Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 13:45

segolene-royal-duflot-aubry-La-Rochelle.jpg

 

Ils nous avaient promis le changement pour demain, la république irréprochable, la moralité dans la politique.. En fait ils avaient promis tout pour gagner les élections mais les petites combines d’appareil, les tricheries et les coups bas, rien n’a changé. Comment pourrait-on faire confiance à des dirigeants politiques de cette envergure ?.. Car enfin le feuilleton de La Rochelle c’est du Clochemerle..En pire !..  Opposée au dissident Olivier Falorni au second tour des législatives, Ségolène Royal a vu, lundi 11 juin dernier, le président UMP du conseil général de Charente-Maritime Dominique Bussereau prendre parti pour son adversaire afin de battre celle qu'il estime être "une rock star". De la part de Dominique Bussereau qui, plus souvent qu’à son tour s’est fait traiter de tous les noms d’oiseau par la « rock star, il n’y a là rien d’étonnant !.. Mardi 12 juin au matin matin, Ségolène Royal a répondu avec fermeté sur BFM-TV. Et assuré que même en cas de défaite dimanche prochain, elle n'arrêterait pas la politique, "car si ça arrive, ce serait dans un contexte malsain".  Mais voilà, la « rock star » est en danger alors le PS a lancé le plan Orsec : Martine Aubry accompagnée de sa partenaire écologiste Cécile Duflot s’est précipitée à La Rochelle pour soutenir « sa camarade » et expliquer aux Rochelais qui, décidément, n’y comprennent rien qu’il n’y avait qu’un seul candidat de gauche à La Rochelle. Sur ces entrefaites, en fin de matinée, c’est le twitter de Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande, qui va mettre de l’ordre dans cette cacophonie : « Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d’années dans un engagement désintéressé ». Le coup de pied dans la fourmilière !..

 

Ce mardi 12 juin au matin Ségolène Royal s’était montrée très offensive : "Ce sont des propos que l'on entend au Front national." La sentence est de Ségolène Royal. Dans son viseur, Olivier Falorni, qui lui reproche de ne pas être une Rochelaise "de souche". Mardi 12 juin au matin, la candidate socialiste à la présidentielle de 2007 a pris la parole sur BFM-TV pour répondre aux coups qui lui sont portés depuis l'annonce des résultats, dimanche soir. Et en porter à son tour.

Toujours présente « sur le terrain » !..

"On me voit beaucoup plus présente que celui qui me traite de parachutée." Cette accusation de parachutage ne passe pas pour celle qui dirige la région Poitou-Charentes depuis six ans. Alors elle se justifie, rappelle son activisme lors de la tempête Xynthia : "Je suis une femme de terrain qui obtient des résultats et qui est très présente. Si je connais si bien cette circonscription, c'est que j'étais présente aux cotés des sinistrés de la tempête." Et puis ce n'est pas elle qui a décidé de se présenter à La Rochelle rappelle-t-elle, "c'est Maxime Bono, le maire, qui m'a sollicitée. Je me suis engagée car on ne dit pas non à La Rochelle, c'est une ville qui se mérite c'est pour cela que c'est compliqué." Fine politique, Ségolène Royal alterne flatteries à l'intention de son électorat et piques assassines à son adversaire.

"Évidemment nous nous sommes parlé longuement avec Hollande"

Mordre sans paraître trop arrogante. "Bien sur que je l'ai appelé (Olivier Falorni, Ndlr) pour que l'on recolle les morceaux pour avancer. Il a trois mandats locaux, c'est quelqu'un de respectable", s'amuse-t-elle, rappelant ainsi sans le dire le pedigree cumulard de son rival. Et quand on lui rappelle que ce sont les militants socialistes de la fédération qui l'ont choisi lui, elle évacue en un phrase : "Nous n'en sommes plus là. Les électeurs ont choisi, c'est une primaire grandeur nature, et ils m'ont placé en tête, ma responsabilité est de rassembler".

 

Rassembler jusqu'à Olivier Falorni? Oui, assure-t-elle. "Bien sur que je l'ai appelé pour que l'on recolle les morceaux pour avancer!" Ce n'est pas le seul coup de téléphone qu'elle a passé. Alors que celui qui est arrivé derrière elle dans les unes déclare à qui veut l'entendre qu'il est un proche de François Hollande et qu'il a son soutien, Ségolène Royal a tenu à mettre les choses au clair. Calmement, mais fermement. "Évidemment nous nous sommes parlé longuement avec Hollande. C'est normal car la politique est un travail d'équipe et il y a une discipline à respecter (…) Il a dit que j'étais l'unique candidate qui pouvait se prévaloir de son soutien".

Ségolène Royal a aussi appuyé sur ce point, assurant que la candidate de l'UMP, qui faisait part lundi de sa déception quant à l'attitude de Dominique Bussereau, lui avait certifié que le parti dirigé par Jean-François Copé a "donné des consignes de vote dès le 1er tour pour [lui] faire barrage." "Avec moi ce n'est jamais très facile car je dérange, j'affirme ma volonté d'avancer" rigole-t-elle. Et quand on lui demande si une défaite pourrait entraîner la fin de sa vie politique, elle assure le contraire : "Non car si ça arrive, ce serait dans un contexte malsain où des voix sarkozystes seraient venues pour me faire barrage".

Depuis le message de Valérie Trieweiler plus d’écho de La Rochelle. La « Rock Star » a décidément beaucoup de mal !...

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Politique
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens