Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 12:09









Le premier ministre, François Fillon, a rendu publique, ce lundi 2 février, la liste des 1 000 premiers projets d’investissements qui, dans les régions et les départements, vont décliner concrètement le plan de relance du 4 décembre 2008. C’est à Lyon que le chef du gouvernement, entouré de plusieurs de ses ministres, Patrick Devedjian en tête, a fait cette annonce dans le cadre d’un comité interministériel pour l’aménagement et le développement du territoire (CIACT) exceptionnel.

 

L’Etat investit directement 11,1 milliards d’euros, auxquels s’ajouteront 4 milliards d’investissements supplémentaires réalisés par de grandes entreprises publiques (SNCF, RATP,..). Ce programme exceptionnel concerne quatre grands domaines: infrastructures et équipements civils (870 millions d’euros), enseignement supérieur et recherche (731 millions), patrimoine (620 millions) ainsi que des dispositifs de soutien à l’investissement (2,5 milliards au titre du Fonds de compensation de la TVA, 8 milliards de prêts sur fonds d’épargne.)

 

LE MOT D'ORDRE : ALLER VITE

 

Les projets ont été conçus pour démarrer très vite et soutenir autant que possible la création d’emplois. Ils doivent aussi respecter le principe de l’équité territoriale. Le gouvernement sera vigilant sur le calendrier d’engagement des projets. Ce n’est pas une "relance béton" : le Plan ne multiplie pas les projets d’infrastructures tous azimuts, comme pouvaient le craindre les citoyens soucieux d’écologie. Le "Grenelle de l’environnement" est passé par là, mais aussi le fait que, dans un pays développé comme la France, les besoins d’infrastructures sont en fait très limités. Pour autant les choix du gouvernement se révèlent peu inspirés par l’environnement, et plusieurs fois à contre-courant des orientations définies par le Grenelle.

En ce qui concerne le transport, la priorité reste très conventionnellement attachée aux routes. Si l’on additionne les nouveaux crédits de paiement ventilés par régions, 212 millions d’euros vont aux investissements routiers, contre 108 seulement au ferroviaire.

Le montant annoncé pour l’entretien du réseau ferroviaire est de 89 millions d’euros, s’ajoutant au budget de Réseau ferré de France. Or un rapport de l’Ecole polytechnique de Lausanne, en 2005, soulignait la dégradation du réseau français. Il évaluait à 3 milliards d’euros par an le supplément de dépenses nécessaires pour le rajeunir. Cette option ne semble pas suivie, l’orientation étant plutôt de créer de nouvelles lignes à grande vitesse, dont l’utilité n’est pas toujours évidente.

Le CIAT intervient par ailleurs alors que des décisions d’engagement d’autoroutes ont été prises dans les mois antérieurs: déclaration d’utilité publique sur l’A45 (Lyon-Saint-Etienne) en juillet 2008, autorisation de poursuite des travaux sur l’A65 (Pau-Langon), annonce par M. Fillon en décembre 2008 du déblocage de trois projets "bloqués depuis le Grenelle" : A63 (Bordeaux-Espagne), A150 (Rouen-LeHavre), et A355 (contournement Ouest de Strasbourg). Cette logique est contradictoire avec les engagements de lutte contre le changement climatique.

En ce qui concerne le logement, le plan prévoit 200 millions d’euros pour stimuler la rénovation thermique des bâtiments de l’Etat et un certain nombre de mesures pour encourager le logement social et la rénovation urbaine. Ces décisions, faisant suite à l’amélioration de la réglementation thermique et à des mesures fiscales favorables à celle-ci, devraient améliorer l’efficacité énergétique de l’habitat. "On pourrait mettre beaucoup plus d’argent dans ce domaine, dit Christian Garnier, de France nature environnement (FNE), mais il n’est pas certain que l’on ait déjà les filières professionnelles pour accompagner cette mutation."

 

Source : LeMonde.fr   02-02-2009

 

 

LISTE DES 50 PREMIERS PROJETS PUBLIEE PAR LE FIGARO.FR du 01-02-2009

 

Enseignement supérieur et recherche. Budget de 1 406 M€.

 

1 Mise en sécurité des UFR médicales de Paris-V-Faculté de médecine de Cochin. Mise en sécurité des bâtiments Gustave- Roussy : 5,8 M€. Et la faculté : 3,2 M€.

 

2 Mise en sécurité des sites de l'université de Paris-VI-Pitié- Salpêtrière : 2,5 M€. Et Saint-Antoine : 4,5 M€.

 

3 Restructuration de l'Institut de chimie Le Bel, à Strasbourg. Amélioration de la fonctionnalité des locaux, mise aux normes de sécurité et installation de structures techniques d'économie d'énergie. Travaux prévus en mai 2009. 3 M€ à la charge de l'Etat.

 

4 Construction de la bibliothèque universitaire de Brest. Les 515 000 € programmés au titre du plan de relance vont permettre de finaliser l'opération, qui doit être livrée en 2009.

 

5 Construction d'un bâtiment de recherche sur le campus de Fouillole, en Guadeloupe. Part de l'Etat : 6,917 M€. Apport d'un financement supplémentaire de 1,5 M€ pour achever les travaux d'ici à l'été 2009.

 

Patrimoine culturel. Budget de 180 M€.

 

Pour le lancement ou l'accélération d'un grand nombre de chantiers sur des monuments historiques et de projets du ministère de la Culture.

 

6 Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem). Implanté àMarseille, il sera réalisé à partir de la transformation et de la délocalisation du Musée national des arts et traditions populaires. Travaux prévus de 2009 à 2013 (année pour laquelle Marseille a été désignée capitale européenne de la Culture). Travaux entre 2009 et 2010. Déblocage de 5M€ supplémentaires.

 

7 Restauration et accessibilité du fort Saint-Jean à Marseille. Coût : 1M€.

 

8 Centre des archives nationales à Pierrefitte-sur-Seine, destiné à accueillir les archives centrales de l'Etat postérieures à 1790. Les travaux s'inscrivent dans le cadre plus vaste de l'espace universitaire de Seine-Saint-Denis. Ils débuteront en 2009 pour une ouverture prévue en 2012. 5 M€ supplémentaires.

 

9 Cathédrale Notre- Dame de Paris (XIIe-XIIIe siècles). Restauration des épis de faîtage de la nef et du bras nord du transept. Coût : 1,97 M€.

 

10 Cathédrale de Bordeaux (XIVe- XVe siècles). Restauration intérieure de la chapelle du Mont- Carmel et restauration de la façade sud du transept. Travaux de janvier à juin 2009. Coût : 0,9 M€ (dont 0,57 M€ au titre du plan de relance).

 

11 Manufacture des tabacs de Morlaix (XVIIe siècle). Restauration de la façade, de la charpente et des couvertures sur la cour d'honneur, incendiée en 2002. Au coeur d'un vaste projet de requalification urbaine, les travaux seront menés entre 2009 et 2010. Coût : 1 M€ (participation de l'Etat de 0,4 M€).

 

12 Ancienne abbatiale de Beaulieu-sur-Dordogne (XIIe siècle). Restauration du clocher, de la couverture et de la charpente de l'édifice roman. Travaux entre février 2009 et juin 2010. Coût : 0,95 M€ (participation de l'Etat de 0,5 M€).

 

Patrimoine de la Justice. Budget de 136 M€.

 

13 Plan de rénovation des structures de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis. Commencé en 2004, sur la base d'un budget de 400 M€. S'y ajouteront dès février 2009 : 150 000 € pour la réhabilitation des installations sanitaires, et 75 000 € pour la sécurisation des cours de promenade.

 

14 Palais de justice d'Auxerre. Augmentation et rationalisation des surfaces de travail, amélioration des normes de sécurité. Travaux sur 2009. Coût : 1,5 M€.

 

15 Tribunal d'instance de Sélestat. Restructuration de l'espace, notamment pour permettre l'accès des handicapés à la salle d'audience. Budget : 350 000 €.

 

16 Sécurisation des archives du tribunal d'instance de Sélestat. Travaux de juillet à fin 2009.

 

17 Centre pénitentiaire de Château-Thierry. Rénovation du réseau de chauffage, début 2009. Coût : 160 000 €. Patrimoine de la Défense. Budget de 370 M€.

 

18 Remplacement d'un bateauporte à Toulon : 7,7 M€.

 

19 Dépollution du plateau des Capucins à Brest : 2,5 M€.

 

20 Adaptation des bâtiments pour hélicoptères àHyères : 6,2 M€.

 

21 Adaptation des quais Milhaud 1 et 2 à Toulon : 2,8 M€.

 

22 Rénovation du réseau de chauffage de la base aérienne de Saint-Dizier : 4,5 M€.

 

Les transports. Budget global de 1 740 M€.

 

23 Entretien et régénération du réseau ferré : 150 M€.

 

24 Accélération du volet ferroviaire des contrats de projets Etat-Région. Coût global : 250 M€.

 

25 Acquisitions foncières et travaux préparatoires sur les grands projets ferroviaires et fluviaux : 109 M€.

 

Dans cette enveloppe budgétaire :

 

26 Travaux de la ligne à grande vitesse Est.

 

27 Travaux sur la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire.

 

28 Renouvellement de la ligne Limoges-Guéret.

 

29 Travaux sur la ligne Marseille-Aubagne- Toulon.

 

Travaux d'entretien routier : 320 M€. Dans cette enveloppe budgétaire :

 

30 En Lorraine, sur les RN57 et 59 et l'A31.

 

31 Dans le Nord- Pas-de-Calais, avec la RN47 et l'A1.

 

32 En Pays de la Loire, avec la RN165.

 

33 En Languedoc- Roussillon avec les RN106 et 88, et les A75 et A750.

 

Développement et modernisation du réseau routier. Coût global : 300 M€. Dans cette enveloppe budgétaire :

 

34 Construction d'une bretelle d'échangeur sur l'A4, dans la Marne.

 

35 Sécurisation du tunnel du Fréjus (35 M€).

 

36 Régénération de la chaussée de la RN11, en Poitou-Charentes (16 M€).

 

37 Travaux sur la RN2, en Guyane (5,5 M€).

 

38 Divers travaux sur les voies navigables et entretien portuaire : 240 M€. Par exemple : la reconstruction de barrages sur la Seine et l'Oise (30 M€), ou le confortement de digues en Bourgogne.

 

Egalement dans cette enveloppe budgétaire :

 

39 Travaux liés au projet de canal Seine au nord de l'Europe qui doit relier le bassin fluvial de la Seine au Nord-Pas-de- Calais : 20 M€.

 

Logement social et rénovation urbaine.

 

40 Construction de 11 000 logements sociaux en Région Rhône-Alpes (montant global : 58 M€).

 

41 Plus de 5 200 logements sociaux en Région Midi-Pyrénées (montant global : 24 M€).

 

42 5 000 logements sociaux en Région Aquitaine (montant global : 25 M€).

 

43 7 000 logements sociaux en Région Nord-Pasde- Calais (montant global : 32 M€).

 

44 5 000 logements sociaux en Région Bretagne (montant global : 23 M€).

 

45 Le Havre (Région Haute-Normandie). Aménagement des quartiers de Caucriauville et Mont-Gaillard (montant global : 301 M€, dont 84 M€ en rénovation urbaine).

 

46 Nancy (Région Lorraine) : diverses opérations sur toute la ville. Réhabilitation de logements et construction de nouveaux logements (montant global : 456 M€, dont 134 M€ en rénovation urbaine).

 

47 Montauban (Région Midi-Pyrénées) : réhabilitation du centre ancien dégradé (montant global : 130 M€, dont 41 M€ en rénovation urbaine).

 

48 Marseille (Région Paca) : divers projets d'aménagement urbain et de réhabilitation de logements sur le quartier de La Savine.

 

49 Clichy- Montfermeil (Région Ile-de-France). Rénovation et sécurisation de la structure urbaine, réhabilitation de copropriétés dégradées (montant global : 478 M€, dont 178 M€ en rénovation urbaine).

 

50 Saint-Denis (Ile-de-France). Rénovation et aménagement des quartiers Floréal, Saussaie et Franc-Moisin (montant global : 237 M€, dont 83 M€ en rénovation urbaine).

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens