Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 18:00

Michel-Sapin-emplois-aides.jpg

 

 

Les « Contrats de Génération » représentaient pour François Hollande le meilleur atout pour faire baisser le chômage. Rappelons-nous c’était le scoop qu’il avait lancé lors de la campagne des primaires socialistes pour la Présidentielle. Depuis il n’a cessé de mettre ce dispositif en avant pour étayer sa promesse d’inverser la courbe du chômage avant la fin de l’année 2013 !.. Aujourd’hui, ce sont les chiffres qui parlent : moins de 13.000 petites entreprises ont demandé à ce jour à bénéficier de l'aide de 4000 euros par an pour embaucher un jeune et maintenir un senior dans l'emploi. L'objectif, déjà revu à la baisse, de 25.000 contrats signés en 2013 est inenvisageable et remet en cause celui des 500.000 sur l'ensemble du quinquennat.

Les contrats de génération, promis par François Hollande lors de la campagne de 2012, ne séduit toujours pas en masse les entreprises. Certes, à la mi-octobre 12.802 entreprises de moins de 50 salariés ont demandé à bénéficier de la prime de 4000 euros par an, durant trois ans, en échange de l'embauche d'un jeune en CDI et d'un maintien d'un senior dans l'emploi, a annoncé le ministère du Travail. Mais il ne s'agit que du nombre de demandes, donc de dossiers déposés, pas de ceux acceptés. Environ 85 % le sont, selon le ministère.

Les entreprises de taille moyenne, de 50 à 300 salariés, boudent pour leur part carrément le dispositif. Seules 650 demandes ont été enregistrées par l'administration, sur un total de 25.000 groupes en France. «Ce bilan est insuffisant faute d'accord de branche permettant le développement des contrats de génération dans ces sociétés», plaide-t-on dans l'entourage du ministre du Travail, Michel Sapin. De fait, seules sept branches - dont la métallurgie et l'agroalimentaire - ont signé à ce jour une convention, couvrant potentiellement 2,5 millions de salariés, sur un total de 17 millions.

Date de fin de négociation repoussée sine die

Les grandes entreprises, celles de plus de 300 salariés, ont pour leur part été un millier, sur un total de 4500, à signer un accord d'objectifs d'embauches dans le cadre du dispositif. Pour elles, il s'agit avant tout d'une obligation de conclure avec leurs représentants du personnel un accord ou de définir, en cas d'échec, un plan d'actions. Le gouvernement avait fixé au 30 septembre la date butoir des négociations dans les grandes entreprises. Mais devant la très lente mobilisation, ce délai a été allongé, sans qu'il en soit précisé le terme. Le ministère du Travail veut en effet faire preuve de «souplesse» sur le sujet. Reste que 37 entreprises du Cac 40 ont signé un tel accord. EDF, Michelin et Sanofi n'ayant pas réussi à boucler leur négociation et dû définir un plan d'actions.

Dans ce contexte, l'objectif des 75.000 embauches fin 2013 « ne veut plus dire grand chose», reconnaît-on dans l'entourage de Michel Sapin tout en minimisant l'importance de ce chiffre… déjà revu à la baisse de 25.000 en mars dernier. Quant à celui de 500.000 sur l'ensemble du quinquennat, il ressemble de plus en plus à un vœu pieu... Pour sa défense, le ministère du Travail précise que les contrats de génération ne sont pas des emplois aidés comme les autres. Le dispositif est «plus complexe, plus protéiforme», assurent les services de Michel sapin. A tel point que nombre d'entreprises disent ne pas s'y retrouver.

Ces chiffres démontrent une nouvelle fois que les entreprises n’embaucheront que lorsque la confiance et la croissance seront revenues. C'est-à-dire lorsque les politiques fiscale, industrielle, et économique du gouvernement seront enfin stabilisée. Les évènements récents, vote du budget, réforme des retraites, etc.. montrent à l’évidence que le Gouvernement ne prend pas ce chemin là !..

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens