Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 13:00

 

Omar-el-Bechir-Soudan.jpg

 

Il avait déjà été condamné pour "crimes contre l'Humanité" et "crimes de guerre". A ces deux charges vient s'ajouter une troisième :  celle de "génocide" pour Omar el-Béchir. La Cour pénale internationale (CPI) a en effet annoncé lundi 12 juillet dernier que le mandat d'arrêt visant le président soudanais sera élargi à cette notion, près de 300.000 personnes ayant été tuées dans la province du Darfour.

 

La Cour pénale internationale (CPI) ne relâche pas la pression sur le président soudanais, Omar el-Béchir. Ses juges ont en effet ajouté lundi la charge de "génocide" à celles de "crimes de guerre" et de "crimes contre l'Humanité", déjà retenues contre lui dans un mandat d'arrêt international émis le 4 mars 2009. La justice internationale lui reproche les crimes commis au Darfour, une province située dans l'ouest du Soudan. Depuis février 2003, près de 300.000 personnes y ont été tuées et 2,7 millions d'autres déplacées. Khartoum est notamment accusée d'avoir laissé agir les milices arabes - les Janjawids - contre les ethnies Four, Masalit et Zaghawa. Omar el-Béchir, lui, a toujours nié toute responsabilité dans ce conflit qui, selon les autorités soudanaises, n'a d'ailleurs fait "que" 10.000 morts.

 

A l'époque de l'émission du mandat d'arrêt, deux des trois juges de la CPI avaient estimé que les preuves réunies étaient insuffisantes pour étayer l'accusation de génocide. Dans un entretien accordé à l'agence de presse Reuters en juin, le procureur de la Cour disait avoir apporté les précisions nécessaires. "C'est plus que suffisant pour la phase mandat d'arrêt", avait-il notamment déclaré, disant avoir clairement établi que les actions menées au Darfour ont eu pour but d'exterminer au moins un groupe spécifique d'individus. C'est ce qu'a conclu la cour lundi: "Il y a des motifs raisonnables de croire que M. el-Béchir a agi avec l'intention spéficique de détruire en partie" ces trois ethnies.

 

Des ONG expulsées en représailles

 

Dans ce dossier, le gouvernement soudanais refuse toute coopération avec la Cour pénale internationale. L'an dernier, Khartoum avait même expulsé les représentants de 16 organisations humanitaires, accusées de collaborer avec la Cour. Le mandat d'arrêt émis en 2009 avait par ailleurs provoqué la colère des pays arabes et africains. L'Union africaine (UA) avait même demandé à l'ONU d'interrompre le processus engagé par la CPI, au nom de la poursuite du processus de paix. Plusieurs manifestations d'appui à el-Béchir avaient eu lieu ici et là.

 

Cette situation avait par ailleurs provoqué le déplacement du sommet Afrique-France de Charm-el-Cheikh vers Nice. L'Egypte avait en effet fait savoir qu'il accueillerait Omar el-Béchir sur son sol. Nicolas Sarkozy, qui ne souhaitait pas poser aux côtés d'un chef d'Etat poursuivi pour crimes contre l'Humanité, avait donc convaincu son homologue égyptien, Hosni Moubarak, d'organiser ce grand raout sur la Côte d'Azur. Paris avait alors invité le président Béchir à désigner "la personnalité qui représentera le Soudan au sommet". En clair: Omar el-Béchir n'était donc pas convié à Nice. Il s'est d'ailleurs fait représenter par son vice-président.

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Le MONDE en marche..
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens