Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 08:00

 

Alassane-Ouattara-reconnu-par-ONU.jpg

 

Le Conseil de sécurité de l'ONU a reconnu, mercredi 8 décembre au soir, en Alassane Ouattara le vainqueur de la présidentielle ivoirienne. Jusqu'à présent, la Russie faisait obstacle à cette déclaration. Visant Laurent Gbagbo, qui refuse de céder le pouvoir, les Nations unies condamnent "toute tentative de détournement de la volonté du peuple ou de porter atteinte à l'intégrité du processus électoral". C’est donc l’ensemble de la Communauté internationnale qui a maintenant pris position dans les élections ivoiriennes. Cela suffira-t-il à faire plier Laurent Gbagbo ? Rien de moins sur !..

 

Alors que le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'était déjà prononcé en faveur d'Alassane Ouattara, le Conseil de sécurité des Nations unies a reconnu mercredi soir la victoire de cet homme à la présidentielle en Côte d'Ivoire. "Etant donné la reconnaissance par la Cedeao de M. Ouattara en tant que président élu et porteur de la voix librement exprimée du peuple ivoirien (…), les membres du Conseil de sécurité appellent toutes les parties à respecter l'issue du scrutin", indique l'exécutif de l'ONU dans une déclaration adoptée après plusieurs jours de débats. La décision prise mardi par la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) semble donc, comme prévu par certains observateurs, avoir pesé sur le déroulement des discussions onusiennes.

 

Le texte, lu à la presse par la représentante américaine Brooke Anderson, ajoute que les Etats membres "condamnent dans les termes les plus vifs toute tentative de détournement de la volonté du peuple ou de porter atteinte à l'intégrité du processus électoral".

 

Gbagbo dénonce les ingérences étrangères

 

Principal visé, Laurent Gbagbo, le président sortant qui s'est autoproclamé vainqueur, contre l'avis de la communauté internationale et a formé son propre gouvernement, quelques jours après son rival, Alassane Ouattara. Mais la décision de l'ONU pourrait bien ne pas avoir d'impact sur l'attitude de Laurent Gbagbo, malgré la menace de "mesures ciblées" brandie contre ceux qui s'opposent au processus de paix en Cote d'Ivoire. "Il ne revient pas à la Cedeao de désigner un vainqueur dans une élection organisée par la Cote d'Ivoire", a commenté le ministre des Affaires étrangères du clan Gbagbo, Alcide Djédjé, qui estime également que l'ONU est "à la dérive".

 

Confronté à une vague de critiques, Laurent Gbagbo dénonce l'ingérence de la communauté internationale dans ce dossier. Le représentant spécial des Nations unies en Côte d'Ivoire, Young-jin Choi, a rejeté ces accusations: "Je ne m'ingère pas dans les affaires ivoiriennes (…) Je me contente de faire mon travail ainsi que me l'ont demandé les autorités ivoiriennes." Et de préciser qu'il était "absolument certain" que le peuple avait désigné Alassane Ouattara "avec une marge irréfutable". Selon la Commission électorale indépendante (CEI), ce dernier aurait remporté le second tour de la présidentielle avec 54,1% des suffrages.

 

L'attitude de la Russie

 

Jusqu'à présent, les discussions du Conseil de sécurité de l'ONU avaient été bloquées par la Russie, qui faisait obstacle à la reconnaissance de la victoire d'Alassane Ouattara par les Nations unies. Mardi, la séance avait été levée et les représentants russes avaient demandé à consulter leur gouvernement. "C'est une situation singulière (…) J'ignore pourquoi la Russie tergiverse avec des résolutions qu'elle a elle-même votées", déplorait alors l'ambassadrice américaine à l'ONU, Susan Rice. L'attitude de Moscou – qui a depuis changé d'avis – était primordiale car les déclarations du Conseil de sécurité ne peuvent être adoptées qu'à l'unanimité.

 

Face aux tergiversations russes, Young-jin Choi s'était adressé par visioconférence au Conseil, indiquant que l'issue du scrutin était "très claire". "Ignorer la volonté populaire à ce stade reviendrait à abandonner le peuple et à la perte des moyens importants mobilisés ces huit dernières années par la communauté internationale", avait-il également ajouté. Une déclaration qui, en plus du vote de la Cedeao, a dû peser sur la Russie. Dans un communiqué de la présidence, Nicolas Sarkozy s'est félicité jeudi matin 9 décembre de la décision du Conseil de sécurité de reconnaître en Alassane Ouattara le vainqueur de l'élection. Tout en remerciant le chef de l'Etat russe, Dmitri Medvedev, "avec lequel il s’était entretenu au téléphone mercredi soir, de l’aide apportée par la Russie à cette prise de position importante".

 

 

 

Source : lejdd.fr 09-12-2010

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Le MONDE en marche..
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens