Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 18:00

Francois-Hollande-fin-negociations-PS-EELV.jpg

 

Cela constituait l’une des promesses du chef de l’Etat, réitérée à de nombreuses reprises : rompre avec certaines « mauvaises habitudes » de son prédécesseur. Mais il semble mettre de l’eau dans son vin… Oublié le temps de la « présidence normale »? Depuis son élection, François Hollande s’est appliqué à rompre avec le style de son prédécesseur. Mais à bien y regarder, le nouveau locataire de l’Elysée a pourtant cédé à quelques petits péchés dont il faisait le reproche à Nicolas Sarkozy !..

« Moi, président de la République, je ne serai pas président de tout » (Duel télévisé face à Nicolas Sarkozy, le 2 mai)

Déterminé à en finir avec « l’omniprésidence », Hollande promettait de laisser toute sa place au Premier ministre, comme des « joueurs de double » au tennis, selon le mot de Claude Bartolone. Certes, il n’a jamais traité Jean-Marc Ayrault de « collaborateur ». Mais la crise, sa chute brutale dans les sondages (- 6 points à 43% selon le dernier baromètre CSA pour « les Echos ») et le caractère plus effacé de l’hôte de Matignon ont eu raison de ce partage des tâches. Hollande l’a d’ailleurs concédé lors de sa dernière intervention sur TF1 : « Je suis en première ligne. » « L’histoire du Premier ministre fusible, ça n’existe plus, explique désormais Matignon. Le principe du quinquennat fait qu’on a une présidence plus musclée. »

« Je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l’Elysée » (Débat télévisé face à Nicolas Sarkozy, le 2 mai)

Ces rendez-vous ne sont jamais à l’agenda, mais Hollande reçoit beaucoup d’élus dans son bureau. Ils lui font remonter le climat du terrain et de la majorité. « A ce rythme, il aura vu les 297 députés PS avant Noël! » sourit l’un d’entre eux. « Ça n’a rien à voir avec les réceptions en grande pompe sous Sarkozy, où le roi recevait ses sujets », corrige un de ces privilégiés. Grâce à ses « capteurs », il espère échapper à la « bulle » de l’Elysée. « Même en Conseil des ministres, je ne peux pas taper sur l’épaule de mes copains qui sont devenus ministres. Vous me manquez », a-t-il avoué à un ami venu le voir. Mais, comme promis, les petits déjeuners de la majorité se tiennent désormais à Matignon, sans conseiller élyséen.

« Je ne mélangerai pas vie publique et vie privée » (Conférence de presse à Paris, le 25 avril)

Le président, jure son entourage, n’a ouvert aucun des livres sur la rivalité entre Valérie Trierweiler et Ségolène Royal. Mais « l’affaire du tweet » a remis l’Elysée en une des journaux people, comme du temps de « Nicolas et Carla ». Depuis, le couple présidentiel fait très attention. Discrète depuis la rentrée, la first lady ne compte pourtant pas disparaître de la scène. Elle accompagnera le président à New York fin septembre et fera bientôt connaître les projets qu’elle compte soutenir en tant que première dame. Enfin, elle ne renoncera pas au journalisme. Elle est actuellement en discussion avec la chaîne Direct 8.

« Ces cinq années auront été la présidence de la parole » (Adresse aux Français dans le quotidien « Libération », le 3 janvier)

Si Hollande prend soin d’économiser sa parole pour ne pas tomber dans les excès de « com » du dernier quinquennat, il a toutefois accordé trois entretiens télévisés depuis son élection. Soit autant que Sarkozy durant la même période. Avec parfois les mêmes accents et les mêmes… excès. « Pas acceptable! » assure-t-il d’abord à l’annonce du plan social chez PSA, avant de se montrer dimanche dernier plus pragmatique. Il a aussi pris un vrai risque en s’engageant sur TF1 à « inverser la courbe du chômage d’ici à un an ». « Dans les semaines et mois qui viennent, vous verrez reculer le chômage », déclarait déjà Sarkozy le 25 janvier 2010 sur la même chaîne.

« Je ne suis pas le chef du PS, je suis le chef de l’Etat » (Intervention télévisée sur France 2, le 29 mai)

On n’efface pas comme ça onze années à la tête du PS! Cet été, Hollande a multiplié les SMS à ses amis au sein du parti : « N’emm… pas Martine! » Pas question de braquer la première secrétaire sortante, de peur qu’elle ne brigue un nouveau mandat. Très attentif au match entre Harlem Désir et Jean-Christophe Cambadélis, il s’est bien gardé de prendre publiquement parti. Mais, en coulisses, le téléphone a beaucoup sonné. « Le choix s’est fait à trois : Hollande, Ayrault, Aubry », lâche un important ministre.

« L’Elysée ne commandera plus de sondages » (Entretien au journal hebdomadaire « le JDD », le 15 avril)

Comme nous le révélait le quotidien « Le Parisien » le 13 septembre dernier, l’Elysée va signer une convention avec le Service d’information du gouvernement pour commander par son intermédiaire des études d’opinion sur l’image et l’action du président. Elles seront remboursées au SIG par la présidence, qui aura donc un budget sondages, contrairement à ce qui était prévu au départ! Selon nos informations, le président reçoit aussi lui-même des sondeurs en tête à tête pour discuter de l’action du gouvernement et de son image, comme par exemple cette semaine après son passage sur TF1.

« J’allégerai le protocole et les dépenses liées aux déplacements » (Entretien au « JDD », le 15 avril)

Exit la « présidence Speedy Gonzalez », comme on dit à Matignon? Depuis la rentrée, Hollande se déplace aussi souvent sur le terrain que son prédécesseur, deux fois par semaine. Depuis son retour de vacances en train le 19 août, il n’a plus emprunté les lignes de la SNCF. Il s’est rendu à Châlons-en-Champagne en voiture, à Evian en hélicoptère Puma et à Rennes en Falcon. « Le truc du train, il a vu que ça ne marchait pas. Ça a été contre-productif », concède un ministre.

 

 

Source : leParisien.fr  14-09-2012

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Politique
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens