Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2020 6 28 /03 /mars /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – point sur le  Coronavirus le 26 mars au soir :

La France a enregistré, en 24 heures, 365 nouveaux décès, dont une adolescente de 16 ans, a annoncé jeudi le directeur de la santé, Jérôme Salomon. Il a annoncé au total 29 155 cas, 13 904 personnes hospitalisées dont 3375 cas graves en réanimation et 1696 décès notifiés en milieu hospitalier.

Les autorités ont procédé jeudi à une première évacuation inédite de patients atteints du Covid-19 à bord d'un TGV médicalisé pour désengorger des réanimations saturées face à l'aggravation rapide de l'épidémie, qui a fait plus de 1300 morts dans le pays. Au lendemain du déplacement du président Emmanuel Macron dans la région Grand Est, particulièrement frappée, et la visite de l'hôpital militaire installé à Mulhouse, vingt patients alsaciens ont été embarqués jeudi matin à bord du train qui doit les évacuer vers les hôpitaux des Pays-de-la-Loire.

Au moins 40 000 "nouveaux cas de Covid-19" ont été diagnostiqués par les médecins généralistes la semaine dernière, selon les estimations de Santé Publique France, alors que le nombre de malades testés positifs est de seulement 25 000 depuis le début de l'épidémie. L'épidémie qui a fauché au moins cinq médecins, a fait une première victime

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – Coronavirus : Edouard Philippe évoque la "vague à venir" et des jours difficiles :

Edouard Philippe a mis en garde vendredi contre "la vague extrêmement élevée" de l'épidémie de coronavirus qui "déferle sur la France", prédisant que "la situation va être difficile pendant les jours qui viennent". "Nous nous installons dans une crise qui va durer, dans une situation sanitaire qui ne va pas s'améliorer rapidement. Il va falloir tenir", a exhorté le Premier ministre après une visioconférence avec l'ensemble du gouvernement à la Cellule interministérielle de crise installée au ministère de l'Intérieur. "Il va falloir rester extrêmement mobilisés, a-t-il insisté. La vague épidémique qui déferle sur la France, qui a frappé la région Grand-Est la première, qui est en ce moment en train d'arriver en Île-de-France, dans les Hauts-de-France, dans d'autres régions françaises est une vague extrêmement élevée et elle soumet l'ensemble du système de soins, l'ensemble du système hospitalier, à une tension redoutable."

Evoquant "un combat difficile", M. Philippe a annoncé qu'il détaillerait samedi lors d'un point-presse aux côtés du ministre de la Santé Olivie Véran "l'ensemble des questions relatives à notre stratégie, à la disponibilité des équipements, de masques, de tests", dans un contexte de polémiques sur les pénuries. "Nous devons dire les choses de la façon la plus claire, la plus transparente en faisant état de nos forces et de nos faiblesses", a promis le Premier ministre.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – En France, 225 000 verbalisations pour non-respect du confinement :

Christophe Castaner a annoncé jeudi soir sur France 2 que 225 000 verbalisations avaient été dressées pour non-respect du confinement depuis le début de sa mise en place.

Les Français sont appelés à rester chez eux, mais le message ne semble pas encore passer auprès de tout le monde. Jeudi soir, interrogé sur France 2, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé que 225 000 procès-verbaux ont été dressés par les forces de l'ordre pour non-respect des mesures du confinement depuis leur mise en œuvre.

Depuis la mise en place de strictes mesures de confinement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, le 16 mars, environ 3,7 millions de contrôles ont été réalisés dans toute la France, a précisé le ministre de l'Intérieur. L’amende qui dans les premiers jours avait été fixée à 38 euros est ensuite passée à 135 euros. En outre, des personnes déjà verbalisées ont été placées en garde à vue pour «mise en danger de la vie d'autrui». En début de semaine, un homme de 35 ans, verbalisé à huit reprises pour ne pas avoir respecté les obligations de confinement liées au coronavirus, a été condamné à quatre mois de prison ferme et écroué dans la Loire.

La semaine dernière, Christophe Castaner avait qualifié les gens ne respectant pas ces mesures «d’imbéciles». «Ils font courir des risques à eux, leur famille, leurs proches mais aussi aux personnels de santé qui seront là, même s'ils ont des comportements idiots, ils seront là pour les accompagner, les soigner, les sauver», avait-il lancé.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – Michel-Edouard Leclerc : "Nous nous sentons investis d'une mission de service public" :

Le patron du groupement d’indépendants fait le point sur la situation dans la grande distribution.

« La protection des salariés et des clients est la priorité des patrons de Leclerc. Ils ont paré au plus pressé en instaurant des distances dans les magasins. Très rapidement, en utilisant parfois le système D, ils ont installé des barrières en Plexiglas ou en plastique entre hôtes et hôtesses de caisse et clients. Dans les magasins comme dans les entrepôts, les consignes ont été passées pour instaurer des pratiques de lavage des mains et d’éloignement physique. Nous avons trouvé assez de gel hydroalcoolique pour les salariés. Des plans de nettoyage régulier des chariots, des tapis de caisse, des terminaux de paiement sont mis en place. Les équipes des magasins s’en chargent, car nous avons du mal à trouver des lingettes désinfectantes à mettre à disposition des clients. Ces bonnes pratiques, désormais connues de tous, ont été définies pour chacune des professions de la chaîne alimentaire, sous la supervision des autorités sanitaires, après une réunion qui a eu lieu le 15 mars à Bercy ».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – Vu de Google Trends : quand l’économie française s’arrête :

 L'économie française souffre d'une très forte baisse d'activité depuis la mise en place du confinement contre le coronavirus. Analyser les données de Google Trends sur les centres d'intérêt des internautes en France permet d'identifier les secteurs délaissés.

Les premières données de l'Insee sur l'impact économique du coronavirus sont vertigineuses. A l'heure où les commerces non essentiels sont fermés et alors qu'une bonne partie des Français restent confinés chez eux, l'institut estime que l'activité aura reculé de 35% dans son ensemble dans la dernière semaine du mois de mars, par rapport à une semaine «normale». Dans certains secteurs, l'effondrement est plus brutal encore : -89% dans la construction et -52% dans l'industrie hors agroalimentaire. Pourtant, c'est bien l'arrêt des services marchands qui va constituer le choc le plus important pour l'économie dans son ensemble : avec une baisse d'activité de -36%, ce secteur qui représente plus de la moitié du PIB contribuerait à un cinquième de la baisse d'activité totale. Selon l'Insee, la baisse de la consommation serait tout aussi forte : -35%.

Ces estimations très pessimistes reflètent le changement soudain qui s'est produit dans la vie quotidienne de tout un pays. Pour en prendre la mesure, nous avons utilisé les données de Google Trends, un outil qui propose un indice du volume de recherches pour un mot-clé à travers le temps. Le comportement des internautes en France a été radicalement modifié par le confinement, et les données pour certains mots-clés permettent de comprendre l'ampleur de ces changements sur les 30 derniers jours, à mettre en parallèle avec les premiers éléments d'appréciation de la situation économique.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – Coronavirus : ces nouveaux symptômes découverts par les médecins français :

Les semaines passent et les symptômes du coronavirus se précisent peu à peu. Jeudi soir, lors de son point presse quotidien, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, a confirmé que la perte du goût et de l’odorat était bien un symptôme de la maladie, principalement chez les patients jeunes. «On n’avait pas vu ça auparavant, c’est une découverte des médecins français», a-t-il expliqué. «Ils ont décrit chez les sujets jeunes une perte totale de l’odorat voire une perte totale du goût sur des personnes qui sont testées positives, donc il y a bien une relation entre ces symptômes assez rares et la présence du virus», a encore fait savoir Jérôme Salomon qui précisé qu’il s’agit souvent de symptômes «bénins» dont les «gens ne faisaient pas forcément attention». «Ils ne savaient pas qu’ils étaient contagieux, dont c’est une avancée importante».

Il a également fait savoir que les médecins chinois n’avaient pas «noté ces anomalies» mais qu’en revanche, «d’autres collègues anglo-saxons et canadiens nous les signalent» aujourd’hui, après la découverte des médecins français.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – La Tour Eiffel va rendre hommage aux personnes mobilisées contre le coronavirus :

Sur Twitter, Anne Hidalgo a annoncé vendredi matin que la Tour Eiffel allait, à partir de ce soir, rendre hommage aux personnes mobilisées contre le coronavirus.

Alors que l’Ile-de-France est la région la plus touchée par le coronavirus, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé vendredi matin sur Twitter que la Tour Eiffel allait désormais rendre hommage aux personnes mobilisées contre la maladie. «À partir de ce vendredi, tous les soirs de 20h à 23h, la Tour Eiffel rendra hommage à toutes les personnes mobilisées face au Covid_19 avec la projection de messages de remerciement et d’incitation à rester chez soi», a-t-elle écrit.

Ces messages projetés sur le monument seront évidemment destinés aux soignants, en première ligne face à la maladie, mais également aux gendarmes, pompiers, agents de la ville de Paris, secouristes ou encore les hôtes et hôtesses de caisses et les commerçants qui continuent à travailler malgré les risques.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – Nicolas Maduro poursuivi pour "narco-terrorisme" par la justice américaine :

Une nouvelle étape dans les tensions entre les États-Unis et le pouvoir vénézuélien. Jeudi, la justice américaine a mis en examen Nicolas Maduro, accusé de «narco-terrorisme». Le président vénézuélien n'est pas le seul dignitaire du pays visé par les accusations : le sont aussi le numéro deux du parti présidentiel Diosdado Cabello, le ministre de la Défense Vladimir Padrino Lopez et le chef de la Cour suprême du Venezuela, Maikel Moreno. Tous sont accusés d'avoir «participé à une association de malfaiteurs qui implique une organisation terroriste extrêmement violente, les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), et à un effort pour inonder les Etats-Unis de cocaïne». «Pendant plus de 20 ans, Maduro et un certain nombre de ses collègues haut placés ont coopéré avec les FARC, ce qui a permis à des tonnes de cocaïne d'entrer au Etats-Unis», a poursuivi William Barr, le ministre américain de la Justice. Ce dernier a rappelé que les États-Unis ne reconnaissent plus Nicolas Maduro comme étant le président du Venezuela, mais son opposant Juan Guaido.

Avec cette inculpation vient une récompense de 15 millions de dollars à quiconque permettra l'arrestation de Nicolas Maduro.

Depuis la réélection de Nicolas Maduro en 2018, à l'issue d'un scrutin boycotté par l'opposition et dont les résultats sont contestés, les États-Unis ont imposé une série de sanctions économiques dans le but d'asphyxier le pouvoir en place. Mais Nicolas Maduro, soutenu par la Chine, la Russie et Cuba, reste à la tête du pays, plongé dans une crise économique majeure. La pandémie de coronavirus, qui a touché le pays, risque de mettre encore plus à mal un système de santé aux abois.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – Coronavirus : Macron prépare une «initiative importante» avec Trump :

Emmanuel Macron, a annoncé dans la nuit de jeudi 26 à vendredi 27 mars qu'il préparait avec le président américain, Donald Trump, et d'autres pays une «nouvelle initiative importante» face à la pandémie de coronavirus. «Très bonne discussion avec @realDonaldTrump. Face à la crise du COVID-19, avec d'autres pays, nous préparons pour les prochains jours une nouvelle initiative importante», a tweeté le chef de l'État après un échange avec son homologue américain, sans autre précision.

De son côté, la Maison-Blanche a indiqué que les deux dirigeants avaient convenu de «l'importance d'une coopération étroite par le biais du G7, du G20 et du P5 (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu, NDLR) pour aider les organisations multilatérales, notamment l'Organisation mondiale de la santé, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, à éliminer rapidement la pandémie et à en minimiser l'impact économique».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – La chloroquine : l'espoir d'un traitement simple ?

La chloroquine phosphate, une molécule de synthèse, est le médicament qui a été le plus utilisé, avec la quinine, sur le plan curatif et préventif pour lutter contre le paludisme. Sa mise sur le marché remonte aux années 1949-1950. L’apparition de résistances à ce produit dans plusieurs régions du monde impaludées l’a progressivement restreint à un usage essentiellement préventif, à la dose de 100 mg/jour chez l’adulte. Cette molécule possède par ailleurs des effets anti-inflammatoires (exploités dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et du lupus érythémateux disséminé), ainsi que des effets antiviraux découverts au milieu des années 1990 : en modifiant le pH d’organites intracellulaires appelés lysosomes, la chloroquine phosphate empêcherait certains virus d’infecter les cellules.

Une étude multicentrique chinoise pilotée par le département de pharmacologie de l’université de Qingdao (province du Shandong, Chine de l’Est), publiée le 19 février dernier, a rapporté les faits suivants. 1. In vitro, de faibles concentrations de chloroquine phosphate bloquent la pénétration du Covid-19 dans les cellules, ce qu’une quinzaine de laboratoires chinois différents ont pu observer. 2. A l’appui de ces données, un essai a été conduit dans dix hôpitaux chinois (dont un à Wuhan, épicentre de l’épidémie, un autre à Pékin, un troisième à Shanghai, etc.) sur plus de 100 patients infectés, avec pneumonie avérée. La chloroquine administrée oralement à la posologie de 500mg/jour pendant dix jours (loin des doses toxiques de 2 grammes et plus) s’est révélée plus efficace qu’un traitement contrôle dont la teneur n’a cependant pas été décrite par les auteurs.

L’effet a été semble-t-il spectaculaire : disparition du virus (séroconversion négative en quelques jours), amélioration rapide de l’état pulmonaire et des images radiologiques correspondantes, évolution clinique raccourcie. Ces résultats ont conduit les autorités chinoises à recommander la chloroquine sur leur territoire pour la prévention et le traitement des pneumonies à Covid-19. Dans la foulée, l’étude non randomisée conduite en France chez 24 patients par le Pr Didier Raoult, chef de l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille, a conclu dans le même sens : 75 % des sujets ayant reçu 600 mg/ jour du produit sous forme d’hydroxychloroquine sulfate ont éliminé le virus en moins d’une semaine, et en six jours seulement quand l’hydroxychloroquine sulfate, dont le nom commercial est le Plaquénil, a été associée à l’azithromycine.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – Donald Trump martèle, au nom de l'économie, son opposition à un long confinement :

Depuis qu'il a pris conscience de la gravité de la pandémie, Donald Trump a mis la priorité sur la bonne santé de l'économie américaine. Cette dernière, qui était son principal argument de campagne à sept mois de l'élection présidentielle, a un ennemi, selon lui : un confinement de longue durée. Le président américain poursuit donc, à l'encontre de tous les conseils scientifiques, de prôner pour un retour rapide de tous les Américains au travail. Il a de nouveau martelé son message jeudi, dans l'émission de son ami Sean Hannity sur Fox News : «Les gens ont dit : "On prendra trois, quatre ou cinq mois". Tout le monde a dit : "Notre pays n'est pas fait pour ça. Nos gens ne sont pas pensés pour ça. Tout le monde veut reprendre le travail." Les gens qui ont des restaurants ne peuvent pas rester fermés. D'ailleurs, plus rapidement nous retournerons au travail, plus la croissance sera grande. Je pense qu'on va avoir un rebond comme probablement jamais auparavant.»

Quelques heures auparavant, les chiffres du chômage avaient été annoncés et ils sont historiquement mauvais : 3,3 millions de chômeurs en plus en une semaine aux États-Unis. Le vaste plan de relance économique voté mercredi au Sénat, avec 2200 milliards de dollars, a semble-t-il rassuré la Bourse mais n'empêchera pas une récession, d'où l'insistance de Donald Trump. «C'est une très mauvaise situation, on n'a jamais rien vu de tel, mais au final il faut retourner au travail et je pense qu'on peut commencer par rouvrir certaines parties du pays», a-t-il martelé jeudi.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – Communication gouvernementale : Philippe rappelle ses ministres à l’ordre :

Edouard Philippe a souhaité couper court aux couacs gouvernementaux. Ces derniers jours, ils se sont multipliés et le Premier ministre a fait passer un message clair, vendredi : il faut que cela cesse. Tous les membres du gouvernement étaient réunis en visioconférence et Philippe les a fermement invités à soigner leur communication, selon un participant. «Il a demandé à faire attention à ce qu'on dit», indique ce ministre, «toute parole mal interprétée pouvant aggraver l’inquiétude des Français».

S'il n'a cité personne, Edouard Philippe visait sans nul doute la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, qui a suscité un tollé avec ses propos sur les enseignants «qui ne travaillent pas». D'autres ministres ont connu des fausses notes dans cette crise sanitaire. La semaine dernière, Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a suscité l'ire du secteur du bâtiment, en accusant certains acteurs de «défaitisme», alors qu'ils avaient appelé à la fermeture des chantiers. La ministre des Sports, Roxana Maracineanu, a pour sa part créé la surprise jeudi en jugeant «imaginable» la tenue d'un Tour de France à huis-clos, sans spectateurs.

La visioconférence, organisée depuis la Cellule interministérielle de crise installée au ministère de l'Intérieur, a vocation à devenir un rendez-vous régulier durant la crise sanitaire. Alors que le Conseil des ministres demeurera restreint durant la période, ces grandes réunions à distance se tiendront le lundi soir et le vendredi matin.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1400) : 27 MARS 2020

Vendredi 27 mars 2020 – Boris Johnson testé positif au coronavirus :

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, très critiqué pour sa gestion de la crise du coronavirus au Royaume-Uni, est lui aussi malade. Downing Street a annoncé la nouvelle en fin de matinée, indiquant que pour le moment, il ne souffre que de "légers symptômes". Lundi, face à la pression des habitants et de l'OMS, le Royaume-Uni s'est à son tour résolu à décréter un confinement de la population pour au moins trois semaines afin de freiner la propagation de plus en plus rapide de l'épidémie de nouveau coronavirus. Puis, les autorités britanniques ont annoncé mardi mettre en place la semaine prochaine un hôpital temporaire de 4.000 lits dans un centre de conférence de l'est londonien.

La propagation du Covid-19 s'est accélérée ces derniers jours dans le pays, les autorités recensant 115 décès en 24 heures. Le bilan total est désormais de 578 morts liés à la maladie et de 11.658 cas de contamination officiellement recensés, a annoncé jeudi soir le gouvernement. Critiquées pour leur manque de clarté concernant les sorties tolérées, les autorités le sont aussi pour la quantité insuffisante des équipements personnels de protection (PPE) pour les soignants, de tests de dépistage et de respirateurs. D'après le secrétaire d'Etat à la Santé Edward Argar, interrogé sur la BBC, le Royaume-Uni dispose actuellement de 8.000 respirateurs. Des milliers d'autres ont été commandés mais ne devraient pas arriver avant plusieurs mois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens