Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 12:00

  Francois-Fillon-et-Jean-Pierre-Raffarin-soutien-operation-M.jpg

 

 

L'heure n'est plus à l'union sacrée. Alors qu'au lendemain de la décision de François Hollande d'engager les troupes françaises au Mali, cette opération militaire mettait d'accord quasiment l'ensemble de la classe politique, dix jours plus tard des dissonances se font entendre. Et des voix - celles de Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez en particulier - s'élèvent à l'UMP pour demander au chef de l'Etat de «clarifier» la position de la France, voire pour critiquer sévèrement l'action de l'exécutif dans ce dossier.

Si ces déclarations provoquent naturellement l'ire dans le camp de la majorité, elles font également tousser jusque dans les rangs de l'ex-parti majoritaire. Après les mises en garde de Jean-Pierre Raffarin la veille, un autre ancien Premier ministre, François Fillon, a pris la plume lundi 21 janvier dans l’après-midi pour demander à l'opposition de ne «pas céder au scepticisme ou à la critique».

Juppé demande une « clarification »

Dans la matinée, c'est de la visibilité qu'a tout d'abord demandée l'opposition. «J'aimerais que la position française soit clarifiée», lance l'ancien ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé. Au micro d'Europe 1, Alain Juppé rappelle qu'au départ, «il s'agissait de stopper la percée des djihadistes et terroristes en direction du sud et de Bamako». Or, souligne-t-il, «j'ai l'impression qu'aujourd'hui, on est engagé dans une reconquête générale du territoire malien, qui est immense».

Copé : «Quels sont les objectifs?»

«Quels sont les objectifs? Renchérit le président de l'UMP, Jean-François Copé sur BFM TV. Est-ce que c'est la lutte contre le terrorisme international? Contre le terrorisme dans cette région ? Est-ce permettre la réunification du Mali?»

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian a bien déclaré la veille, sur France 5, que «l'objectif, c'est la reconquête totale du Mali». «La France n'a pas les moyens de le faire toute seule», répond Alain Juppé.

Wauquiez : «Le chef de l'Etat n'a pas de stratégie claire»

Laurent Wauquiez, lui, se montre plus sévère. Même s'il rappelle en préambule qu'il tient «à apporter un soutien évident à nos armées et à nos soldats dès lors qu'ils sont sur le terrain», le vice-président de l'UMP, tire à vue dans une interview au «Monde» : «Derrière les coups de menton et le costume de chef de guerre endossé par François Hollande, le chef de l'Etat n'a pas de stratégie claire sur le sens de la présence française au Mali.» Pointant l'isolement de la France, le député-maire du Puy-en-Velay (Haute-Loire) évoque «le contraste avec la manière dont avait été préparée l'intervention française en Libye» par Nicolas Sarkozy.

Valérie Pécresse : « la France est isolée »

La secrétaire générale déléguée de l'UMP, Valérie Pécresse, ne retient pas non plus ses coups. «Ce qui me tracasse, dans cette intervention, c'est de voir par exemple l'isolement de la France», commence-t-elle sur Radio classique et Public Sénat. Et de comparer, elle aussi, l'actuel chef de l'Etat à son prédécesseur : «Je pense que dans d'autres circonstances, si ça avait été Nicolas Sarkozy, nous serions partis à la bataille avec certainement beaucoup plus de soutiens, soit allemand, soit britannique, soit américain.»

Dans le camp de la majorité, ces critiques - en particulier celles de Valérie Pécresse et de Laurent Wauquiez - font vivement réagir. Le porte-parole du PS, David Assouline, dénonce cette manière de «polémiquer de façon irresponsable». «Polémiques stériles qui font oublier le sens de notre combat commun», gronde le député PS de Seine-et-Marne Eduardo Rihan-Cypel.

Fillon : «Quand mon pays mène bataille, je le soutiens.»

Plus étonnant, les réserves exprimées par les responsables de l'UMP provoquent la gêne - voire la réprobation - au sein même de leur parti. L'intitulé du billet publié par François Fillon sur son blog ce lundi après-midi est limpide : «Quand mon pays mène bataille, je le soutiens.» Rappelant qu'en tant qu'ex- Premier ministre, il sait «combien la décision d’engager les forces armées françaises est lourde», il dit aussi se souvenir de «l’attitude ambigüe et critique des socialistes lorsqu’ils étaient dans l’opposition». Voilà pourquoi, il «invite l'opposition d'aujourd'hui» à ne «pas céder au scepticisme ou à la critique».

Jean-Pierre Raffarin : « Nous sommes en guerre je suis derrière les autorités »

Autre ex-chef de gouvernement UMP à se démarquer de toute déclaration critique, Jean-Pierre Raffarin affirmait la veille, dans le Grand jury de RTL : «Nous sommes en guerre, je suis derrière les autorités de mon pays.» Manifestant sa désapprobation après les déclarations du député UMP Axel Poniatowski - ce dernier a jugé que l'issue de la prise d'otages en Algérie était un «échec» - l'ancien Premier ministre insistait : «Je ne souhaite pas porter de critiques, il est évident que nous aurons des questions auxquelles nous devrons répondre ensemble, fallait-il engager une opération terrestre sur le budget de la Défense, mais nous réglerons tout cela le temps voulu.»

 

Pour la remise en scène d’une UMP « ressoudée » on aurait vraiment pu faire mieux et plus clair !...

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens