Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 octobre 2021 6 16 /10 /octobre /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Le point du corona virus le 14 octobre au soir :

En France, l’amélioration de la situation au niveau national se poursuit, mais la diminution est moins marquée, indique Santé Publique France. Jeudi, 5187 nouveaux cas ont été signalés 1319 personnes ont été hospitalisées sur les 7 derniers jours, dont 318 en soins critiques. En 24 heures, 38 personnes sont mortes à l’hôpital. Le R-effectif <1 est en hausse pour la troisième semaine consécutive, reflétant une augmentation de la circulation du virus. Au 12 octobre 2021, 75,6% de la population avait reçu au moins une dose de vaccin et 73,5% était complètement vaccinée (données Vaccin Covid).

Les contraintes vont se durcir vendredi pour les derniers récalcitrants à la vaccination, avec la fin des tests gratuits pour tous et l'obligation de présenter un "schéma complet" pour les professionnels du soin. Près de 7 millions d'adultes partiellement ou non vaccinés devront ainsi débourser entre 22 et 44 euros pour chaque dépistage leur permettant d'obtenir un pass sanitaire. Même si des exceptions resteront possibles (prescription médicale, cas contact, test positif récent, contre-indication au vaccin), la mesure vise clairement à pousser les réticents vers la piqûre, tout en allégeant la facture: le coût des tests va en effet s'envoler à 6,2 milliards cette année, après 2,2 milliards en 2020.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Le Pen change le décor : Mis sous la pression par les sondages d'Eric Zemmour, le RN va changer l'identité visuelle de sa campagne.

« Je crois qu’on s’est trompés sur cette affiche, admet Sébastien Chenu, porte-parole du RN, en évoquant celle où Marine Le Pen pose, tout sourire, avec ce slogan “Libertés, libertés chéries !” Je l’aimais bien mais, quand elle est sortie, ce n’était déjà plus le thème. Et elle était trop douce, trop intellectuelle, elle ne parlait pas assez au cœur. » Le député du Nord, qui juge celle de Zemmour « terriblement angoissante », assure que pour le prochain visuel la candidate du RN ne sera plus seule sur la photo. Autre modification : les musiques de ses interventions. Des membres de son équipe plaident aussi pour éviter les meetings en intérieur. En attendant, Marine Le Pen devrait rencontrer le Premier ministre hongrois, Viktor Orban, qui vient de recevoir Zemmour.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Des hommages à Samuel Paty dans tous les établissements scolaires de France :

Minute de silence, débats en classe, projection de documentaires autour de la laïcité... Des hommages seront rendus à Samuel Paty vendredi dans tous les établissements scolaires de France.

A la veille de la date anniversaire de l'assassinat de Samuel Paty, tous les établissements scolaires de France vont rendre hommage sous différentes formes vendredi au professeur d'histoire-géographie, tué pour avoir montré des caricatures de Mahomet en classe.

"Les établissements ont la liberté de s'organiser. Cela pourra prendre la forme d'échange, de discussion. C'est l'occasion de parler de la place du professeur, du savoir", a expliqué jeudi le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

La commémoration de l'assassinat de Samuel Paty, il y a un an, "est l'occasion d'un temps de réflexion et d'échanges avec les élèves. Ce temps pourra notamment prendre la forme, à partir du cycle 3 [CM1, CM2, 6e] d'une séquence spécifique sur la construction de l'esprit critique, ainsi que sur le métier de professeur, son rôle et sa légitimité", selon le site Eduscol, qui fournit des contenus pédagogiques aux enseignants.

Le contenu de cette heure de cours dépendra aussi "de l'âge des élèves. Pour des élèves assez jeunes, ça sera plutôt des choses du type : +Quel est la place du professeur pour vous?+ (...) Plus l'élève est grand, plus c'est facile de parler d'esprit critique", précise le ministère, soulignant qu'"en général, c’est à partir du CP qu’on peut faire ce genre d’hommage". En revanche, Jean-Michel Blanquer a déjà prévenu : si ces hommages venaient à être "perturbés", les élèves concernés seront "sanctionnés", a-t-il insisté au micro de RMC jeudi.

Le ministre a rappelé que de telles sanctions avaient dû être aussi appliquées l'année dernière, peu après l'assassinat. "Des problèmes il y en a eu, mais au moins ils sont signalés. Ils sont aussi circonscrits. Quand on pense aux dizaines de milliers de lieux où cela a été fait, c’est évidemment un pourcentage très faible. Mais là où c’est fait, c’est signalé et sanctionné", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Près de Santa Barbara, l’incendie "Alisal Fire" fait fuir les Californiens :

Les ravages se poursuivent en Californie. Les pompiers combattent actuellement un brasier ayant déjà dévasté près de 17.000 hectares de végétation et forcé les autorités à donner l'ordre d'évacuer les zones proches depuis son début, lundi. L'«Alisal Fire» dévaste un canyon sec et broussailleux à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de la ville côtière de Santa Barbara, dans l'ouest du pays.

Plus de 700 pompiers tentent d'éteindre ce feu, le dernier en date d'une saison des incendies déjà dévastatrice. Selon le comté de Santa Barbara, l’incendie feu était contenu à 11% vendredi matin. «Le principal obstacle a été les forts vents qui ont limité les accès sûrs pour éteindre le feu et l'utilisation d'avions pour soutenir l'extinction du feu», selon un rapport d'incident.

La cause de l'incendie n'a pas encore été déterminée. Le shérif du comté de Santa Barbara a ordonné des évacuations sur un tronçon de 16 kilomètres et une portion de la célèbre route 101, qui longe la côte pacifique, a dû être coupée. La Californie est en proie à des brasiers de plus en plus nombreux et destructeurs. Fin juillet, la superficie brûlée dans l'État était en hausse de 250% par rapport à 2020, pourtant déjà l'une des pires années en termes d'incendies.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Des chasses traditionnelles d'oiseaux à nouveau autorisées :

Huit arrêtés sont parus vendredi au Journal officiel, autorisant des chasses d'oiseaux dites traditionnelles par piégeage malgré une décision du Conseil d'Etat qui les jugeait illégales, arrêtés immédiatement attaqués par des associations.

Début août, le Conseil d'Etat annulait plusieurs autorisations de chasse des vanneaux huppés, pluviers dorés, alouettes des champs, grives et merles noirs avec des filets (pantes, tenderies) ou de cages (matoles), jugeant "que ces autorisations délivrées par le ministre chargé de l'environnement ne sont pas conformes aux exigences du droit européen relatif à la protection des oiseaux".

La directive européenne "oiseaux" de 2009 interdit les techniques de capture massive d'oiseaux sans distinction d'espèces. Une dérogation est possible "à condition d’être dûment motivée et dès lors +qu’il n'existe pas d'autre solution satisfaisante+ pour capturer certains oiseaux", rappelait le Conseil d'Etat.

Le gouvernement a toutefois décidé de reprendre huit arrêtés pour 2021-2022, parus vendredi. Ils autorisent "la capture des vanneaux huppés et des pluviers dorés au moyen de tenderies aux filets" dans les Ardennes, la "tenderie (noeud coulant) aux grives et aux merles noirs" dans les Ardennes, "la capture de l'alouette des champs au moyen de matoles" dans les Landes et en Lot-et-Garonne et "la capture de l’alouette des champs au moyen de pantes" en Gironde, dans les Landes, en Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques.

Cette mesure est interprétée par les associations comme un geste envers l'électorat très courtisé des chasseurs qui ont manifesté par milliers mi-septembre. "C’est une décision du président de la République imposée aux ministres de l’Ecologie", commente la LPO dans un communiqué, alors qu'il est déjà reproché à Emmanuel Macron plusieurs largesses à l'égard des chasseurs pour s'assurer leurs votes.

La FNC se félicite "d’une collaboration studieuse avec les services du ministère de la Transition écologique" et fait valoir que "le Conseil d’Etat n’a jamais dit que les chasses traditionnelles étaient illégales mais il a considéré que les arrêtés nationaux concernés n’étaient jusqu’à présent pas suffisamment motivés". La LPO a annoncé vendredi avoir attaqué ces nouveaux arrêtés devant le Conseil d'Etat, tout comme l'association One Voice en référé et sur le fond.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Bill Clinton hospitalisé pour une infection :

L'ex-président américain Bill Clinton, 75 ans, a été hospitalisé en Californie pour une infection et "se rétablit", a annoncé jeudi soir son porte-parole. "Mardi soir, le président Clinton a été admis au centre médical UCI pour être soigné pour une infection non liée au Covid. Il se rétablit, il est de bonne humeur et est incroyablement reconnaissant envers les médecins, les infirmières et le personnel qui lui ont prodigué d'excellents soins", a dit Angel Ureña dans un communiqué sur Twitter. Le porte-parole a également publié un communiqué des médecins de M. Clinton, qui précisent que ce dernier a été hospitalisé "pour être suivi de près" et qu'il a reçu des antibiotiques par intraveineuse. "Il reste à l'hôpital pour un suivi constant", ont-ils ajouté, évoquant une infection du sang.

Après deux jours de traitement, "il réagit bien aux antibiotiques. L'équipe médicale basée en Californie est en communication constante avec l'équipe médicale du président basée à New York, y compris son cardiologue. Nous espérons qu'il rentrera bientôt chez lui", ont-ils poursuivi. Le Centre médical Irvine de l'Université de Californie a aussi confirmé l'admission de M. Clinton dans ses services. Les médecins ont assuré être en contact constant avec l'équipe médicale de l'ex-président basée à New York, dont son cardiologue, et "nous espérons qu'il rentrera bientôt chez lui". Selon CNN, la septicémie provenait d'une infection des voies urinaires qui s'était propagée au système sanguin de M. Clinton.

Celui-ci s'est senti fatigué mardi lors de sa visite en Californie et s'est rendu à l'hôpital où les hypothèses d'infection au Covid-19 ou de problèmes cardiaques ont été écartées, a rapporté le correspondant médical de la chaîne, Sanjay Gupta. Bill Clinton a été président des Etats-Unis de 1993 à 2001. Il a déjà dû être hospitalisé par le passé, comme en 2004 lorsqu'il a subi un quadruple pontage coronarien pour libérer quatre artères bouchées, et en 2010 quand il a subi une angioplastie. Entre ces deux opérations, celui qui était connu pour aimer la nourriture grasse, a commencé un régime végétarien. Une décision difficile? "Pas quand vous avez (eu) un quadruple pontage coronarien et que vous voulez vivre et être grand-père", a expliqué M. Clinton lors d'un événement organisé à Dallas par l'associatoion People for the Ethical Treatment of Animals.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Présidentielle: Anne Hidalgo investie par les militants du parti socialiste :

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a été investie jeudi soir par les militants du parti socialiste (PS) pour être leur candidate à l'élection présidentielle, selon des résultats partiels communiqué par le parti à l'issue d'un vote interne.

Selon des résultats portant sur plus de 90% des bulletins, Anne Hidalgo, qui était largement favorite, a obtenu plus de 72% des voix, face à son seul challenger, le maire du Mans Stéphane le Foll, a annoncé le premier secrétaire Olivier Faure.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Des joueuses de football évacuées d’Afghanistan, annonce la Fifa :

Le retour au pouvoir des talibans en Afghanistan menace les sportives. Le 8 septembre, le Comité international olympique a annoncé avoir fait en sorte que tous les participants afghans aux Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo soient désormais hors du pays. Le CIO a également fait savoir que deux sportifs visant une qualification aux JO d'hiver de Pékin, et «un nombre significatif de membres de la communauté olympique» en intégrant les familles et les officiels avaient été évacués. Vendredi, c’est la Fifa qui a indiqué que près «de cent membres de la famille du football, dont des joueuses» avaient pu quitter l’Afghanistan en direction du Qatar. L'instance du football «a coordonné étroitement avec le gouvernement du Qatar depuis le mois d'août l'évacuation du groupe, et continuera à travailler étroitement sur l'évacuation en toute sécurité d'autres membres de la famille sportive à l'avenir», a précisé l'organisation.

Plusieurs appels à l’aide avaient été lancés lors du retour des talibans au gouvernement. Menacées de ne plus pouvoir pratiquer leur discipline, plusieurs footballeuses avaient supprimé leurs réseaux sociaux et commencé à se cacher, suivant les conseils de leur ancienne capitaine dans l’équipe nationale, Khalida Popal, aujourd’hui habitant au Danemark. «Avec le retour au pouvoir des ennemis des droits de l'Homme, leur vie est en danger. Elles se demandent ce qui va leur arriver», avait-elle confié à «So Foot». Sur Twitter, l’actuelle capitaine de l’équipe nationale, Shabnam Mobarez, avait de son côté demandé l’aide de la Fifa. «Ma coéquipière en Afghanistan dit : "non, je ne vais pas bien. Je sais qu’ils vont venir bientôt, est-ce que tu peux m’aider". Comment je suis censée répondre ? Nous devons faire quelque chose pour sauver nos coéquipières. Ce sont mes sœurs».

Et les footballeuses ne sont pas les seules à craindre pour leur vie. Samira Asghari, membre du Comité olympique afghan, avait demandé aux Etats-Unis d’évacuer les athlètes les plus connues du pays, et leurs entraîneurs, «avant qu’il ne soit trop tard». «Les athlètes féminines, les entraîneurs, leurs entourages ont besoin de votre aide. Nous devons les retirer des mains des talibans. S’il vous plait, faites quelque chose», avait-elle imploré sur Twitter, dans un message qui a été effacé depuis.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Samuel Paty : les politiques appellent à défendre la liberté d'expression :

Responsables politiques de tous bords ont souligné vendredi la nécessaire défense de la liberté d'expression, droite et extrême droite appelant à agir fermement contre le terrorisme islamiste, un an après l'assassinat du professeur Samuel Paty. «Après un an, quels enseignements avons nous tirés de cet assassinat ? Pour Samuel Paty, ne plus jamais reculer», a souhaité le président (LR) du Sénat Gérard Larcher sur Twitter.

«Continuons à défendre notre idéal républicain : au nom de nos valeurs, au nom de notre République», a exhorté le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale Christophe Castaner dans un tweet.

La candidate à l'investiture de LR pour la présidentielle Valérie Pécresse a rendu hommage à M. Paty «et à tous nos professeurs». «Il aimait transmettre, il aimait la jeunesse, il défendait la République, libre, laïque et respectueuse de chacun. Il a été assassiné par un barbare islamiste qui voulait détruire ce que nous sommes», a-t-elle tweeté.

Pour Marine Le Pen, la candidate du Rassemblement national à la présidentielle, le «sacrifice» de M. Paty «doit marquer le sursaut de tout un peuple face à la barbarie de l'idéologie islamiste, dont le seul but est notre asservissement», a-t-elle estimé dans un tweet assorti d'un message vidéo.

A gauche, le candidat de LFI Jean-Luc Mélenchon a souligné que Samuel Paty «expliquait toute la difficulté qu'il y a à accepter la liberté d'expression quand on n'est radicalement pas d'accord. Il faisait ce qu'il y a de plus sacré dans la mission d'enseignant», a-t-il estimé. «Ne rien oublier, rendre hommage, ne rien céder sur les libertés, et affirmer, toujours, inlassablement, la place indispensable des enseignants dans l'émancipation de tous et toutes dans notre République», a abondé le porte-parole du PS Boris Vallaud.

Au PCF, le candidat à la présidentielle Fabien Roussel a salué «le courage et le dévouement» du professeur qui «avait à cœur la défense de l’esprit critique», tout en estimant que «le terrorisme doit être combattu sans faiblesse et ses instigateurs doivent être mis hors d’état de nuire».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Affaire Bygmalion: 13 des 14 condamnés, dont Nicolas Sarkozy, font appel :

Treize des 14 personnes condamnées par le tribunal correctionnel de Paris dans le procès dit "Bygmalion" sur le financement illégal de la campagne présidentielle perdue de Nicolas Sarkozy en 2012 ont décidé de faire appel, a-t-on appris jeudi de source judiciaire, confirmant une information de BFMTV. Le parquet de Paris a formé de son côté un "appel incident" à l'encontre de 11 des 14 condamnés pour donner à la cour d'appel amenée à les rejuger la possibilité d'aggraver les peines prononcées en première instance.

Contacté par l'AFP, le parquet a précisé qu'il faisait appel uniquement à l'encontre des condamnés qui avaient fait appel de leur condamnation pénale.

Les trois condamnés qui n'ont fait appel que sur les intérêts civils (Bastien Millot, Sébastien Borivent) ou n'ont pas fait appel (Philippe Briand) ne sont pas concernés par la décision du parquet et leur condamnation pénale devient donc définitive.

Ex-président de l'Association de financement de la campagne de Nicolas Sarkozy, Philippe Briand avait été condamné à deux ans de prison dont un avec sursis et trois ans d'inéligibilité avec sursis. Sébastien Borivent et Bastien Millot, deux cadres de Bygmalion, contestaient uniquement les dommages et intérêts auxquels ils ont été condamnés.

Leurs condamnations pénales, trois ans de prison dont 18 mois avec sursis pour M. Borivent et deux ans de prison avec sursis pour M. Millot, deviennent donc définitives.

Parmi les personnes ayant fait appel figure l'ancien président Nicolas Sarkozy qui a été condamné à un an de prison ferme pour le financement illégal de sa campagne présidentielle. Dès l'annonce de la décision, son avocat avait annoncé que son client allait faire appel.

Ses 13 autres co-prévenus étaient d'anciens cadres de la campagne et de l'UMP (devenue LR) et de la société Bygmalion qui a organisé les meetings ainsi que des experts-comptables.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Tour de France: prison avec sursis requis contre la spectatrice à la pancarte :

Une peine de quatre mois de prison avec sursis a été requise jeudi à l'encontre de la jeune femme qui avait provoqué une chute massive de coureurs sur la route du Tour de France en brandissant une pancarte à l'intention de ses grands-parents en juin dernier.

La représentante du ministère public (accusation) Solenn Briand a souligné que la jeune femme de 31 ans, poursuivie pour "mise en danger d'autrui" et "blessures involontaires", avait "reconnu la dangerosité de son comportement" et qu'elle avait exprimé des regrets. Le jugement a été mis en délibéré au 9 décembre.

Son avocat Julien Bradmetz, qui a vainement réclamé le huis clos, a présenté sa cliente comme ayant "une personnalité fragile depuis de nombreuses années". "Cette fragilité à été décuplée de sorte qu'aujourd'hui ma cliente vit un enfer", a-t-il souligné. "Allez opi-omi!" --papy-mamy en Allemand, sa grand mère étant d'origine allemande-- avait-elle écrit en grosses lettres sur un bout de carton à l'adresse de ses grands-parents, fans inconditionnels de la Grande Boucle.

C'était le 26 juin dernier, sur la commune de Sizun, à 45 km de l'arrivée de la première étape du Tour, partie de Brest en Bretagne. La jeune femme avait brandi sa pancarte en empiétant sur la chaussée, dos au peloton. Plusieurs coureurs, lancés à vive allure, n'avaient pu l'éviter. L'Allemand Tony Martin, le premier à tomber, avait entraîné dans sa chute de nombreux autres cyclistes. Son message a fait le tour du monde, mais les conséquences de ce que cette femme de 31 ans a qualifié de "bêtise" ont été graves.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Elizabeth II, ses quelques mots prononcés sur la COP26 qui font la une :

Quelques phrases échangées en privé. Mais qui font la une des médias britanniques. Ce jeudi 14 octobre 2021, la reine Elizabeth II était à Cardiff pour ouvrir la 6e session du Parlement gallois. Avant d’officier, la souveraine, toute pimpante en rose malgré la canne sur laquelle elle s’appuyait, a discuté avec sa belle-fille la duchesse de Cornouailles Camilla et la présidente du Parlement Elin Jones. Une conversation qui a été filmée par les caméras de télévision présentes pour l’événement. L’on n’entend pas toutes les paroles prononcées en raison du brouhaha et certains mots ont dû être restitués en lisant sur les lèvres royales. Mais il est clair que les trois femmes parlaient de la COP26 qui se tiendra à Glasgow en Ecosse du 31 octobre au 12 novembre prochain.

Anodin à première vue. Sauf que la monarque est sortie de sa réserve habituelle et a exprimé son «irritation» envers certains dirigeants mondiaux quant à leur position par rapport aux défis climatiques. «Je ne sais toujours pas qui vient. Aucune idée», a-t-elle dit, ajoutant: «Nous ne connaissons que les personnes qui ne viennent pas... C'est vraiment irritant quand ils parlent, mais qu'ils n'agissent pas».

Si la reine Elizabeth II ne cite bien évidemment pas les chefs d’Etat auxquels elle fait référence, les médias les ont tout de suite identifiés. «On pense que Sa Majesté partage les inquiétudes du gouvernement quant à savoir qui participera à la Cop26 dans seulement deux semaines après que Boris Johnson a été averti que le président chinois Xi (Jinping) ne serait pas là en personne», souligne le «Daily Mail». Le tabloïd anglais explique aussi que ni le président russe Vladimir Poutine, ni le Premier ministre australien Scott Morrison n’ont encore confirmé leur présence. Et il en est de même du Premier ministre indien Narendra Modi et du président brésilien Jair Bolsonaro. Quant au président américain Joe Biden, on ne sait que depuis ce jeudi qu’il assistera bien à ce sommet international pour le climat dont l’objectif est d’inciter les gouvernements à accroître leurs ambitions climatiques et à prendre de nouveaux engagements pour freiner le réchauffement de la planète et éviter ses effets les plus néfastes au niveau mondial.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1929) : VENDREDI 15 OCTOBRE 2021

Vendredi 15 Octobre  2021 - Covid au Brésil : Bolsonaro renonce à se faire vacciner :

 Le président brésilien Jair Bolsonaro a annoncé qu'il ne se ferait finalement pas vacciner contre le Covid-19, après avoir affirmé des mois durant qu'il serait "le dernier Brésilien" immunisé. "J'ai décidé de ne plus me faire vacciner. J'ai vu de nouvelles études et mon immunité est au plus haut, pourquoi j'aurais besoin du vaccin?", a demandé le président d'extrême droite lors d'un entretien mardi soir à la radio Jovem Pan, sans préciser à quelles études il faisait allusion.

"Ce serait comme miser dix réais au loto pour en gagner deux, ça n'a aucun sens", a insisté le chef de l'Etat, qui avait déclaré par le passé sur un ton ironique que le vaccin de Pfizer pourrait "transformer (les gens) en crocodile" à cause d'éventuels effets secondaires. Depuis qu'il a été infecté par le virus avec des symptômes légers, en juillet 2020, Jair Bolsonaro a affirmé à plusieurs reprises qu'il disposait d'un niveau d'anticorps suffisant pour le dispenser de la vaccination, une thèse réfutée par les épidémiologistes.

Très critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, dans un pays qui vient de franchir le seuil des 600.000 décès, Jair Bolsonaro est viscéralement opposé au pass sanitaire exigé par plusieurs grandes villes brésiliennes pour accéder à certains lieux publics. "Pour moi, la liberté passe au-dessus de tout. Si un citoyen ne veut pas se faire vacciner, c'est son droit, point final", a résumé le président. Plus de 71% des 213 millions de Brésiliens ont reçu au moins une dose de vaccin anticovid et 45% ont été entièrement vaccinés.

Le fait que Jair Bolsonaro refuse de se faire vacciner a également a suscité de nombreuses critiques à l'étranger, notamment lors de son voyage à New York le mois dernier, à l'occasion de l'Assemblée générale des Nations unies. Il a notamment été photographié mangeant une pizza debout dans une rue new-yorkaise, une facétie attribuée par la presse brésilienne au fait qu'aucun restaurant n'aurait pu le recevoir faute de pass sanitaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens