Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 11:00

 

 

Depuis que l’automobile existe c'est-à-dire quelques années avant 1900, les courses automobiles ont été organisées, sur routes ou sur circuits. L'histoire de la « Formule 1 » est plus récente. Elle trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. En 1946, la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) parvient à une uniformisation des règles qui aboutira finalement à la création de la « Formule de Course Internationale n°1 », pour indiquer la qualité optimale, que l’on baptisera, plus communément « Formule 1 ». Un championnat du monde de Formule 1 est créé en 1950 puis une coupe des constructeurs en 1958 (qui devient le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

 Ferrari va être un des grands acteurs de ce championnat auquel il va participer avec une grande régularité. C’est également la marque qui va tourner les plus belles pages de cette compétition mythique pour laquelle les constructeurs et les pilotes se surpassent pour tendre vers la perfection.

Alors que la saison 2013 va bientôt commencer les statistiques de FERRARI montrent bien l’implication de la marque italienne dans le championnat de « Formule 1 »

·         Participation à 851 « Grands Prix » en 63 saisons

·         219 victoires en Grands Prix et 668 podiums

·         16 titres de champion du Monde des Constructeurs

·         15 titres de Champion du Monde des pilotes

·         69 modèles de voitures

·         107 pilotes dont souvent les plus prestigieux du moment

·         97 066 tours de circuit parcourus dont 13542 en tête de la course

 

 

1960

  VOITURES DE LA SCUDERIA : FERRARI 246 P  F1

 

151 1960

 

UN LONG CALVAIRE POUR FERRARI

Coté règlement on revient à comptabiliser les 6 meilleurs résultats de la saison mais, par ailleurs, le championnat du monde s'offre le tout premier changement de barème de son histoire : le point du meilleur tour en course est supprimé et récompense désormais le 6e du Grand Prix.

Si Ferrari a pu sauver les meubles lors de la saison 1959, elle ne le doit qu'au talent de Tony Brooks et à la physionomie particulière des tracés de Reims et de l'AVUS en Allemagne qui lui a permis de signer deux victoires et de terminer à une flatteuse deuxième place au championnat du monde, loin de Jack Brabham. L'ambiance interne n'a pas résisté à ces mauvais résultats, comme le prouve le licenciement en cours d'année de Jean Behra, coupable d'avoir giflé son directeur sportif Romolo Tavoni après un abandon à Reims.

L’obstination d’Enzo Ferrari qui persiste dans la voie du moteur avant, va faire de la saison 1960 une année encore plus douloureuse que la précédente..

La voiture a bien subit quelques transformations en particulier une suspension arrière à doubles triangles. 1960 verra également l'avènement des freins à disques sur la monoplace.. Le moteur est toujours le V6 à 65° de 2417 cc de cylindrée dont la puissance maxi est de 263 cv à 8500 t/mn. Le châssis a subi très peu de modifications et le poids total avec eau et huile est de 452 kg. La 256 P, c’est son nom, est la dernière des Formule 1 à être équipée d'un moteur avant. Toutes les monoplaces qui se présenteront au début de la saison 1961 auront des moteurs à l'arrière.

Côté pilotes, Jack Brabham et Bruce McLaren sont reconduits chez Cooper. Compte tenu des succès de la voiture, plusieurs écuries privées ont décidé d’engager des Cooper et d’attirer chez eux les pilotes les plus renommés : Stirling Moss, Maurice Trintignant et même Tony Brooks, débauché chez Ferrari, courront sur des Cooper privées. La Scudéria aligne un trio formé de Phill Hill, Cliff Allison et Wolfgang Von Trips.

La saison comprend 10 Grands Prix avec le retour au programme du GP d’Argentine en tout début d’année. Suivront, comme l’année précédente le GP de Monaco, 500 Indianapolis, GP des Pays-Bas, GP de Belgique, GP de France, GP de Grande Bretagne, GP de Portugal, GP d’Italie et GP des Etats-Unis.

150 1960

 

1960 commence comme s’est terminé 1959, par une victoire d’une Cooper pilotée par Bruce McLaren. Mais au cours de ce GP d’Argentine, une écurie a donné du fil à retordre à Cooper c’est le Team Lotus avec sa nouvelle Lotus 18. Elle a tellement impressionné que Stirling Moss et Rob Walker délaissent leur Cooper pour une Lotus 18 dès le GP suivant à Monaco. Et Stirling Moss offre sa première victoire à Lotus. Au cours de ce même Grand Prix le pilote Ferrari Cliff Allisson est victime d’un grave accident qui le tiendra hors des circuits jusqu’à la fin de la saison.

Les accidents en course son encore très fréquents et surtout très graves pour les pilotes : au GP de Belgique c’est Stirling Moss qui est victime d’un accident au cours des essais. Blessé assez gravement aux jambes sa saison semble bien compromise. Mais c’est le lendemain lors de la course que les drames vont se succéder : Chris Britow sort de la piste et se tue au volant d’une Cooper. Quelques instants plus tard Alan Stacey trouve la mort au volant d’une Lotus après avoir été heurté au visage par un oiseau !..C’est Jack Brabham qui finalement remportera ce GP. En l’absence de Stirling Moss, mais grâce aussi aux performances de Cooper, Jack Brabham remporte les trois manches suivantes.

Ferrari bénéficie à Monza d’une belle opportunité : les écuries anglaises ont décidé de boycotter l’épreuve car ils contestent l’utilisation de l’anneau de vitesse. Phil Hill en profite pour apporter la première et la seule victoire de la saison à la Scuderia.

Enfin au GP des Etats-Unis c’est Stirling Moss revenu à la compétition qui l’emporte sur sa Lotus-Climax.

Toute la saison n'aura été qu'un long calvaire pour la Scuderia Ferrari, qui consciente de son retard, s'est tout de même décidée en cours de saison à développer une F1 à moteur arrière, pilotée par Richie Ginther.

 

Principales victoires Ferrari :

Grand Prix d’Italie  (Phill Hill)

 

Le classement final  des pilotes:

1er Jack Brabham  Australie Cooper-Climax  43 points

2e Bruce McLaren   Nouvelle Zélande  Cooper-Climax  34 points

3e Stirling Moss  Royaume-Uni  Lotus Climax   19 points

Le classement constructeurs

1er Cooper-Climax  Royaume-Uni  48 points

2e Lotus-Climax  Royaume-Uni 34 points

3e Ferrari  Italie  26 points

 

 

152 1960

 

153 1960 

154 1960

 

155 1960

 

156 1960

 

157 1960

 

 

________________________________________________________________________________________________________________________________

 

Champion du Monde des Pilotes : Jack BRABHAM sur COOPER-CLIMAX

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ 

 

BrabhamJack-champion 1960

 

 



____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Constructeurs : COOPER-CLIMAX (T53)

________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Cooper-T53-champion constructeur 1960

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

f1-history.deviantart.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens