Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 11:00

 

Gbagbo-et-Simone-arretes.jpg

 

Après quatre mois de crise post-électorale en Côte d'Ivoire et près d’une douzaine de jours de guérilla urbaine dans Abidjan, le président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, a été arrêté lundi 11 avril.  Sa résidence à Abidjan a été prise par des forces de son rival Alassane Ouattara, appuyées par les moyens aériens et blindés des forces françaises et de la mission des Nations unies (Onuci),

Après une offensive foudroyante des Forces républicaines de Ouattara qui, mi-mars, ont repris, en une semaine, le contrôle de tout le pays, la bataille faisait rage depuis douze jours dans le centre d’Abidjan, les forces de Laurent Gbagbo faisant preuve d'une résistance acharnée pour protéger le président sortant, retranché dans sa résidence de Cocody, au nord de la ville. Mais depuis dimanche 10 avril, en fin d’après-midi, les hélicoptères de l'Onuci et de la force française Licorne ont mené des frappes intenses sur la résidence présidentielle et sur la présidence, dans le quartier administratif du Plateau. Les bâtiments ont été en partie détruits.

Les raids, ordonnés par le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, visaient officiellement la destruction des armes lourdes détenues par le camp Gbagbo menaçant les civils, conformément à la résolution 1975 du Conseil de sécurité de l'ONU. Mais le ministre français de la défense, Gérard Longuet, a reconnu lors d'une conférence de presse à Paris, lundi en fin d’après midi, que "l'objectif (fixé) par la communauté internationale était de faire en sorte que le président élu puisse présider", décrivant l'engagement de l'Onuci et de Licorne comme "un soutien"à l'offensive des pro-Ouattara.

Ces frappes, et l'importance décisives qu'elles ont eues pour la victoire d'Alassane Ouattara, ont suscité de nombreuses interrogations, lundi. Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a notamment souhaité que le gouvernement "précise les conditions d'engagement"de la force Licorne en Côte d'Ivoire, tout en répétant le soutien de son parti à cette opération. A Paris tout a été fait pour que l’ensemble des responsables politiques soit informés de la situation sur le terrain et des décisions prises, évidemment en urgence. François Fillon, Gérard Longuet, Alain Juppé sont à la manœuvre depuis dimanche après midi.

Finalement, profitant de la désorganisation du camp Gbagbo suite aux frappes aériennes, les troupes des Forces Républicaines de Ouattara ont pénétré dans la résidence présidentielle et se sont saisi, non sans quelques bousculades, du président sortant Laurent Gbagbo. Au pouvoir depuis 2000, Laurent Gbagbo, 65 ans, s'est finalement rendu lundi vers 13 heures (15 heures à Paris) en compagnie de son épouse, Simone, considérée comme une "dure" du régime, et de son fils, Michel, né d'un premier mariage

D'autres questions entourent le rôle exact qu'ont joué les forces françaises dans l'arrestation du président sortant : toute la journée, les proches de Laurent Gbagbo ont affirmé qu'il avait été arrêté par les forces françaises, accusant la France d'ingérence. Une affirmation que s'est empressé de démentir Paris, et à maintes reprises, en indiquant que la force Licorne n'avait été qu'un soutien, et "qu'à aucun moment les forces françaises n'ont pénétré dans les jardins ou la résidence présidentielle".

Aucune information ne permettait lundi soir d'être sûr du rôle joué par les forces françaises. Mais sur place, les premiers témoignages des combattants des Forces républicaines (FRCI) de Ouattara semblaient confirmer que Laurent Gbagbo a bien été arrêté par les FRCI. L'ancien président a été sauvé car ordre avait été donné de ne pas porter atteinte à son intégrité physique. Une arrestation qui fera dans les prochains jours couler encore beaucoup d’encre car le rôle de la France devra être éclairci.

C’est un Laurent Gbagbo hébété et assez pitoyable qui sera présenté à la télévision ivoirienne lundi soir. Les premières phrases d'apaisement dites par l’ex président lors de son arrestation, ont été diffusées : "Je souhaite qu'on arrête les armes et qu'on rentre dans la partie civile de la crise, et qu'on conclue rapidement pour que le pays reprenne", a-t-il dit dans de très brefs extraits sonores.

Si une étape décisive vient d’être franchie. Le plus dur reste à faire pour le président Ouattara. Il va falloir maintenant regarder comment se comportent les troupes – difficilement contrôlables pour certaines – et souhaiter qu'Alassane Ouattara arrive à tenir les Forces républicaines de Côte d'Ivoire. Il va falloir aussi désarmer tous les francs tireurs qui ont pillé la ville depuis plus d’une semaine et que personne ne contrôle plus. Il faudra enfin tenter de réconcilier un peuple divisé ou des haines se sont accumulées au fil des ans et redresser une économie exsangue..

« Nous voici enfin à l'aube d'une nouvelle ère d'espérance »a salué Alassane Ouattara lundi soir, dans un discours à la télévision officielle ivoirienne : "Comme tous les Ivoiriens, nous aurions voulu que le transfert du pouvoir se fasse autrement." "Afin de construire un Etat de droit, je demande au garde des sceaux d'engager une procédure judiciaire à l'encontre de Laurent Gbagbo, son épouse et ses collaborateurs. Il leur sera réservé un traitement digne, et leurs droits seront respectés" a promis le président reconnu par la communauté internationale, qui "appelle [les Ivoiriens] à s'abstenir de tout acte de vengeance" pour que "revienne la paix"dans le pays. Alassane Ouattara a enfin promis la création d'une commission nommée "Vérité et lumière" pour "faire la lumière sur les massacres"survenus ces derniers mois en Côte d'Ivoire, en particulier dans l’Ouest du pays.

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Repost 0
Published by jp echavidre - dans Le MONDE en marche..
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens