Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 07:00
LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Kiev menacée, cinq millions de réfugiés... le point sur la guerre en Ukraine

 

Kiev à nouveau menacée

La Russie a annoncé vendredi avoir détruit une usine d'armement en banlieue de Kiev et assuré que les frappes sur la capitale ukrainienne allaient être intensifiées pour répondre aux attaques en territoire russe, dont elle accuse l'Ukraine.

Cette usine fabriquant des missiles Neptune que l'armée ukrainienne a dit avoir utilisés pour frapper le croiseur russe Moskva a été touchée dans la nuit, ont constaté vendredi des journalistes de l'AFP. Selon le Pentagone, le Moskva, le navire amiral de la flotte russe en mer Noire, a bien été coulé par deux missiles ukrainiens. C'est "un gros coup dur" pour la Russie, a commenté son porte-parol

La version de Moscou est que ce bâtiment a été "gravement endommagé" par un incendie et a coulé pendant son remorquage.

Pour le Pentagone, le croiseur russe Moskva a bien été coulé par deux missiles ukrainiens

 

- Zelensky souligne le risque nucléaire russe -

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé vendredi que "le monde entier" devait être "inquiet" du risque que son homologue russe Vladimir Poutine, acculé par ses revers militaires en Ukraine, ait recours à une arme nucléaire tactique, faisant écho à l'avertissement la veille du directeur de la CIA.

Le patron du renseignement extérieur américain, William Burns, avait estimé qu'il ne fallait pas "prendre à la légère la menace que représente le recours potentiel à des armes nucléaires tactiques" ou "de faible puissance" par le président Poutine s'il devait "sombrer dans le désespoir" face aux échecs de son armée.

 

- Moscou expulse 18 représentants de l'UE -

Moscou a annoncé vendredi l'expulsion de 18 diplomates de la représentation de l'Union européenne en Russie, en représailles à une mesure similaire prise par Bruxelles à la suite du déclenchement par le Kremlin de l'offensive en Ukraine.

L'Union européenne a jugé "injustifiée" cette expulsion, estimant qu'elle ne ferait qu'"aggraver" l'isolement international de Moscou.

La Macédoine du Nord a expulsé six diplomates russes accusés d'enfreindre les règles diplomatiques.

 

- Otan : candidature finlandaise "très probable" -

Il est "très probable" que la Finlande dépose une candidature à l'Otan, en conséquence de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, a déclaré vendredi la ministre finlandaise des Affaires européennes, Tytti Tuppurainen.

La diplomatie russe a averti la Finlande, ainsi que la Suède, qu'une telle mesure aurait des conséquences pour ces pays et la sécurité européenne.

 

- Complexité d'un embargo sur le pétrole russe -

L'Union européenne se prépare à cesser ses achats de pétrole à la Russie pour la sanctionner en raison de la guerre en Ukraine, mais la mesure est "complexe" et va prendre "plusieurs mois", ont confié vendredi à l'AFP des sources européennes. "La Commission réfléchit aux options", a expliqué un responsable européen impliqué dans les discussions.

 

- Le site internet de RFI bloqué en Russie -

La Russie a bloqué le site internet de la radio française RFI, qui diffuse des informations en une quinzaine de langues dont le russe, en pleine vague de répression contre les critiques de l'offensive en Ukraine.

 

- Cinq millions de réfugiés -

Plus de cinq millions de personnes ont fui l'Ukraine depuis le début de l'invasion russe le 24 février, selon le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Il s'agit de la plus importante crise des réfugiés en Europe depuis la Deuxième Guerre mondiale.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Boris Johnson interdit d'entrée en Russie :

La Russie a annoncé samedi que le Premier ministre britannique Boris Johnson et plusieurs autres hauts responsables britanniques étaient interdits d'entrée dans le pays, en réponse aux sanctions britanniques envers Moscou en raison de son opération militaire en Ukraine .

"Cette mesure a été prise en réponse à la campagne médiatique et politique effrénée visant à isoler internationalement la Russie et créer les conditions propices pour freiner notre pays et étrangler l'économie" nationale, a affirmé le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. Il dénonce les "actions hostiles sans précédent" de Londres, en particulier les sanctions à l'égard de hauts responsables russes.

 

Theresa May et Nicola Sturgeon également concernées

"Le gouvernement britannique cherche délibérément à aggraver la situation autour de l'Ukraine, en fournissant des armes létales au régime de Kiev et en coordonnant des efforts similaires au nom de l'Otan", ajoute le ministère. Outre le Premier ministre Boris Johnson, figurent également sur la liste noire de Moscou le vice-Premier ministre Dominic Raab, la ministre des Affaires étrangères Liz Truss, le ministre de la Défense Ben Wallace, l'ex-Première ministre Theresa May et la Première ministre d'Ecosse Nicola Sturgeon.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Sébastien Chenu (RN) confirme «parler avec des gens de LR et de la gauche souverainiste» :

Sur France Inter, Sébastien Chenu a d’abord donné son avis sur la mise en retrait de Robert Ménard , maire de Béziers et soutien de Marine Le Pen, de la campagne : « Robert Ménard est un homme libre, il n’est pas membre du RN, mais souhaite voir Marine Le Pen présidente de la République. Il n’est pas d’accord avec tout, et par conséquent, il ne veut pas que son temps de parole soit comptabilisé. »

Le député a ensuite été interrogé sur le thème de la « priorité nationale », axe majeur du programme de la candidate d’extrême-droite. Il a déclaré que « la priorité nationale n’est pas une exclusivité mais une priorité » et ajouté que le parti considère « que les nationaux ont une priorité de logement, d’accès à l’emploi, ce qui existe déjà avec le droit de vote par exemple. » Pour lui, « « la priorité, c’est de faire en sorte que, lorsque des logements se libèrent, nous puissions les proposer en premier aux Français. »

Quid de nos voisins européens ? Seront-ils soumis à ce même régime ? « La priorité nationale est pour les citoyens français ou binationaux. On peut regarder pour l’étendre aux Européens, mais elle est spécifique aux Français […] Ce n’est pas contre les autres. Quand on est un citoyen national, on a des droits supplémentaires. Quand on est un citoyen européen, on ne peut pas voter aux élections nationales par exemple. »

S’en est suivi une question sur la place de l’Europe en France si Marine Le Pen venait à être élue le 24 avril. Sébastien Chenu a expliqué : « On souhaite remettre la Commission à sa place, c’est-à-dire moins de pouvoir à l’Union européenne et plus de pouvoir à la France. La Commission s’attribue des pouvoirs qui fait qu’elle avance souvent contre les peuples. On veut que la Constitution française soit supérieure aux textes européens et que la France soit le chef de file des pays non-alignés sur l’Union européenne. »

 

Le député du Nord a dit compter sur des réserves de voix à gauche comme à droite

Idem pour la question migratoire, et de ce que le RN appelle « les contrôles permanents » : « Cette question des contrôles permanents au sein de l’Union européenne ne peut se résoudre que s’il y a des frontières physiques. Ce ne sont pas forcément des contrôles tels qu’on les imagine avec des gardes-frontières et autres, mais l’intérêt est de contrôler les points qui posent problème. »

Qualifiant le pouvoir macroniste de « brutal », le député du Nord a dit compter sur des réserves de voix à gauche comme à droite. Pour lui, les réserves sont partout : « chez les abstentionnistes, chez les électeurs de gauche patriotes, et chez les électeurs de droite aussi. Il n’est pas fermé ce projet. » Il a toutefois clarifié qu’ils n’avaient pas envie de revoir « Manuel Valls, Jean-Pierre Raffarin ou François Hollande » et que le parti n’avait pas « de soucis de ressources », citant en exemple certains membres du gouvernement Macron, au départ inconnus.

Sébastien Chenu a aussi ajouté que le RN « parle avec des gens de LR et de la gauche souverainiste. J’ai rencontré des parlementaires, je continue à le faire. Les gouvernements ne sont pas annoncés. On a plus un problème de choix que de ressources. » Il a mis un point d’honneur à défendre la proportionnelle pour étayer son propos et pointer les problèmes de la démocratie française : « Nous sommes pour la proportionnelle. Il faut que les courants de pensée dans notre pays soient mieux représentés. Le RN représente des millions d’électeurs avec sept députés et cela sonne faux. »

Et les retraites dans tout cela, sujet majeur de la campagne ? « De dix-sept à vingt ans, quarante annuités pour tous ceux qui ont commencé avant vingt-et-un an. C’est l’axe majeur du projet. Nous considérons que ceux qui travaillent tôt et dur doivent être avantagés. Ensuite, le système de vingt à vingt-quatre ans, est progressif. On gagne encore des années de retraite par rapport au système actuel. »

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022
LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022
LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022
LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Brigitte et Emmanuel Macron visitent le chantier de Notre-Dame de Paris :

Le couple Macron s'est rendu vendredi après-midi sur le chantier de la cathédrale de Notre-Dame de Paris afin de suivre l'évolution de la rénovation de l'édifice.

Le président de la République, Emmanuel Macron , a considéré vendredi lors d'une visite du chantier de la cathédrale Notre-Dame de Paris qu'il représentait un "témoignage d'espérance", en félicitant "ceux qui passent leurs jours et leurs nuits" à rénover l'édifice, trois ans après son incendie. "Dans cette période où l'on sort du Covid et la guerre en Europe, c'est aussi un témoignage d'espérance, ça a beaucoup de sens", a estimé le chef de l’État, en se félicitant par ailleurs d'une "parenthèse" dans sa campagne électorale. Il était accompagné de son épouse, Brigitte Macron .

"Nous sommes un Vendredi saint, il se trouve que cette fête religieuse correspond aussi - c'est assez rare - à Pessah pour nos compatriotes de confession juive et à Ramadan pour nos compatriotes de religion musulmane", a-t-il poursuivi en soulignant être "président d'une République laïque", mais en relevant "une espèce de synchronisme".

Lors de cette visite de près de deux heures, le président de la République a échangé avec des compagnons des entreprises qui ont participé au chantier, notamment des tailleurs de pierre. "Je trouve qu'il y a une avancée extraordinaire", a-t-il salué, félicitant ceux qui "travaillent jour et nuit" et remerciant "l'ensemble des équipes, des entreprises, des artisans, des corps de métiers qui sont associés ainsi que tous les producteurs français, qu'il s'agisse des pierres comme du bois, donc des arbres, qui sont mobilisés en intimité avec le diocèse de Paris".

 

Ce sera rouvert "au culte et à la visite"

Emmanuel Macron a par ailleurs réaffirmé que l'objectif de rendre la cathédrale en cinq ans sera tenu, soit en 2024, "ce qui n'exclut pas que certains travaux pourront se poursuivre après la réouverture", a précisé son entourage. Ce sera rouvert "au culte et à la visite, et pèlerins et visiteurs retrouveront Notre-Dame plus belle que jamais puisqu'elle aura retrouvé ses couleurs et son éclat d'origine", a encore insisté le chef de l’État.

Trois ans après l'incendie qui l'a dévastée, Notre-Dame de Paris a retrouvé sa blancheur d'origine grâce au travail quotidien d'une armée d'artisans au cœur d'une forêt d'échafaudages. Le 15 avril 2019, un spectaculaire incendie a ravagé ce chef d'œuvre de l'art gothique, provoquant l'effondrement de sa charpente, de sa flèche, de son horloge et d'une partie de sa voûte, ravagées par les flammes, sous le regard incrédule et catastrophé de millions de personnes à travers le monde.

En pleine Semaine Sainte, Notre-Dame, âgée de 850 ans, est plongée dans un profond sommeil pour une opération chirurgicale de grande ampleur en bordure de Seine, où elle accueillait 12 millions de visiteurs chaque année avant l'incendie.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Rachida Dati veut clôturer les Champs-de-Mars à Paris :

 Rachida Dati , maire LR du VIIe arrondissement de Paris, redemande à la maire PS Anne Hidalgo d'installer une clôture autour du Champs-de-Mars afin de le fermer la nuit et ainsi de mieux "lutter contre les trafics".

"Nous allons de nouveau, comme en 2021, saisir la maire de Paris pour obtenir la clôture du Champs-de-Mars afin de lutter contre les trafics, protéger ce jardin et la tranquillité des riverains, et éviter la surexploitation commerciale", a indiqué l'entourage de Mme Dati vendredi à l'AFP, confirmant une information du Parisien.

Dans une lettre envoyée mercredi, la cheffe de l'opposition de droite parisienne demande à l'ex-candidate socialiste à la présidentielle "d'envisager la création d'un PSMV (plan de sauvegarde et de mise en valeur) pour le périmètre du Champs-de-Mars et ses abords", synonyme selon elle de "meilleure garantie de protection contre la dégradation accélérée dont ce jardin est frappé".

La partie est du VIIe arrondissement, comprenant les Invalides et le musée d'Orsay, bénéficie déjà d'un PSMV, "première étape pour sanctuariser" le jardin public et "redemander ensuite une protection supplémentaire avec la clôture", selon l'entourage de Mme Dati.

 

Déjà demandé en 2021

En mars 2021, le groupe LR et apparentés du conseil municipal avait déjà demandé l'installation d'une clôture autour de cet espace vert, l'un des plus grands de la capitale, afin de limiter les rassemblements nocturnes qui "dégénèrent en nuisances sonores et dégradations".

"Le Champ-de-Mars devient le point de vue d'individus en état d'ébriété, de vendeurs à la sauvette, voire de délinquants qui harcèlent les touristes", avait affirmé le conseiller René-François Bernard, adjoint de Mme Dati aux espaces verts.

La demande avait été rejetée, l'adjoint aux espaces verts de Mme Hidalgo, Christophe Najdvoski, refusant de "privatiser le Champ-de Mars" et dénonçant "un gouffre financier" à plusieurs dizaines de millions d'euros ainsi qu'une "aberration paysagère et patrimoniale" revenant à "mettre en cage un trésor national".

La partie nord du Champs-de-Mars, qui accueillait selon M. Najdovski 21 millions de visiteurs par an avant la pandémie, a été retirée début février du grand projet de réaménagement entre le Trocadéro et la Tour Eiffel, sous pression des élus écologistes, qui ont également obtenu que la Ville réduise progressivement le nombre de jours d'événements autorisés sur le site.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Plusieurs centaines de manifestants en France contre l'extrême droite :

Ligue des Droits de l'Homme, SOS Racisme, CGT, Syndicat de la magistrature.... au total une trentaine d'organisation et syndicats appelait à ces manifestations. Et les autorités attendaient environ 15.000 personnes sur le territoire, dont 3/4.000 à Paris.

Ils sont venus dire "non à l'extrême droite". Plusieurs centaines de manifestants à Paris et dans une trentaine de villes ont exprimé samedi leur inquiétude de voir Marine Le Pen accéder à l'Elysée à huit jours du second tour de la présidentielle qui l'opposera à Emmanuel Macron . "On est ici pour dire non à l'extrême droite. (...) pour la société, les libertés mais aussi le climat. Ce serait une vraie régression si elle arrivait au pouvoir", a expliqué à l'AFP Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, place de la Nation avant le départ du cortège vers 14H30. Ligue des Droits de l'Homme, SOS Racisme, CGT, Syndicat de la magistrature.... au total une trentaine d'organisation et syndicats appelait à ces manifestations. Et les autorités attendaient environ 15.000 personnes sur le territoire, dont 3/4.000 à Paris.

Marine Le Pen, qui s'est exprimée devant la presse plus tôt dans la matinée à Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir), estime que "venir manifester contre les résultats d'une élection" est "profondément antidémocrate. Donc, je pense que les Français trouvent ça désagréable de voir que leur choix est ainsi contesté dans la rue, par l'intermédiaire de manifestations". "Contre l'extrême droite, pour la justice et l'égalité. Pas de Le Pen à l'Elysée", prône la banderole de tête à Paris. Dans le cortège, peu de politiques mais Philippe Martinez (CGT) Dominique Sopo (SOS racisme) Arié Alimi (avocat) Imane Ouelhalj (Unef), entre autres.

"Nos inquiétudes, c’est que l’extrême droite arrive au pouvoir (...) , nous ne voulons pas de Marine Le Pen à l’Élysée. Nous sommes là pour dire 'utilisez votre bulletin de vote pour l’empêcher d’arriver au pouvoir', on ne dit pas 'votez Macron', mais ça revient à ça", a insisté François Sauterey coprésident du Mrap. Sur une banderole, on pouvait lire "Mieux vaut un vote qui pue qu'un vote qui tue". Militant de SOS Racisme, Sasha Halgand regrette d'être face à "un duel Macron/Le Pen dont la jeunesse ne veut pas. Nous on veut dire non à l'extrême droite. Macron a participé à sa montée mais le vote utile se porte sur lui. Si Marine le Pen arrivait au pouvoir, il y aurait des milices fascistes, des lois liberticides".

 

"Il y a le feu, notre mouvement social doit réagir"

Le programme du RN, "c’est tout sauf un projet social comme il se prétend (...). On est là pour dire 'il y a le feu, notre mouvement social doit réagir', explique Benoit Teste, secrétaire général de la FSU. "La FSU a en outre de grosses inquiétudes concernant l’éducation avec un projet terrifiant de contrôle des programmes scolaires et de jeunes étrangers qui seraient expulsés". Lucile Muller 19 ans étudiante en cinéma de l’animation à Paris est là pour "contester les deux candidats". "Ce n’est pas acceptable qu’on ait à choisir entre Macron et Le Pen, on avait déjà ce même résultat il y a cinq ans mais on ne connaissait pas Macron. Là, on a vu les violences policières, les lois liberticides (...) On aurait aimé avoir le choix, avec un second tour Mélenchon/Macron, avec des débats sur l’écologie par exemple".

A Paris, la manifestation est considérée comme "à risque" par les autorités, qui ont déployé un important dispositif, car le cortège est "susceptible de rassembler des protestataires divers, gilets jaunes, ultragauche" et des associations, selon une source policière. Une vidéo appelant à manifester à Paris contre Emmanuel Macron, circule depuis vendredi soir sur les réseaux sociaux. A Besançon, Malee Caretti, 28 ans, manifeste "contre le racisme. Ça fait des années que c’est de pire en pire, cette banalisation du racisme et de la violence sociale on la voit". De nombreux étudiants en colère sont mobilisés depuis dans leurs universités pour protester contre le résultat du premier tour et mettre en avant les questions écologiques et sociales. A Marseille un rassemblement est prévu au départ du Vieux-Port, non loin du Pharo où le président candidat doit tenir un meeting à 16H00. Dans la cité phocéenne, 31,12% des voix sont allées à Jean-Luc Mélenchon, 22,62 % au chef de l'Etat le 10 avril.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022
LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022
LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022
LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022
LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Climat: Extinction Rebellion bloque les Grands Boulevards parisiens :

Quelques centaines de militants du groupe écologiste Extinction Rebellion ont bloqué la circulation samedi matin sur une partie des Grands Boulevards, dans le centre de Paris, une action visant à alerter sur l'urgence climatique.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Twitter ne veut pas être racheté par Elon Musk :

Twitter, qui fait l'objet d'une offre publique d'achat non sollicitée de la part d'Elon Musk, a annoncé vendredi avoir adopté un plan pour se défendre de cette offensive, censé empêcher le patron de Tesla de racheter facilement ses actions.

Le plan doit «réduire la possibilité qu'une entité, une personne ou un groupe ne prenne le contrôle de Twitter en accumulant des titres sur le marché sans payer à tous les actionnaires une prime appropriée ou sans donner suffisamment de temps au conseil d'administration pour prendre des décisions éclairées», précise le groupe dans un communiqué.

 

Le milliardaire a investi 2,9 milliards de dollars dans l’opération

L’homme le plus riche du monde – 250 milliards d’euros au dernier pointage — a annoncé la semaine dernière sa prise de participation de 9,1 % dans Twitter. Elon Musk , qui a décidé de ne pas rejoindre le conseil d’administration de la société de microblogging, en est devenu le premier actionnaire devant le fondateur Jack Dorsey. L’homme d’affaires (Tesla, SpaceX) a indiqué qu’il apporterait des améliorations à la plateforme. Il a déjà lancé plusieurs sondages, demandant aux utilisateurs s’ils pensaient que Twitter adhérait au principe de la liberté d’expression, et s’ils souhaitaient un bouton d’édition, fonctionnalité attendue de longue date. L’action Twitter a grimpé de 27% depuis le 4 avril et la révélation de cette prise de participation. Le milliardaire a investi 2,9 milliards de dollars dans l’opération.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  «À la mère de famille», l’empire du chocolat à Paris :

À la tête de la plus ancienne chocolaterie de Paris, les frères et sœurs Dolfi ont érigé un empire voué à la gourmandise.

Le 35, rue du Faubourg-Montmartre abrite la plus vieille chocolaterie parisienne. Une devanture pistache sur laquelle on lit: «À la mère de famille, depuis 1761. » À quelques jours de Pâques, c’est l’affluence. On vient de loin pour acheter une poule ou les célèbres « œufs brouillés » en chocolat maison. En ce jour, la boutique accueille un client très spécial, Serge Neveu, l’ancien propriétaire. Ses yeux brillent en regardant Steve, Sophie, Jonathan et Jane s’affairer.

Tous ont la quarantaine et sont frères et sœurs. Ce sont les enfants d’Étienne Dolfi, ancien fournisseur de bonbons pralinés des Neveu, qui a racheté la boutique en 2000. Vingt-deux ans plus tard, ce sont les quatre enfants qui sont aux manettes. «Je ne connaissais rien au chocolat », raconte Steve, l’aîné, directeur artistique. Pendant un an, nous avons été formés par la famille Neveu. Nous avons vite ressenti le poids de l’héritage. » Sa sœur, Sophie, en charge du personnel, a l’idée de l’orangé pétillant, qui deviendra la couleur phare de la maison. Jonathan, son frère, est directeur financier. Jane, l’autre sœur, s’occupe des grands comptes.

«Aujourd’hui, explique Jonathan, nous avons quinze boutiques à Paris, 80 salariés et 60 personnes en production. On propose 1200 références de produits.» Au fil des ans, les Dolfi ont racheté des pâtisseries et des institutions régionales dans toute la France. Ainsi, en 2000, à Limoges la chocolaterie Buissière, spécialiste du Paladin. Sauvés aussi, Les Palets d’or à Moulins, le caramel d’Au Négus à Nevers et la célèbre institution du Pays basque Henriet. «Nous voulons que ces maisons gardent leur nom, leurs traditions et leur style. Même si c’est complexe de gérer plusieurs enseignes à la fois…» explique Sophie Dolfi. La fratrie se définit comme des «défenseurs du patrimoine sucré».

À Pâques, les boutiques se transforment en royaume de la gourmandise et la famille s’organise: «Tout le monde emballe, fait des paquets, assure des livraisons », explique Sophie. «Marathon à Noël, sprint à Pâques ! » renchérit Steve, désigné pour les livraisons à scooter. Jonathan tient la caisse. Sophie et Jane accueillent et emballent les colis dans la réserve, où les cartons s’entassent au point qu’on peine à se frayer un chemin. 15% du chiffre d’affaires de l’année est réalisé en cinq jours. Les cadences s’envolent: plus de 30000 moulages réalisés. La fève de cacao est précieuse, les Dolfi travaillent avec des coopératives locales en Haïti, à Madagascar ou au Pérou. En 2018, les frères et sœurs ont racheté la pâtisserie Stohrer, une institution parisienne depuis 1730. Un nouveau défi qui leur a fait prendre 4 kilos chacun en un an! «Chez nous, on aime se faire des déclarations d’amour avec la bouffe», rigole Steve Dolfi.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Un vol spécial à Roissy pour ramener des diplomates russes expulsés par la France :

Un avion spécial affrété par Moscou se trouvait samedi à l'aéroport de Roissy pour ramener en Russie des diplomates russes expulsés par la France en raison de la guerre en Ukraine , a appris l'AFP de source aéroportuaire. Quelque 137 passagers, des "persona non grata" avec leurs famille et proches, embarquaient en milieu d'après-midi à bord de l'avion qui devait décoller dans la foulée, a rapporté cette source.

 

"Les gens s'en vont sous bonne escorte"

"Les Russes ont envoyé un avion. Vu qu'ils n'ont pas le droit de survoler la France, cela a fait l'objet d'un accord diplomatique. Les gens s'en vont sous bonne escorte", a déclaré à l'AFP la source aéroportuaire. La France avait annoncé au début du mois l'expulsion de 41 diplomates russes qui se livraient selon elle à des activités d'espionnage sous couvert de leur ambassade, précisant que la sanction s'inscrivait dans "une démarche européenne".

De nombreux autres pays européens comme l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la Slovénie, l'Autriche, la Pologne, la Grèce ou la Croatie ont massivement expulsé des diplomates russes depuis le début de l'invasion de l'Ukraine. Dans certains cas, ces expulsions étaient officiellement censées répondre au déclenchement de la guerre en Ukraine par les forces russes et aux exactions qui leur sont reprochées par les Occidentaux. Dans plusieurs autres cas, elles ont été accompagnées d'accusations d'espionnage.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Violences conjugales: Macron envisage d'élargir le fichage sur le modèle des fiches S :

Emmanuel Macron a envisagé vendredi, d'élargir le fichage aux mis en cause dans des affaires de violences conjugales et non pas simplement les condamnés, sur le modèle du fameux fichier S "sûreté de l'Etat", une proposition jugée "dangereuse" par Marine Le Pen.

"Ce sont des gens dont on sait qu'ils sont susceptibles d'être violents car il y a déjà eu des alertes", a exposé le président-candidat sur France Info. "Très concrètement si vous avez déjà eu des mains courantes, des dépôts de plainte qui n'ont pas été au bout (...) c'est pouvoir ficher toutes ces personnes pour que quand quelqu'un vient, sa compagne actuelle ou sa future compagne, on puisse savoir que c'est quelqu'un (le mis en cause, ndlr) qui a déjà des antécédents et avoir une alerte supplémentaire", a complété M. Macron.

Actuellement le fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles et violentes (Fijais) recense les personnes condamnées pour certaines infractions sexuelles ou violentes. Le gouvernement planche par ailleurs sur un fichier des violences intrafamiliales (VIF) dont les contours sont encore flous mais auquel le candidat fait cependant référence.

Le chef de l'Etat répondait à une membre d'une association Double Peine qui dénonce l'accueil réservé par les forces de l'ordre aux victimes de violences conjugales ou viol.

Celle-ci lui avait préalablement proposé de ficher les délinquants sexuels sur le modèle des fichés S, un fichage qui relève de l'autorité administrative et non du judiciaire pour des personnes susceptibles d'"atteinte à la sûreté de l'Etat", notamment en matière terroriste.

"Ca sera le cas", a assuré M. Macron. "C'est une bonne comparaison (...) avec les fichiers S qui sont des fichiers administratifs", a-t-il complété.

 

Marine Le Pen est contre

"C'est un nouveau fichier administratif pour les auteurs de violences conjugales et pas la délinquance sexuelle", a précisé l'entourage du candidat qui relève que M. Macron en avait déjà fait mention à l'occasion de la journée internationale du droit des femmes.

.Invitée à réagir à cette proposition lors de son déplacement dans le Vaucluse, Mme Le Pen a considéré cette proposition comme "très dangereuse". "Si une simple main courante peut permettre d'inscrire quelqu'un sur un fichier administratif pour des faits qui ne sont pas liés à un risque terroriste, c'est une très grave remise en cause de notre État de droit", a-t-elle déclaré. "C'est un sujet d'inquiétude."

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Pour le Pentagone, le croiseur russe Moskva a bien été coulé par deux missiles ukrainiens :

Le croiseur russe Moskva a bien été coulé par deux missiles ukrainiens, a déclaré vendredi un haut responsable du Pentagone, soulignant que c'est "un gros coup dur" pour la Russie. "Nous estimons qu'ils l'ont touché avec deux Neptune", a indiqué à quelques journalistes ce haut responsable ayant requis l'anonymat, démentant ainsi la version de Moscou qui affirme que son navire amiral sur le théâtre ukrainien a été "gravement endommagé" par un incendie.

Au lendemain du naufrage de son vaisseau amiral en mer Noire, la Russie a promis vendredi d'intensifier ses frappes sur Kiev en réponse à des attaques qu'elle qualifie de "terroristes", la première visant le fabricant des missiles Neptune avec lesquels les Ukrainiens affirment avoir coulé le "Moskva". "Le nombre et l'ampleur des frappes de missiles sur des sites de Kiev vont augmenter en réplique à toutes les attaques de type terroriste et aux sabotages menés en territoire russe par le régime nationaliste de Kiev", a mis en garde le ministère russe de la Défense.

Dans la nuit, c'est une usine de missiles de la région de Kiev qui a été touchée par une frappe russe, ont constaté vendredi des journalistes de l'AFP sur place. Le ministère russe a de son côté annoncé la destruction d'un atelier de production de missiles dans l'usine Vizar située dans la banlieue de Kiev.

L'usine Vizar est l'une des usines ukrainiennes qui fabriquent ces missiles, indique sur son site internet UkrOboronProm, la holding d'Etat qui chapeaute les usines d'armement ukrainiennes. Un atelier de l'usine et un immeuble administratif la jouxtant, situés dans la localité de Vychnevé, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale ukrainienne, ont été gravement endommagés, a constaté l'AFP. Une cinquantaine de véhicules garés sur le parking à proximité ont aussi eu leurs vitres soufflées.

Un artisan, Andrii Sizov, 47 ans, a confié à l'AFP avoir été avoir entendu "cinq frappes". "Pour moi, c'est la facture pour la destruction du Moskva", a-t-il dit.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (2102) : SAMESI 16 AVRIL 2022

Samedi 16 Avril 2022 –  Macron à Marseille : «ce quinquennat sera écologique ou ne sera pas!» 

C’est sur une pelouse très clairsemée qu’Emmanuel Macron a déclamé sa profession de foi devant militants et élus. D’anciens cadres LR ont fait le déplacement : Christian Estrosi , maire de Nice, Renaud Muselier, président de la Région PACA. Celui qui a fait 22% de voix dans la cité phocéenne serre quelques mains puis se place derrière le pupitre. On entend des voix par-ci par-là crier individuellement : « Et un et deux, et cinq ans de plus ». Une impression de kermesse de fin de campagne avec seulement 4,000 personnes présentes selon les organisateurs.

Emmanuel Macron, en bras de chemise, sur sa scène hexagonale bleue blanc rouge, aux milieux de ses pupitres et prompteurs, commence : « Marseille est la fraternité au cœur de la République, un laboratoire. » Il embraye rapidement sur la « France du lendemain dans une Europe unie face à la pandémie, comme elle a su l’être pour la guerre en Ukraine » créant, de fait, une fracture idéologique avec le Rassemblement National. Il explique ensuite que son projet est un « projet qui croit dans l’humain » puis fait un clin d’œil aux sportifs et au monde du spectacle qui ont signé une tribune pour faire barrage à Marine Le Pen : « La culture. Vous êtes tant à vous battre contre les idées de l’extrême. Contre l’extrême-droite […] Par le beau. Le sport, qui permet à chacun de construire, qui a connu le toit de l’Europe, un jour de mai 1993. Merci Dimitri [Payet]. » Des « Macron président ! » se font entendre.

Après avoir digressé sur les questions de santé – « un projet pour la santé, qui veut rebâtir cette égalité des chances sur le terrain » -, des quartiers – « Il faut casser les murs qui isolent, ouvrir les écoles, la culture qui permet de vivre. C’est cela notre destin. Car nous sommes pays d’ouverture, de millénaire de migrations, de mouvements, de migrations » - Emmanuel Macron tance l’extrême-droite, de Le Pen à Zemmour : « Cette fierté française c’est cela, pas le grand rabougrissement, la grande séparation, pas dire a des enfants nés sur notre sol, notre République qu’il n’y ont plus de droits, jamais. »

 

« Nous ne sommes pas le camp du système. Jamais ! », a-t-il scandé

Le président sortant ajoute que « ce qui se joue le 24 avril ne doit pas être une reconduction, mais une réinvention, une nouvelle conviction » puis éructe : « Nous ne sommes pas le camp du système. Jamais ! » Puis vient le thème principal du meeting, celui qui lui permet de mettre à l’écart – voire à distance, les sondages le diront peut-être -, Marine Le Pen : l’écologie.

« Nous avons entendu deux messages : D’abord que l’environnement doit être au cœur de notre campagne et des années à venir, ensuite celui des plus grands scientifiques du monde entier avec le rapport du GIEC. Nous avons trois ans pour tenir les engagements des accords de Paris pour léguer une planète vivable. » Alors que les sondages montrent une sociologie jeune dans les rangs Mélenchonistes et Lepénistes comparé à LREM, Emmanuel Macron s’adresse directement à ses nouvelles cibles potentielles : « C’est à nous d’agir et de faire. Ce message écologique du premier tour, que notre jeunesse prône, porte de marches en marches et de mobilisations en mobilisations, nous devons lui donner une perspective nouvelle. »

Le président-candidat part ensuite sur les réussites du quinquennat (pistes cyclables, réouvertures chemins de fer de nuit, doublement des surfaces d’agriculture biologique, premier pays d’Europe en termes de surface biologique), et s’en remet, contrairement à Marine Le Pen, au rapport du GIEC : « Le GIEC nous demande d’aller deux fois plus vite, donc vous savez quoi ? On va le faire ! » Il explique également vouloir « lutter contre l’éco-anxiété » et affiche un slogan ambitieux :« Le quinquennat sera écologique ou ne sera pas ! »

Pour ce qui est de l’organisation gouvernementale, Emmanuel Macron affirme que son « Premier ministre sera directement chargé de la planification écologique » - gros plan sur Julien Denormandie , actuel ministre de l’Agriculture et très fidèle soutien de la première heure. Le candidat poursuit : « Le Premier ministre sera appuyé par deux ministres forts et aura pour mission de faire de la France la première grande nation à sortir du gaz, du pétrole et du charbon. » Si les noms de Christine Lagarde – qu’elle a tout de suite écarté - ou d’Elisabeth Borne ont été soufflés en coulisses, il semblerait que le ministre de l’Agriculture soit en bonne position pour s’installer à Matignon. Prudence, Emmanuel Macron nous a habitué aux surprises. Son choix sera évidemment important car le successeur de Jean Castex aura la lourde charge de mener la bataille des législatives à la tête d’un large rassemblement aux contours encore bien flous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens