République.

Elle veut «faire de l’école la priorité du prochain quinquennat». Anne Hidalgo, candidate à la présidentielle, a maintenu, mardi matin sur BFM TV, sa proposition de doubler le salaire des enseignants «sur un quinquennat». «Il va falloir commencer par aligner le salaire des enseignants, qui démarrent grosso modo à Bac +5, sur celui des Bac +5 du pays», a-t-elle avancé. Un argument qu’elle développe dans son livre «Une femme française», sorti mi-septembre. «Vous savez aujourd’hui un enseignant qui va rentrer -je ne parle pas des stagiaires- va démarrer avec un salaire net de 1798 euros par mois». Un revenu qu'elle a comparé avec celui d’un «jeune Bac+5 qui va rentrer comme cadre dans la vie active» et qui «va démarrer autour de 2300 à 2400 euros par mois».

«A tout le moins, il faut aligner», a-t-elle martelé. «On ne peut pas dire aux enseignants : "vous vous occupez de ce qu’il y a de plus important pour nous, de la prunelle de nos yeux et de l’avenir du pays, à savoir nos enfants" et en même temps les traiter de cette façon».

Cette promesse a été annoncée également lors de sa déclaration de candidature à Rouen le 12 septembre. Questionnée sur cette proposition, elle n’avait toutefois pas dit comment une telle hausse de salaires serait financée, assurant qu'elle visait un chiffrage de son programme d'ici la fin 2021.

«Il y a un chemin sur lequel on est en train de travailler. Il y a plusieurs scenarii», a-t-elle expliqué mardi, sans entrer dans plus de détails. Jean-Jacques Bourdin lui a signalé qu’en Allemagne, les enseignants sont mieux payés mais travaillent plus - moins de semaines de vacances, un départ à la retraite à 64 ans, 28 heures de cours par semaine. «Je ne vais pas comparer en disant les Allemands travaillent plus. Il y a beaucoup d’études sur les productivités comparées, sur les temps de travail et on peut leur faire dire tout ce qu’on veut», a balayé Anne Hidalgo.

Cette proposition choc avait été largement critiquée par ses adversaires: «sommet de la démagogie» pour le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer, qui chiffre la mesure à «150 milliards (d'euros) à la fin du quinquennat» en cumulé, mesure «que plus personne ne juge crédible de la part du PS» pour le député LFI Alexis Corbière.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  La Nasa sait où elle va atterrir sur la Lune :

L’Agence spatiale américaine (Nasa) a annoncé lundi avoir sélectionné le cratère Nobile, près du pôle Sud de la Lune, pour faire alunir en 2023 son robot d'exploration à la recherche de glace. La Nasa espère que le rover sera en capacité de confirmer la présence d'eau glacée juste en dessous de la surface lunaire, qui pourrait un jour être convertie en carburant de fusée pour des missions vers Mars et au-delà dans le cosmos.

«Le cratère Nobile est un cratère d'impact près du pôle Sud qui est né à la suite d'une collision avec un autre corps céleste plus petit», a déclaré à la presse Lori Glaze, directrice de la division de sciences planétaires de la Nasa. C'est l'une des régions les plus froides du système solaire, et qui n'a été sondée qu'à distance jusqu'ici, à l'aide de capteurs tels que ceux à bord de la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter, et du Lunar Crater Observation and Sensing Satellite. «Le rover va faire connaissance de très près avec le sol lunaire, forant même à un mètre de profondeur», a ajouté Lori Glazer.

Le robot est nommé VIPER, acronyme de Volatiles Investigating Polar Exploration Rover. Lourd de 430 kg, ses dimensions sont similaires à celles d'une voiturette de golf: 1,5 m par 1,5 m par 2,5 m. Il comporte également quelques similitudes avec les droïdes de Star Wars. A l'inverse des rovers utilisés sur Mars, VIPER peut être piloté en temps réel, en raison d'une distance bien plus courte entre la Terre et la Lune - seulement 300.000 km ou 1,3 seconde-lumière. Il est également plus rapide, se déplaçant à environ 0,8 km/h.

Propulsé à l'énergie solaire, VIPER est doté d'une batterie de 50 heures, et est conçu de manière à résister à des températures extrêmes. Il peut également se déplacer en crabe de manière à ce que ces panneaux puissent être dirigés en permanence vers le soleil. L'équipe derrière VIPER cherchera à savoir comment l'eau glacée a atteint la Lune en premier lieu, comment elle est restée préservée pendant des milliards d'années, comment elle s'échappe, et vers où.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Joe Biden annonce un nouvel effort financier sur la pandémie et le changement climatique :

 Washington va "annoncer des engagements supplémentaires" pour doper la vaccination dans les pays les moins avancés mercredi, lors d'un sommet virtuel qu'il organise, a indiqué Joe Biden dans un discours devant l'Assemblée générale de l'ONU.

Le président américain Joe Biden a promis mardi à la tribune des Nations unies d'augmenter les efforts internationaux des Etats-Unis pour lutter à la fois contre la pandémie et contre le changement climatique. Washington va "annoncer des engagements supplémentaires" pour doper la vaccination dans les pays les moins avancés mercredi, lors d'un sommet virtuel qu'il organise, a indiqué Joe Biden dans un discours devant l'Assemblée générale de l'ONU.

Le président américain a également promis de travailler avec le Congrès américain pour "doubler à nouveau" le montant de l'aide internationale accordée par les Etats-Unis aux pays les moins avancés pour faire face au changement climatique. Selon des experts, cela signifie un engagement d'environ 11 milliards de dollars par an. "Avec notre aide, ainsi qu'un capital accru du privé et d'autres donateurs, nous serons capables d'atteindre le but de mobiliser 100 milliards de dollars pour soutenir l'action climatique dans les pays en développement", a-t-il ajouté.

Les pays développés se sont en effet engagés en 2009 à Copenhague à mobiliser 100 milliards de dollars par an entre 2020 et 2025 pour cette assistance, mais le plan de financement, qui doit être annoncé lors de la COP26, a pris du retard. Le président de la COP26, Alok Sharma, a déclaré sur Twitter "accueillir avec force" la promesse de Joe Biden. "Nous devons poursuivre cet élan", a-t-il ajouté. Le président Biden a également promis que les Etats-Unis s'engageaient à investir "10 milliards de dollars pour faire cesser la faim et investir dans le système alimentaire" aux Etats-Unis et à l'étranger.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Une fillette découvre une bouteille jetée à la mer il y a 37 ans au Japon :

Elle aura fait un périple de près de 6000 kilomètres. Une bouteille en verre lancée en 1984 depuis le Japon a été trouvée par une fillette de neuf ans sur les côtes d’Hawaï. À l'intérieur se trouvaient des formulaires de contact en japonais, en anglais et en portugais expliquant que la bouteille avait été lancée à Choshi et qu’il fallait que son nouveau propriétaire prenne contact avec l’expéditeur, qui n’était autre que des lycéens de Choshi. C’est ce qu’a fait Abbie Graham, 9 ans, qui a trouvé en juin dernier le flacon sur une plage rocheuse à Hawaiian Paradise Park. Elle a renvoyé les formulaires au lycée de Choshi, dans la préfecture de Chiba, ainsi qu'un dessin d'elle et de sa sœur en train de manger des sushis.

C’est Jun Hayashi, directeur de l’établissement nippon, qui a fait part de la nouvelle le 15 septembre dernier quand il a reçu le courrier de l’Américaine. Il a expliqué au quotidien japonais «Mainichi» que les lycéens de son établissement s’étaient amusés à mettre à l’eau 750 bouteilles dans le cadre d’une expérience scientifique menée entre 1984 et 1985. Le but de l’opération était d’étudier le courant marin de Kuroshio. Au fil des années, 17 d’entre elles avaient été découvertes dans plusieurs endroits au Japon, dont les préfectures japonaises d'Okinawa, d'Akita et de Kyoto. Elles avaient également été trouvées à l'étranger sur l'atoll de Midway aux États-Unis, aux Philippines, en Chine et sur la côte ouest des États-Unis. La dernière trouvaille datait de 2002 sur l’île de Kikaijima, dans la préfecture de Kagoshima, au sud-ouest du Japon.

«Nous n'avions jamais imaginé qu'une autre serait découverte trente-sept ans plus tard», a concédé Jun Hayashi, lors d’un point presse. Mayumi Kanda, qui faisait partie du club de sciences naturelles à l'origine de l'expérience en 1984, a partagé sa surprise. «Cela a ravivé des souvenirs nostalgiques de mes années de lycée. Je remercie les personnes impliquées», a-t-elle confié au quotidien. La petite Abbie a également apprécié l'expérience. Elle a déclaré au «Hawaii Tribune-Herald» qu’elle souhaitait se mettre en quête d'une nouvelle bouteille.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1908) : MARDI 21 SEPTEMBRE 2021

Mardi 21  Septembre 2021 -  Affaires des sous-marins : Macron aura "un échange de clarification" avec Biden :

Evoquant la crise autour du contrat de sous-marins rompu par l'Australie,  Stéphane Séjourné, conseiller politique d'Emmanuel Macron a prévenu que la conversation téléphonique entre Emmanuel Macron et Joe Biden sera "un échange de clarification", pas de "réconciliation".

La conversation téléphonique entre Emmanuel Macron et Joe Biden en pleine crise autour du contrat de sous-marins rompu par l'Australie sera "un échange de clarification", pas de "réconciliation", a prévenu mardi Stéphane Séjourné, conseiller politique du président français. Cet échange, "dans les jours qui viennent, avant la fin de la semaine", "ne sera pas un échange de réconciliation, mais sera un échange de clarification, parce qu'il y a eu un problème sur le fond et sur la forme", a-t-il indiqué sur France Inter.

Sur la forme, le député européen LREM/Renew a évoqué "la manière dont a été rompu ce contrat (entre la France et l'Australie, NDLR) qui pose des interrogations sur y compris la conception-même d'être un allié des Américains". Sur le fond, "derrière ce changement de pied australien, il y a évidemment des divergences sur la stratégie indo-pacifique", a-t-il ajouté.

Avec ses territoires d'Outre-mer, dont la Nouvelle-Calédonie, la France "a tout son mot à dire" dans la région et se situe dans une logique d'"apaisement", tandis que "les Etats-Unis sont plutôt dans une confrontation avec la Chine" et "rentrent par le contrat australien dans le jeu beaucoup plus fortement, ce qui va irriter énormément la Chine et va tendre la région", a-t-il détaillé.

Notant également que "la France n'a pas reçu une demande de résiliation écrite comme les clauses du contrat le stipulent", il a estimé qu'"il y aura sûrement des compensations au contrat", ainsi que "des compensations diplomatiques".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens