Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 18:00

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabriolet_193.jpg

 

 

Bon nombre de constructeurs automobiles français, notamment ceux qui produisent des voitures de luxe, éprouvent des difficultés au milieu des années 30 et ceux qui vont survivre à la crise ne le feront que grâce à des alliances ou des apports financiers extérieurs. C’est le cas de la firme Darracq-Talbot qui est issue de la société franco-anglaise Sunbeam-Talbot-Darracq (STD) et que rachète en 1934 l‘ingénieur italien Anthony Lago. Il acquiert les usines françaises de Suresnes et le droit d’exploiter les marques Darracq et Talbot dans une nouvelle société qui se nomme maintenant Talbot Lago.

Il faut d’urgence apporter des changements dans la gamme du constructeur français et c’est à un jeune ingénieur Walter Becchia que cette tâche difficile est confiée. La gamme 1935 est présentée au salon de l’Automobile de Paris de 1934 : un mix entre des voitures anciennes qui reçoivent un nouveau nom, des anciens châssis motorisés avec le nouveau moteur conçu par Becchia, le « 17 cv », un six cylindres en ligne dont le nom indique la puissance fiscale. La gamme est complétée par trois modèles entièrement nouveaux ayant pour base unique un châssis, lui aussi entièrement nouveau, mais disposant de trois empattements différents dont le plus petit est de 2950 mm. Le modèle est baptisé T150. Le moteur a tout juste trois litres de cylindrée et, alimenté par 3 carburateurs Zénith, il développe une puissance maxi de l’ordre de 110 cv.

Cette nouvelle voiture va devenir la base d’un modèle « compétition » qui fait ses débuts lors de la saison 1936 : la T150C. L’empattement a été raccourci et le moteur a maintenant une cylindrée de près de 4 litres. Le T150C va remporter des succès considérables lors des deux saisons 1936 et 1937 avant d’être remplacé par le modèle T26.

Les succès sur pistes amènent la marque française à équiper ses modèles les plus haut de gamme avec le moteur qui a fait ses preuves sur le véhicule de course. C’est ainsi que le 6 cylindres en ligne de 4 litres de cylindrée, baptisé maintenant « 23 cv », va équiper le modèle T23 ainsi que les T150C Spéciale. Avec ses trois carburateurs Stromberg il développe maintenant une puissance maxi de 140 cv à 4 100 t/mn. Certains clients obtiendront même des versions de moteurs allant jusqu’à 170 cv.

Comme la plupart des constructeurs automobiles de l’époque Talbot Lago livre ses châssis roulants à des carrossiers dont le plus prestigieux du moment : Figoni & Falaschi. Le carrossier a réalisé le légendaire « teardrop » coupé sur la base d’un châssis T150 et il va réaliser bon nombre de variantes tant sur les châssis courts que sur les plus longs. Le carrossier parisien Pourtout et son styliste Georges Paulin seront également sollicités pour carrosser des châssis de T150C

Entre 1337 et 1939, 51 véhicules vont être produits sur la base du châssis T150.  Beaucoup seront des modèles uniques.

Le modèle présenté a été carrossé par Figoni et Falaschi dans un style qui rappelle celui de la Delahaye 135 roadster présentée au salon de l’Automobile de Paris en 1936. Fabriqué en 1938, il est expédié à un acheteur portugais et va demeurer au Portugal jusque dans les années 1970. Il est alors acheté par un collectionneur Suisse qui le présentera à l’Amélia Island Concours d’ Elégance de 1997. La voiture changera de mains une nouvelle fois en 2003 et sera restaurée complètement dans la définition originale. Elle remportera la « French Cup » au Pebble Beach Concours d’Elégance de 2006.

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-1.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-2.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-3.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-4.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-5.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-6.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-7.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-8.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-9.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-10.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-11.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-12.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-13.jpg

 

 

talbot_lago_t150c_s_figoni_-_falaschi_torpedo_cabr-copie-14.jpg

 

 

 

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

 

 

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens