Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 19:30
MONTESQUIEU-VOLVESTRE : ECHOS DU CONSEIL MUNICIPAL (11 Décembre 2017 – 08) - CENTRE DE LOISIRS ASSOCIE AU COLLEGE

 

SIGNATURE D’UNE CONVENTION POUR LE FONCTIONNEMENT DU CENTRE DE LOISIRS ASSOCIE AU COLLEGE

 

Ce Centre de Loisirs Associé au Collège est une affaire ancienne qui a donné lieu à de multiples débats lors des années précédentes. Les objectifs principaux du CLAC, tels que présentés dans la délibération, sont déjà sujets à de nombreuses interrogations.

Ces objectifs du CLAC sont :

**  De permettre au jeune d’être acteur de son temps libre,

**  D’être un élément à part entière de l’environnement du jeune en favorisant les liens jeune-animateur-famille-collège,

**  De développer des activités en prise avec la réalité locale (diagnostic des besoins des jeunes et de leurs parents)

**  De favoriser l’autonomie, les échanges, le vivre ensemble, l’impulsion de projets de la part des jeunes.

Cette année se greffe un objectif supplémentaire : déterminer les règles que le collège et la commune s’engagent à respecter pour la mise en œuvre du programme « Devoirs faits ». Pour atteindre ces objectifs, la commune de Montesquieu-Volvestre détache au Collège Stella Blandy deux (ou trois ?..) animateurs tous les jours entre 12 et 14 Heures et entre 16 et 17 Heures et le mardi entre 17 et 19 heures pour un atelier mécanique à la base de Loisirs municipale.

Jean-Pierre ECHAVIDRE demande la parole :

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Je n’ai toujours pas compris votre obstination à vous ingérer dans les affaires du collège. Je le comprends encore moins cette année que les années précédentes. Cette affaire de « Devoirs Faits » qui apparait cette année et qui semble être plutôt une bonne idée était pour moi une affaire entre le Principal du Collège, les parents d’élèves volontaires pour cette activité et les enseignants. Je ne vois pas ce que la commune vient faire là-dedans »

Dominique FAUCHEUX : « C’est nouveau... »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Oui, c’est nouveau. C’est une initiative du Ministre de l’Education. Le fait que ce soit nouveau ne m’explique pas ce que la commune vient faire au Collège. »

Claire MEDALE-GIAMARCHI : « On a fait appel au Centre de Loisirs pour faire le lien entre l’outil que nous avions mis en place les années précédentes et l’action « Devoir Faits » de cette année. Les animateurs de la commune ont été jugées utiles. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Vous m’avez déjà expliqué cela. Je vous rappelle tout de même que les années précédentes la Convention stipulait une action d’aide aux devoirs, c’est le terme qui était écrit dans la convention, et que vous m’aviez vous-même expliqué, Madame FAUCHEUX, que ce n’était pas véritablement de l’aide aux devoirs parce que les animateurs du CLAC n’avaient pas la compétence. Ils n’avaient pas la compétence l’année dernière pour faire de l’aide aux devoirs mais ils ont la compétence cette année pour faire « Devoirs Faits ». Vous n’arriverez pas à me faire comprendre cela… »

Dominique FAUCHEUX : « Pour « Devoirs Faits » il y a des enseignants et des intervenants du Service Civique »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Je sais aussi cela. Vous pensez bien qu’en préparant cette réunion je me suis documenté sur cette question. »

Monsieur le Maire : « Vous minimisez le rôle de nos animateurs »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Je minimise effectivement leur rôle car je ne suis pas sur du tout de leurs compétences dans la mission que vous leur confiez. »

Monsieur le Maire : « Ces actions sont bénéfiques pour la jeunesse… »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Vous avez peut-être raison mais peut-être pas. Je vous rappelle que depuis que ce CLAC fonctionne je vous ai demandé un bilan que vous n’avez jamais su produire. Quand on met en place une telle action, surtout au niveau d’un département, on doit aussi mettre en place les outils nécessaires à la mesure de son efficacité. »

Claire MEDALE-GIAMARCHI : « C’est en tous cas à la demande du Collège que la commune envoie des animateurs. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Mais je comprends cette fois-ci tout à fait que le Collège soit demandeur. Vous lui apportez un personnel qu’il ne pourrait pas financer. »

Dominique FAUCHEUX : « Nous avons des actions similaires sur l’Ecole élémentaire. Cela ne vous gêne pas ? »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Cela me gêne beaucoup moins dans la mesure où l’école élémentaire est de la responsabilité de la Commune (alors que le Collège est de la responsabilité du Département). »

Monsieur le Maire : « La commune n’a pas la responsabilité de l’école élémentaire au niveau éducatif. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Je sais cela aussi Monsieur le Maire mais là nous ne parlons pas d’éducation mais de temps périscolaire. »

Dominique FAUCHEUX : « Nous avons énormément de familles en difficulté sur notre commune et nous sommes un service public… »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Je sais aussi cela. Mais posez vous la question de savoir si pour aider ces nombreuses familles en difficulté il n’y aurait pas d’autres méthodes plus efficaces à coût égal ?.. Je vous pose une question précise : quelles sont les compétences des animateurs de la Commune qui interviennent au Collège ? »

Dominique FAUCHEUX : « Ils ont reçu une formation... »

Claire MEDALE-GIAMARCHI : « Vous avez l’air de douter, Monsieur ECHAVIDRE, mais vous pouvez également demander leur avis aux enseignants du collège qui eux aussi sont demandeurs. Ils souhaiteraient même que l’on en fasse davantage.

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Je ne doute pas que les enseignants soient demandeurs eux aussi car je sais que l’opération « Devoirs Faits » ne les fait pas bondir de joie et qu’ils cherchent plutôt à se désengager de cette affaire pour la plupart d’entre eux. »

Dominique FAUCHEUX : « Vous dites que le personnel municipal n’est pas compétent. »

Jean-Pierre ECHAVIDRE : « Je n’ai pas dit cela. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. J’ai dit qu’ils n’avaient pas la compétence pour remplir la mission précise que vous leur avez confié au Collège et de ce fait vous trompez également les parents qui compte souvent sur ces actions pour combler, au moins en partie, les lacunes de leur enfant. Je vous l’ai déjà dit les années précédentes vous leur donnez des illusions et comme « Devoirs Faits » est cette année une action bien plus précise ils risquent de tomber encore de plus haut. »

« Je m’abstiendrai de voter cette délibération. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens