Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 18:30

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_101.jpg

 

Au salon de l’Automobile de Berlin en mars 1934, Mercedes-Benz présente deux modèles nouveaux mais très différents. Le premier modèle est la Mercedes 130, première voiture de production de la marque avec un moteur 4 cylindres en position arrière. Le moteur fait 1,3 litre de cylindrée et développe une puissance maxi de 26 cv. Le second modèle est la Mercedes 500K une imposante et élégante voiture de sport dotée d’un moteur de 8 cylindres de 5,018 cc de cylindrée turbocompressé. Le moteur, avec son turbo en fonctionnement, développe une puissance maxi de 160 cv. Comme on peut le constater les deux modèles s’adressent a des clientèles très différentes !..

Le modèle 500 K remplace la 380 présentée un an plus tôt. Il est dans la lignée des très puissantes voitures de sport suralimentées S, SS, SSK et SSKL qui ont fait la renommée de la marque allemande.

Le modèle 500K le « K » pour Kompressor pour distinguer ce modèle de la berline 500 sans suralimentation, a été conçu comme une élégante voiture de sport 2 ou 4 places avec des silhouettes cabriolet ou roadster dessinées à l’usine Daimler-Benz de Sindelfingen. C’est une véritable rupture pour le constructeur allemand qui renonce aux voitures des années folles puissantes mais lourdes et inconfortables avec leurs essieux rigides et leurs ressorts à lames. La nouvelle Mercedes 500K fait appel à une autre clientèle car non seulement elle est puissante mais elle est aussi élégante, confortable et beaucoup plus facile à conduire que les modèles qui l’ont précédée. Un clin d’œil aux femmes qui sont de plus en plus nombreuses à prendre le volant …

Daimler-Benz avait jeté les base de ce type d’architecture voiture dès l’année 1933 par l’introduction du modèle 380 : la première voitures à suspension à roues indépendantes. Et, en première mondiale également, le train avant à double triangulation autant d’éléments qui apportaient aux passagers un confort tout à fait exceptionnel. Mais on était dans la course à la puissance et les clients en demandaient davantage !.. Si bien que le modèle 380 n’aura vécu qu’à peine deux ans.

La Mercedes 500K et son turbocompresseur affiche une puissance maxi de 160 cv et peut annoncer à ses clients une vitesse maxi de 160 km/heure. Le rêve pour une voiture sportive à cette époque. On notera d’ailleurs que le rêve a un prix puisque la consommation d’essence donnée par le constructeur est de 27 à 30 litres au 100 kilomètres ! C’est pourquoi la 500K a été équipée d’un réservoir d’essence de 110 litres !..

 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_103.jpg

 

Pour satisfaire un large éventail de clients trois types de châssis  sont proposés pour le modèle 500K : deux versions empattement long à 3290 mm qui diffèrent pas des éléments de suspension et une version empattement court à 2980 mm. La variante longue dénommée également châssis normal sera commercialisée sous les silhouettes de cabriolets quatre places : cabriolet « B » avec 4 vitres latérales ou cabriolet « C » avec 2 vitres latérales.

Les roadsters, le cabriolet « A » deux places ainsi que l’ultramoderne « Streamlined motorway courier », la première voiture avec des vitres latérales galbées, seront sur le châssis court. Le modèle phare de la gamme 500K sera le « special roadster » présenté en 1936. Une voiture que les spécialistes encore aujourd’hui considèrent comme une référence dans l’élégance du style et le confort.

Le châssis court ne sera utilisé que pour quelques modèles deux places avec des carrosseries spéciales. Sur ces modèles baptisés 500K sports roadster, sports cabriolet et sports coupé le radiateur est situé à l’aplomb de l’axe des roues avant.

Pratiquement tous les châssis 500K ont été carrossés par les stylistes de Sindelfingen. Très peu de clients feront la demande pour un carrossier extérieur. Et d’ailleurs le constructeur allemand propose à sa clientèle de personnaliser tous les modèles figurant au catalogue notamment pas des aménagements intérieurs.

En deux années de production ce sont 342 exemplaires du modèle 500K qui seront fabriqués. Mais l’époque est à la course insatiable à la performance et la 500K sera remplacée en 1936 par le modèle 540K qui, avec son moteur turbocompressé également, produira 180 cv de puissance maxi..Un modèle qui sera fabriqué en 319 exemplaires

 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_104.jpg 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_105.jpg

 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_106.jpg

 

 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_107.jpg

 

 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_109.jpg

 

 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_110-copie-1.jpg

 

 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_111.jpg

 

 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_112.jpg

 

 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_115.jpg

 

 

mercedes_benz_500k_cabriolet_a_1935_03.jpg

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens