Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:00

 

Depuis que l’automobile existe c'est-à-dire quelques années avant 1900, les courses automobiles ont été organisées, sur routes ou sur circuits. L'histoire de la « Formule 1 » est plus récente. Elle trouve son origine dans les courses automobiles disputées en Europe dans les années 1920 et 1930. En 1946, la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) parvient à une uniformisation des règles qui aboutira finalement à la création de la « Formule de Course Internationale n°1 », pour indiquer la qualité optimale, que l’on baptisera, plus communément « Formule 1 ». Un championnat du monde de Formule 1 est créé en 1950 puis une coupe des constructeurs en 1958 (qui devient le Championnat du monde des constructeurs à partir de 1982).

 Ferrari va être un des grands acteurs de ce championnat auquel il va participer avec une grande régularité. C’est également la marque qui va tourner les plus belles pages de cette compétition mythique pour laquelle les constructeurs et les pilotes se surpassent pour tendre vers la perfection.

Alors que la saison 2013 va bientôt commencer les statistiques de FERRARI montrent bien l’implication de la marque italienne dans le championnat de « Formule 1 »

·         Participation à 851 « Grands Prix » en 63 saisons

·         219 victoires en Grands Prix et 668 podiums

·         16 titres de champion du Monde des Constructeurs

·         15 titres de Champion du Monde des pilotes

·         69 modèles de voitures

·         107 pilotes dont souvent les plus prestigieux du moment

·         97 066 tours de circuit parcourus dont 13542 en tête de la course

 

 

1965

  VOITURES DE LA SCUDERIA : FERRARI 1512 F1

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_01.jpg

 

TOUJOURS UNE TRES GRANDE DOMINATION BRITANNIQUE.

L’inter-saison 1964-1965 va être très courte car le premier GP en Afrique du Sud qui ouvre la saison a lieu le 1er janvier 1965. Ferrari passe cette année du V8 au V12 avec la nouvelle 1512 F1 qui a fait ses premiers essais en course lors des deux dernières manches outre atlantique de la saison précédente aux Etats-Unis et au Mexique. Le douze cylindres en V dit « à plat »  car l’angle du V est de 180°, avec ses minuscules chambres de combustion de 124cc développe une puissance maxi de 220ch qui sera poussée à 255ch, grâce au double allumage et l’injection. Le moteur est toujours couplé à la boite à vitesse à 5 rapports.

Le châssis de la 1512 F1 est semi-monocoque constitué d’un treillis de tubes en acier sur lesquels sont rivetés les panneaux de carrosserie en aluminium. L’empattement est de   2400 mm. Le poids de la voiture avec eau et huile atteint 490 kg. Elle emporte 140 litres de carburant répartis dans trois réservoirs.

1965 est une année de transition car un nouveau règlement technique est déjà annoncé pour la saison prochaine ce qui a amené la plupart des écuries à mettre en piste les voitures de l’année précédente.  Ferrari engage pourtant sur tous les GP une F1 512 et une F1 158.

Coté pilotes pas de grands changements non plus : Ferrari conserve son équipe John Surtees – Lorenzo Bandini. Lotus continue à faire confiance à Jim Clark épaulé par Mike Spence. Pas de changement non plus chez Brabham où l’on retrouve Jack Brabham et Dan Gurney. Chez BRM, Graham Hill a un nouvel équipier le jeune écossais Jackie Stewart qui a remplacé Richie Ginther devenu premier pilote chez Honda.

Quant à Cooper, où l’ancien champion du Monde Phil Hill ne fait qu’un rapide passage avant de se retirer de la Formule 1, c’est Bruce McLaren qui reste le premier pilote épaulé par un jeune autrichien Jochen Rindt

Dix Grands Prix sont au programme de 1965 avec, comme on l’a vu le GP d’Afrique du Sud qui revient en ouverture suivi, quatre mois plus tard par le GP de Monaco, puis GP de Belgique, GP de France couru cette fois à Clermont-Ferrand, Gp de Grande-Bretagne, GP des Pays-Bas, GP d’Allemagne, GP d’Italie, puis les deux GP américains avec GP des Etats-Unis et GP du Mexique.

ferrari_f1_1512_1964-65_05.jpg

 

Dès l’ouverture de la saison, sur le circuit d’East London en Afrique du Sud, Jim Clark fait une démonstration de ses talents : pole position, course en tête de bout en bout, meilleur tour en course, et victoire.

Lors du départ de Monaco, Jim Clark n’est pas là. Il est aux Etats-Unis en train de courir les 500 Miles d’Indianapolis qu’il va d’ailleurs gagner. Le favori est donc son éternel rival Graham Hill. Mais Graham Hill commet une faute dès les premiers tours ; il doit sortir de sa voiture pour la remettre dans le sens de la course et perd évidemment beaucoup de temps. Il se lance alors dans une folle course poursuite, doublant ses concurrents les uns après les autres pour finalement emporter ce qui sera surement la plus belle course de toute sa carrière.

En Belgique deux semaines plus tard, Clark est de retour et remporte une victoire qui lui permet de prendre la tête du championnat du Monde. Il remporte dans la foulée les GP de France, Grande-Bretagne, Pays-Bas et Allemagne. Avec cinq victoires consécutives le titre de champion du Monde ne peut plus lui échapper. Ses concurrents vont donc se battre pour une place sur le podium. En Italie Clark est à nouveau à la bagarre lorsque son moteur le lâche et c’est le jeune Jackie Stewart qui remporte le premier GP de sa carrière sur sa BRM devant son coéquipier Graham Hill.

La course automobile va faire une nouvelle victime : John Surtees lors d’une course Can Am au canada est grièvement blessé. Le Champion du Monde en titre sera absent de la formule 1 pendant une très longue période. Au GP des Etats-Unis c’est Graham Hill qui tire enfin son épingle du jeu..

La saison se termine au Mexique où Richie Ginther signe sa première victoire en Grand Prix qui est également la première victoire de Honda qui est en progrès constants depuis son entrée en F1.

Bilan de la saison : Dix GP dix victoires par des pilotes britanniques, trois Britanniques sur le podium du Championnat du Monde des pilotes, trois écuries britanniques sur le podium du championnat du monde constructeurs. La Scuderia Ferrari cette année se sent un peu seule !..

ferrari_f1_1512_1964-65_07.jpg

 

Principales victoires Ferrari :

Rien !

 

Le classement final  des pilotes:

1er Jim Clark  Royaume-Uni (Lotus-Climax)   54 points

2e Graham Hill  Royaume-Uni  (BRM) 40 points

3e Jackie Stewart  Royaume-Uni (BRM)   33 points

Le classement constructeurs

1er Lotus-Climax  Royaume-Uni  54 points

2e BRM  Royaume-Uni 45 points

3e Brabham-Climax Royaume-Uni  27 points

 ferrari_f1_1512_1964-65_02.jpg

 

ferrari_f1_1512_1964-65_08.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_09.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_10.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_11.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_12.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_13.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_14.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_15.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_16.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_18.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_19.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_21.jpg

 

 

ferrari_f1_1512_1964-65_24.jpg

 

 

 

 

_______________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Pilotes : Jim CLARK sur Lotus-Climax

 ______________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

    jim-clark-champion-du-monde-pilote-1963-copie-1.jpg

   

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________________________________________________

Champion du Monde des Constructeurs : LOTUS-CLIMAX (33) 

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 lotus-33-climax.jpg

 

 

lotus_33_climax_champion_monde_constructeur_1965.jpg 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

f1-history.deviantart.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Histoire de l'AUTOMOBILE
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens