Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juin 2009 7 21 /06 /juin /2009 05:13








La ville de Pékin passe à la vitesse supérieure sur Internet. Plus question d'uniquement bloquer les sites Internet gênants, la municipalité de la capitale chinoise officialise le contrôle d'Internet, en embauchant 10 000 "volontaires" d'ici la fin 2009.

 


La ville de Pékin recrute 10 000 volontaires pour surveiller la toile On connaissait déjà le "Parti des 5 maos", ces internautes chinois rétribués 5 maos (5 cents d'euro) pour poster des commentaires positifs à l'égard du gouvernement sur les forums chinois. Mais jusqu'ici, cette pratique était inavouée. Les choses ont changé : la ville de Pékin l'admet, elle prévoit d'engager 10 000 "volontaires" pour contrôler le contenu des sites Internet chinois, d'ici la fin de l'année. L'information a été révélée, mercredi 17 juin, par le journal Beijing News.

 

Le Maire de Pékin, M. Cai Fuchao, compte bien mettre en place une base de données des 370 000 sites Internet enregistrés à Pékin, explique le journal. Toutes les informations sur ces sites seront enregistrées : véritables noms des propriétaires du site, éditeurs, administrateurs... Il faut dire que M. Cai est également à la tête du département municipal de propagande.

 

Pour établir cette base de données, les 10 000 "volontaires d'Internet" ne seront pas de trop. Mais seront-ils payés comme les commentateurs des forums ? Ni le Beijing News, ni le Financial Times ne s'avancent sur ce point. Officiellement, il s'agit de volontaires. Mais d'après des spécialistes d'Internet, les volontaires pourraient recevoir, comme pour les internautes du "Parti des 5 maos", un supplément substantiel à leur paie. Ils auront pour tâche très précise de rapporter à la police tout contenu offensant pour le gouvernement et le Parti. Les autorités de censure se chargeront après de les supprimer.

 

Selon le Beijing News, donner aux "volontaires" un statut officiel correspond à une volonté de censure d'Internet de plus en plus sophistiquée en Chine. Les autorités ne sont plus uniquement passives. Aux firewalls qui bloquent l'information s'ajoutent maintenant une censure active, que David Bandurski, chercheur à l'Université de Hong Kong et co-fondateur du China Media Project, un programme de recherche sur les médias chinois, appelle le "contrôle 2.0". Le simple blocage des sites n'est plus assez efficace. Avec l'arrivée du Web 2.0, les autorités chinoises sont plus offensives. Ce comportement de plus en plus agressif sur Internet des autorités chinoises est dans l'air du temps ces jours-ci. Les fabricants de PC sont déjà tenus de fournir le programme "Green Dam", filtre anti-porno avec chaque nouvelle machine vendue.

 


Source : Aujourd'hui la chine 18-06-2009

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens