Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 11:32





Lorsque l'on prononce le mot "TRANSPARENCE" à propos des affaires de notre ville, cela déclanche toujours, chez Monsieur le Maire et une partie de ses colistiers un sourire narquois qui, invariablement appelle la phrase : "tout est clair.." En sont-ils eux-mêmes convaincus ? Je l'ai cru pendant un temps, mais je ne le crois plus du tout.



Malgré les allégations répétées, j'ai acquis la certitude que tout est organisé pour que, en dehors du cercle des 5 ou 6 élus "décideurs", personne ne sache rien de ce qui se passe à l'intérieur des murs de la mairie.


Pour en avoir la preuve nous avons décidé de "suivre" dans le temps, une décision municipale, votée en Conseil. Nous en avons choisi une, pas tout à fait au hasard, elle est a priori insignifiante, mais tout à fait représentative de l'ensemble.


Il s'agit, nous l'avons déjà évoqué ici, d'une convention entre la ville de Montesquie-Volvestre et l'Association "La Coccinelle" pour l'organisation de séjours à la base de loisirs de Montesquieu.


PREMIERE ETAPE : LE CONSEIL MUNICIPAL


La délibération vient à l'ordre du jour du Conseil Municipal du 27 Juin dernier (voir le compte rendu dans notre message du 27/06/2008) et, lisant en diagonale et à toute vitesse le texte de la délibération qu'il a en mains :

 "...le Maire expose qu'il y a lieu d'établir une convention entre la ville de Montesquieu-Volvestre et l'Association La Coccinelle qui n'est pas association montesquivienne. La convention porte sur la mise à disposition à titre gratuit de la base de loisir Les Plagnes pour l'organisation de deux séjours."


Comme d'habitude, et comme pour toutes les décisions prises en Conseil Municipal, pas d'explication, pas de commentaire, pas de questions de la part des conseillers. On passe au vote : accepté à l'unanimité. Question suivante...


Cette décision est certes mineure mais, dans la mesure où du public assiste aux réunions du Conseil, et c'était le cas ce soir là, on aurait pu s'attendre à ce que le Maire dise en deux mots : qui est cette Association ?  D'où vient-elle ? Quels sont les séjours qu'elle souhaite organiser et à quelles dates ? Et enfin pourquoi la ville de Montesquieu lui accorde-t-elle une mise à disposition à titre gratuit. Il suffisait de deux minutes pour expliquer cela montrant ainsi que les élus avaient un peu de respect pour le public.


Il n'en a rien été. Il est vrai que les 12 points de l'ordre du jour de ce Conseil Municipal ont été traités en 14 minutes !..


DEUXIEME ETAPE : LE COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL
 


Etant un peu intrigués par cette "petite" affaire, nous nous sommes dit : avec un peu de patience, dans trois ou quatre semaines, peut être six compte tenu des vacances, nous aurons tout loisir de consulter le compte rendu officiel du Conseil Municipal et, au vu du texte intégral, nous saurons tout.


Je suis donc allé en Mairie, fin août, pour consulter le regsitre des délibérations. Le Conseil Municipal du 27 Juin, le point de l'ordre du jour que je cherchais.. Aucune difficulté pour trouver la bonne page. Et là je lis : "..le Maire expose.... " ce que nous avions entendu lors de la séance. Le texte officiel de la délibération votée au Conseil ne figure pas au compte rendu, ce qui est tout à fait bizare. Mais par contre on précise ici que la fameuse Coccinelle dépend de la Mairie de Mauzac ?


Le compte rendu, très succinct, se termine par cette phrase laconique : "..il (le Maire) donne lecture de cette convention."


Or, non seulement la convention en question n'a pas été lue au cours de la séance du Conseil Municipal, mais le texte de cette convention n'est pas, comme il devrait l'être, joint au compte rendu. On est même en droit de se demander si les conseillers qui ont voté en séance avait vu le texte de la convention ? Mais cela c'est LEUR PROBLEME !...


TROISIEME ETAPE : LES EXPLICATIONS


Le bilan (provisoire) que l'on peut tirer à ce jour : après avoir passé un peu de temps, après avoir laissé s'écouler près de deux mois, on ne sait toujours pratiquement rien au sujet de cette affaire et, a priori, il n'y a aucun moyen de savoir !.. L'affaire est mineure, je le répète, mais elles sont toutes traitées de la même manière !..


Nous avons donc décidé de passer à l'étape suivante : adresser un courrier au Maire, en recommandé, pour lui rappeler quelques règles élémentaires de démocratie locale et lui signifier, à nouveau, qu'il est dans l'illégalité et au Conseil Municipal où il ne donne pas lecture de l'ensemble des documents, et au Compte rendu où ne figurent pas les textes votés en séance.


Nous allons en outre lui demander de bien vouloir nous faire parvenir les textes en question. Peut-être devrons nous attendre encore un mois ? Peut-être n'aura-t-on pas de réponse du tout ?


Ce que nous pouvons vous garantir c'est que ces documents, et tous les autres qui permettent aux citoyens et contribuables que nous sommes de savoir ce que décident leurs élus, nous finirons par les obtenir.


A Suivre .....

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens