Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 18:00

 Cyrille-eclusier.jpg

 

En poste sur le canal Saint-Martin à Paris, Cyrille a laissé mettre le nez dans son porte-monnaie d'éclusier.

 

Une maisonnette face à l'écluse de La Villette, en bordure du canal Saint-Martin. C'est ici que travaille Cyrille. Le mobilier est sommaire : une table, des plaques chauffantes, un frigo, une radio VHF, un poste de musique, une bouée de sauvetage et un ordinateur.

 

Baskets Converse aux pieds, Cyrille n'a rien d'un marin d'eau douce. D'ailleurs, avant son premier jour de travail, il n'avait jamais vu à quoi ressemblaient les portes d'une écluse. Il a passé le concours de la mairie de Paris un peu par hasard : « Il y avait juste un problème de maths, une rédaction et un entretien. Aujourd'hui, ils ont ajouté un test d'informatique et une épreuve de lancer de bouée. »

 

Depuis treize ans, cet Yvelinois de 36 ans ouvre les portes aux péniches hollandaises, belges et françaises. A chaque saison ses préoccupations : « l'été, une vingtaine de péniches peuvent passer quotidiennement et de nombreux déchets flottent à la surface de l'eau ; à l'automne, il faut ramasser les feuilles mortes ; l'hiver, il arrive que le canal soit gelé ; au printemps, il faut graisser les portes ».

 

Mais le métier va changer, ce qu'il déplore : « Bientôt, les écluses vont être automatisées. Nous ne serions plus que six derrière un écran d'ordinateur contre 25 le long du canal Saint-Martin aujourd'hui. Pour la sécurité, ce n'est pas l'idéal. Le contact avec les plaisanciers est primordial. »

Et de préciser que le canal est classé monument historique.

 

Il y a quelques semaines, des ingénieurs sont venus étudier l'automatisation : « Ils préparent l'appel d'offre pour mettre en place un nouveau système d'ici deux ans. »

 

Cyrille tentera alors les concours internes à la mairie de Paris. Il considère son boulot d'éclusier comme un job alimentaire ; sa vraie passion, c'est le cinéma. Et chausser ses savates de clown.

 

Revenu : 1 800 euros

 

Ils sont trois éclusiers à se relayer au poste de La Villette. Un roulement est instauré : six jours de travail, trois jours de repos. Ils alternent entre des horaires du matin ou du soir. Soit de 8 heures à 15h30, soit de 15h30 à 23h30. Cyrille apprécie les horaires de fin de journée.

 

·         Salaire : 1 598 euros net

Fonctionnaire de la mairie de Paris, il touche 1 598 euros, sans 13e mois.

 

·         Primes : jusqu'à 200 euros par mois

Les horaires de nuits (de 21h30 à 23h30) sont payés 1 euro supplémentaire de l'heure ; travailler le dimanche lui fait gagner 44 euros supplémentaires : « Je travaille environ deux dimanches par mois. Vue cette prime, c'est difficile de refuser. Mais quand j'ai un stage de théâtre de prévu, je privilégie le loisir à l'argent. »

 

·         Risque accident corporel : 1 euro par jour travaillé, soit 20 euros

       

·         Prime plan d'eau : 70 euros par mois. « Je ne peux même pas vous dire à quoi correspond cette prime. Elle dépend des bassins dans lesquels nous travaillons. »

 

Il touche aussi 95 euros pour une journée de figuration, deux fois par an : « C'est sûr que ça peut arrondir les fins de mois. Mais c'est avant tout par plaisir personnel. Je suis passionné de cinéma et cela me permet de voir l'envers du décors. »

 

Cyrille a ainsi croisé Emilie Dequenne en étant figurant dans « La Vie d'artiste ». Mais la plupart du temps, il joue dans des courts-métrages d'étudiants en école de cinéma et n'est pas payé.

 

Dépenses fixes : 1 250 euros

 

L'éclusier sort une enveloppe sur laquelle il a gribouillé ses comptes : « J'ai fait le calcul il y a pas longtemps. Les factures cumulées atteignent 1 250 euros et il me reste 300 à 400 euros pour les loisirs. »

 

·         Crédit immobilier : 420 euros

Depuis six ans, Cyrille vit seul dans un F1 de 43m2 dont il est propriétaire à Saint-Denis. Il a contracté son crédit sur vingt ans. Amusé, il précise : « J'aurai 50 ans avant d'avoir remboursé cet appartement ! Le montant de mon crédit vient de baisser ; avant, il s'élevait à 495 euros. Vu le prix des loyers, cela me revient à peu près au même de devenir propriétaire. »

 

·         Charges de copropriété (eau, immeuble, ascenseur) : 250 euros « C'est le prix à payer pour être dans une petite copropriété de cinq étages. »

 

·         Impôt sur le revenu  : 113 euros, soit 1 356 euros par an

·         Impôt foncier : environ 70 euros (840 euros par an)

·         Taxe habitation : 70 euros, soit 840 euros annuels

·         Electricité et gaz : 15 euros (90 euros tous les six mois)

·         Pass Navigo (métro) : 60 euros « Il vient d'ailleurs d'augmenter. »

·         Assurances (voiture et mutuelle) : 75 euros

·         Internet : 25 euros

·         Portable : 44 euros pour un forfait de 3 heures

·         Stage de théâtre de clown : 100 euros par mois. L'année prochaine, il aimerait participer à un atelier davantage régulier : « Mais à 1 200 euros l'année, c'est un investissement. »  

 

Dépenses variables : environ 325 euros  

 

·         Voiture : 50 euros . Essentiellement pour aller aux Mureaux, chez ses parents.

·         Courses : 70 euros. Cela semble peu, très peu. Alors, un peu gêné, Cyrille se justifie : « Je profite beaucoup du potager de mes parents et des petits plats que prépare ma mère. »

·         Restaurant : environ 70 euros

·         Vêtements : 25 euros par mois  « Ce n'est pas du tout régulier. Cette année, je n'avais besoin de rien. Mais l'an passé, pour les soldes, j'ai dépensé 500 euros !

·         Optique : 100 euros par an, c'est-à-dire un peu moins de 10 euros par mois « D'ailleurs, il serait temps que je pense à retourner voir un ophtalmo ! »

·         Loisirs : environ 100 euros . C'est ce qu'il dépense pour ses sorties cinéma, théâtre et pour l'achat de livres : « Mes dépenses sont assez irrégulières. En ce moment, je vais dans un cinéma indépendant de Saint-Denis, d'autres fois, c'est le MK2. »

 

Il va aussi à la piscine à Belleville, près de son lieu de travail, mais il ne paye rien : « C'est le seul avantage des employés de la mairie dont je profite. »

 

Il n'a pas de budget particulier pour les vacances : « Je ne prends pas vraiment de vacances, ou seulement de temps en temps pour aller chez des amis. »

 

Selon les mois, il reste à Cyrille environ 250 euros. L'éclusier a un compte épargne mais y place rarement de l'argent. Il garde cet argent pour se faire plaisir en s'offrant par exemple du matériel hifi.

 

Pendant son temps libre, il monte un court-métrage et espère bien pouvoir un jour tourner les scénarios qu'il est en train d'écrire.

 

Souvent, quand il parle de son métier d'éclusier, les gens rétorquent « C'est original ! ». Même réaction quant à ses loisirs de clown : « Alors un clown éclusier, c'est le top de l'originalité ! »

 

 

 

Source : Eco89  août 2010 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)
 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens