Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 08:00

Manuel-Valls-contrats-de-travail-unique.jpg

 

 

Manuel Valls a estimé "intéressante" jeudi 23 octobre dernier l'idée d'un contrat unique qui remplacerait CDI et CDD. Comment ce nouveau contrat pourrait-il fonctionner ?

CDI et CDD vont-ils bientôt disparaître? Le concept de contrat unique, défendu notamment par le Prix Nobel français d'économie Jean Tirole, semble en tout cas faire son chemin dans l'esprit de la classe politique. Jeudi 23 octobre dernier, Manuel Valls a ainsi estimé qu'il s’agissait d'une idée "intéressante" sur « BFM TV », tout en expliquant que "ces discussions doivent avoir lieu d'abord au sein des partenaires sociaux".

De quoi s'agit-il exactement? L'idée du contrat unique part d'un constat : le CDI est devenu incontournable. Il est indispensable, que ce soit pour louer un appartement, emprunter de l'argent à sa banque, etc. Le problème, c'est que les entreprises sont frileuses à l'idée d'engager un salarié à long terme, sachant qu'il sera très difficile de s'en séparer une fois la période d'essai passée. Résultat, la société française se retrouve coupée en deux : les titulaires de CDI, de moins en moins nombreux, et les abonnés aux missions courtes qui représentent, eux, l’essentiel des embauches. Selon les chiffres du ministère du Travail, les CDD représentaient ainsi 84 % des contrats signés au cours du premier trimestre 2014.

Plus de CDD, mais des licenciements plus faciles

Pour ses défenseurs, le contrat unique permettrait de résoudre cette problématique. Concrètement, il s’agirait de faire disparaître le CDD. Les contrats d'embauche n'auraient plus de date de fin. En retour, les économistes défendent une simplification des procédures de licenciement, beaucoup trop lourdes et trop facilement contestables actuellement. Afin d'éviter que les chefs d'entreprise ne se séparent pour un oui pour un non de leurs effectifs, le contrat unique serait assorti d'une "taxe de licenciement". En clair, plus l'employeur mettrait de salariés à la porte, plus il devrait payer à l’Etat.

Une idée que les syndicats rejettent en bloc. Pour eux, simplifier les procédures de licenciement reviendrait à précariser encore plus les salariés. "S’il s’agit de faire un contrat qui peut s’arrêter quand on veut, ça ne peut pas nous aller", martèle ainsi Philippe Louis, le président de la CFTC. Un avis partagé par Eric Aubin, de la CGT, qui y voit également "un affaiblissement du CDI et un accroissement de la précarité". "Forcément, nous ne sommes pas d’accord", achève-t-il.

 

 

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens