Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 15:00

Hollande-Valls-reforme-territoriale.jpg

 

 

On se demande ce que peuvent bien faire les conseillers en communication à l’Elysée, à Matignon et dans les Ministères. Car il faut bien se rendre à l’évidence : la communication du Président de la République et du Gouvernement est quasiment nulle pour chaque événement. La réforme territoriale a été annoncée, encore une fois, dans l'urgence et laisse place à un sentiment d'improvisation dans la majorité. Alors que sur le principe toute la classe politique semblait d’accord avec la réforme proposée, la façon dont elle a été présentée risque bien de la faire capoter. Une de plus !...

Lundi 2 juin au soir, à 21h20, la nouvelle carte de France voulue par François Hollande est mise en ligne sur le site de l'Elysée. La Présidence grille la politesse aux quotidiens régionaux, dans lesquels le Président doit s'exprimer dans l'édition du lendemain. L'improvisation est telle que l'Elysée envoie à 20h43 une première version de la tribune aux rédactions dans laquelle le président se propose de "ramener le nombre de régions de 22 à XXX". Le nombre exact des régions arrive une demi-heure plus tard, comme le raconte sur LCI l'éditorialiste du groupe de presse quotidienne régionale EBRA Patrick Fluckiger. "Ça s'est passé un peu n'importe comment et dans la confusion. La tribune nous avait été annoncée pour 20h, elle a été reculée", explique-t-il.

"C'est géré comme une résolution de congrès"

Initialement, comme le révélait le JDD, le projet portait sur 12 régions. Mais la réunion qui se tenait lundi soir à l'Elysée a changé la donne. Finalement, ça sera 14 régions. En coulisses, chacun a joué de son influence. Jusqu'au dernier moment, le Président a multiplié les échanges avec Jean-Marc Ayrault, Jean-Yves Le Drian, Ségolène Royal, Jean-Jacques Urvoas…Tout semble se faire dans la précipitation la plus totale. "C'est géré comme une résolution de congrès", résumait mardi un cadre de l'Assemblée nationale. Comprendre que la carte a été dessinée pour satisfaire les ténors socialistes. Le lendemain matin, sur BFMTV, Manuel Valls défend une réforme difficile et affirme que "des évolutions sont possibles". Rien n'est figé.

Forcément, la droite se jette sur ces détails qui en disent long et crie à l'amateurisme. Mardi 3 juin, dans les couloirs de l'Assemblée nationale, les socialistes rient jaune. "C'est un coup de Gaspard Gantzer!" plaisante un député au sujet du nouveau conseiller communication de François Hollande. Ils sont plusieurs députés à juger la réforme bonne sur le fond mais regrettent que pour des problèmes de forme, elle ne devienne qu'une source à polémiques supplémentaires. "Il faut faire attention. Ce sont des collectivités, il y a des gens derrière", s'agace ce même cadre de l'Assemblée nationale. Qui résume : "Le meilleur moyen de se planter, c'est de faire les choses au dernier moment. Sur la forme, c'est ni fait ni à faire, c'est une carte à la François Hollande."

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens