Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 19:00

lincoln_series_K_v12_leBaron_coupe_1935_101.jpg

 

Au cours de la Première Guerre mondiale, le gouvernement américain passe de nombreuses commandes aux industriels américains au titre de l’effort de guerre. La General Motors est ainsi contactée pour fabriquer des moteurs d’avions baptisés « Liberty », que sa division Cadillac pourrait réaliser en modifiant un peu le moteur V8 qui équipe ses voitures. Henry Martin Leland, le président fondateur de la marque Cadillac, se montre enthousiaste à cette demande mais William Crapo Durant, le président de la General Motors, ne souhaite pas que sa division se convertisse à cette production. Ce désaccord entraîne la démission de Leland qui décide de se lancer, grâce à un prêt fédéral, dans la construction d’une usine destinée à produire le moteur « Liberty ». Le 29 août 1917, à 74 ans, un âge où il se sent « encore loin de la retraite », Henry Leland fonde alors la « Lincoln Motor Company », une société dont le nom rend hommage à Abraham Lincoln, le 16° président des États-Unis, et premier homme pour qui Leland ait voté.

Ayant obtenu une commande pour 6000 moteurs, il embauche 6000 personnes, livre le premier moteur en mars 1918 et obtient une cadence de production de 50 moteurs par jours. Mais la fin de la guerre arrive trop vite pour Leland ; si le conflit s’était prolongé de six mois, il aurait pu rembourser l’intégralité de son prêt. Faute de commandes, il procède donc à la reconversion de son usine afin de construire une voiture de luxe à moteur V8 similaire à la Cadillac : la Lincoln L (avec un L comme Leland).

Il doit cependant de nouveau emprunter, ce qui accroit encore la dette de la société devenue « Lincoln Motor Company of Delaware » le 26 janvier 1920. La Lincoln L est une voiture bien construite et performante mais dont le prix de 5000 $ et le manque de style limitent la diffusion. Du fait du temps nécessaire à reconvertir l’usine, les premières livraisons subissent en outre des retards importants. En 1920, Leland est obligé de trouver un financement complémentaire mais une partie des actionnaires, entrainés par le premier d’entre eux, Fred Murphy, s’y opposent et demandent la liquidation de la société. La seule solution qui s’offre à Leland est de trouver un repreneur assez solide pour racheter toutes les actions de la société et assez compréhensif pour le laisser continuer à diriger la marque. Le seul homme qui peut se le permettre est Henry Ford.

Quand Leland vient le rencontrer dans sa luxueuse propriété de Fairlane, Henry Ford n'est guère enthousiaste pour reprendre son usine. Il faudra toute la conviction de son épouse Clara et de son fils Edsel (président de la Ford Motor Company depuis 1919) pour qu'il accepte de racheter Lincoln le 4 février 1922. Henry Leland reste président de la société, mais Edsel Ford devient vice-président. Sous sa conduite, Lincoln devient une affaire fiable. Mais la mise en œuvre des méthodes de Ford apparaît comme une ingérence insupportable pour Leland ; le 13 juin 1922, il démissionne et prend sa retraite (il décède en 1931 à l'âge de 89 ans).

 

lincoln_series_K_v12_leBaron_coupe_1935_102.jpg

 

Il semble qu’Henry Ford n’ait pas fait une mauvaise affaire en ayant l'opportunité d'avoir autre chose que sa "Ford model T". Il vend en 10 mois, 5512 véhicules, soit 2 fois plus en 2 fois moins de temps avec le même moteur porté à 90cv. Dès 1923 la fabrication totale annuelle s'élève à 7875 unités. Elle se stabilisera autour de 6 à 9000 jusqu'en 1929. Jusqu’à ce que survienne la crise.... Le modèle L survivra jusqu’en 1930 toujours avec le même moteur V8. Lincoln produit alors une vingtaine de silhouettes différentes carrossées par les plus grands : Brunn, LeBaron, Dietrich, Judkins, Derham,..

En 1931, alors que les affaires semblent repartir le model L (eight) est remplacé par le model K (eight). Le moteur V8 est toujours le même mais cette fois sa puissance a été portée à 120 cv. Le model K est cher et pas très exaltant au niveau du style. Ce sera un échec commercial.

En 1932 la décision est prise de diviser en deux la gamme Lincoln en revoyant à la fois les prix de vente et les définitions techniques des voitures. Le modèle KA garde la même structure avec un prix d’appel plus raisonnable. Le modèle KB se veut plus haut de gamme avec un moteur V12.  L’année suivante, le V12 équipe toutes les voitures mais avec des cylindrées différentes. Ce ne sera pas suffisant pour faire redécoller les ventes qui restent inférieures à 2000 unités par an.

En 1934 le moteur V12 dont la cylindrée est portée à 6,8 litres équipe maintenant toutes les voitures KA et KB. Les deux gammes ne se distinguent plus que par l’empattement. Enfin, l’année suivante Lincoln ne produit plus qu’une seule gamme K avec une orientation vers la voiture de luxe. Les ventes continueront pourtant à décliner jusqu’à ce qu’il soit décidé en 1939 de lancer la production d’une nouvelle Ford-Lincoln.

Cette année là, Lincoln devient le fournisseur officiel de la Maison Blanche pour Franklin Delano Roosevelt. Baptisée "Sunshine Spécial", la voiture est spécialement construite pour être la voiture de parade des déplacements officiels du président. Cette tradition perdure jusqu'au président Georges Bush père. La marque est ainsi tragiquement associée au président John Fitzgerald Kennedy, assassiné à l'arrière de sa Lincoln Continental X-100 à Dallas le 22 novembre 1963.

La voiture présentée ici est une Lincoln Model K « two/four passenger » coupé (les deux places supplémentaires sont dans le « rumble seat ») carrossée par LeBaron en fin d’année 1935. Ce modèle fut produit en 25 exemplaires. Il est équipé du moteur V12 développant une puissance maxi de 150 cv.

 

lincoln_series_K_v12_leBaron_coupe_1935_103.jpg

 

 

lincoln_series_K_v12_leBaron_coupe_1935_104.jpg

 

 

lincoln_series_K_v12_leBaron_coupe_1935_105.jpg

 

 

lincoln_series_K_v12_LeBaron_coupe_1935_108.jpg

 

 

lincoln_series_K_v12_leBaron_coupe_1935_109.jpg

 

 

lincoln_series_K_v12_leBaron_coupe_1935_110.jpg

 

 

lincoln_series_k_v12_leBaron_coupe_1935_111.jpg

 

 

lincoln_series_K_v12_leBaron_coupe_1935_115.jpg

 

 

lincoln_serie_k_leBaron_coupe_1935_113.jpg

 

 

lincoln_serie_K_v12_leBaron_coupe_1935_114.jpg

 

 

lincoln_serie_k_v12_leBaron_coupe_1935_112.jpg

 

 

lincoln_series_K_v12_leBaron_coupe_1935_116.jpg

 

 

lincoln_serie_K_v12_leBaron_coupe_1935_118.jpg

 

 

lincoln_serie_k_v12_leBaron_coupe_1935_119.JPG

 

 

lincoln_serie_k_v12_leBaron_coupe_1935_120.JPG

 

 

lincoln_serie_k_v12_leBaron_coupe_1935_121.JPG

 

 

lincoln_serie_K_v12_leBaron_coupe_1935_.JPG

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans VOITURES DE LEGENDE
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens