Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – point sur le  Coronavirus le 1er mai au soir :  

Le nombre de décès lié au coronavirus s'est élevé à 218 au cours des dernières 24 heures, ce qui porte le total à 24.594 décès, a indiqué vendredi le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, qui a présenté des cartes de déconfinement corrigées.

Les services de réanimation affichent de nouveau un solde négatif de 144 patients par rapport à la veille, soit 3.878, a-t-il précisé. Un pic avait été atteint le 9 avril avec près de 7.200 patients. M. Salomon a fait savoir que les données avaient été corrigées pour neuf départements sur les deux cartes réalisées en vue du déconfinement, sur la circulation active du virus et les capacités de réanimation, qui classent les départemens en rouge, orange ou vert.

Mais le 7 mai, date à laquelle la carte doit être fixée en vue du déconfinement, "l'objectif est bien d'aller vers le bicolore", rouge et vert, a insisté M. Salomon. La nouvelle carte qui fait la synthèse des deux indicateurs comporte désormais 32 départements rouges (contre 35 jeudi), 28 orange (contre 30) et 41 verts (contre 36), a précisé la Direction générale de la Santé.

Les départements du Lot et de la Haute-Corse ont notament été reclassés du rouge ou vert, après des erreurs dans la remontée des données pour la première mouture de la carte dévoilée jeudi. Le Tarn est passé de l'orange au vert, tout comme la Dordogne.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – Ne pas porter de masque dans les transports pourrait coûter 135 euros :

A partir du 11 mai, le non-respect du port du masque dans les transports publics pourrait être sanctionné d'une amende d'un montant de 135 euros, a prévenu vendredi le secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Devant l’Assemblée nationale mardi, lors de la présentation du plan de déconfinement, Edouard Philippe a annoncé que le port du masque et le respect des règles de distanciation seraient obligatoires dans les transports publics pendant au moins trois semaines après le 11 mai, date marquant le début du déconfinement de la France.

Comment faire respecter ces obligations? Le secrétaire d'Etat aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, a prévenu dans une interview au «Parisien» que le non-respect du port du masque dans les transports publics pourrait être sanctionné d'une amende à partir du 11 mai. Quant au montant exact -«ce n'est pas encore arbitré»- ce devrait être «quelque chose de similaire à celle infligée en cas d'absence d'attestation de sortie. C'est-à-dire 135 euros».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – Emmanuel et Brigitte Macron reçoivent à l'Elysée Christian Chenay, médecin de 99 ans :

Emmanuel Macron et son épouse Brigitte ont reçu vendredi à l'Elysée Christian Chenay, 99 ans, le médecin en exercice le plus âgé de France.

"L'exemple que vous donnez est vraiment inspirant", a déclaré Emmanuel Macron en recevant vendredi à l'Elysée le médecin en exercice le plus âgé de France qui, à 99 ans, consulte toujours durant la crise du coronavirus.

"Vous ne pouvez pas savoir l'optimisme que ça donne", a souligné Emmanuel Macron en faisant référence à l'engagement du médecin, qui consulte "un peu en cabinet" et "surtout dans un Ephad" religieux, la Congrégation du Saint-Esprit. Une soixantaine de religieux âgés et parfois malades y séjournent mais il n'y a eu "aucun mort depuis trois mois" et le début de la pandémie, a expliqué Christian Chenay.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – Déconfinement : les écoles parisiennes réservées à un public "prioritaire" :

A Paris, la réouverture des écoles sera réservée, au moins dans un premier temps, à un "public prioritaire", c'est-à-dire aux enfants de certaines professions et aux élèves décrocheurs, a indiqué vendredi à l'AFP l'adjoint de la mairie en charge de l'éducation.

Mardi, dans un entretien à l'AFP, la maire de Paris Anne Hidalgo affirmait travailler à des jauges inférieures à 15 élèves par classe, le scénario prévu par le gouvernement, pour assurer une sécurité maximale des enfants et personnels. "L'idée est d'accueillir entre 5 et 10 élèves par classe en maternelle et une douzaine en élémentaire", a expliqué à l'AFP Patrick Bloche, soulignant que cette décision avait été prise avec l'académie de Paris. "Vu la circulation du virus dans la capitale, il faut limiter les effectifs".

L'idée est d'accueillir d'abord, au moins pendant les trois premières semaines, un "public prioritaire", a-t-il expliqué: les enfants de certaines professions (personnels de santé, transports publics, etc.), de familles monoparentales et les élèves décrocheurs.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – Eric Zemmour agressé en pleine rue, Emmanuel Macron lui téléphone :

Eric Zemmour a été suivi et violemment insulté dans la rue vendredi pendant qu’il faisait ses courses pendant le confinement. La scène, qui s’est déroulée dans le neuvième arrondissement de Paris, a été filmée puis mise en ligne sur les réseaux sociaux par un homme se faisant appeler «Haram la gratuité». Ce dernier explique avoir craché sur le chroniqueur.

Selon des informations de «Valeurs actuelles», le président de la République a téléphoné à Eric Zemmour pour lui faire part de son soutien. L’appel s’est tenu dans la soirée, aux alentours de 20 heures, soit près de 24 heures après la diffusion, écrit le journal. Emmanuel Macron s’est entretenu environ 45 minutes avec le polémiste.

De nombreuses personnalités politiques ont réagi à cette agression. Le président du Sénat Gérard Larcher l’a qualifiée d’«intolérable et injustifiable» : «Il faut que l’auteur de cette agression, qui revendique son geste sur les réseaux sociaux, soit interpellé».

«Les injures publiques et les menaces d’agressions sexuelles sont injustifiables, qu’elles visent une femme ou un homme, Eric Zemmour ou nos amies, dans la rue ou sur Twitter ! Ce n’est pas une question de personnes, c’est une question de principes», a quant à elle écrit Marlène Schiappa sur Twitter.

Eric Ciotti a envoyé «tout [son] soutien à Eric Zemmour agressé en pleine rue par une racaille qui l’a insulté et lui a craché dessus alors qu’il faisait ses courses». «Pauvre France. Un pays où un intellectuel et journaliste se fait agresser n’est plus la patrie de Voltaire», a ajouté le député LR.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – Epidémie : les failles des EHPAD :

Le 26 avril 2020, le nombre de morts en Ehpad était déjà de 8654, soit 90 décès de plus que la veille, pour 67 168 cas de personnes contaminées dans ces structures. Si la France est l’un des rares pays d’Europe à comptabiliser les décès dans les maisons de retraite médicalisées, le pays n’en fait pas moins face à une crise dans la crise: celle d’un modèle économique peut-être inadapté.

«Financiariser la fin de vie signifie confier à des groupes cotés en Bourse ayant des obligations de résultats la gestion de la dépendance. C’est une aberration dangereuse», accuse un analyste, pourtant spécialisé dans le secteur des soins à la personne. Plusieurs scandales avaient déjà éclaté ces dernières années, notamment grâce aux témoignages de soignants ou d’anciens directeurs d’établissement, dont Jean Arcelin, l’auteur de «Tu verras maman, tu seras bien» (XO Editions), à la tête de plusieurs Ehpad dans le sud de la France pendant trois ans avant de renoncer à ses fonctions, écœuré par son expérience. «J’ai découvert la limite du business libéral, reconnaissait justement l’an dernier cet ex-dirigeant dans l’automobile, c’est-à-dire que le soin des personnes âgées vulnérables et dépendantes se révèle incompatible avec les stratégies des grands groupes propriétaires de ces établissements.»

La pandémie en cours accentue cette prise de conscience. Parmi les symboles d’une situation qui semble échapper à tout contrôle, l’un des pires s’incarne dans le sinistre décompte des morts au sein de l’Ehpad La Riviera, à Mougins (Alpes-Maritimes), qui appartient au leader européen du secteur, Korian. De 19 décès au 31 mars dans cette maison médicalisée qui compte 109 résidents, le bilan a bondi à 37 morts le 21 avril, selon le parquet de Grasse. La procureure de la République Fabienne Atzori précise que toutes les victimes sont mortes «des suites d’une suspicion d’infection au Covid-19». Le 2 avril, le parquet avait déjà ouvert une enquête préliminaire pour «homicides involontaires» et «omission de porter secours à personne en péril», après une première plainte.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – Après 48 jours de confinement, les Espagnols redescendent dans la rue :

Après avoir déjà permis aux enfants de moins de 14 ans de sortir depuis le 26 avril, le gouvernement de Pedro Sanchez a de nouveau allégé les conditions du confinement imposé depuis le 14 mars, qui était l'un des plus stricts au monde.

Trop heureux de ressortir après 48 jours de confinement très strict, les Espagnols sont allés marcher, courir, pédaler samedi sous le soleil pour jouir de l'autorisation de se promener et de refaire du sport en plein air. "Hier j'étais comme un enfant à la veille de Noël. Après tant de semaines de confinement, j'avais très envie de sortir, courir, voir du monde", s'enthousiasme un conseiller financier de 42 ans, Marcos Abeytua, sorti faire du jogging en plein centre de Madrid.

Près du Retiro, le plus célèbre des parcs de la capitale qui restent fermés, de nombreux Madrilènes sortent courir en tenue d'été, parfois en groupes. "Merci de courir sur les trottoirs", leur demande par haut-parleur un policier municipal, non loin du musée du Prado, également fermé. Beaucoup s'arrêtent, le temps d'un "selfie" devant la Porte d'Alcala, ornée d'un ruban noir en signe de deuil alors que la pandémie a fait plus de 8.000 morts dans la région de Madrid sur les plus de 25.000 dans le pays.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – En Iran, des fidèles assistent aux cérémonies du ramadan... de leurs voitures :

Les mosquées étant fermées en Iran en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus, les fidèles ont adopté la solution du drive-in pour pouvoir se rassembler pendant les cérémonies religieuses du mois de ramadan. Tous les rassemblements ont été interdits en Iran dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid-19 qui a fait plus de 6.000 morts dans ce pays, le plus touché du Proche et Moyen-Orient.

Privés de la possibilité de prier dans les mosquées après «l'iftar», le traditionnel repas de rupture du jeûne après le coucher du soleil pendant le mois de ramadan, les familles sautent dans leurs voitures pour assister à des cérémonies religieuses... sans quitter leurs véhicules.

Le drive-in, qui consiste à l'origine à regarder des films dans le confort de sa propre voiture, est un phénomène culturel américain qui n'avait jusque-là jamais pris en Iran. Mais jeudi soir, dans un parking du parc d'attractions d'Eram, dans l'ouest de Téhéran, plus de 100 voitures étaient rassemblées devant un écran géant pour assister à une cérémonie religieuse.

«Pendant cette quarantaine avec les mosquées fermées, les cérémonies (religieuses) nous ont vraiment manqué», a confié à l'AFP Fatemeh, vêtue d'un tchador et installée dans une voiture avec sa famille. «Quand j'ai lu sur Instagram que ceci avait été organisé, j'ai trouvé cela vraiment très créatif et beau», a ajouté la fonctionnaire de 28 ans.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020
LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – Kim Jong Un réapparaît en public après trois semaines :

Le dirigeant nord-coréen est réapparu en public après des semaines de rumeurs sur sa santé.

Kim Jong Un a participé à l'inauguration d'une usine d'engrais vendredi, a affirmé l'agence de presse officielle KCNA, faisant part de la première apparition publique du dirigeant nord-coréen après des semaines de rumeurs sur sa santé. «Le dirigeant suprême Kim Jong Un coupe le ruban pour l'inauguration de l'usine d'engrais phosphatés de Sunchon», indique une dépêche de KCNA, qui a publié samedi des photos de l'événement, le montrant notamment aux côtés de sa soeur et conseillère Kim Yo Jong.

Sur l'une de ces photos, on peut voir le dirigeant nord-coréen, revêtu de son habituel costume noir, couper un ruban rouge, sa soeur et d'autres dirigeants nord-coréens apparaissant en retrait, sans qu'il soit possible d'authentifier cette apparition. Il «a assisté à la cérémonie», et «tous les participants ont lancé des hourrah!» quand il est apparu, a ajouté l'agence nord-coréenne.

Kim a également visité l'usine, et a été «informé sur le processus de production», a encore indiqué KCNA. Le leader nord-coréen n'était pas apparu en public depuis qu'il avait présidé une réunion du Politburo le 11 avril. Le lendemain, les médias officiels avaient affirmé qu'il inspectait des avions de chasse sur une base militaire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – L'état d'urgence sanitaire prolongé jusqu'au 24 juillet en France :

 Le gouvernement a décidé samedi, au cours d'un Conseil des ministres, la prolongation pour deux mois, jusqu'au 24 juillet, de l'état d'urgence sanitaire en France pour lutter contre la pandémie de coronavirus, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Entré en vigueur le 24 mars, l'état d'urgence sanitaire est prorogé car sa levée le 23 mai "serait prématurée", "les risques de reprise épidémique" étant "avérés en cas d'interruption soudaine des mesures en cours", indique le projet de loi qui va être examiné à partir de lundi par le Parlement.

Le texte, qui comporte sept articles, vise à "conforter le cadre juridique" et l'"élargir" pour "y intégrer les enjeux du déconfinement", qui doit débuter le 11 mai, a précisé Olivier Véran. "Nous allons devoir vivre pour un temps avec le virus", a-t-il souligné. "Apprendre à vivre avec le virus, voilà l'enjeu des prochains mois", a renchéri le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, à l'issue du Conseil des ministres qui s'est tenu durant plus de deux heures à l'Elysée.

Le texte précise notamment les conditions de quarantaine des personnes arrivant en France et atteintes du virus. Il porte aussi sur la mise en oeuvre d'un "système d'information" concernant les personnes malades et leur entourage pour une durée maximale d'un an.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – Usage d'un antiviral expérimental aux Etats-Unis :

L'Agence américaine du médicament (FDA) a accordé vendredi une autorisation d'utilisation en urgence de l'antiviral expérimental remdesivir, après qu'un essai américain a montré qu'il écourtait sensiblement la durée de rétablissement des patients les plus gravement atteints du Covid-19. "Je suis heureux d'annoncer que Gilead a obtenu de la FDA l'autorisation d'utilisation en urgence pour le remdesivir", a déclaré le président Donald Trump à la Maison Blanche.

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi en Californie pour exiger la levée du confinement en vigueur depuis six semaines dans leur Etat. "Ouvrez la Californie!", ont scandé les protestataires près des plages de Huntington Beach, fermées par le gouverneur après un afflux de personnes le week-end dernier. Des manifestations similaires se sont tenues à Los Angeles, Chicago et New York.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1436) : 2 MAI 2020

Samedi 2 mai 2020 – Un chat testé positif au coronavirus pour la première fois en France :

Un chat a été testé positif au nouveau coronavirus pour la première fois en France après avoir probablement été infecté par ses propriétaires, annonce l'École nationale vétérinaire d'Alfort, à l'est de Paris, qui recommande aux personnes malades d'appliquer une distanciation avec leur chat.

«L'unité mixte de recherche en virologie de l’École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA), de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et de l’Inrae, en lien avec l’Institut Pasteur, a détecté le premier chat porteur du SRAS-CoV-2 en France», peut-on lire sur le site de l'ENVA.

Cette unité a mené des tests, avec l'aide des vétérinaires de la région parisienne, sur une dizaine de chats dont les propriétaires étaient possiblement contaminés. L'un des chats, situé «près de Paris», a été testé positif et présentait «des signes cliniques respiratoires et digestifs». «À ce stade des connaissances scientifiques, il semble que les chats ne sont pas aisément infectés par le virus SRAS-CoV-2 même en contact avec des propriétaires infectés», indique toutefois l'ENVA, «avec seulement quatre chats naturellement infectés signalés dans le monde» jusqu'alors.

L'Ecole recommande aux personnes malades du Covid-19 «de limiter les contacts étroits avec leur chat, de porter un masque en sa présence et de se laver les mains avant de le caresser», «afin de protéger leur animal familier». Sophie Le Poder précise que des études se poursuivent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens