Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 19:00




salon-de-l-agriculture-paris-vache.jpg




Dans un contexte de crise, le salon de l'agriculture ouvre ses portes samedi au grand public. Les agriculteurs sont moroses ; d’autant plus qu’ils ont appris que Nicolas Sarkozy ne viendrait pas inaugurer le salon comme ils s’y attendaient. « On se sent complètement abandonnés » entendait-on dans les allées du salon !....

 

 

Sur les affiches, le joli museau de la vache Aïda, emblème du Salon international de l’agriculture 2010*, incite le grand public à venir en nombre dès samedi 27 février. En réalité, l’ambiance n’est pas à la fête. En 2009, le revenu agricole a plongé en moyenne de 30 %. Selon Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA, "la crise est d’une ampleur exceptionnelle car tous les secteurs sont concernés, aussi bien l’élevage que la viticulture".

 

Les causes du marasme sont aussi multiples que complexes. L’instabilité des cours mondiaux déstabilise les finances des producteurs de céréales et de lait. Dans le même temps, les rapports avec les industriels et la grande distribution, dont le poids est croissant, sont de plus en plus tendus. Les premiers cherchent à serrer les prix au détriment d’une multitude d’exploitants.

 

Les syndicats seront au rendez-vous


Dans ce contexte, le ministre de l’Agriculture, Bruno Le Maire, a présenté le 13 janvier un projet de loi de modernisation agricole censé rétablir les équilibres. Le texte préconise notamment d’encadrer les relations commerciales entre producteurs et transformateurs par des contrats formels. Une "contractualisation" qui sera encadrée par les pouvoirs publics.

 

Prévue en 2013, la réforme de la PAC risque par ailleurs, avec la disparition progressive des quotas laitiers, de provoquer une surproduction doublée d’une chute des prix en Europe. La France tente d’infléchir ces conséquences en négociant une solution médiane entre libéralisation totale du marché et strict encadrement.

 

Les syndicats agricoles seront aussi au rendez-vous. Lundi 1er mars, l’Association nationale des producteurs de lait indépendants (Apli), à l’origine des manifestations de septembre dernier, promet des actions "spectaculaires et originales". Elle sera épaulée par la coordination rurale et l’European Milk Board (EMB). "Ce sera un vaste mouvement européen non violent et pédagogique", jure Pascal Massol, président de l’Apli. La Confédération paysanne devrait manifester de son côté à partir du mardi 2 mars.

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens