Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 11:41

A - MESURES POUR LUTTER CONTRE LA "GRANDE PAUVRETE"







Mercredi 3 décembre, Nicolas SARKOZY s'exprimait lors d'un déplacement à Compiègne sur le thème de la "grande pauvreté". Il a animé une table ronde au cours de laquelle il a annoncé 9 mesures principales :

1/ Les pensions de réversion  "pour les couples les plus modestes" seraient portées à 60 % en 2010 (ce qui correspond à une augmentation maximum de 80 Euros/mois). L'objectif du gouvernement était, jusqu'alors, d'atteindre ce pourcentage en 2011. 

2/ Amélioration des centres d'hébergement et création de 1 000 places nouvelles pour les SDF. Une enveloppe de 160 millions d'Euros sera débloquée pour cette rubrique.

3/ L'accès au logement : "la forte augmentation de la création de logements sociaux par le plan de relance" répond à ce problème, selon le Président de la République. Il ajoute que "cela permettra d'augmenter les formes de logement HLM les plus sociales et celles deestinées aux personnes fragiles".

4/ Mise à l'abri "obligatoire" des SDF : le premier ministre François Fillon est chargé "d'ouvrir une discussion avec les principales associations qui devra aboutir à un accord sur les lignes directrices".

5/ Aide alimentaire : M. Sarkozy a annoncé une enveloppe de 20 Millions d'Euros pour les Associations qui distribuent de l'aide alimentaire afin d'améliorer la qualité de leurs entrepôts et de s'informatiser.

6/ Mise à disposition par le Ministère de la Défense, en région parisienne, de 4 000 mètres carrés d'entrepôts pour l'aide alimentaire.

7/ Partenariat avec les entreprises : mise en place d'un partenariat avec les entreprises pour inciter l'industrie agro-alimentaire, les producteurs agricoles et la grande distribution à orienter plus largement les denrées disponibles vers l'aide alimentaire.

8/ Crédit et endettement : Le président à chargé sa ministre des Finances Christine Lagarde de présenter une réforme^pour encadrer le crédit à risque et surveiller les pratiques des sociétés de rachats et de gestion du crédit (Voir notre article du 20-11-2008 sur ce sujet)

9/ Surendettement : madame Lagarde et M. Hirsch, Haut Commissaire aux Solidarités Actives, ont été chargés de réfléchir à une réforme des procédures de surendettement, d'ici à la fin du premier semestre 2009.

Beaucoup de petites mesures qui semblent avant tout guidées par l'urgence mais qui pourraient apporter, dans certains domaines, au moins quelques débuts de solutions. Pas d'annonce "choc" en tous cas et surtout une limitation drastique des dépenses annoncées. A voir, donc, dans les six mois à venir.....


B  -  UN PLAN DE 26 MILLIARDS D'EUROS  AVEC UNE PRIORITE A L'INVESTISSEMENT






Présenté aujourd'hui 4 décembre à Douai, le plan "massif", annoncé par Nicolas Sarkozy depuis plusieurs jours était très attendu. Censé contrer la récession, que tout le monde semble prévoir en 2009, et lutter contre le chômage, le plan annoncé comporte deux volets principaux : un premier qui doit soulager la trésorerie des entreprises, et en premier lieu les PME, un deuxième qui consiste à lancer, tout de suite, des programmes d'investissements publics. Ci-après nous détaillons les mesures de ce plan :

 

1/ Mesure de soutien à l'automobile : Instauration d'une "prime à la casse" de 1 000 Euros pour les propriétaires de vieilles voitures (+ de 10 ans) qui s'en débarrasseront pour acheter un véhicule neuf. (Voir notre article du 04-12-2008  sur ce sujet)

 

2/ Soutien au logement neuf : Doublement du prêt à taux zéro pour l'achat d'un logement neuf en 2009 et construction de 100 000 logement sociaux (dont certains sont en cours).

 

3/ Prime : 3,5 millions de ménages, les plus démunis, toucheront une prime de 200 Euros fin mars 2009 en attendant la mise en place au 1er juillet du RSA.

 

4/ Investissements publics : Allègements des procédures d'appels d'offres pour accélérer la réalisation d'équipements publics.

5/ Lancement de programmes d'investissements publics qui, jusqu'à présent, étaient gelés faute de crédits. Ce plan qui concerne l'Etat, les entreprises publiques et les collectivités locales devrait représenter 11,5 milliards d'Euros.

6/ L'état va rembourser ses dettes : c'est nouveau, le Président de la République avoue que l'Etat est un très mauvais payeur (il rembourse par exemple la TVA aux collectivités locales avec deux ans de retard !..) Eh bien, exceptionnellement il va rembourser ses dettes à hauteur de 10,5 milliards d'Euros (TVA, Crédits Recherches, impôts sur les sociétés,..) afin d'améliorer la situation de trésorerie des entreprises.

7/ Soutien à l'emploi : exonération totale des charges sociales pour les entreprises de moins de 10 salariés qui embauchent en 2009 et déblocage de 500 millions d'Euros pour les chômeurs ou victimes du chômage partiel.

Un ministre sera nommé pour superviser la réalisation de ce plan qui devrait générer, en 2009, un surcroît de croissance de 0,8 point. 

Ce plan abandonne donc l'idée (tenace) que la relance ne peut se faire que par la consommation. Pas non plus d'annonce de plan de rigueur comme certains l'avaient souhaité, François Fillon en tête. Mais une accentuation très nette du déficit budgétaire qui atteindrait 4 % du PIB (15,5 milliards d'Euros supplémentaires). M. Sarkozy répond d'avance à la critique : "Nous n'avons pas le choix. Ne rien faire nous coûterait bien plus cher.."
  Et puis, l'Europe qui était, jusqu'à présent, à cheval sur ce principe, se dit, elle aussi, qu'il n'y a plus vraiment le choix !...

Repost 0
Published by jean pierre echavidre - dans FRANCE Economie
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens