Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 18:35

 

 

 

 

 






À rebours de François Fillon et quelques jours après une mobilisation générale de plus d'un million de manifestants, Dominique de Villepin a estimé qu'il fallait "préciser le cap, corriger la route et véritablement envoyer des signaux comme quoi [Nicolas Sarkozy] écoute les Français". "Il ne faut pas se durcir face à des conflits de ce type", a conseillé l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac sur RTL . "Il faut apprendre à avancer et à véritablement rassembler. Dans ce domaine, je pense que le président de la République, puisque c'est aujourd'hui à lui que la rue s'adresse, doit effectivement écouter, s'adapter."

 

Mettant en avant les "quelques leçons de l'expérience" du CPE, Dominique de Villepin a affirmé comprendre "l'incompréhension de ceux qui voient le comportement de certaines entreprises, qui voient le comportement de certains financiers et qui se disent : il y a deux poids deux mesures". Il a critiqué le plan de relance, appelant à "aller plus loin" et à "préciser les objectifs", c'est-à-dire "mettre tous nos talents dans l'effort d'innovation". "Si l'on veut véritablement moderniser la France, c'est ainsi et pas par un investissement saupoudré", a-t-il poursuivi. "J'entends parler ici et là de mille projets pour l'investissement, encore faut-il que l'investissement soit productif et qu'il permette après de dégager un certain nombre de bénéfices pour les Français".

 

"Réévaluer les objectifs"

 

Il n'a pas rejeté une relance portée un peu plus sur la consommation : "Il faut effectivement faire davantage pour ceux qui sont confrontés à ceux qui sont dans la difficulté, c'est un moyen d'ailleurs de relancer le pouvoir d'achat et la consommation, mais de façon ciblée." Concernant les 30.000 suppressions d'emplois prévues dans l'Éducation nationale, il a répondu, que "sans doute", il fallait "réévaluer cet objectif". "Il faut réévaluer l'importance de nos services publics et en particulier dans le domaine de la recherche, de la santé et de l'éducation", a-t-il précisé. "Ça veut dire que" l'on doit "lâcher du lest pour éviter une certain nombre d'incompréhension et de conflit sociaux, qui au bout du compte coûteront beaucoup plus cher."

 

Interrogé sur la mutation du préfet de la Manche après le passage de Nicolas Sarkozy à Saint-Lô pour ses voeux au personnel de l'Éducation nationale, Dominique de Villepin a répondu qu'il "ne faut pas que les responsables de la fonction publique soient des bouc-émissaires". Il a aussi refusé "d'imaginer" que le fait que ce préfet ait été son ancien collaborateur puisse être l'origine de cette sanction. Au sujet du déjeuner partagé récemment avec Ségolène Royal, il a déclaré n'avoir parlé que de "sujets internationaux", refusant de répondre à la question sur son possible vote pour la socialiste au second tour de la présidentielle de 2007.

 

Source  : Le Point  03-02-2009 

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Politique
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens