Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 15:00

 

 

patrick-de-carolis.jpg

 

Le président de France Télévisions a obtenu du conseil d'administration de la chaîne de suspendre sine die les négociations sur la privatisation de la régie publicitaire de la chaîne.

 

Patrick de Carolis, l'actuel PDG de France Télévisions, a livré un véritable baroud d'honneur. Mardi, il présidait un conseil d'administration explosif. Pour commencer, tous les membres du conseil, y compris les représentants de l'État, ont salué le travail de Patrick de Carolis et de son équipe pour les bons résultats de l'année 2009. Puis, cette belle unanimité a volé en éclats sur un point crucial : les négociations sur la privatisation de la régie publicitaire France Télévisions Publicité avec le tandem Stéphane Courbit-Publicis. Les cinq représentants de l'État ont proposé de poursuivre les négociations jusqu'à la date butoir du 30 octobre. En face, Patrick de Carolis a estimé qu'il valait mieux les suspendre sine die. Sa résolution l'a finalement emporté grâce aux voix des représentants du Parlement (Christian Kert et Michel Thiollière), des personnalités qualifiées (Patricia Langrand, Jacques Martial, Henriette Dorion-Sébéloué, Jean-Claude Carrière et Dominique Wolton qui s'était fait représenter) et des représentants du personnel (Laurent Bignolas et Serge Guillemin). Les cinq représentants de l'État ont voté contre.

 

 

Courbit-Publicis choqués

 

Ce faisant, Patrick de Carolis a clairement renvoyé à son successeur la responsabilité de céder 70 % du capital de la régie publicitaire au tandem Stéphane Courbit-Publicis. Mais, ces derniers n'ont même pas été prévenus de la décision. «Nous sommes très surpris, voire choqués d'apprendre cette décision par voie de presse. Nous réservons nos commentaires après avoir pris connaissance des décisions détaillées du conseil de France Télévisions et de leurs conséquences», ont réagi mardi le groupe Publicis et Stéphane Courbit.

 

Pour justifier la suspension des négociations, France Télévisions affirme que «cette décision tient compte de l'incertitude substantielle entourant le maintien ou non de la publicité avant 20 heures». Une incertitude liée à l'annonce, la semaine dernière, par Jean-François Copé d'un projet de proposition de loi en faveur du maintien de la publicité en journée sur les chaînes publiques. Officiellement, Luc Chatel, porte-parole du gouvernement, et, officieusement, l'Élysée se sont opposés à cette initiative et ont affirmé leur volonté d'aller jusqu'au bout de la réforme et d'arrêter totalement la publicité.

 

Pour autant, Patrick de Carolis a estimé qu'il n'avait jamais reçu de réponses claires à la lettre envoyée en février dernier à François Fillon et Christine Lagarde, sur le maintien ou non de la publicité en journée. En tant que chef d'entreprise, il a estimé qu'il n'avait donc aucune certitude sur les finances de France Télévisions au-delà de 2011. Et en tant que futur ex-patron de France Télévisions, il a voulu faire un dernier acte de résistance.

 

Patrick de Carolis présidait probablement son dernier conseil d'administration. C'est précisément pour aller jusqu'au bout de la réforme de l'audiovisuel public que l'Élysée a envisagé, en fin de semaine dernière, d'accélérer la nomination du nouveau président de France Télévisions. Alexandre Bompard, l'actuel PDG de la radio Europe 1, est donné favori. 

 

Juin, date cruciale

 

Si un nouveau président était nommé dans les jours à venir, il ne prendrait les rênes du groupe qu'après sa validation par le Conseil supérieur de l'audiovisuel et le Parlement. Ce qui peut prendre entre un et deux mois. Sa prise de fonction interviendrait ainsi à la mi-juin.

 

Or, le 7 juin est une date très importante. C'est le terme légal des négociations sociales sur la nouvelle convention collective unifiée du groupe France Télévisions. Des négociations ouvertes depuis juin 2009. «Nous comprenons la volonté de l'État de mettre le plus rapidement en place une nouvelle équipe. Et, a priori, nous sommes ouverts à n'importe quel nouveau président de France Télévisions, quel qu'il soit, même si nous aurions préféré quelqu'un qui connaisse l'audiovisuel public», affirme Jean-François Téaldi, le secrétaire général du SNJ-CGT de France Télévisions. «Mais, il ne faut pas que la nouvelle direction reprenne les négociations à zéro. Elle devra tenir compte des avancées déjà réalisées», poursuit-il.

 

 

 

Source : lefigaro.fr  13-04-2010

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)
 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens