Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 11:00

Mohamed-Morsi-president-Egypte.jpg 

 

Coup de théâtre politique au Caire. Dimanche 12 août dernier, le président égyptien, Mohamed Morsi, s'est attribué le pouvoir législatif, annulant ainsi les vastes prérogatives données jusqu'à présent à l'armée, et a écarté le maréchal Tantaoui, l'une des figures de l'ère Moubarak.

Le président égyptien a créé la surprise dimanche 12 août dernier. Il a tout d'abord "décidé d'annuler la déclaration constitutionnelle adoptée le 17 juin dernier" par le Conseil suprême des forces armées (CSFA) - qui dirigeait alors le pays - dans laquelle les militaires s'arrogeaient notamment le pouvoir législatif. Ce texte avait été acté après la dissolution de l'Assemblée du peuple, dominée par les islamistes, et juste avant l'annonce de la victoire de Mohamed Morsi à la présidentielle. Il permettait aux généraux de garder un droit de veto sur toute nouvelle loi ou mesure budgétaire et leur réservait aussi un droit de regard sur la rédaction de la future Constitution.

Désormais, le pouvoir législatif revient donc à Mohamed Morsi, qui a nommé le juge Mahmoud Mekki  au poste de vice-président - deuxième personne à occuper ce poste en plus de 30 ans. Par ailleurs, selon le porte-parole du président, Yasser Ali, le chef de l'Etat s'octroie le droit, si l'actuelle commission constituante ne peut "achever son travail", d'en former une nouvelle "représentant toutes les composantes de la société égyptienne".

"En coordination (…) avec les forces armées"

Pour consolider sa position, Mohamed Morsi a également écarté le maréchal Hussein Tantaoui, ministre de la Défense sans discontinuer depuis 1991, qui fut chef d'Etat de fait après la chute de Hosni Moubarak. Le général a été mis en retraite d’office.."Ce qui s'est fait l'a été en coordination et après des consultations avec les forces armées", a dans la foulée réagi une source militaire citée par l'agence de presse égyptienne Mena, démentant les "rumeurs de réactions négatives (au sein de l'armée) aux changements à la direction des forces armées". Le président s'est lui-même défendu de vouloir marginaliser des personnes ou des institutions. "Je ne leur veux que du bien. Je veux qu'ils se consacrent à une mission, la protection de la nation", a-t-il assuré lors d'un discours à la grande institution théologique sunnite d'al-Azhar au Caire, déclarant vouloir "faire en sorte que nous avancions vers un avenir meilleur, avec une nouvelle génération, un sang neuf longtemps attendu".

Le maréchal Tantaoui, 76 ans, a été remplacé par le général Abdel Fattah al-Sissi, le chef des renseignements militaires. Le chef d'état-major de l'armée et numéro 2 du CSFA, Sami Anan, a également été mis à la retraite, et remplacé par le général Sedki Sobhi. Cependant, ils ont tous les deux été nommés conseillers auprès du président.

"Des prérogatives plus importantes" que Moubarak

Des milliers de sympathisants islamistes se sont rassemblés dans la soirée place Tahrir, au Caire, pour fêter ce coup de théâtre politique. "Vu les circonstances, c'est le bon moment pour effectuer des changements dans l'institution militaire", a ainsi estimé Mourad Ali, un haut responsable du Parti de la Liberté et de la Justice (PLJ), la formation de Mohamed Morsi. "C'est un président fort, et il exerce son autorité", a-t-il déclaré à l'AFP.

 

Lundi 13 août, la presse égyptienne a qualifié de "révolutionnaire" la reprise en main du pouvoir par Mohamed Morsi. "Les Frères officiellement au pouvoir", titre le journal indépendant al-Watan, en référence au mouvement islamiste dont est issu le président (les Frères musulmans, Ndlr). Un hebdomadaire proche des chefs du CSFA, al-Ousboua, dénonce pour sa part "la dictature des Frères". De son côté, le quotidien indépendant al-Masri al-Youm affirme que "Morsi arrache tous les pouvoirs" avec sa décision d'annuler des dispositions qui octroyaient de vastes prérogatives politiques aux militaires. "Morsi met fin au pouvoir du CSFA", écrit de son côté al-Chorouq (indépendant). Le journal estime que les mesures constitutionnelles annoncées, notamment la prise du pouvoir législatif par le président qui détient déjà l'exécutif, lui donnent "des prérogatives plus importantes que celles de Moubarak".

 

 

Source : leJDD.fr  13-08-2012

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens