Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 17:00












En Afghanistan, le Dr Abdullah Abdullah a confirmé dimanche qu'il renonçait à se présenter au second tour de l'élection présidentielle prévu le 7 novembre face au président sortant, Hamid Karzaï. L'ancien ministre des Affaires étrangères estime que les conditions d'un scrutin équitable ne sont pas réunies.

 

La rumeur était fondée: Abdullah Abdullah renonce à participer au second tour de l'élection présidentielle en Afghanistan. "Je ne prendrai pas part à l'élection (…) Il n'a pas été facile de prendre cette décision", a-t-il déclaré dimanche 1er novembre devant ses partisans réunis à Kaboul. L'ancien ministre des Affaires étrangères a justifié son choix, expliquant que les conditions pour un scrutin équitable le 7 novembre n'étaient pas réunies. Pour se présenter face à Hamid Karzaï, le Docteur Abdullah Abdullah exigeait la démission du chef de la Commission électorale, jugé partial. Mais le président afghan a rejeté cette éventualité. Le rival d'Hamid Karzaï n'a toutefois pas appelé au boycott du scrutin, contrairement à ce qui avait été annoncé par plusieurs sources samedi. "Je n'ai pas fait ce choix", a-t-il précisé aux journalistes présents sur place.

 

L'équipe de campagne du président sortant a immédiatement réagi, précisant qu'elle poursuivrait sa campagne en vue du second tour. "En ce qui nous concerne, nous participerons à ce second tour", a ainsi déclaré l'un de ses membres. Même son de cloche du côté de la communauté internationale, qui tient à la tenue de ce scrutin pour stabiliser la situation politique en Afghanistan. Réagissant samedi aux rumeurs sur un éventuel retrait d'Abdullah Abdullah, la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a déclaré: "Je ne pense pas que cela affecte la légitimité [de l'élection, ndlr]. Il y a eu d'autres situations, dans notre pays comme à travers le monde, où l'une des parties décide pour une raison ou une autre de ne pas participer à un second tour de scrutin."

 

Quelle légitimité pour Karzaï?


De l'avis de certains observateurs, Abdullah Abdullah n'avait pas d'autres choix que de renoncer, la victoire d'Hamid Karzaï étant attendue. "Il s'est rendu compte combien ce second tour allait être douloureux pour le pays", a ainsi déclaré un responsable occidental à Kaboul, cité par l'agence de presse Reuters. Mais d'autres s'interrogent déjà sur la légitimité du futur exécutif: après un premier tour marqué par des fraudes massives et un second tour désormais joué, Hamid Karzaï, déjà affaibli, ne devrait en effet pas sortir grandi du scrutin. Or, la réussite de la mission de la communauté internationale en Afghanistan passe par la stabilisation du pouvoir politique.

Cette situation pourrait encore peser sur la décision de Barack Obama. Le président américain doit se prononcer dans les jours qui viennent sur la stratégie américaine en Afghanistan. Selon un haut responsable du gouvernement, sa décision ne sera toutefois pas connue avant le début de sa tournée en Asie le 11 novembre prochain, comme annoncé par plusieurs sources. Deux stratégies semblent se dessiner: un scénario à "l'irakienne" qui consisterait à envoyer davantage de soldats sur place – le général Stanley McChrystal, commandant des forces américaines et de l'Otan en Afghanistan, a avancé le chiffre de 45 000 GI's – ou recentrer la stratégie sur les combattants d'Al-Qaïda. Selon plusieurs sources, Barack Obama pourrait opter pour une solution intermédiaire: renforcer les troupes dans les zones à forte densité démographique et laisser les drones faire le travail dans le reste du pays.




Source : lejdd.fr  01-11-2009 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Le MONDE en marche..
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens