Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 décembre 2020 1 07 /12 /décembre /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020

Dimanche 6 Décembre 2020 – point sur le Coronavirus le 5 Décembre au soir :

Le nombre de décès à l'hôpital causés par le Covid-19 était à nouveau en baisse samedi, avec un total de 216 morts, et les autres données sanitaires indiquent elles aussi, pour le moment, une légère décrue de l'épidémie, selon les chiffres publiés par Santé publique France. La France a enregistré 216 morts du Covid-19 dans ses hôpitaux sur les dernières 24 heures, portant à 54.981 personnes le nombre de personnes décédées depuis le début de l'épidémie, l'hiver dernier, dont 37.822 à l'hôpital. 284 personnes sont mortes vendredi, 326 jeudi et 213 il y a une semaine.

A noter que le nombre de décès enregistrés est souvent moindre le week-end. Les hôpitaux comptaient 3.220 patients en réanimation ou en services de soins intensifs, dont 125 entrées ces dernières 24 heures. Ces services avaient 3.283 patients la veille et 3.765 il y a sept jours. Tous services confondus, 26.040 lits d'hôpitaux étaient occupés par des patients Covid, dont 1.019 arrivés depuis 24 heures. Il y a une semaine, les hôpitaux comptaient 28.139 patients Covid.

Le taux de positivité (proportion du nombre de personnes positives par rapport au nombre total de personnes testées) est resté stable par rapport à la veille, à 10,7%. Il était de 11,4% il y a une semaine. Le nombre de nouveaux cas de contamination confirmés au cours des dernières 24 heures était de 12.923, contre 11.221 la veille.

Plus la vaccination approche, moins les Français semblent vouloir se faire vacciner: seule la moitié des personnes interrogées en novembre a l'intention de le faire, contre deux tiers en juillet, selon des chiffres dévoilés par Santé publique France. Le gouvernement espagnol a annoncé qu'il espérait vacciner 15 à 20 millions de ses concitoyens, sur une population de 47 millions, d'ici mai ou juin prochain, dont 2,5 millions d'ici fin février.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020

Dimanche 6 Décembre 2020 – Pécresse veut casser "les ghettos urbains" :

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse (Libres!), estime dans un entretien au Journal du Dimanche qu'"on n’éradiquera pas l'islamisme si on ne casse pas les ghettos urbains", et dénonce un "séparatisme urbain". Ces "ghettos (...) favorisent l’entre-soi, le repli communautaire et l’endoctrinement", estime l'élue ex-LR, considérée comme une possible candidate de la droite à la présidentielle de 2022.

"Devant ce séparatisme urbain, le gouvernement détourne la tête", dénonce-t-elle, regrettant que "l’amorce d’une réflexion sur la banlieue il y a deux ans, avec le plan Borloo, a été tuée dans l’œuf". Interrogée sur un éventuel lien entre "terrorisme et immigration", la présidente de la région Ile-de-France estime qu'"il faudrait être aveugle pour ne pas (le) voir".

"L’assassin de Samuel Paty était tchétchène. L’attentat de Nice a été commis par un Tunisien en situation irrégulière. Mais des jeunes Français grandissent aussi dans la haine de leur pays", souligne Valérie Pécresse. "L’ennemi, c’est l’islamisme, lié à l’islam politique, cette idéologie qui lave le cerveau de Français et de migrants et les pousse à prendre les armes contre la France", poursuit-elle dans le JDD.

En gestation depuis des mois, le projet de loi, voulu par le président de la République et destiné à lutter contre le séparatisme et l'islam radical, doit être présenté mercredi en Conseil des ministres. Obligation de l'enseignement à l'école dès 3 ans, neutralité des services publics, contrôle renforcé des associations et organisation des cultes sous "l'esprit initial" de la loi de 1905 devraient y figurer.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020

Dimanche 6 Décembre 2020 – Trump martèle encore qu'il va gagner devant ses partisans :

Donald Trump a encore refusé samedi de reconnaître sa défaite lors de son premier meeting depuis la présidentielle américaine, retrouvant les foules qui le galvanisent pour faire campagne dans une élection sénatoriale cruciale car elle décidera de l'équilibre du pouvoir à Washington. Devant ses partisans chauffés à blanc, réunis en Géorgie, le tribun républicain s'est livré à un jeu d'équilibriste risqué lors d'un discours de près de deux heures.

Niant la victoire du démocrate Joe Biden, pourtant déclarée il y a près d'un mois, il a crié à la "fraude" dans un système électoral "truqué", tout en exhortant les électeurs de Géorgie à se mobiliser pour élire deux candidats républicains au Sénat. "Nous pouvons nous battre pour la présidence et nous battre pour élire nos deux formidables sénateurs, et nous pouvons le faire en même temps", a-t-il assuré à Valdosta, accompagné de son épouse Melania Trump.

Son message brouillé embarrasse pourtant des cadres républicains car il a déjà semé le doute chez certains de ses fidèles, qui se demandent s'il vaut vraiment la peine de voter dans une élection "truquée". Or les enjeux sont immenses. Le 5 janvier, deux sièges du Sénat, aujourd'hui détenus par des républicains, se joueront en Géorgie lors d'une double élection partielle.

S'ils les perdent, la chambre haute passera sous le contrôle des démocrates, car avec 50 sièges contre 50, la future vice-présidente Kamala Harris pourra, comme le prévoit la Constitution, voter pour départager l'égalité. Et Joe Biden, qui sera investi le 20 janvier, comptera donc sur un Congrès entièrement démocrate pour dérouler son programme. Mais si les républicains conservent la majorité, le futur président devra composer avec un Congrès divisé, le Sénat ayant notamment le pouvoir de bloquer ses nominations et ses grands projets de lois.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020

Dimanche 6 Décembre 2020 – Téléthon: 58,29 millions d'euros de dons lors d'une édition confinée :

Le compteur du Téléthon 2020 a atteint 58,29 millions d'euros de promesses de dons lors d'une 34e édition marquée par l'annulation pour cause de confinement des animations qui symbolisent ce marathon caritatif, ont indiqué les organisateurs dimanche. Le compteur final affiche 58.290.120 euros, en net recul par rapport au total de 74,6 millions d'euros levés pendant la durée du Téléthon en 2019 et 87 millions au total (le compteur reste ouvert encore un peu de temps après l'événement).

"Dans ce contexte sanitaire qui a conduit à l’annulation d’un très grand nombre d’animations dans les villes et les villages, les Français ont été au rendez-vous de ce Téléthon exceptionnel: celui des plus grandes victoires de son histoire", se sont félicités les organisateurs dans un communiqué. L'événement de collecte de dons pour la recherche sur les maladies rares, lancé vendredi soir, s'est réduit cette année à sa retransmission sur les chaînes de France Télévisions et à des défis sur internet. Quelque 80% des animations habituelles ont été annulées à cause des restrictions imposées par la lutte contre le Covid.

"D'habitude, il y a 12.000 communes qui participent au Téléthon, soit une sur trois, 250.000 bénévoles et 5 millions de Français. La très grande majorité de ces animations est empêchée aujourd'hui", avait souligné plus tôt cette semaine la présidente de l'organisation AFM-Téléthon, Laurence Tiennot-Herment, dans un entretien à l'AFP. Or, "le terrain, c'est 40% de la collecte", et notamment "l'addition de tout petits dons", avait-elle fait valoir. "Le Téléthon c'est aussi un lien social, et le Covid c'est synonyme de distanciation sociale: forcément c'est contradictoire", avait-elle regretté. Les dons par internet ou téléphone se poursuivront jusqu'au 11 décembre, précisent les organisateurs.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020

Dimanche 6 Décembre 2020 – Condamnations politiques après les violences dans les manifestations :

La droite et la majorité ont vivement dénoncé les attaques contre des policiers dans le cadre de manifestations comme celles qui se sont déroulées samedi en France. Les images montrant les agents pris pour cible, notamment par un jet de projectile explosif, ont suscité une émotion particulièrement forte. L'un de ces clichés, diffusé par l'AFP, peut même donner l'impression qu'un policier a été touché par les flammes, ce qui ne s'est en fait pas produit, rapporte franceinfo, en s'appuyant sur le témoignage de la journaliste auteure de l'image et sur deux vidéos. La photo d'illustration de cet article montre le même moment, saisi par un photographe de l'agence Reuters.

Ministres et élus ont été nombreux à diffuser le cliché et à faire part de leur indignation. Le secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, a réagi sur Twitter : «Peut-on sortir de cette opposition malsaine? Les dérives violentes de quelques policiers sont inqualifiables et sanctionnées. Elles ne justifient en rien, jamais, des attaques insoutenables contre nos forces de l’ordre, garantes de la République. Plein soutien.»

Le délégué général de La République en marche, Stanislas Guerini, a déclaré sur Europe 1 que «Jean-Luc Mélenchon prend le parti de ceux qui viennent détruire la République». Il répondait à des propos du député insoumis accusant le pouvoir de se montrer autoritaire, ainsi qu'à un tweet dans lequel le candidat à la présidentielle accusait samedi le préfet de police de Paris Didier Lallement d'organiser «une nouvelle provocation à Paris en vue de créer des images nuisibles à la mobilisation». «Aujourd’hui nos policiers sont attaqués, épuisés. (...) Ce n’est pas être anti-manifestants que de protéger les forces de l’ordre», a affirmé Stanislas Guerini.

Sa collègue marcheuse, la députée Aurore Bergé, a accusé dimanche sur franceinfo les manifestants d'être, pour la «plupart», des casseurs. «Il y a une volonté de casse de la plupart de ceux qui manifestent», a-t-elle affirmé, alors que plus de 50 000 personnes ont manifesté contre la précarité et contre la loi «sécurité globale» en France samedi, selon le ministère de l'Intérieur. «Aujourd'hui, vous avez des mots d'ordre qui sont beaucoup plus diffus, vous n'avez pas d'organisations qui appellent clairement à manifester, vous n'avez pas de service d'ordre qui vienne contrôler», a-t-elle déploré.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020

Dimanche 6 Décembre 2020 – Promu en F1, Mick Schumacher sacré champion en Formule 2 :

L'Allemand Mick Schumacher, fils de Michael, a remporté le titre en Formule 2, l'antichambre de la F1, dimanche à Bahreïn, avant d'être promu dans la catégorie reine la saison prochaine dans l'écurie américaine Haas.

Le pilote âgé de 21 ans n'a terminé la dernière course de la saison qu'à la 18e place, un résultat suffisant toutefois pour être sacré avec 14 points d'avance sur son dernier rival, le Britannique Callum Ilott, 10e sur le circuit de Sakhir.

«Je suis un peu dépassé pour l'instant, ça va prendre quelques jours... Je suis juste très heureux et reconnaissant», a-t-il réagi une fois descendu de sa monoplace. «Peu importe le résultat de cette course, nous sommes champions et c'est ce dont les gens se souviendront.»

«Schumi Jr» termine avec les honneurs une semaine clé dans sa carrière : sa promotion en F1 en 2021, attendue depuis des semaines, avec un contrat "de plusieurs années" chez Haas (que motorise Ferrari, dont il fait partie de la filière de jeunes pilotes), a été officialisée mercredi. Pour se préparer, il participera avec l'écurie américaine aux essais libres 1 du Grand Prix d'Abou Dhabi vendredi et aux tests de fin de saison sur le même circuit de Yas Marina le 15 décembre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020

Dimanche 6 Décembre 2020 – De la poussière d'astéroïde rapportée sur Terre par une sonde japonaise :

Une sonde japonaise a largué avec succès sur Terre de précieux échantillons prélevés sur un lointain astéroïde, qui pourraient nous renseigner sur la naissance de notre univers. La sonde Hayabusa-2 ("faucon pèlerin" en japonais) avait été lancée en 2014 et avait prélevé l'an dernier une centaine de milligrammes de particules de l'astéroïde Ryugu ("palais du dragon"), situé à plus de 300 millions de kilomètres de la Terre.

Les scientifiques espèrent que ces échantillons, enfermés dans une petite capsule larguée sur Terre dans la nuit de samedi à dimanche, fourniront des indices sur le système solaire à sa naissance il y a 4,6 milliards d'années. La composition des corps célestes de grande taille comme la Terre change radicalement après leur formation, sous l'effet de la température et de la pression, contrairement à celle des astéroïdes, beaucoup plus petits, a expliqué le chef de la mission Makoto Yoshikawa. "On peut donc penser que des substances datant de 4,6 milliards d'années s'y trouvent toujours". La présence éventuelle de matières organiques pourrait nous renseigner sur la manière dont la vie est apparue sur Terre, a-t-il ajouté.

La capsule contenant les échantillons a pénétré dans l'atmosphère terrestre peu avant 02H30 du matin dimanche heure du Japon (17H30 GMT samedi), créant dans le ciel une trace semblable à celle d'une étoile filante. Ce petit conteneur s'était séparé de la sonde samedi et l'agence spatiale japonaise (Jaxa) a déclaré dimanche matin qu'il avait été récupéré grâce à des balises dans le désert de Woomera (sud de l'Australie).

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020

Dimanche 6 Décembre 2020 – Bertrand reproche à Macron d'avoir employé les mots "violences policières" :

Xavier Bertrand, le président ex-LR de la région Hauts-de-France, a dénoncé dimanche la «faute» qui «n'est pas pardonnable» d'Emmanuel Macron qui a, selon lui, «lâché les forces de l'ordre» en acceptant de parler de «violences policières».

Le président de la République a reconnu vendredi qu'il existait «des violences par des policiers», expression qu'il a dit préférer à celle de «violences policières», qui est selon lui devenue «un slogan». «Je n'ai pas de problème à répéter le terme de violences policières, mais je le déconstruis», car «c'est devenu un slogan pour des gens qui ont un projet politique». «Il y a des policiers qui sont violents» et «qu'il faut sanctionner», a-t-il dit sur le média en ligne Brut, faisant notamment référence à l'agression d'un producteur noir par plusieurs policiers.

«Je suis choqué que le président de la République reprenne ce propos», a critiqué sur France 3 le possible candidat de la droite à la présidentielle de 2022. «S'il y a des policiers qui sont violents, s'il y a des policiers qui sont racistes, ils doivent répondre de leurs actes et être punis, mais laisser penser que toute l'institution peut-être susceptible de se livrer à des violences, c'est une faute», a-t-il déploré.

«Ce qu'a dit le président de la République, l'autre jour, n'est pas pardonnable, il n'a pas le droit de lâcher les forces de l'ordre», a-t-il ajouté, en soulignant que «ça n'est pas la première fois», rappelant le précédent du Festival d'Angoulême en janvier 2020 où le président avait posé au côté du dessinateur Jul en tenant un t-shirt qui symbolisait les violences policières. «Quand le chef de l'État ne soutient pas ceux qui défendent l'État, qui défendent la République, alors ça ne peut plus fonctionner», a déploré Xavier Bertrand.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020

Dimanche 6 Décembre 2020 – Sur la tombe de Valéry Giscard d'Estaing, des anonymes se recueillent :

Plusieurs personnes se sont recueillies dimanche devant la tombe de Valéry Giscard d'Estaing à Authon (Loir-et-Cher) pour rendre hommage à l'ancien président de la République, mort mercredi à 94 ans du Covid-19, a constaté un correspondant de l'AFP.

«C'est un homme qui a marqué l'Histoire, après de Gaulle, Pompidou», a estimé un ancien menuisier, habitant à Neuville (Vienne), qui n'a pas souhaité donner son nom de famille. Selon lui, Valéry Giscard d'Estaing avait réalisé «pleinement» son mandat.

Un retraité qui a travaillé dans la police a souligné pour sa part que c'était un devoir «civique» de lui rendre hommage dimanche. «Il a marqué la France tout de même, et puis disons c’est un lieu qui va être fermé après donc, ça valait le coup de le voir et puis de lui rendre hommage», a estimé cet habitant d'Authon. De nombreuses gerbes de fleurs, dont celles de la municipalité, du gouvernement ou encore de la fondation Giscard d'Estaing, étaient visibles.

Sur la parcelle jouxtant la mairie, la famille a rendu un dernier hommage avant que le cercueil ne soit porté en terre, dans la propriété de l'ancien chef de l'Etat. Valéry Giscard d'Estaing est inhumé à côté de sa fille Jacinte, décédée en 2018.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1654) : 6 DECEMBRE 2020

Dimanche 6 Décembre 2020 – Le début des soldes d'hiver décalé de 15 jours :

La période des soldes d'hiver commencera le 20 janvier au lieu du 6, a annoncé vendredi le ministre délégué aux PME Alain Griset, suite à une demande de report des associations de commerçants. "Je pense qu'aujourd'hui il est utile de reporter, donc les soldes commenceront le 20 janvier", a déclaré le ministre sur Sud-Radio, ajoutant qu'"on avait de par la loi la possibilité de commencer le 6". La durée de soldes sera de quatre semaines, a-t-on précisé au ministère des PME. Les soldes d'hiver commencent habituellement en France dans la première moitié du mois de janvier.

Mais la Confédération des commerçants de France (CCF) et les Commerçants artisans des métropoles de France (CAMF) notamment avaient demandé mardi au gouvernement un tel report. Ils avaient jugé "vital" pour les commerces "de pouvoir vendre au 'juste prix' sans réduction de prix, pendant plusieurs semaines d'hiver afin de pouvoir reconstituer de la trésorerie", après les fermetures administratives imposées du 30 octobre au 27 novembre pour cause d'épidémie de coronavirus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens