Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 12:30
MONTESQUIEU-VOLVESTRE : L’OPPOSITION AU MAIRE N’A JAMAIS ETE AUSSI NECESSAIRE

 

Je dois l’avouer, il m’est arrivé de penser que l’opposition à Patrick LEMASLE et à son équipe municipale était un peu stérile et qu’elle ne pouvait générer que de la polémique inutile. Les circonstances présentes me portent à croire qu’elle n’a jamais été aussi nécessaire, quel que soit le ton de nos débats, parfois houleux,  en Conseil Municipal.

Si certains ont baissé les bras arguant que toute opposition ne servait à rien je peux aujourd’hui affirmer le contraire. Malgré la rétention d’information systématique pratiquée par le Maire, malgré l’absence totale d’information dont les Montesquiviens devraient d’ailleurs se plaindre, malgré l’absence totale de transparence, je crois que j’en sais aujourd’hui assez, après trois ans de mandat, pour pouvoir dénoncer des pratiques qui sont à la fois anti-démocratiques, parfois frauduleuses et qui conduisent irrémédiablement notre village vers le déclin.

La sécurité du village n’est plus assurée. Nombre de Montesquiviens hésitent à sortir le soir après 20 heures, la Place de la Halle est le lieu de beuveries quasiment tous les soirs avec trouble de l’ordre public. Les incivilités, les rixes se multiplient. Que propose le Maire, qui d’ailleurs ne se montre jamais là où il faudrait qu’il soit pour avoir une réelle connaissance des problèmes ? L’embauche d’un policier municipal supplémentaire qui finira son service à 17h30 ou 18h00, et l’installation d’un système de vidéo protection dont les délinquants, que tout le monde connait, n’ont que faire ..

 

L’avenir de notre village est compromis. Le Centre bourg est de plus en plus délabrée, l’ancien « Petit casino » pour lequel j’avais demandé que l’on mette au moins un rideau pour cacher la misère est en vente alors que la fermeture a été décidée parce que le magasin était réputé « dangereux ».  Il y a bien longtemps que l’on aurait du exiger que la Société Casino fassent les travaux sans lesquels ce magasin est invendable et donne un aspect pitoyable à notre centre ville. Les couverts menacent ruine ; les magasins se ferment les uns après les autres

 

De nombreux bâtiments communaux sont à l’abandon : l’ex collège Boulevard César Metge, l’ancienne perception, l’ancienne poste au bout de la Rue Mage, la Halle dont les piliers s’effritent dangereusement…. D’autres bâtiments, privés ceux là, sont également en train de se délabrer sans qu’aucune action ne soit entreprise : c’est le cas de l’ancien hôtel Bd César Metge ou de bon nombre de maisons Rue des Olières ou Rue Mage fermées depuis des décennies et qui vont devenir des dangers pour les voisins. Qui s’en préoccupe ?

 

Le Maire ne dit la vérité ni à ses administrés ni à son Conseil Municipal : cela a été le cas à propos des problèmes de pollution que nous avions soulevés et pour lesquels nous n’avons jamais eu de réponse, pour l’implantation des silos de la Capla réalisés sans que les élus aient vu le projet, ou encore au sujet de l’absentéisme à la Communauté de Communes, véritable scandale, pour lequel j’étais intervenu publiquement. Il travesti la vérité quand il nous dit que ce sont les Bâtiments de France qui ont fait le choix des candélabres installés à Montesquieu ou que les cantines scolaires de Montesquieu sont beaucoup moins chères que celles de Toulouse.

 

La ville n’est pas « bien gérée » : Engager de l’argent public sans en rendre compte aux élus du Conseil Municipal est, de la part d’un Maire, une faute grave dont il devra s’expliquer un jour ou l’autre. Monsieur Lemasle a recruté 16 agents non titulaires (le tableau des effectifs à jour au 1er janvier 2017 en fait foi) sans même que le Conseil Municipal en soit informé et ceci pour exécuter des travaux dont on ne connait même pas la nature. Le clientélisme et le copinage se sont banalisés !...

 

M. Lemasle est un autocrate dont on peut légitimement douter de la compétence. Souvenons nous qu’il a été classé 471 ème su 477 lors de son dernier mandat de député !.. Il a toujours raison ; il prend ses décisions sans aucune concertation, il ne connait pas les problèmes. Savez vous que la Maire de Rieux organise des « petits déjeuners citoyens » pour dialoguer avec ses administrés et répondre à leurs questions. Dans le même temps le nôtre (de maire) n’est même pas capable de faire un bulletin municipal annuel ou de répondre au courriers qui lui sont adressés !..

 

Notre village se dégrade, notre patrimoine collectif est menacé et celai conduit irrémédiablement à ce que notre patrimoine individuel se dévalue d’année en année. Regardons le nombre de maisons à vendre à Montesquieu et surtout allons voir le prix de vente !.. La plupart d’entre elles se sont dévaluées, en quelques années, dans des proportions alarmantes !...

 

Je suis bien pessimiste, allez-vous me dire ? Pas du tout !.. Je pense au contraire qu’il n’est pas trop tard. Que rien n’est joué et que nous pouvons, comme l’ont fait certaines villes voisines, redresser notre image, retrouver notre dynamisme. Mais il faut que tout le monde s’implique. Il faut une volonté forte mais hors des considérations politiciennes, car nous avons tous intérêt à ce que Montesquieu vive et vive mieux.

Les solutions : transparence, concertation, dialogues !....

Le Maire et son Conseil Municipal ne bougent pas… Alors retroussons nos manches et décidons ensemble de ce qui doit être fait et des priorités…

 

 

 

Jean-Pierre ECHAVIDRE

Conseiller Municipal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens