Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 06:08



Dans ces temps difficiles ou chacun se pose des questions sur son avenir ou sur l'avenir de ses enfants, d'autres n'ont même plus ce choix là; ils vivent au jour le jour, se débattent ,avec les difficultés et "improvisent" leur vie en fonction des circonstances. D'autres encore, aidés par la chance ou par leur travail ou bien parce qu'ils se trouvent encore dans le bon créneau, parviennent à maintenir leur pouvoir d'achat, souvent avec beaucoup de mal.
En choisissant des exemples représentatifs de notre société, le site "Eco89" a eu l'idée de passer "aux rayons X" les porte-monnaies de Français, que nous cotoyons tous les jours, sans bien savoir leurs problèmes






A 23 ans, Beladoui a quitté son travail de nuit à Orly pour devenir agent de recherche privé. Il s'est lancé, sans formation, avec 150 euros d'économies. Son premier contrat, deux mois plus tard, lui en a rapporté 750, qu'il a réinvestis dans la publicité pour se faire connaître. Dix-sept ans après, il accepte de passer son porte-monnaie aux rayons X.



Ses tarifs :  60 euros l'heure, 3000 à 5000 pour une enquête complète


Beladoui estime travailler à 70% pour des particuliers et à 30% pour des entreprises. Il facture 60 euros l'heure, quelle que soit l'affaire -de la filature de particulier à la recherche de débiteurs pour les banques : 
« C'est le même tarif pour tout le monde, ce n'est pas à la tête du client ! »

Un prix qu'il juge compétitif :  « Dans la profession, les tarifs s'échelonnent entre 60 et 120 euros l'heure. » Ses clients doivent payer à l'avance, à la signature du contrat. Beladoui en refuse plusieurs par mois, quand les affaires lui paraissent louches. Il se targue d'un emploi du temps complet jusqu'à début avril.

Pour une enquête, le forfait est de 3000 à 5000 euros, selon la mission et les éléments d'information apportés par le client. Le plus souvent, on lui demande de retrouver une personne disparue. C'est un tarif fixe alors que l'enquête peut durer une semaine ou plusieurs mois. Mais Beladoui déroge parfois à la règle : 
« Quand je résous une enquête trop rapidement, il m'arrive de rembourser mes clients. »

Pour des missions à l'étranger, le client doit, en plus, payer tous les frais de séjour :  hébergement, transport et nourriture. « A l'étranger, je facture dix à douze heures de filature par jour, alors que certains confrères se font payer 24h/24. »

 

Tout cela pour des revenus annuels de… ? Mystère. Le détective privé n'a pas souhaité nous répondre. Il a simplement reconnu : « Je réinvestis la totalité de mes recettes, essentiellement dans la publicité. »

 

Dépenses professionnelles :  12 000 euros par mois

 

Pour ses enquêtes, Beladoui fait appel à des prestataires indépendants, qu'il paye 25 euros l'heure hors-taxe. Il travaille avec deux fileurs (spécialistes de la filature) et deux enquêtrices issues de la police. Ce qui lui coûte 9000 euros par mois :  5000 pour les enquêtes et 4000 pour les filatures.

 

Le deuxième poste de dépense est la communication, qui s'élève à 1600 euros par mois, pour des supports très variés. Il débourse 250 euros pour apparaître dans les pages jaunes, 60 euros supplémentaires pour être inscrit sur leur site Internet. A cela s'ajoutent 400 euros pour la publicité sur Internet (Google, Yahoo, Messenger « et Facebook depuis un mois ») et le versement de 1000 euros -en une fois- pour l'ouverture de deux sites Internet.  

Enfin, 35 euros mensuels pour l'impression de plaquettes et cartes de visites.

« J'avais mis une annonce dans un journal mais je me suis cassé les dents, les appels n'étaient pas sérieux alors j'ai préféré renoncer. »  

Les autres frais sont le loyer (800 euros pour ses deux bureaux de l'Agence européenne d'investigations, en banlieue parisienne), l'essence (500 euros par mois), le téléphone (250 euros par mois). Beladoui possède aussi du matériel d'investigation :  un ordinateur portable, deux appareils photo « dont le modèle le plus petit du monde, de la taille d'une cigarette ».

 

Le salaire qu'il se verse :  3000 à 5000 euros par mois

 

Une somme qui varie chaque mois en fonction des affaires, nettement supérieure à la moyenne de la profession :  « C'est un très bon salaire pour un détective. J'ai de la chance :  dans ce milieu, beaucoup rament et n'arrivent pas à vivre de leur activité. »

 

 

Source : Eco89   18-02-2009

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Société
commenter cet article

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens