Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 18:00

ferrari_375_mm_csglietti_coupe_speciale_1954_101.jpg

 

 

Quand Enzo Ferrari fonde sa propre entreprise en 1947, il embauche Gioacchino Colombo comme Ingénieur en Chef. Ils se connaissent bien car ils ont travaillé ensemble lorsque Ferrari était chef d’équipe chez Alfa Roméo. La mission de Colombo est de concevoir un nouveau moteur dont les performances seraient largement supérieures à celles du 8 cylindres Grand Prix qu’il a construit pour Alfa Roméo avant la guerre. Le cahier des charges est relativement simple : le moteur doit être soit suralimenté avec une cylindrée qui ne doit  pas dépasser 1,5 litre soit il est à aspiration naturelle et la cylindrée peut alors atteindre les 4,5 litres. Etant spécialiste de la suralimentation Colombo choisit la première hypothèse.

Le V12 de 1,5 litre de cylindrée développé par Colombo va motoriser les premières Ferrari et, avec des variantes de cylindrées, il va équiper toute la gamme du constructeur italien jusqu’en 1950.

Cette année là était l’année de lancement  de la Formule 1 et le champion du monde gagne avec un moteur de Colombo mais c’est celui qu’il a mis au point pour Alfa Roméo. Colombo est alors remplacé par un nouvel ingénieur Aurellio Lampredi qui a pour objectif de sortir un nouveau moteur pour 1951. Il choisit la solution inverse de celle de Colombo : aspiration naturelle et cylindrée de 4,5 litres pour son moteur V12. Le moteur est testé dans les derniers mois de 1950 et prêt pour la saison 1951. Sur la Ferrari 375 F1 il produit une puissance maxi de l’ordre de 350 cv. Le championnat ne sera perdu que lors de la dernière course.

Ferrari décide alors logiquement de s’aligner aux championnats de Formule 1 pour les saisons 1952 et 1953 avec de bonnes chances de l’emporter. Mais la fédération internationale change les règles et le moteur de Lampredi ne convient plus. Qu’importe, le V12 ne termine pas sa vie pour autant. Il va équiper, dans la configuration retenue pour la Formule 1, une série limitée de Ferrari sport : les 375 MM construites en 1953 et 1954. La cylindrée est de 4 523 cc et, alimenté par trois carburateurs Wéber, le moteur délivre une puissance maxi de 335 cv à 7 000 tours/mn.

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_102.jpg

 

C’est Pinin Farina qui réalisera la majorité des carrosseries pour les 26 exemplaires de 375 MM construites, ceci dans deux versions principales : un spyder et une berlinetta. On retrouvera ces voitures engagées dans de nombreuses compétitions à travers le monde.

Mais les heures de gloire du V12 de Lampredi  arriveront en 1954 : une 375 Plus équipée d’une version de 4,9 litres de cylindrée remporte la course mythique des « 24 heures du Mans ».

Le modèle présenté est un 375 MM carrossé initialement dans la version spyder par Pinin Farina et vendu au réalisateur Roberto Rosselini. Peu de temps après son acquisition, ce passionné de Ferrari confie sa voiture au carrossier Scaglietti pour la transformer en coupé. On retrouve dans ce style de Scaglietti les lignes de la Mercédès Benz 300 SL « gullwing » sortie il y a peu de temps et très en vogue. Rosselini conservera sa voiture unique pendant une dizaine d’années avant de la revendre. Elle changera plusieurs fois de mains avant d’être achetée par le propriétaire actuel dans les années 1990. Elle a été présentée dans de nombreux concours d’élégance notamment aux Etats-Unis.

Au Concours d’Elégance de Pebble Beach en mai 2014 elle remporte le Trophée de « Best of Show »

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_103.jpg

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_104.JPG

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_105-copie-1.JPG 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_106.JPG

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_107.jpg

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_108.jpg

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_109.jpg

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_111.jpg

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_112.jpg 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_113.JPG

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_114.jpg

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_115.JPG

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_116.jpg

 

 

ferrari_375_mm_scaglietti_coupe_speciale_1954_117.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans VOITURES DE LEGENDE
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens