Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 12:00

 

Hu-Jintao-Barack-Obama.jpg

 

L’Amérique a besoin de la Chine et la Chine a besoin de l’Amérique. Les dirigeants des deux pays ont bien compris cela. Et pourtant, au second jour de la visite d'Hu Jintao aux Etats-Unis, Barack Obama a abordé avec son homologue chinois plusieurs sujets qui fâchent, droits de l'Homme et concurrence monétaire en tête. Une diplomatie courageuse qui tranche très nettement avec celle que nous pratiquons chez nous et principalement ces derniers jours.

 

"Nous avons chacun énormément intérêt à ce que l'autre réussisse." Cette phrase prononcée par Barack Obama, mercredi 19 janvier, au moment d'accueillir à la Maison blanche, avec faste, son homologue chinois, Hu Jinato, sonne comme une mise en garde de Washington à l'égard de Pékin. A plusieurs reprises, le leader américain a en effet insisté sur les points de divergences qui opposent les deux superpuissances. Le président américain a notamment évoqué avec son invité les questions épineuses des droits de l'Homme et, surtout, de la compétitivité entre le dollar et le yuan.

 

Alors que plusieurs dizaines de militants des droits de l'Homme ont protesté devant la Maison blanche contre la venue d'Hu Jintao, Barack Obama a, lui, déclaré que "l'histoire montre que les sociétés sont plus harmonieuses, les nations plus prospères, que le monde est plus juste quand les droits et les responsabilités des nations et des peuples sont respectés, notamment les droits universels de tous les êtres humains". Une façon assez « soft » de dire les choses, mais le principal n’est-il pas qu’elles soient dites ? Quelques instants plus tard, en conférence de presse, son hôte a, lui, estimé que son pays avait fait "d'immenses progrès (...) reconnus par le monde entier", même si, a-t-il étonnamment concédé, il restait encore "beaucoup à faire" en la matière. Les faits en attestent. Interrogée la semaine dernière par la télévision chinoise, la secrétaire d'Etat, Hillary Clinton, a en effet réitéré les appels de l'administration américaine en faveur d'une libération du dissident chinois Liu Xiaobo, lauréat du prix Nobel de la paix 2010, et "des nombreux autres prisonniers politiques en Chine".

 

Avec lez droits de l'Homme, le  yuan et la Corée du Nord

 

A la recherche de terrains d'entente, après une année 2010 marquée par des tensions entre les deux pays sur les déséquilibres commerciaux, Barack Obama a également publiquement regretté la sous-évaluation chronique du yuan par rapport au dollar, ce qui, malgré quelques corrections épisodiques, dope les exportations de Pékin au détriment des économies occidentales, à commencer par l'économie américaine. "J'ai dit au président Hu (…) que le renminbi (l'autre nom de la monnaie chinoise) restait sous-évalué et qu'il fallait encore ajuster davantage le taux de change", a déclaré à la presse le président américain, ajoutant que la réévaluation du yuan "pouvait être un levier important pour la Chine à la fois pour soutenir la demande intérieure et pour diminuer les pressions inflationnistes à l'œuvre dans le pays". Un vœu qui devrait, à court terme au moins, rester pieu et qui n'a toutefois pas empêché les deux pays de conclure pour plus de 45 milliards de dollars de contrats en marge de cette visite d'Etat.

 

"Alors même que nos pays rivalisent dans certains domaines, nous pouvons coopérer dans d'autres", a encore indiqué Barack Obama à son invité, que ce soit dans le domaine écologique, mais également sur la délicate question du nucléaire nord-coréen. Particulièrement incisive sur ce sujet, Hillary Clinton avait indiqué à la télévision chinoise que les Etats-Unis et la Chine se trouvaient "à un moment critique pour déterminer jusqu'où peuvent aller les bonnes relations de coopération entre nos deux pays". "Des responsabilités particulières nous incombent en raison de la menace que les programmes nucléaires nord-coréen et iranien font peser sur la stabilité mondiale", avait ajouté la secrétaire d'Etat, alors que la Chine rechigne toujours à mettre davantage de pression sur son "allié" nord-coréen.

 

 

 

Source : lejdd.fr  19-01-2011

 

            

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Le MONDE en marche..
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens