Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2010 5 16 /07 /juillet /2010 18:00

  

 

J’ai déjà eu l’occasion, dans ce même blog, de tenir le même langage et à propos du même sujet il me semble : quand la Communauté de communes du Volvestre  fait les choses bien, je n’hésite pas à dire que c’est bien. Et, s’agissant de la présentation du Budget, c’est clair, c’est précis et c’est compréhensible pour un lecteur non averti (cf Bulletin d’Information « Ensemble » N° 33). C’est tout ce que l’on demande !.. Il serait bon que certaines autres collectivités locales aient les mêmes soucis d’information.

Alors essayons de décrypter ce que Monsieur Guy Hellé, son Président, Monsieur Patrick Lemasle son grand argentier  et les maires de nos communes qui siègent à la Communauté de communes du Volvestre, tentent de nous expliquer

1/ D’abord le rituel couplet « larmoyant » concernant la suppression de la taxe professionnelle et le manque à gagner pour les collectivités locales. Un discours que tiennent, dans la Haute-Garonne, les maires, le Président du Conseil Général, avec les mêmes arguments qui n’ont strictement aucune valeur car ils savent tous parfaitement bien que l’Etat s’est engagé à compenser, au centime près, la perte de ressources correspondante.

2/ Deuxième couplet, un peu moins larmoyant que le premier, mais qui a pourtant le même objectif : nous démontrer que, par les temps qui courent, tout est cher. La compétence « petite enfance » (les crèches) est très onéreuse et la CAF ne tient pas ses engagements de financement (elle paye tout en retard) !..

 3/ Tout cela étant dit, et clairement dit, on en arrive à la conclusion (je cite): « nous allons maintenir les services parce que nous sommes des élus responsables » et accessoirement bons gestionnaires, mais malheureusement les impôts vont augmenter !..

 

Alors rassurez-vous, Messieurs !.. Si vous nous aviez annoncé que les impôts allaient baisser nous aurions été très étonnés. Et pourtant !.. Si vous étiez fidèles à vos convictions, si vous alliez jusqu’au bout des discours que vous nous faites, la main sur le cœur, vous auriez compris que les contribuables du Volvestre n’étaient pas mieux lotis que les autres, bien au contraire. Vous auriez compris que l’on ne peut pas demander des sacrifices, souvent aux plus faibles, et continuer à fonctionner comme si de rien n’était !..

Et puis, Messieurs, non seulement vous n’avez aucun sens des réalités mais vous prenez les contribuables pour plus sots qu’ils ne sont.

L’année dernière nous avons eu droit à une belle démonstration concernant l’augmentation grandissante de la quantité d’ordures ménagères générée par foyer, les risques écologiques que cela faisait prendre à la collectivité, notre responsabilité dans le développement durable,..Etc..Un discours que vous avez conclut par la mise en place d’une taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères au taux de 6 %. Il était évident à l’époque, et cela se lisait entre les lignes de votre document, que cette taxe vous permettrait de « boucher » un trou dans votre budget. Un trou creusé par la mise en place inconsidérée d’une activité « petite enfance » que vous aviez mal « cadrée » dans son fonctionnement et que vous ne parvenez toujours pas à gérer correctement.

Cette année le raisonnement est un peu différent : pour ne pas augmenter trop le prélèvement de la Communauté de Commune sur la taxe foncière des contribuables, le taux ne passe que de 5,98 % à 6,82 %. Mais, comme vous nous l’avez si bien expliqué précédemment, nous l’avons bien compris : il faut des ressources supplémentaires. Et bien la Taxe sur l’Enlèvement des ordures ménagères voit son taux passer de 6% à 8%. On ne tente même plus de nous faire croire qu’il y a dans cette décision une quelconque motivation écologique : la Taxe en question est devenue un impôt, comme un autre, que l’on pourra augmenter au gré des humeurs de certains.

 

Car enfin Messieurs, avant de prendre des décisions de cette nature, il faut se poser un minimum de questions. Lorsque les recettes ne suffisent pas à couvrir les dépenses, comme vous nous l’expliquez si bien, vous savez sans doute ce que font les ménages du Volvestre et d’ailleurs : ils baissent leurs dépenses.

Car enfin Messieurs, sans vouloir être trop désagréable, une participation annuelle de 1 144 000 Euros pour la garde de 130 enfants, il doit être possible de regarder d’un peu plus près. La décision de vous engager dans le secteur de la « Petite enfance » était, je le rappelle à ceux qui l’auraient oublié, une décision politique. Et bien assumez vos décisions sans toujours mettre vos échecs ou vos difficultés sur le dos de tiers.

Je ne parle pas non plus des 520 000 Euros « d’administration générale » (en augmentation de près de 10 % par rapport à l’année dernière !..) pour lesquels vous n’avez pas imaginé un seul instant qu’ils pouvaient être un peu réduits.

Et ce qui est le plus triste dans tout cela c’est que vous êtes convaincus d’avoir raison. Que vous êtes fiers de votre mode de gestion. Vous en êtes tous tellement fiers que vous l’appliquez avec la même stupidité dans les communes que vous administrez, au Conseil Général et même à la Région..

 

Jean Pierre Echavidre

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

facon 24/07/2010 19:23


J’ai appris autrefois, la définition du fonctionnaire en droit administratif « pour être fonctionnaire il faut occuper un poste à caractère permanent financé par le BUDGET DE L’ETAT après
recrutement par concours. Ainsi c’est à tort que l’on qualifie de fonctionnaires tous les salariés de la sphère publique ( EDF, SNCF, LA POSTE ….)

Ne perdez jamais qu'un "agent territorial" devenu, par un usage abusif, validé par les faits, un fonctionnaire, n'est pas du tout dans la position d'un fonctionnaire de l'Etat. Je ne dis pas que
les uns sont meilleurs que les autres, j'essaie simplement d'expliquer les dérives. Un fonctionnaire de l'Etat est recruté dans le cadre d'un concours national et scrupuleusement anonyme, il est
affecté, selon les opportunités du moment, en fonction de son rang de classement. Toute mutation est étroitement surveillée par les syndicats et répond à une règle simple : priorité au plus ancien
dans le grade le plus élevé. C’est sans doute un peu rétrograde en terme de gestion pertinente des effectifs mais parfaitement républicain.

Quant un fonctionnaire de l'Etat change de grade il change aussi d'affectation et s'en va parfois fort loin de ses bases. Un fonctionnaire de l'Etat, même soumis au pouvoir hiérarchique conserve
toujours le droit de désobéissance et de recours contre sa hiérarchie.

Les "fonctionnaires" communaux sont gérés de manière très différente et beaucoup plus paternaliste, choisis librement par les élus, notés par les élus, ils sont nécessairement placés dans une
situation de dépendance plus ou moins prégnante. Ils pensent donc plus à faire plaisir à leur employeur du moment que de revendiquer leur indépendance. Il leur faut présenter des chiffres
flatteurs, dire à l'élu que son choix est le meilleur et que tout est possible ... Dernier point et de taille, lorsqu'un salarié d'une collectivité obtient une qualification supplémentaire il reste
sur place, la collectivité "adapte son poste" à sa nouvelle situation en modifiant le profil du poste, ce qui explique grandement les dérives budgétaires et notamment pour le poste personnel.

Dans n’importe quelle entreprise on recrute en fonction d’une organisation maîtrisée. Par leur gestion paternaliste et souvent électorale nos élus ont ainsi constitué des armées mexicaines où les
généraux finissent par être plus nombreux que les soldats, ceci sans réelle valeur ajoutée comme on peut le constater.

Il est vrai qu’un chef d’entreprise paie sur ses résultats et son bénéfice un surdimensionnement de son encadrement, un Elu non il fait plaisir, le contribuable paie…


Nozus 23/07/2010 12:13


La CCV n'a aucune vision globale se sa politique petite enfance. Certaines directrices de crèche en font à leur bon vouloir pour obtenir des budget auprès du DGS. Celui ci n'a d'ailleurs aucune
connaissance en gestion de structures petites enfance... Il serait nécessaire de voir où est le bien être de l'enfant et le service rendu aux familles quand seuls les intérêts des élus primes... Un
usager mécontent.


jp echavidre 23/07/2010 12:22



Bonjour,


Vous n'êtes pas le premier "usager" à me signaler ce genre d'anomalies. Il serait d'ailleurs très bien que les usagers tels que vous puiisent s'exprimer en toute liberté et dénoncer clairement ce
qui ne va pas. Il est évident que ces crèches sont administrées par des gens qui sont incompétents tans sur le plan de la gestion pure que de la connaissance de la "Petite enfance". C'est bien
triste mais il faut que cela change!..


Bien cordialement



facon 22/07/2010 22:05


Alors monsieur P toujours muet ? En vous qualifiant d'amateur je ne m'étais donc pas trompé, un pro m'aurait déjà répondu !

Vous êtes donc un rigolo, un chevalier de l'impossible, un imposteur. un roquet sans dents ...


facon 18/07/2010 23:32


La réaction déclare sans retenue monsieur P qui n’a même pas le courage de livrer son nom !!! La réaction sortirait donc d’un moule ? Et oui monsieur l’inconnu, tout coûte cher, même la connerie …
Comme le déclarait Michel Audiard, j’ai été enfant de chœur et militant socialiste. C’est dire si j’ai entendu des conneries, des tas de conneries …Si, je l’avoue, je n’ai pas été enfant de chœur,
j’ai, en revanche, été, durant de nombreuses années, un militant socialiste passionné, j’ai donc entendu très souvent, lors des réunions de section les conneries de camarades s’exprimant comme
monsieur P.

C’est d’ailleurs grâce à des militants comme monsieur P que j’ai été conduit a abandonner un parti économiquement déconnecté, fonctionnellement caporaliste, faisant la part belle a ses vieux
éléphants éternellement réélus, les militants étant préposés à la fonction suprême de «colleurs d’affiches»

Si vous jugez monsieur Echavidre comme un homme de droite alors je vous invite à venir vous exprimer sur mon blog beaucoup plus véhément que le sien. Là vous n’hésiterez pas à me qualifier
d’extrême droite alors qu’il n’existe pas d’opposant plus résolu que moi au renouveau du Front National. Mais, rassurez vous, je ne suis pas davantage un groupi du facteur Besancenot qui,
promettant tout, nous assure, en fait, de rien.

En fait je ne suis ni de droite ni de gauche, je suis tout simplement un français soucieux de l’avenir de son pays, je ne fais preuve de complaisance avec personne, surtout pas avec ceux qui
franchissent la ligne jaune.

Vous avez raison, tout a un prix et ce n’est pas à un vieux routier du ministère des Finances qu’on en fera la démonstration. Mais si tout a un prix et donc que tout s’achète il faut pour devenir
acquéreur avoir les moyens. Or, les moyens nous ne les avons plus, épuisés par des politicards qui ne poursuivent qu’un rêve : conserver le pouvoir. Retraite à 60 ans, pourquoi pas à 50 ? Durée du
travail à 35 heures pourquoi pas à 30 ? Vous voyez, il vous reste encore des objectifs à atteindre, de nobles combats à conduire. Demain les riches paieront, le seul problème c’est qu’ils seront
partis… Demain nous taxerons les banques, hélas nous avons besoin d’elles pour financer nos fins de mois …

J’ai participé activement à la gestion de centaines de collectivités locales, j’y ai croisé des bons et de fort mauvais gestionnaires, à gauche comme à droite. Ceux qui nous gouvernent sont
mauvais, peu m’importe leur appartenance politique, je dénonce, je démontre.

Je partage l’analyse de monsieur Echavidre, je ne suis pas un idéologue mais un comptable, et la vraie différence avec vous c’est que je parle de chiffres irréfutables, je ne pratique pas la
calomnie sous le couvert de l’anonymat. C’est bien connu, les amateurs parlent avec des mots et les pros avec des chiffres. Mais, à mon âge, je ne suis pas naïf, je sais aussi que «si les chiffres
ne mentent pas, il arrive hélas que les menteurs chiffrent». Or vous n’êtes même pas capable de citer un seul chiffre, vous contentant, fort maladroitement, d’utiliser une sémantique que vous ne
maîtrisez même pas.

Idéologue affirmez vous comme une injure. C’est oublier que l’idéologue est quelqu’un qui s’est donné pour tâche de rendre l’homme meilleur que l’humanité. Méditez donc, un instant, sur votre
accusation, mais c’est probablement déjà trop vous demander.

Quant à la «réaction» je vous invite, vous le défenseur de gauche, à vous référer à une noire période de l’histoire de France où Mitterrand présidait un parti répondant au sigle UDSSR. Mon grand
père, militant communiste, déporté politique qui a perdu deux de ses frères à Dachau m’a toujours traduit ce sigle de la manière suivante UDSSR ? «Union Du plus sûr Soutien à la Réaction» Comment,
votre idole réactionnaire elle aussi, alors qui croire ?

Vos déclarations indignées ne sont pas prêtes à me faire changer d’avis, j’ai trop de respect pour ceux qui ont construit notre pays pour me laisser bercer d’illusions par ceux qui le pillent. Je
les combattrai ma vie durant, par respect pour mes enfants et mes petits enfants. Demain, quand nous serons tous ruinés, nous chercherons les fossoyeurs de notre modèle social, or, ils sont là,
agissant sous nos yeux, en toute impunité, goinfrés de prébendes et de pouvoir, soutenus par des amblyopes comme vous.

Vous n’êtes même pas un défenseur crédible de la Gauche, vous êtes, monsieur P, un godillot du système, un artisan d’un environnement qui fait que le macaron fait l’élection.

Vous êtes pitoyable par la médiocrité de votre jugement, non seulement vous n’apportez rien à cette opportunité démocratique que représente internet mais vous le décrédibilisez par vos propos de
cour de garde.

Puisque, selon vous, rien ne nous est interdit alors amusons nous Folleville, mais, demain, quand la facture viendra, ne venez pas pleurer …

Vous n’êtes en fait qu’un amateur et je vous attends avec impatience sur mon blog http://lafitte-vigordane-le-citoyen-vigile.over-blog.com/.

Alors, un peu de courage, à votre plume, et, surtout, n’hésitez pas à la tremper dans le vitriol car la réponse risque de fuser, cinglante, affirmée et surtout incontestable.

Tant va l’autruche à l’eau qu’à la fin elle se palme !!!
.


P 17/07/2010 14:02


Toujours aussi à droite ce monsieur. La petite enfance coute chère, et oui Monsieur, elle coute. Mais il faut savoir ce que l'on veut pour notre société. La santé coute chère, les routes coutent
chères....
Quant à l'illusion de la compensation par l' État de la suppression de la taxe professionnelle, je vous renvoie à toutes les promesses de compensation à l'euro près dans le transfert du RMI par
exemple. Mais, vous le savez très bien, vous n'êtes qu'un idéologue dont le rêve est la fin de notre système social et de solidarité. Vous êtes bien dans le moule, rien de bien neuf du côté de la
réaction...


jp echavidre 17/07/2010 14:33



Bonjour Monsieur P.


Vous pouvez me cataloguer comme étant un homme de droite parce que je me permets de critiquer les élus de gauche. Cela n'est pas vrai mais cela ne me dérange pas outre mesure. La petite enfance
coûte chère !.. Vous me faites remarquer, à juste titre, que les routes, la santé coûtent cher aussi.. C'est vrai. mais ce n'est pas tout à fait ce que j'ai voulu exprimer. La petite enfance
gèrée par la Communauté de Communes du Volvestre est, j'en conviens, surement très utiles aux parents, mais son coût est disproportionné avec nos moyens. Il existe des modes de garde, vous le
savez bien, qui sont tout aussi utiles et beaucoup moins onéreux. Il y avait des solutions pour installer des crèches dans nos villages avec des investissements beaucoup moins lourds. En fait sur
cette affaire là la Communauté de Communes a tout faux !.. Et c'est nous qui payons leurs erreurs de jugement et leur incompétence...


Quant à la compensation de la taxe professionnelle je persiste à dire que, pour l'instant, tous les élus de gauche font du procès d'intention. Et cela les arrangent bien quant il s'agit
d'augmenter encore et encore les impôts.


Mais si c'est être anti-social que de protester contre une nouvelle entourloupe de la Communauté de Commune qui sans aucun scrupule va nous ponctionner de 60 à 100 euros de plus par an (en
moyenne) pour effacer le résultat de ses erreurs alors toute discussion devient impossible..


Vous ne parlez pas évidemment des frais de fonctionnement en augmentation de près de 10 % sur un an. Evolution normale ?


Et bien Monsieur P. sachez enfin que je ne rève pas de la fin de notre système social et de solidarité. Bien au contraire. Je rève que nos élus, quels qu'ils soient, remettent un peu les pieds
sur terre et considèrent, une fois pour toutes, que l'on ne fait pas n'importe quoi avec l'argent du contribuable. Surtout dans une période où ce même contribuable est obligé de se serrer la
ceinture. Si vous considérez que dire cela c'est être de la "réaction" libre à vous !..


 


Jean Pierre Echavidre



Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens