Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 18:00

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_101.jpg

 

 

Walter Owen Bentley, né en 1888, se passionne très tôt pour tout ce qui a trait aux choses mécaniques. Notamment pour les trains, qui resteront toute sa vie un fort centre d’intérêt. Il débute dans l’industrie ferroviaire en intégrant à seize ans la compagnie Great Northern Railway. Pendant la Première Guerre mondiale, Bentley travaille chez un constructeur de moteurs d’avion. Il se fait un nom en modifiant les moteurs rotatifs français Clerget, qu’il équipe de pistons en aluminium. Construites en grand nombre, ces mécaniques, qui portent son nom, BR1 et BR2 (Bentley Rotary), s’illustrent dans le ciel contre les avions allemands

Mais Walter Owen rêve de créer une voiture qui, elle aussi, porterait son nom. Après le conflit, il monte sa propre entreprise et s’installe dans un modeste atelier de Londres, dans le quartier de Cricklewood. Bentley Motors est né, nous sommes en 1919. Bentley s’entoure de deux ingénieurs de talent, F.T. Burgess, qui vient de chez Humber, et Harry Varley, un ancien de chez Vauxhall.

En novembre 1919, il présente son premier modèle au salon de Londres, à Olympia. La « 3 Litre » est motorisée par un quatre cylindres à arbre à cames en tête, quatre soupapes par cylindre et carter sec. Les débuts sont modestes mais Bentley va rapidement monter en puissance pendant les années 20. Fabriquées avec rigueur et avec les meilleurs matériaux, les voitures de la marque s’avèrent très chères. Elles séduisent les gentlemen drivers fortunés, mais aussi une clientèle de non sportifs pour lesquels elles existent en torpédos Vanden Plas, limousines et coupés.

En 1926, apparaît la première six cylindres (24 soupapes), la « 6 ½ Litre », dont la version sportive (150 ch), la Speed Six, se couvrira de gloire sur les circuits. Au fil des années, Bentley propose des voitures de plus en plus puissantes. En 1927 la « 4 ½ Litre », archétype de la voiture performante et robuste, remplace la 3 litres vieillissante. Extrapolé du six cylindres de la « 6 ½ Litre », son quatre cylindres seize soupapes et double allumage (105 ch) lui vaudra une brillante carrière sportive. L’année suivante, elle est épaulée par une version à compresseur, dite « Blower », rapide mais plus fragile.

La marque se construit une exceptionnelle réputation grâce à ses victoires retentissantes en compétition, notamment à Brooklands et aux 24 Heures du Mans. Dans la Sarthe, Bentley triomphe à cinq reprises, une première fois en 1924 avec la 3 litres, puis quatre fois successivement en 1927 (3 litres), 1928 (4,5 litres), 1929 et 1930 (Speed Six). Un exploit inédit à l’époque.

L’année 1930 voit la sortie d’un modèle prestigieux la « 8 litre ». Sa mécanique est extrapolée du 6 cylindres de 6,5 litres dont l’alésage a été augmenté. Lancé en pleine crise économique ce « paquebot » capable de rouler à 160 km/h ne sera construit qu’à une centaine d’exemplaires.. L’entreprise Bentley est mise en liquidation judiciaire en 1931. Pour la sauver, W.O. entreprend une tentative auprès de Napier, le constructeur de moteur d’avions, mais la tentative va échouer. Le tribunal de commerce attribue l’entreprise à Rolls –Royce qui tient à s’assurer du concours de Walter Owens, juridiquement lié à la firme Bentley. Interdiction lui est faite de travailler pour une autre entreprise jusqu’en 1935. L’homme est fort dépité, car il sait que, contrairement à Napier, Rolls-Royce ne lui permettra pas de faire valoir ses idées. Et, en effet, les premières voitures produites sous l’ère Rolls-Royce consacrent le partage des composants entre les deux marques et la rationalisation de la production qui seule pourra leur assurer la survie.

Au lendemain de la deuxième guerre mondiale Bentley poursuit sa route parallèlement à Rolls-Royce. Les véhicules produits sont de véritables clones qui ne se différencient que par la calandre et l’emblème de capot. C’est ainsi qu’en 1946 sort la Mark VI homologue de la Rolls-Royce Silver Dawn. La Bentley type R suit en 1952 qui correspond à la Rolls Silver Wraith. Comme la Rolls Royce Silver Cloud, la Bentley S1 apparait en 1955.

La Continental S1 remplace, la même année, la Continental R dont le succès avait été assez remarquable. Dans l’image de Bentley restent encore les performances sportives même si les véhicules du moment ont perdu tout caractère sportif en raison de dimensions accrues et d'un poids en hausse. Contrairement à la Bentley S1, pour la Continental S1 aucune carrosserie d'usine n'était disponible au catalogue. Produite entre 1955 et 1959, il fut fabriqué 431 Continental S1, dont 285 demeurèrent sur leur sol natal, 73 furent vendues aux Etats Unis, 21 en France, le reste du monde se partageant les 52 autres voitures produites. Sur les catalogues officiels, seules les versions Mulliner et Park Ward étaient illustrées. Mulliner (218 voitures), Park Ward (185), James Young (20), Hooper (6), Graber (1) et Franay (1) proposèrent leurs carrosseries.

La motorisation est assurée par le 6 cylindres en ligne de Rolls-Royce implanté longitudinalement à l’avant et dont la cylindrée est de 4 887 cc. Alimenté par deux carburateurs, il développe une puissance maximale de 170 cv à 4500 t/mn. La voiture est relativement lourde (1700 kg) et fortement dimensionnée : longueur HT 4465 mm et empattement 3048 mm. Elle annonce pourtant des performances plus que satisfaisantes notamment une vitesse de pointe de 190 km/h.

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_102.jpg

 

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_103.jpg

 

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_104.jpg

 

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_105.jpg

 

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_106.jpg

 

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_107.jpg

 

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_108.jpg

 

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_109.jpg

 

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_110.jpg

 

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_111.jpg

 

 

bentley_s1_continental_mulliner_sports_saloon_1955_32.jpg

 

 

 

Je recommande à tous les passionnés de l'automobile et de son histoire les remarquables sites (en anglais) cités ci-dessous. Ils présentent, outre des commentaires et données techniques très complètes, de magnifiques photos sur la production automobile mondiale

ultimatecarpage.com

supercar.net

swisscarsighting.com

mais il y a aussi un site en Hongrois sur lequel il faut se contenter de regarder les photos :

autogaleria.hu

 

Vous pouvez retrouver d'autres véhicules,  tout aussi exceptionnels,  dans la rubrique "VOITURES DE   LEGENDE" de ce blog  ou en vous inscrivant à la Newsletter (voir ci-contre)

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens