Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 19:21














L'assureur AIG avait annoncé qu'il allait verser 450 millions de dollars de primes aux responsables de ses activités financières.

 

 

Le président américain Barack Obama a annoncé lundi 16 mars vouloir employer tous les moyens légaux pour empêcher le géant de l'assurance AIG, sauvé de la faillite par l'Etat, de verser des centaines de millions de dollars de primes aux responsables de sa chute. Dans des déclarations à la Maison Blanche, Barack Obama a affirmé que le secteur était en état de "détresse financière à cause de comportements inconsidérés et de l'appât du gain".

 

"Bon usage de l'argent du contribuable"


"Dans ces conditions, il est difficile de comprendre comment des traders de produits dérivés chez AIG ont pu mériter de quelconques primes, a fortiori 165 millions en rémunérations supplémentaires", a lancé le président américain. "Au cours des six derniers mois, AIG a reçu du Trésor des sommes importantes. J'ai demandé au secrétaire (au Trésor Tim) Geithner de se servir de ce moyen de pression et d'employer tous les moyens légaux pour bloquer ces primes et veiller au bon usage de l'argent du contribuable américain", a-t-il ajouté.

 

Quatre plans de sauvetage


La révélation pendant le week-end que l'assureur se disposait à verser de telles primes a fait scandale aux Etats-Unis. Depuis 2008, AIG a fait l'objet de quatre plans de sauvetage successifs, entraînant la mobilisation de plus de 170 milliards de dollars de fonds publics. Le groupe a enregistré des pertes inouïes de 99,3 milliards pendan l'année écoulée.

Les autorités américaines avaient défendu leur choix de sauver le groupe, affirmant que sa faillite pourrait avoir des conséquences en cascade sur le reste de la finance mondiale. Le groupe avait en effet souscrit des milliers de milliards de dollars de contrats assurant le bon remboursement d'emprunts à risques.

 

"Forme de mécanisme"


Lorsque le secteur immobilier s'est effondré et que ces emprunts ont perdu leur valeur, ceux qui avaient souscrit un contrat auprès d'AIG se sont retournés vers lui, confrontant l'assureur à une dette insurmontable.

"Cette situation illustre la nécessité d'une réforme globale de la réglementation financière pour que nous ne retrouvions pas à nouveau dans la même situation", estime Barack Obama.

Le président américain a prôné "une forme de mécanisme" afin de résoudre les problèmes d'institutions financières "afin que nous disposions d'une autorité plus grandes pour protéger les contribuables américains et notre système financier dans des cas comme celui-ci".



Source : le nouvelobs.com  16-03-2009

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens