Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 08:00
LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – point sur le Coronavirus le 14 Décembre au soir :

Quelque 3.000 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés dans les dernières 24 heures, en baisse par rapport aux lundis des semaines précédentes, selon les chiffres rendus publics à la veille de la fin du deuxième confinement. Lundi, 3.063 nouveaux cas de contaminations ont été enregistrés sur les dernières 24 heures, selon Santé Publique France. Les lundis, les chiffres des nouveaux cas sont toujours à des niveaux beaucoup moins élevés que les autres jours de la semaine, parce que moins de tests sont pratiqués le week-end. La veille, 11.533 nouveaux cas de coronavirus avaient été enregistrés, bien au-dessus de l'objectif gouvernemental de 5.000 cas par jour.

Le nombre de patients en réanimation (les cas les plus graves) est de 2.896, dont 210 entrés ces dernières 24 heures (contre 89 la veille), selon Santé Publique France. Cet indicateur, utile pour évaluer la pression sur les services hospitaliers, était descendu sous la barre des 3.000 jeudi dernier pour la première fois depuis fin octobre. La France compte 25.449 patients hospitalisés pour cause de Covid-19.

Au cours des dernières 24 heures, 372 personnes sont décédées de la maladie, portant le total à 58.282 depuis le début de l'épidémie, dont 40.346 à l'hôpital.

La journée de mardi marque la fin du deuxième confinement, en vigueur depuis le 30 octobre. Un couvre-feu de 20 heures à 6 heures le remplacera. Le 29 octobre, le président Emmanuel Macron avait affirmé que "notre objectif à terme est simple: réduire très fortement les contaminations, de 40.000 contaminations par jour à 5.000". En excluant les chiffres publiés le lundi, la France n'est jamais descendue en-dessous de 8.000 nouveaux cas par jour depuis cette allocution.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – Macron devant la Convention climat : L'écologie doit être "acceptable" par les Français :

Emmanuel Macron a rencontré lundi la Convention citoyenne pour le climat (CCC) , sur fond de tensions autour d'un éventuel détricotage de leurs propositions pour lutter contre le réchauffement climatique.

"Les choix pris pour l'écologie doivent être acceptables par les Français", a prévenu lundi Emmanuel Macron en lançant sa rencontre avec les membres de la Convention citoyenne pour le climat (CCC), sur fond de craintes d'un possible détricotage de leurs propositions pour lutter contre le réchauffement climatique. En introduisant le débat, le chef de l'Etat a également insisté sur la nécessité de prendre en compte l'impact économique et social de la pandémie de Covid-19 pour mener la transition écologique. Avec cette crise, "on ne peut pas faire comme si rien ne s'était passé" depuis son premier débat, en janvier dernier, avec les 150 citoyens qui doivent terminer leur mission début 2021.

Pour cette troisième rencontre avec le chef de l'Etat, 132 d'entre eux ont répondu présent, dont 74 au siège du Conseil économique, social et environnemental (Cese), à Paris, où Emmanuel Macron était accompagné par sept ministres pour une rencontre prévue de trois heures. La première membre de la CCC à intervenir, Christine, une femme habitant "un petit village" des Alpes, a posé le débat en interpellant le président: "Vous avez l'occasion de rentrer dans l'Histoire en prenant des décisions fortes. Alors, osez, monsieur le président!". Car, a-t-elle regretté, "nous constatons que les mesures que nous proposions sont toutes amoindries".

Emmanuel Macron s'était engagé en juin à reprendre "sans filtre" 146 des 149 propositions de la CCC, visant à réduire d'au moins 40% les émissions de gaz à effet de serre de la France "dans un esprit de justice sociale". Mais depuis, les citoyens tirés au sort et qui ont travaillé d'arrache-pied pendant neuf mois, ont regretté le manque d'"ambition générale" pour le climat et de "soutien clair" de l'exécutif à leurs propositions. Le chef de l'Etat s'est justifié en expliquant que, pour lui, la reprise "sans filtre" ne pouvait "être une substitution" au rôle du gouvernement et du Parlement, "qui a mandat de représenter le peuple". "Ce +sans filtre+, c'est l'idée qu'on va au bout de chaque proposition que vous avez faite (...) dans le dialogue", a-t-il souligné. "Rien ne se fera derrière le rideau", a-t-il promis.

Une partie des propositions de la CCC doivent être prises en compte dans le projet de la loi climat, attendue fin janvier, avec certaines mesures emblématiques encore dans la balance, comme la rénovation énergétique des bâtiments ou une limitation de la publicité. "On n'a pas fini les travaux pour décider si la rénovation thermique globale des logements doit être obligatoire", a souligné Emmanuel Macron en abordant, point par point, les cinq thèmes : se déplacer, se loger, consommer, produire et travailler, se nourrir. "Aucun gouvernement n'a fait autant pour l'écologie", a de nouveau affirmé le chef de l'Etat, ajoutant qu'une "cinquantaine" des propositions de la CCC avaient déjà "été mises en oeuvre ou sont en cours de l'être".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – La campagne de vaccination contre le Covid-19 a commencé aux États-Unis :

Quelques jours après le Royaume-Uni, les États-Unis entament leur campagne de vaccination. Lundi, Sandra Lindsay, une infirmière en soins intensifs de New York, a été la première vaccinée au Long Island Jewish Medical Center : «Je me sens très bien. Je n'ai senti aucune différence avec les autres vaccins», a-t-elle déclaré à la presse. Une étape forte dont s'est félicité Donald Trump sur Twitter : «Premier vaccin administré. Félicitations aux États-Unis, félicitations au MONDE!» «Restez optimistes, des jours heureux sont à venir», a pour sa part écrit Joe Biden, qui prendra ses fonctions de président américain le 20 janvier prochain.

Après Sandra Lindsay, la campagne de vaccination massive démarre aux États-Unis, où les autorités espèrent faire vacciner 100 millions de personnes d'ici à la fin février, avec trois millions de doses distribuées jusqu'à mercredi. La barre des 300 000 morts dans le pays devrait être bientôt franchie.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – Tara s'élance à la conquête du peuple invisible de l'Océan :

 "On va prélever de l'invisible". La goélette Tara a mis les voiles samedi depuis Lorient, cap vers l'hémisphère Sud, pour une nouvelle mission scientifique qui doit sonder les mystères des micro-organismes marins, et comprendre le rôle clé qu'ils jouent sur l'écosystème océanique. Le célèbre voilier conçu par l'explorateur Jean-Louis Étienne s'est élancé en fin d'après-midi, par temps fais et sec, de son port d'attache breton, dont les quais étaient quasiment déserts, Covid oblige. "C'est très bizarre, d'habitude notre départ est festif, il y a la foule, des animations...", a commenté Romain Troublé, directeur général de la fondation Tara Océan, soulagé que le projet démarre enfin après maints reports liés à la crise sanitaire.

La date finalement arrêtée, samedi, est symbolique, puisque c'est le jour du 5e anniversaire de l'accord de Paris sur le climat. "Elle rappelle que le court terme, avec la crise du Covid, ne doit pas nous faire oublier les enjeux du long terme" du réchauffement climatique, dont l'océan est le "parent pauvre", selon Romain Troublé.

Le navire - 36 mètres de long, 10 mètres de large - file droit vers Punta Arenas au sud du Chili, où les premiers scientifiques embarqueront en février. Il doit parcourir au total de près de 38.000 milles (70.000 km) en mer, avec 21 escales, pendant 21 mois.

Objectif: sonder le "microbiome", cette face cachée des océans constituée de millions d'espèces pour la plupart invisibles à l'oeil nu: virus - un simple sceau d'eau de mer en contient dix milliards - , bactéries et organismes unicellulaires ni plantes, ni animaux, comme les protistes ou les archées.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – Macron annonce un référendum pour inscrire la défense du climat dans la Constitution :

Emmanuel Macron a annoncé lundi qu'un référendum serait organisé pour intégrer la défense du climat et la préservation de l'environnement dans la Constitution si cette réforme était adoptée par le Parlement. "Ce sera une réforme constitutionnelle en un article" qui "doit d'abord passer par l'Assemblée nationale puis le Sénat et être votée en des termes identiques. Ce jour-là, elle sera soumise à référendum", a déclaré le chef de l'Etat en conclusion d'une rencontre avec la Convention citoyenne pour le climat.

S'il se concrétisait, ce référendum sera le premier à se tenir en France depuis 2005, qui avait porté sur la Constitution européenne et vu la victoire du "non". Le recours au référendum pour "introduire les notions de biodiversité, d'environnement, de lutte contre le réchauffement climatique" dans l'article 1 de la Constitution est inclus dans les 149 propositions faites par les 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat.

Le chef de l'Etat a en revanche confirmé qu'il écartait la demande de réécrire le préambule de la Constitution pour "placer l'environnement au-dessus de nos autres valeurs fondamentales".

Sous la Ve République, les référendums sont à l'initiative du président de la République sur proposition du gouvernement ou du Parlement. Pour les questions d'intérêt national, la procédure est régie par deux articles de la Constitution: l'article 11 - pour adopter un projet de loi - et l'article 89 - pour réviser la Constitution. Cet article 89 exige que la proposition de révision soit d'abord votée "par les deux assemblées en termes identiques".

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – Le collège électoral a voté : Joe Biden est le président-élu des États-Unis :

La victoire était attendue, cinq semaines après l’annonce. Joe Biden a été élu président des États-Unis par le collège électoral, réunissant 306 grands électeurs contre 232 pour le président sortant Donald Trump, l’exact inverse du résultat de la victoire de ce dernier en 2016. Les 55 grands électeurs de Californie, État de naissance de la future vice-présidente Kamala Harris, ont permis à Joe Biden de franchir le seuil des 270 voix nécessaires pour remporter l’élection. Le démocrate et Kamala Harris prêteront serment le 20 janvier prochain.

Joe Biden doit prendre la parole en début de soirée, heure locale, mais a déjà livré des extraits de son premier discours en tant que président élu par le collège électoral. Le mot d’ordre du démocrate : unité. «Ce qui bat dans le coeur du peuple américain est ceci : la démocratie. Le droit d’être entendu. Que votre vote soit compté. De choisir les dirigeants de cette nation. De gouverner nous-mêmes. En Amérique, les politiciens ne prennent pas le pouvoir : le peuple leur confère. La flamme de la démocratie a été allumée dans cette nation il y a bien longtemps. Et nous savons que rien, pas même une pandémie ou un abus de pouvoir, ne peut éteindre cette flamme», a-t-il prévu de déclarer, alors que Donald Trump refuse toujours de concéder sa défaite, malgré la soixantaine de défaites devant plusieurs tribunaux, dont la Cour suprême fédérale.

«Dans cette lutte pour l’âme de l’Amérique, la démocratie l’a emporté. Le peuple a voté. La foi en nos institutions a tenu. L’intégrité de nos élections est intacte. Maintenant, il es temps de tourner la page. De s’unir. De guérir. Comme je l’ai dit durant cette campagne, je serai un président pour tous les Américains. Je travaillerai aussi sûr pour ceux d’entre vous qui n’ont pas voté pour moi, que pour ceux qui l’ont fait», a promis le démocrate, qui a obtenu plus de sept millions de voix d’avance au vote populaire. «Il y a un travail urgent face à nous. Contrôler la pandémie en faisant vacciner la nation contre ce virus. Fournir une aide économique immédiate aux nombreux Américains qui souffrent et en ont un besoin grave, puis rebâtir notre économie encore meilleure qu’avant.»

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – Pendant que Joe Biden est élu... Donald Trump annonce le départ du ministre de la Justice :

Le prochain ministre de la Justice des États-Unis sera en poste moins d'un mois. Lundi, alors que le collège électoral élisait Joe Biden, Donald Trump a annoncé le départ précipité de Bill Barr, son ministre de la Justice. «Je viens d'avoir une rencontre très sympa avec le Ministre de la Justice Bill Barr à la Maison-Blanche. Notre relation a été très bonne, il a fait un travail formidable! Comme le dit cette lettre, Bill partira juste avant Noël pour passer les fêtes avec sa famille. Le ministre adjoint Jeff Rosen, une personne formidable, deviendra Ministre par Interim. Le très respecté Richard Donoghue occupera les fonctions de Ministre Adjoint. Merci à tous!»

Ce tweet est accompagné d'une lettre élogieuse, signée de la main de Bill Barr, dans laquelle il assure que «les soupçons de fraude électorale continueront à être étudiés». Les mots de Bill Barr sont dithyrambiques : «Votre bilan est d'autant plus historique que vous l'avez accompli malgré une résistance incessante et implacable. Votre discours de victoire en 2016, dans lequel vous avez tendu la main à vos adversaires et appelé à travailler ensemble pour le bien du peuple américain, a été accueilli par une attaque partisane contre vous dans laquelle aucune manoeuvre, peu importe ses abus et mensonges, n'a été hors limite. Le nadir de cette campagne a été la tentative d'handicaper, sinon détruire, votre Administration avec des accusations frénétiques et sans preuve de collusion avec la Russie», a écrit le successeur de Jeff Sessions, contraint à la démission après avoir provoqué la colère de Donald Trump en se récusant de la fameuse «enquête russe».

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – Référendum climat: Yannick Jadot fera campagne pour le "oui" mais critique "l'opportunisme" :

L'eurodéputé et candidat à la primaire EELV Yannick Jadot a déclaré mardi qu'il "fera campagne pour le oui" au référendum sur l'introduction de la défense de l'environnement dans la Constitution annoncé par Emmanuel Macron, tout en y voyant "un coup politique".

Emmanuel Macron "va proposer d'inscrire dans la Constitution qu'on ne peut plus passer des lois de régression, comme s'il faisait le constat lui-même qu'il n'avait fait que passer des lois de régression et de renoncement", a souligné Yannick Jadot sur BFMTV/RMC, évoquant les néonicotinoïdes, le glyphosate, ou encore la transition énergétique.

Le député européen a dénoncé le "cynisme et l'opportunisme d'un président qui n'a jamais fait de l'écologie qu'un slogan, des promesses trahies, et maintenant un coup politique". Mais "je ferai campagne pour le oui, je ne vais pas me déjuger parce que le président de la République fait de la communication", a-t-il ajouté.

L'annonce de ce référendum "est une victoire culturelle majeure pour les écologistes, depuis le temps qu'on disait qu'il fallait changer le système, pas le climat, et donc évidemment changer la Constitution et placer la liberté d'entreprendre en deçà de la protection des biens communs", a souligné le secrétaire national d'EELV Julien Bayou sur franceinfo.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – Poutine félicite Biden, se dit "prêt à une collaboration" :

Le président russe Vladimir Poutine a félicité mardi Joe Biden pour son élection à la présidence américaine et affirmé vouloir collaborer avec lui, malgré les relations délétères entre les deux pays. "Je suis pour ma part prêt à une collaboration et à des contacts avec vous", a-t-il écrit dans un télégramme, selon un communiqué du Kremlin.

Le président russe est un des rares dirigeants à avoir attendu le vote du collège électoral américain en faveur de M. Biden pour le féliciter, expliquant ce refus par l'incertitude pesant sur le résultat du scrutin du 4 novembre compte-tenu du refus de Donald Trump de reconnaître sa défaite et ses multiples recours en justice.

"V. Poutine a souhaité au président élu le succès et exprimé sa conviction que la Russie et les Etats-Unis (...) peuvent, malgré leurs désaccords, résoudre de nombreux problèmes et défis" dans le monde, a ajouté le Kremlin dans son communiqué. M. Biden a promis de se montrer ferme face à la Russie, accusée notamment d'ingérence dans le système électoral américain pour favoriser en 2016 l'élection de M. Trump. Le milliardaire américain a toujours nié avoir bénéficié des efforts russes, tout comme M. Poutine, malgré les conclusions des enquêteurs américains qui ont conduit à de lourdes sanctions contre la Russie.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – Covid-19: Jean Castex prévient déjà les restaurateurs sur une possible fermeture prolongée :

Les fêtes de Noël risquent d'avoir un goût amer pour les restaurateurs. Interrogé sur Europe 1, le Premier ministre Jean Castex a déjà ouvert le parapluie contre de futures critiques sur une fermeture prolongée après le 20 janvier prochain. Il ne peut en effet «garantir à ce jour que les cafés, bars et restaurants rouvriront le 20 janvier», en raison des incertitudes pesant sur la circulation du coronavirus. «Ça va dépendre de la façon dont nous aurons passé la période de fêtes, dont j'ai déjà dit qu'elle pouvait être propice à une circulation accélérée», a-t-il expliqué. «C'est un crève-coeur pour moi de fermer les restaurants mais c'est nécessaire», a ajouté le Premier ministre, conscient des «difficultés, parfois de (la) souffrance».

Le 26 novembre dernier, Jean Castex avait annoncé vouloir faire de 2021 «l'année de la gastronomie française». Il avait même indiqué qu'il désignerait «une personnalité qualifiée pour préparer ce grand chantier en lien étroit avec les professionnels».

Lundi, plusieurs milliers de professionnels de l'hôtellerie-restauration se sont pourtant rassemblés à Paris pour demander la réouverture de leurs établissements, avec un mot d'ordre : «Laissez nous travailler». Restaurateurs, hôteliers, grossistes, rejoints par quelques patrons de discothèques, se sont retrouvés place des Invalides, pour témoigner "de la détresse" de "toute une filière", a expliqué à l'AFP Hervé Becam, vice-président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), principal syndicat des métiers de l'hôtellerie-restauration.

Les manifestants ont réclamé des aides supplémentaires, mais surtout le droit de reprendre leur activité, alors que la réouverture des restaurants et cafés n'est pour l'instant prévue que le 20 janvier en fonction des conditions sanitaires, et que les discothèques ne savent toujours pas quand elles pourront à nouveau accueillir leurs clients.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020
LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – Covid-19: méprisée et toujours fermée, la culture fait sa révolution à Bastille :

Plusieurs centaines de professionnels du monde de la culture manifestaient mardi à midi contre la décision de prolonger la fermeture des lieux culturels pour cause de Covid-19, dénonçant le "mépris" du gouvernement à leur égard.

A l'appel de la CGT-spectacle, les manifestants sont rassemblés sur la place de la Bastille à Paris depuis midi, et plusieurs rassemblements sont prévus à travers la France. "Ouvrez les théâtres", "ouvrez les cinémas", "déconfinons la culture!", ont-ils scandé sur la place noire de monde et sur les marches de l'Opéra Bastille.

Des manifestants brandissent des pancartes sur lesquelles on peut lire "La culture, nourriture essentielle", "On va mourir et même pas sur scène", "Le spectacle rend vivant" ou encore "L'art est une arme de construction massive". "C'est la catastrophe, ça fait six mois que je ne travaille plus", a déclaré à l'AFP Martin, intermittent du spectacle de 27 ans. "Les théâtre sont frileux aussi à nous faire travailler car les décisions politiques changent constamment. Ce qui se passe est une mise à mort".

"On veut qu'on nous dise quand on va pouvoir rouvrir car on ne rouvre pas un théâtre d'un claquement de doigt. Il y a un mépris affiché pour le public. On lui a dit de changer d'heure, on lui a dit de changer de jour. On a été très patient maintenant il faut que tout ça s'arrête", a-t-il martelé. "J'ai joué devant un public entièrement masqué. Tous les gens portent le masque. Qu'est ce qu'on peut faire de plus?", s'indigne-t-il encore.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1663) : 15 DECEMBRE 2020

Mardi 15 Décembre 2020 – Londres serre la vis...le point sur le coronavirus :

A partir de mercredi 00h01, les hôtels, pubs et restaurants seront fermés à Londres et dans certaines régions du sud-est, sauf pour la livraison et la vente à emporter, ainsi que les lieux culturels comme les cinémas, théâtres et musées. Le passage à ces restrictions est «essentiel» car «des mesures précoces peuvent empêcher davantage de dégâts», a plaidé Matt Hancock, ministre de la Santé, devant les députés lundi.

Les salariés qui le peuvent doivent travailler à domicile et la population doit éviter les trajets non essentiels. Les interactions sociales sont limitées, avec l'interdiction de se mélanger avec des personnes faisant partie d'un autre foyer excepté dans certains endroits ouverts comme les parcs. Etablissements scolaires, magasins, salons de beauté et de coiffure peuvent rester ouverts, ainsi que les salles de sports mais sans cours collectifs.

Dans la capitale anglaise, la maladie progresse désormais dans toutes les tranches d'âges et se traduit déjà par une hausse des hospitalisations. L'un des pays les plus endeuillés en Europe avec plus de 64.000 morts, le Royaume-Uni, qui a connu deux confinements depuis le début de la pandémie, est le premier pays occidental à avoir commencé une campagne de vaccination, après avoir été le premier dans le monde à approuver le vaccin Pfizer-BioNTech.

Ces nouvelles restrictions sont imposées à l'approche de la période de Noël, attendue avec grande crainte par les autorités qui ont cependant décidé de desserrer la vis quelques jours à la fin du mois pour permettre aux familles de se retrouver.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens