Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 18:00

elections-espagne-parti-populaire.jpg

 

Le Parti Socialiste espagnol redoutait ces élections locales mais il ne s’attendait surement pas à une telle débâcle. C'est l'une des plus lourdes défaites jamais enregistrées par les socialistes. Dimanche 22 mai dernier, le gouvernement espagnol a été sanctionné dans les urnes lors des élections municipales. Les socialistes recueillent 27,81% des voix, soit dix points de moins que les conservateurs du Parti populaire (37,58%).

La contestation nationale, qui sévit dans le pays depuis plusieurs jours, promettait une défaite socialiste lors des élections municipales de dimanche. Et cela a été le cas. Le gouvernement socialiste au pouvoir en Espagne a été lourdement sanctionné dans les urnes. Crédité de 27,81% des voix, il arrive très loin derrière les conservateurs du Parti populaire (37,58%), selon des résultats quasi-définitifs. Cet écart de presque dix points – une première dans le pays – vient sanctionner les socialistes au pouvoir depuis 2004. Et ce à seulement dix mois des législatives de mars 2012.

"Je sais que beaucoup d'Espagnols souffrent de graves difficultés (...) et que beaucoup de jeunes envisagent leur avenir avec inquiétude. Aujourd'hui, ils ont exprimé leur malaise", a déclaré le chef du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero, une fois le verdict connu. "Il était raisonnable de penser que le Parti socialiste allait subir un châtiment par les urnes, nous l'assumons et le comprenons", a-t-il ajouté.

La protestation continue

C'est dans ce contexte peu favorable au pouvoir en place que toutes les communes d'Espagne ont élu leurs conseils municipaux et que 13 des 17 régions autonomes ont voté pour leur Parlements. Les socialistes ont ainsi perdu Barcelone, la deuxième ville du pays qu'ils contrôlaient depuis 1979 et les premières élections de l'après-franquisme, où ils sont devancés par la coalition nationaliste conservatrice CiU. Ils sont également battus à Séville, la quatrième ville espagnole. En région, les socialistes ont également perdu l'un de leurs fiefs historiques, la Castille-la-Manche. La droite conserve sans surprise Madrid et Valence, la troisième ville du pays.

Depuis le 15 mai dernier, un vaste mouvement de protestation – qui rassemble notamment beaucoup de jeunes - a vu le jour en Espagne. Il entend dénoncer l'injustice sociale, les dérives du capitalisme, la "corruption des hommes politiques" et traduit l'angoisse de millions d'Espagnols face au chômage, qui atteint 21,19% et touche près de la moitié des moins de 25 ans. Les manifestants, qui ont pris possession de la place de la Puerta del Sol, au cœur de Madrid, ont décidé dimanche de poursuivre pendant au moins une semaine cette occupation.

L'annonce le 2 avril par José Luis Rodriguez Zapatero de son intention de ne pas se présenter pour un troisième mandat en 2012 n'aura eu aucun effet sur la chute de popularité de son parti. Le chef du gouvernement a toutefois écarté dimanche l'hypothèse d'élections anticipées.

 

 

 

Source : leJDD.fr  24-05-2011

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens