Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 07:00

Jean-Marc-Ayrault-et-Pierre-Moscovici.jpg

 

Jean-Marc Ayrault a affirmé dimanche 5 mai au soir qu'il envisageait de réduire la participation de l'Etat dans le capital "d'un certain nombre d'entreprises publiques". Mais le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, précise lundi 6 mai qu'il ne s'agit pas là "d'un retour aux privatisations". En fait, l’exécutif a tellement de difficultés avec l’aile gauche du Parti Socialiste qu’il n’est pas question de rajouter celle là !.. Le mot « privatisation » est un mot tabou !..

C'est sur le plateau du 20 heures de TF1 dimanche soir que Jean-Marc Ayrault a annoncé une nouvelle intention du gouvernement : "Nous envisageons que dans un certain nombre d'entreprises publiques où le taux de participation de l'Etat (dans leur capital) est très important, nous puissions dégager une partie pour financer de l'investissement. Pas pour boucher les trous du budget", a déclaré le Premier ministre.

Faut-il y voir une volonté du gouvernement de privatiser les entreprises? Non, a assuré Pierre Moscovici lundi 6 mai au matin sur i-Télé. "Non, ce n'est pas le retour des privatisations mais c'est une gestion fine du capital de l'Etat, en conservant son rôle d'Etat stratège", a nuancé le ministre de l'Economie. "Nous avons besoin d'investissement. Ce qui est crucial aujourd'hui, c'est la relance de notre économie, la croissance, la création d'emplois, et pour cela il faut tout faire pour investir et le faire sans creuser les déficits puisque nous voulons garder le cap du sérieux budgétaire", a-t-il expliqué.

"Vendre des participations non stratégiques"

Aucune précision en revanche donnée par le ministre sur les éventuelles entreprises qui pourraient être concernées. L'idée pourrait être "de jouer ici où là, cela peut être réduire les taux de participation, cela peut être vendre des participations non stratégiques". Pierre Moscovici a exclu que les cessions portent sur l'ensemble du capital, l'ensemble des participations de l'Etat représentant un peu plus de 60 milliards d'euros.

Déjà, en avril, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg avait évoqué la possibilité de céder des parts dans GDF-Suez et dans EDF. L'Etat a déjà cédé des parts dans l'équipementier aéronautique Safran et dans le groupe d'aéronautique et de défense EADS au cours des dernières semaines. Le 3 avril, le ministère de l'Economie avait annoncé avoir vendu 3,12% du capital de Safran, soit 13 millions d'actions, à des investisseurs institutionnels via une procédure accélérée. Une opération qui lui a rapporté 448,5 millions d'euros. L'Etat détient encore 27,08% du capital. Le 17 avril, EADS a annoncé avoir conclu un accord avec l'Etat pour lui racheter hors marché 1,56% de son propre capital, pour 482,7 millions d'euros.

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)
 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Economie
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens