Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 11:00

Francois-Hollande-syrie.jpg

 

 

Beaucoup de critiques venant de l’opposition, Nicolas Sarkozy, François Fillon et Jean-François Copé en tête, ont été émises durant le mois d’août. Elles accusaient François Hollande d’un manque de fermeté vis-à-vis de la Syrie. Le Président de la République semble avoir pris conscience du problème.  A l'ouverture de la conférence des ambassadeurs, lundi 27 août, François Hollande est revenu sur les grands dossiers internationaux de la rentrée. Le chef de l'Etat est ainsi revenu sur le conflit syrien et a insisté sur le risque d'usage des armes chimiques. "La France reconnaîtra le gouvernement provisoire de la nouvelle Syrie", a-t-il par ailleurs indiqué.

Pour sa première participation à la conférence des ambassadeurs, lundi 27 août dernier, François Hollande a tenté d'être exhaustif, revenant sur tous les grands dossiers diplomatiques de la rentrée. Comme chaque année, le président de la République ouvrait par un discours de politique étrangère la traditionnelle réunion des quelque 100 représentants de l'Etat hors des frontières.

Actualité oblige, le conflit syrien était au centre de son allocution. François Hollande a évoqué le rôle à l'ONU de la France, qui tient la présidence tournante du Conseil de sécurité des Nations unies. Rappelant la tenue jeudi 30 août prochain d'une réunion ministérielle, demandée par Paris, sur la situation en Syrie, le président a regretté les positions de Moscou et de Pékin dans ce dossier : "Je dis à la Russie et à la Chine que, dans la crise syrienne, leur attitude affaiblit notre capacité à accomplir le mandat que la charte des Nations unies nous a confié."

Une "intervention" en Syrie évoquée

Selon François Hollande, Paris "travaille" avec ses partenaires sur des zones tampon qui devrait permettre de sécuriser les frontières de la Syrie, alors même que le Liban est indirectement touché par le conflit et que la Turquie mobilise son armée pour protéger son territoire. Une proposition qui pourrait être débattue jeudi à l'ONU. "La France reconnaîtra le gouvernement provisoire de la nouvelle Syrie", a par ailleurs indiqué le chef de l'Etat, répétant qu'"il n'y a pas de discours politique possible" avec Bachar el-Assad. L’opposition syrienne doit donc s’organiser et se donner un statut international ce qui permettrait une avancée diplomatique importante.

Enfin, le président français est longuement revenu sur "l'usage d'armes chimiques", qui, selon lui, "serait une cause d'intervention directe" en Syrie. Il n'a pas précisé si cette intervention serait totale ou uniquement aérienne, comme ce fut le cas pour la Libye.

François Hollande a également estimé que "la plus grave des incertitudes tient au risque de la prolifération" des armes nucléaires. Ces incertitudes tiennent "aussi aux peurs légitimes qu'une telle prolifération peut inspirer et aux réactions légitimes préventives qu'elle peut provoquer, menaçant directement la paix", a-t-il ajouté, sans citer les tensions entre l'Iran et Israël

 

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens