Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 18:30
LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

23 juin 2017 - Édouard Philippe et Thomas Pesquet, deux Normands au Bourget :

Après Emmanuel Macron lundi, c'est au tour du Premier ministre de se rendre au Bourget. Edouard Philippe s'est rendu vendredi matin au salon qui ouvrait ce jour ses portes au public. Il a notamment rencontré le spationaute français Thomas Pesquet, qui lui a offert une photo encadrée de la station spatiale internationale, dont il est revenu il y a trois semaines. «Déjà prêt à repartir?» a plaisanté Edouard Philippe.

Le Premier ministre, natif de Rouen comme Thomas Pesquet, a partagé sur Twitter cette «belle rencontre avec un Normand de l'espace ce matin au Bourget2017», ajoutant : «Chacun sait que les Normands sont conquérants!»

Lors de sa visite au Bourget lundi, Emmanuel Macron avait aussi rencontré Thomas Pesquet, qui lui a offert une photo de Paris vue depuis la Station spatiale internationale (ISS) et lui avait parlé de Mars. «Ca vous démange! A croire que vous n'êtes pas bien sur Terre!», avait plaisanté le président.

Edouard Philippe, qui a déambulé pendant près de trois heures dans les allées du salon, a promis que le gouvernement maintiendrait l'objectif fixé par Emmanuel Macron de consacrer 2% du PIB au budget de la Défense d'ici à 2025, malgré les contraintes budgétaires. «Je confirme que la France augmentera de façon significative son effort en faveur de la Défense pour atteindre 2% du PIB en 2025», a déclaré le Premier ministre devant les dirigeants de grands groupes aéronautiques et aérospatiaux, à l'issue de cette visite au Salon international de l'aéronautique et de l'espace (SIAE) du Bourget. Cette promesse figurait dans le programme d'Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

23 juin 2017 - Un groupe clandestin revendique des violences urbaines en Corse depuis un an :

 Trois "nationalistes clandestins" disant représenter "des dizaines de personnes" ont revendiqué lors d'une conférence de presse "clandestine" avec des journalistes de Corse-Matin des violences urbaines commises depuis un an dans toute la Corse.    

Les trois nationalistes, disant appartenir à "un ensemble de militants nationalistes clandestins, affilié à aucun mouvement politique" ont également revendiqué, lors de cette conférence de presse qui s'est tenue jeudi, une dizaine d'attentats à l'explosif contre des banques, perpétrés depuis la fin 2016. Ces trois insulaires ont pris le maquis, y ont installé un drapeau corse et se sont expliqués sur ces actions, afin de ne plus seulement passer "pour des casseurs". Car ils assurent délivrer "un message politique". "Alors que le climat est apaisé depuis le dépôt des armes du FLNC en juin 2014 et que les nationalistes sont désormais au pouvoir, les rafles et les placements en détention de nombreux jeunes, sans dates de procès, ont alimenté le sentiment d'une injustice extrême subie par le peuple Corse", ont-ils dit.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

23 juin 2017 - Bayrou le confesse : le Modem a bien recasé des salariés à Bruxelles :

Dans une interview accordée au journal Sud Ouest, François Bayrou explique que le MoDem avait recasé des salariés dans les institutions européennes. Le MoDem traversait "une mauvaise passe" et cherchait "à recaser un maximum de salariés" mais n'a jamais eu d'emplois fictifs, a affirmé au journal Sud Ouest François Bayrou, président du parti centriste visé par une enquête sur les conditions d'emploi de ses assistants parlementaires européens.

"Dans une période de mauvaise passe comme toutes les formations politiques en ont connu, vous cherchez à recaser un maximum de salariés, des gens de confiance. Il se trouve que les parlementaires européens recherchaient des assistants locaux. On leur a recommandé ces gens-là. Les deux parties étaient bien contentes", déclare au quotidien le ministre de la Justice démissionnaire dans une interview publiée vendredi.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

23 juin 2017 - Collaborateurs parlementaires, les licenciés de l’ombre :

Avec l’éviction de nombreux députés sortants, ce sont aussi les collaborateurs parlementaires qui trinquent. Ils sont entre 1 000 et 1 400 sur 2 000 à se retrouver du jour au lendemain sans emploi.

« Je range mes cartons, je vide le bureau et dans trente minutes, je serai en vacances pour une durée indéterminée ». Mathias Priez, 28 ans, est collaborateur parlementaire au Palais-Bourbon. Ou plutôt, était. Depuis 2014, il travaillait pour Valérie Corre, députée PS du Loiret, et pour Colette Langlade, députée socialiste de Dordogne. Toutes deux se sont représentées dans leur circonscription, toutes deux ont été battues. Bien malgré elles, elles entraînent dans leur chute leur personnel. Le scénario est le même pour tous ces assistants parlementaires qui se retrouvent sur un siège éjectable à la fin de chaque mandature. Certains perdent leur poste car leur député ne se représente pas, d’autres, parce qu’il est battu. Cette année, ils sont entre 1 000 et 1 400 collaborateurs sur 2 000 dans ce cas, d’après le syndicat national des collaborateurs parlementaires SNCP-FO. « Pour certains, c’est la douche froide car l’aventure se termine de manière brutale. En ce moment, à l’Assemblée, c’est un peu la course à celui qui croisera en premier un nouveau député qui pourrait l’embaucher », constate Mathias Priez. Lui est également à la recherche d’un député, mais pas à n’importe quel prix : il doit partager les mêmes convictions et défendre des valeurs de gauche.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

23 juin 2017 - Paris 2024 : une belle mise en Seine pour les Jeux olympiques :

Vendredi, le comité de candidature de Paris aux Jeux olympiques a vu les choses en grand avec plusieurs activités organisées sur les quais de Seine.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’olympisme, Paris a sorti le grand jeu pour prouver une nouvelle fois, sa détermination pour obtenir l’organisation des Jeux olympiques de 2024. Sur les quais de Seine, plusieurs activités étaient ouvertes à tous : du canoë avec Tony Estanguet entre le Stade de France et les Invalides, ou encore un 100 mètres sur une piste flottante d'athlétisme au pied du Pont Alexandre III. «Ça va être spectaculaire. Il va y avoir énormément de monde, sur les quais, sur les ponts, sur les différents sites», prédit la maire de Paris Anne Hidalgo, qui reconnaît surveiller la météo.

En 2005, lors de la candidature de Paris pour les JO 2012, l’installation d’une piste d'athlétisme disposée sur les Champs-Elysées pour la pratique des différentes disciplines olympiques, avait marqué les esprits. «Ça avait été une telle image que l'on se disait que faire mieux serait compliqué», explique Anne Hidalgo. Cette fois-ci, pas question de tout centraliser sur un seul lieu, même s'il est aussi symbolique que «la plus belle avenue du monde».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

23 juin 2017 - Nicolas Hulot veut empêcher tout nouveau permis d'exploration d'hydrocarbures :

Le ministre de la Transition écologie Nicolas Hulot a annoncé la présenter d'une future loi empêchant tout nouveau permis d'exploration d'hydrocarbures en France

Le gouvernement va présenter d'ici l'automne une loi visant à empêcher tout nouveau permis d'exploration d'hydrocarbures en France, a annoncé vendredi Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique. "Pour qu'il n'y ait pas de nouveaux permis, on doit changer par la loi le Code minier, et on va le faire dans un délai très court", a déclaré M. Hulot sur BFMTV/RMC. Le ministre a dit souhaiter "interdire toute nouvelle exploration d'hydrocarbures sur les territoires métropolitains et les territoires d'outre-mer".

Ces déclarations s'inscrivent dans la lignée de propos tenus en février par Emmanuel Macron, alors simple candidat à l'élection présidentielle, qui s'était dit opposé à la recherche de gaz de schiste en France métropolitaine. En ce qui concerne l'outre-mer, M. Macron avait même envisagé de mettre fin aux permis d'exploitation d'hydrocarbures, qui concernent notamment les forages pétroliers au sein de la Guyane.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

23 juin 2017 - Week-end d'intégration pour les députés LREM :

Pendant deux jours, les 308 élus d'En Marche seront en séminaire dans lasalle des fêtes de l’Hôtel de Lassay.. Au programme : cohésion du groupe, être député autrement et partage des postes à responsabilité.

«Ce que j'attends, c'est un week-end d'intégration comme dans les grandes écoles, la teuf en moins, confie Catherine Kamowski, nouvelle élue de la cinquième circonscription de l'Isère. J'ai beaucoup lu sur le site de l'Assemblée comment fonctionnent les commissions et le travail du député. On va surtout apprendre à se connaître.» Elle a rencontré à plusieurs reprises les autres élus de son département. Neuf députés sur 10 sont désormais En Marche. Et a discuté avec d'autres nouveaux au petit déjeuner de la résidence Saint Dominique où de nombreux élus sont hébergés en attendant de se voir attribuer leur nouveau bureau où ils pourront passer la nuit. Une répartition qui devrait se faire également pendant le week-end. «C'est un groupe qui va se monter, il y a un esprit collectif à acquérir», analyse Mireille Clapot, élue dans la Drôme, jusqu'alors directrice des relations avec les entreprises d'une grande école d'ingénieurs.

Au programme de ce samedi et dimanche matin, des précisions sur le fonctionnement général de l'Assemblée, des ateliers sur le travail des députés et des discussions sur la répartition des postes clés au sein du groupe et au Palais Bourbon. « On sait comment ça marche mais il y a des points techniques que nous ne maîtrisons pas comme les enveloppes financières dont nous disposons ou le règlement de l’Assemblée», confie Sandrine Le Feur, 26 ans, élue dans la quatrième circonscription du Finistère.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

24 juin 2017 - Arnold Schwarzenegger, sa rencontre à l'Elysée avec Emmanuel et Brigitte Macron :

L'acteur et ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a rencontré Emmanuel Macron vendredi à l'Elysée, martelant que la défense de l'environnement dépasse le clivage droite-gauche.

Depuis l’Elysée, Arnold Schwarzenegger a appelé chacun à participer à «la croisade environnementale». L'ancien gouverneur de Californie a rencontré le président de la République Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, vendredi après-midi. Il était au palais présidentiel en sa qualité de défenseur de l’environnement et fondateur de R20 (Regions of climate action) qui regroupe des gouvernements régionaux.

Il s’est entretenu avec Emmanuel Macron, avant une déclaration à la presse dans la cour de l’Elysée. «Tout le monde doit se réunir et il est absolument impératif que nous n'en fassions pas une question politique», a-t-il déclaré. «Ce n'est pas la droite contre la gauche parce qu'il n'y a pas d'air libéral ou d'air conservateur. Nous respirons tous le même air. Il n'y a pas d'eau libérale ou d'eau conservatrice, nous buvons tous la même eau».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

24 juin 2017 - Le cannabis reste la drogue illicite préférée des Français :

Le cannabis reste la drogue illicite préférée des Français, un adulte sur dix déclarant en avoir consommé au cours de l'année, selon les résultats du Baromètre santé 2016 de Santé publique France, publié vendredi par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT). Le cannabis «occupe une place prépondérante dans les usages, tant des adultes que des adolescents», et occupe en France le rang de «produit psychoactif le plus consommé», souligne l'étude de l'agence de santé publique et de l'observatoire.

En 2016, 17 millions de personnes âgées de 11 à 64 ans ont déclaré avoir fumé au moins une fois du cannabis au cours de leur vie. Parmi eux, 5 millions ont déclaré avoir fumé dans l'année et ils sont 1,4 million à avoir fumé au moins dix fois par mois. Les Français, qui sont parmi les plus gros consommateurs en Europe, sont 700.000 à déclarer être des usagers quotidiens.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

24 juin 2017 - Mort de Rémi Fraisse : le parquet requiert un non-lieu :

Nouvelle étape décisive même si elle était attendue : le parquet de Toulouse a requis un non-lieu concernant la mort du militant écologiste Rémi Fraisse, tué par une grenade tirée par un gendarme en 2014 à Sivens (Tarn). «On a reçu le réquisitoire définitif, le parquet demande un non-lieu car il n'y a ni crime ni délit», qu'il a été fait «un usage proportionné de la force» et que «l'emploi de la grenade correspondait à l'unique et seule réponse possible», a déclaré vendredi Me Jean Tamalet, avocat du gendarme qui a tiré la grenade présumée mortelle, confirmant une information donnée par Médiapart.

Rémi Fraisse, âgé de 21 ans, avait succombé à l'explosion d'une grenade tirée par un gendarme lors d'affrontements sur le chantier de la retenue d'eau controversée de Sivens, le 26 octobre 2014. Ces réquisitions de non-lieu étaient attendues car aucune personne n'était en effet poursuivie. L'instruction s'était achevée en janvier et le père de la victime, Jean-Pierre Fraisse, redoutant que ce dossier aboutisse à un non-lieu avait déposé, via ses avocats, d'ultimes plaintes pour tenter de relancer les investigations. Ni lui ni ses avocats n'étaient joignables vendredi soir. Il appartient maintenant aux juges d'instruction de se prononcer sur l'issue de ce dossier. L'avocat du gendarme est optimiste sur un non-lieu: «Il n'y a aucune chance qu'il en soit autrement car cela serait une absurdité juridique». Le maréchal des logis J. avait été entendu en tant que témoin assisté le 18 mars 2016 et n'avait pas été poursuivi. Un rapport de l'Inspection générale de la gendarmerie (IGGN) avait déjà blanchi le gendarme en décembre 2014. Il avait estimé que les avertissements nécessaires avaient été effectués avant le tir de la grenade.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

24 juin 2017 - La grand retour du Queen Mary 2 à Saint-Nazaire :

Le Queen Mary 2 a fait samedi son retour à Saint-Nazaire plus de treize ans après avoir quitté son berceau de construction.

Plus de treize ans après avoir quitté son berceau de construction, le prestigieux Queen Mary 2 est attendu samedi par des dizaines de milliers de personnes à Saint-Nazaire, un retour douloureux pour les proches des 16 victimes de l'effondrement de la passerelle du transatlantique en novembre 2003. "Fierté" et symbole du savoir-faire des ex-Chantiers de l'Atlantique, le navire de la compagnie britannique Cunard doit faire son grand retour vers 17H30 à l'occasion du centenaire du débarquement américain, escorté par une armada militaire internationale. Dimanche à 19H00, il reprendra à nouveau le large, devant 100.000 à 200.000 spectateurs, pour la course transatlantique "The Bridge", l'opposant jusqu'à New York à quatre maxi-trimarans.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

24 juin 2017 - La photo de classe des députés de La République en Marche :

Leur «week-end d’intégration» se passe bien. Samedi après-midi, les 308 nouveaux députés de La République en Marche ont posé devant les photographes pour une photo de groupe autour de leur nouveau président à l’Assemblée, Richard Ferrand. Ce dernier, qui était le seul candidat à ce poste, a été élu par ses collègues députés. «En tant que président du groupe La République En Marche, je m'attacherai à faire vivre, avec l'ensemble de mes collègues, la promesse de renouvellement des pratiques politiques dans le cadre du travail parlementaire et à donner corps, avec le gouvernement, au contrat avec la nation passé entre le Président de la République et nos concitoyens», a-t-il déclaré dans un communiqué transmis par le parti.

Tout le week-end, les 308 élus participent à un séminaire à l’Assemblée. Au programme : des précisions sur le fonctionnement général de l'Assemblée, des ateliers sur le travail des députés et des discussions sur la répartition des postes clés au sein du groupe et au Palais Bourbon. «Ce que j'attends, c'est un week-end d'intégration comme dans les grandes écoles, la teuf en moins. J'ai beaucoup lu sur le site de l'Assemblée comment fonctionnent les commissions et le travail du député. On va surtout apprendre à se connaître», a confié à Match Catherine Kamowski, nouvelle élue de la cinquième circonscription de l'Isère.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

24 juin 2017 - Plus de 200 tués et 700 blessés : le pire ramadan depuis 2001 en Afghanistan :

L'Afghanistan vient de vivre le mois de ramadan le plus meurtrier depuis le début de l'opération américaine en 2001, selon un décompte de l'AFP à la veille de l'Eid-el-Fitr, avec au moins 200 morts, principalement civils, et 700 blessés.

Ce mois sacré pour les musulmans, entamé le 27 mai, a été notamment marqué par une attaque au camion piégé en plein Kaboul le 31 mai. Cet attentat qui visait le quartier diplomatique, la pire qu'ait subi Kaboul en 16 ans, a fait au moins 150 tués - tous Afghans - et 400 blessés. L'attentat, qui n'a pas été revendiquée, a jeté des centaines de manifestants dans les rues pour protester contre l'insécurité, dont quatre au moins ont été tués par les tirs de la police. Trois kamikazes se sont fait exploser le lendemain, 2 juin, pendant les funérailles d'une des victimes, tuant encore sept personnes. Le carnage du 31 mai et les événements qui ont suivi ont laissé la capitale sonnée, hantée par la peur d'un nouvel attentat.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

24 juin 2017 - Paris 2024, Emmanuel Macron dans une forme olympique :

C’est sous le soleil de la capitale qu’Emmanuel Macron a fait son apparition samedi en fin de journée sous le Pont Alexandre III. Le Président français était invité à participer à la Journée Olympique mondiale, organisée à Paris aux couleurs de la candidature aux JO 2024. Le pays rêve plus que jamais d’obtenir les Jeux et met tout en œuvre pour tenter de convaincre le Comité international olympique de les lui attribuer.

Après avoir tapé dans la balle de tennis en compagnie de l'ancienne championne Marion Bartoli et s’être essayé au tennis fauteuil avec le porte-drapeau des derniers jeux paralympiques, Michael Jeremiasz, Emmanuel Macron a salué les nombreux sportifs présents, dont la championne olympique de boxe, Estelle Mossely. Le chef de l'Etat a aussi testé sa dextérité à la boxe, muni de gants bleus, lui qui pendant plusieurs années s'est adonné à la boxe française.

Le président français s’est également rendu sur le plateau de Stade 2024, une émission diffusée en direct et animée par Laurent Lluyat sur France 2. «Paris 2024 est un projet porté par tout le pays. Il est important d’envoyer le signal que le chef de l’Etat est aussi au rendez-vous, parce que la population française est au rendez-vous», a déclaré Emmanuel Macron, estimant que la «force de la candidature de Paris 2024, c’est la France, ce sont les athlètes qui sont tous mobilisés, c’est la mobilisation des territoires, et c’est l’ensemble des services de l’Etat». Il a également fait savoir qu’obtenir les JO à Paris pourrait apporter «fierté et optimisme» à la France. «La vie d’un pays c’est la psychologie, c’est la fierté d’être dans le monde de porter ses couleurs», a-t-il confié.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1016) : DU 23 AU 25 JUIN 2017

25 juin 2017 - Xavier Bertrand dégomme Les Républicains :

Le président de la région des Hauts-de-France Xavier Bertrand ne briguera pas la tête du parti Les Républicains en novembre et se dit prêt à soutenir Valerie Pécresse qui "serait une très bonne candidate", dans une interview au Journal du Dimanche (JDD). Invoquant sa volonté de faire de sa région sa "priorité", M. Bertrand a annoncé qu'il "ne serai(t) pas candidat à l'élection de novembre", dans un long entretien à l'hebdomadaire dominical. "J'ai pris un engagement vis-à-vis des habitants des Hauts-de-France et j'ai l'intention de le tenir", a insisté l'ancien ministre du Travail de Nicolas Sarkozy.

"Et je ne crois plus aux partis politiques à l'ancienne", a-t-il poursuivi en déplorant un fonctionnement "parisien, centralisé alors qu'il faudrait donner le pouvoir au terrain". "Les idées ne sont jamais débattues", a-t-il encore grincé en évoquant une "hémorragie de militants" aux Républicains. "Même si j'ai conscience que je peux l'emporter, je ne serai pas le responsable d'une nouvelle guerre des chefs", a encore relevé celui qui incarne une ligne centrale dans son parti, notamment face à celle de Laurent Wauquiez, davantage conservatrice, identitaire et qui "court après l'extrême droite", selon M. Bertrand.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Le MONDE en marche..
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens