Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2010 5 05 /11 /novembre /2010 19:00

 

Francois-Fillon-reste-a-matignon.jpg 

Au cours d'une réception à Matignon, mercredi 3 novembre dernier, François Fillon qui était apparu plutôt désabusé ces derniers jours, s'est montré résolu à conserver son fauteuil de Premier ministre. " On ne gagne rien à changer de cap au milieu de l’action", a déclaré le chef du gouvernement. A-t-il reçu des confidences du Président de la république qui lui laisserait espérer se succéder à lui-même ? La concurrence, Jean-Louis Borloo en tête, est prévenue.

 

François Fillon veut rester à Matignon. Rompant le silence, le toujours Premier ministre a dévoilé mercredi 3 novembre ses intentions. Et ceux qui l’avaient enterré un peu vite, Jean-Louis Borloo en tête, risquent d’en faire les frais. Profitant d’une banale réception avec l’association des ingénieurs et scientifiques de France, le chef du gouvernement ne s’est pas contenté de défendre ses réformes et son action. "J’assume notre bilan avec fierté", a-t-il lancé d'emblée sur un ton inhabituellement enthousiaste. Il a ensuite défendu sa "méthode" pour réformer la France, celle qui consiste à "rompre avec les petits compromis ou les reculades du passé". Car François Fillon ne veut rien concéder sur la réforme des retraites: "Elle sera bientôt derrière nous, mais elle n’est qu’un pas supplémentaire dans la nécessaire rénovation de notre modèle économique et social." Pas question donc de changer de "méthode dans le dialogue social" comme le préconise Jean-Louis Borloo dans sa dernière interview au Parisien ou Jean-Pierre Raffarin sur son blog.

 

Dans une véritable déclaration de candidature au renouvellement de son bail à Matignon, François Fillon a appelé à la "continuité de la politique réformiste". "Parce que l’on ne gagne rien à changer de cap au milieu de l’action et parce que le redressement de la France réclame de la durée", a-t-il insisté. "Cette politique est équilibrée et ce n’est pas en la laissant basculer à gauche ou à droite que l’on obtiendra des résultats", a-t-il prévenu sans plus de précaution.

 

Le conseil des ministres décalé de 25 minutes

 

Mais François Fillon ne s’est pas contenté de barrer la route à la concurrence, il a aussi dessiné ce qui ressemble au canevas d’un programme pour la fin du quinquennat. Il a énuméré une série de "défis" qu’il espère relever si le président de la République le reconduit dans sa fonction: le défi de l’endettement; le défi de la compétitivité; le défi de l’emploi, le défi de la fiscalité et enfin celui de la sécurité sociale. "Le président de la République a commencé à moderniser la France. Cette politique doit être poursuivie. Je ne laisserai pas notre pays repartir en arrière", a-t-il averti. Voilà qui ressemble à un programme…

 

Car François Fillon entend poursuivre son "œuvre de redressement" à Matignon. "Il est disponible", explique-t-on volontiers dans son entourage. Les trois ministres présents (Valérie Pécresse, Christian Estrosi et Marc-Philippe Daubresse) l’ont bien compris. La première a quitté Matignon ravie par le discours qu’elle a entendu. Daubresse, ami de Borloo, était plus décontenancé.

 

Avant de lancer son offensive, François Fillon avait en tout cas bien préparé le terrain. Mercredi matin, il s’est entretenu pendant une heure avec Nicolas Sarkozy. Les deux hommes avaient tellement de choses à se dire que le conseil des ministres a été décalé de vingt-cinq minutes! "On a cru qu’ils étaient en train de faire le remaniement", raconte sur le ton de la boutade un membre du gouvernement. Et si c’était le cas? En s’avançant autant mercredi soir, Fillon a sans doute en partie mis un terme au suspense à la question du nom du futur Premier ministre. D'autant plus qu'il peut compter sur le soutien des députés UMP. Les dernières interventions médiatiques du ministre de l’Ecologie ont été mal perçues dans la majorité mais aussi à l’Elysée. Depuis quarante-huit heures, Nicolas Sarkozy y voit certainement plus clair entre ses deux "candidats" - Jean-Louis Borloo et François Fillon.

 

 

Source : lejdd.fr  03-11-2010      

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

      

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens