Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2021 5 23 /07 /juillet /2021 07:00
LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - Le point du coronavirus le 21 Juillet  au soir :

Les cas de contamination au Covid-19 continuent d'augmenter, selon les chiffres publiés mercredi, mais le nombre de patients à l'hôpital, y compris dans les services de soins critiques, est pour le moment en baisse. 21.539 personnes ont été testées positives au Covid-19 ces dernières 24 heures, contre 18.000 la veille et près de 9.000 il y a une semaine. C'est la première fois depuis le début mai que le seuil de 20.000 contaminations par jour est dépassé.

Le taux de positivité (pourcentage de personnes testées positives parmi toutes les personnes testées) poursuit sa progression, à 2,7% (sur les 7 derniers jours consolidé à J-3), contre 2,6% mardi et 1,3% le mercredi précédent. Si la propagation du virus augmente, en raison de la très forte contagiosité du variant Delta, cela ne se ressent pas sur les données sanitaires, du moins pour le moment. Au total, 6.869 patients atteints du Covid-19 sont hospitalisés en France, selon les chiffres de Santé publique France mercredi, contre 6.912 mardi et 7.047 il y a sept jours. 281 personnes ont été admises à l'hôpital ces dernières 24 heures.

Dans les services de soins critiques - qui reçoivent les cas les plus graves -, on comptait 859 malades, dont 64 admis ces dernières 24 heures. Ils étaient 876 mardi et 931 mercredi 14 juillet. La maladie a tué 22 personnes en 24 heures (contre 33 mardi), portant le total des décès à 111.576 depuis le début de l'épidémie. Côté vaccination, sur laquelle comptent médecins et pouvoirs publics pour éviter trop de pression de cette "quatrième vague" sur les services hospitaliers, 38.586.991 personnes, soit 57,2% de la population, ont reçu au moins une injection et 31.805.058 sont totalement vaccinées, soit 47,2% de la population, selon les derniers chiffres officiels mercredi.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - Macron rend hommage au général Lecointre pour son "Adieu aux armes" :

Lors de la cérémonie de l'Adieu aux armes du chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, dans la cour de l'Hôtel national des Invalides, avec Emmanuel Macron.

Le général François Lecointre, qui quitte ses fonctions après une longue carrière de "soldat d'exception", est remplacé par le général Thierry Burkhard au poste de chef d'état-major des armées.

Emmanuel Macron a rendu mercredi un hommage appuyé au chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, qui quitte ses fonctions après une longue carrière de "soldat d'exception" et est remplacé par le général Thierry Burkhard.

"Vous avez, pendant quatre ans, parfaitement répondu à toutes mes attentes", a déclaré le chef de l'Etat en s'adressant au chef des armées qu'il avait nommé en juillet 2017 après la démission soudaine du général Pierre de Villiers. "Je vous ai choisi parce que je voulais donner du sens au commandement des armées de la Nation", a-t-il ajouté au cours du discours concluant la cérémonie de l'Adieu aux armes dans la cour de l'Hôtel national des Invalides.

Il l'a notamment remercié pour sa "loyauté" et sa "compétence", notamment pour la mise en place de la Loi de programmation militaire, qui "répare et modernise les moyens de l'armée". "Vous pouvez partir avec la satisfaction du devoir accompli. La France vous exprime sa profonde reconnaissance", a dit M. Macron avant de serrer longuement la main du général Lecointre, âgé de 59 ans.

Durant ses 37 années sous l'uniforme, le Saint-Cyrien au profil athlétique issu de l'infanterie de marine a servi en Irak, à Djibouti, en Somalie, au Rwanda ainsi que durant la guerre de Yougoslavie en 1995. Il a également été chef du cabinet militaire de trois Premiers ministres: Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Edouard Philippe.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - "Les moutons ne sont pas ceux que l'on croit" : à l'Assemblée, Véran cible les anti-vaccins :

A l'Assemblée Nationale, le ministre de la Santé a ciblé mercredi les anti-vaccins en ouvrant les débats dans l'hémicycle sur le projet de loi qui doit étendre le pass sanitaire.

"La liberté, ce n'est pas refuser un vaccin" qui "protège": le ministre de la Santé Olivier Véran a ciblé mercredi les anti-vaccins en ouvrant les débats dans l'hémicycle sur le projet de loi qui doit étendre le pass sanitaire et impose la vaccination obligatoire aux soignants. L'examen s'est ouvert dans une ambiance tendue avec une kyrielle de rappels au règlement alors que plus de 1.100 amendements ont été déposés pour une séance qui s'annonce très longue.

"Les moutons ne sont pas ceux que l'on croit", a déclaré le ministre qui a rendu hommage au "pays qui tient bon", à la majorité de Français qui "ne vocifèrent pas". "J'aimerais dire à cette majorité de Français tout mon soutien quand il se trouvera à leur table un oncle ou une tante qui vantera les mérites de la médecine ayurvédique ou de la soupe aux pissenlits pour protéger du virus", a-t-il ajouté.

"Cette majorité de Français ne se reconnaît pas dans l'indécence devenue commune par le jeu des réseaux sociaux" ou dans "la défiance érigée en principe de vie", a-t-il complété dans une féroce charge visant les anti-vaccins. "La liberté, ce n'est ni se soustraire aux impôts, ni rouler à contresens sur l'autoroute, ni fumer au restaurant, ni refuser un vaccin qui me protège autant qu'il protège les autres", s'est exclamé le ministre.

Vivement contesté dans la rue par une frange de l'opinion, le projet de loi traduit les annonces du 12 juillet d'Emmanuel Macron, de l'obligation vaccinale pour les soignants au pass sanitaire (prouvant la vaccination complète, un test négatif récent ou l'immunisation) pour l'accès aux cafés, restaurants et trains à partir de début août.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - Propagande électorale : le Sénat fait la lumière sur un "désastre" :

Une mission d'information du Sénat, «dotée des pouvoirs d’une commission d’enquête», vient de rendre ses conclusions sur les perturbations qui ont entaché la distribution des bulletins de vote et des professions de foi pour les élections régionales et départementales.

Deux chiffres disent l'ampleur du fiasco démocratique : avant le second tour des élections qui se sont tenues fin juin, 26,6% des électeurs n'ont reçu aucune propagande pour les départementales; une proportion qui monte à 40,3% concernant les régionales. Dans certains départements, la part d'électeurs privés de documents a même atteint 90%. «Ces chiffres affolants sont pourtant, très certainement, sous-évalués. Au second tour plus encore qu’au premier, les remontées des préfectures font état de discordances manifestes entre les tableaux de reporting de la société Adrexo et les constatations du terrain», indique le rapport de la mission d'information du Sénat «sur les dysfonctionnements constatés lors des élections départementales et régionales de juin 2021», publié jeudi.

Dès avant le premier tour du 20 juin dernier, il était apparu que la distribution des bulletins de vote et des professions de foi laissait à désirer. De nombreux incidents avaient été relevés, par la presse comme par les citoyens : bulletins laissés en paquets dans des halls d'immeubles, plis brûlés en forêt ou retrouvés abandonnés dans des bas-côtés... Un «désastre annoncé», jugent les sénateurs. Au final, selon le rapport d'information, il est plausible que près de 10% des électeurs n'aient pas reçu les documents électoraux avant le premier tour en raison des problèmes liés aux opérateurs. Pis, s'appuyant sur les conclusions d'un sondage Ipsos pour le Cevipof, les sénateurs publient une estimation évaluant à 25% la proportion d'électeurs n'ayant pas reçu la propagande électorale.

Principale mise en cause dans cette catastrophe logistique : la société Adrexo, chargée d'une partie de la distribution avec La Poste. Face aux parlementaires, le patron du groupe Hopps, dont fait partie Adrexo, a clamé le 29 juin que son entreprise n'avait «pas à rougir» du service fourni pour le premier tour. Chargée de la distribution dans 7 régions et 51 départements, l'entreprise a dû faire face à de «très grandes difficultés», a souligné Eric Paumier à l'Assemblée nationale, évoquant notamment une cyberattaque le 25 avril. Pourtant, les éléments rassemblés par le Sénat sont impitoyables : «Toutes les préfectures des départements où la société Adrexo était chargée de la distribution ont fait état d’anomalies, souvent graves et généralisées à l’ensemble du territoire départemental», est-il écrit dans le rapport. Pour La Poste, seules 11 préfectures sur 52 ont signalé des dysfonctionnements, «généralement mineurs». Autre élément : les maires de communes desservies par Adrexo ont été les plus nombreux à participer à une consultation organisée par le Sénat dans le cadre de la mission d'information.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - Valérie Pécresse candidate à la présidentielle pour "restaurer la fierté française" :

La présidente de la région Ile-de-France annonce jeudi sa candidature à l'élection présidentielle.

La présidente de la région Ile-de-France ex-LR Valérie Pécresse annonce sa candidature à l'élection présidentielle pour "restaurer la fierté française", dans un entretien au Figaro mis en ligne jeudi.

"Je suis candidate à la présidence de la République pour restaurer la fierté française. Je ne supporte plus qu'on parle au lieu d'agir", affirme l'ex-LR, présidente du mouvement Libres!, qui doit aussi s'exprimer au 20 heures de TF1. "Nous devons rompre avec 10 ans de mauvais choix, de demi-mesures, d'indécisions, et en fin de compte l'affaissement de notre pays", ajoute-t-elle.

La candidate à l'Elysée dit vouloir "faire plutôt que chercher à plaire" après un quinquennat "avec très peu de réformes". Elle souhaite aussi "remettre le pays en ordre". "En 2022, la France doit prendre un nouveau départ. Cet été, je parcourrai le pays à la rencontre des Français pour enrichir mon projet", précise-t-elle.

Réélue en juin à la tête de l'Ile-de-France, elle est la deuxième prétendante ex-LR à annoncer sa candidature à droite, après son homologue des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, fin mars. Valérie Pécresse, pour qui une primaire "très largement ouverte" reste la "seule solution démocratique" pour faire émerger un candidat à droite, avait déjà promis de faire "entendre (sa) voix" au cours de l'été.

"L'heure des femmes est venue", avait-elle affirmé dans La Provence début juillet. Valérie Pécresse et quatre autres candidats putatifs s'étaient réunis mardi à Paris sous l'égide du parti Les Républicains, et avaient convenu d'une "candidature unique" en 2022. Xavier Bertrand, qui était absent, refuse à ce stade de participer à une primaire.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - Un adolescent interpellé après la coupure électrique d'un centre de vaccination :

Un adolescent de 17 ans a été interpellé et placé en garde à vue dans l'enquête sur la coupure intentionnelle d'électricité qui a touché dimanche le centre de vaccination d'Audincourt (Doubs), a-t-on appris mercredi auprès du maire de la commune. "La police municipale d'Audincourt a mis à disposition de la police nationale un suspect, un jeune homme de 17 ans, qui est actuellement en garde à vue", a déclaré à l'AFP Martial Bourquin.

"Il n'était pas connu des services de la police municipale. Il a été identifié sur la base des images de vidéo-surveillance", a précisé l'élu, qui a salué "l'engagement et la mobilisation" des forces de l'ordre.

Sollicité, le parquet de Montbéliard, qui a ouvert lundi une enquête préliminaire, n'a pas souhaité s'exprimer.

Le jeune homme est suspecté d'avoir volontairement coupé les disjoncteurs d'alimentation électrique du centre de vaccination contre le Covid-19 et du groupe électrogène de secours, dimanche à Audincourt.

La coupure électrique, qui a duré moins d'une heure et demie, avait "mis en péril les 5.383 doses de vaccins" stockées dans le bâtiment, et qui ont été envoyées vers un hôpital pour analyse, selon Martial Bouquin. Dans un premier temps, la mairie avait indiqué que 3.500 doses étaient potentiellement affectées.

Le centre de vaccination d'Audincourt dessert le sud de l'agglomération de Montbéliard, soit une aire urbaine d'environ 70.000 habitants.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - Philippot organise une nouvelle manifestation samedi à Paris contre le pass sanitaire :

Le militant pro-Frexit Florian Philippot, ex numéro deux du FN devenu président des Patriotes, organise une nouvelle manifestation "pour la liberté, contre la tyrannie" samedi place du Trocadéro à Paris contre l'extension du pass sanitaire et l'obligation vaccinale. Le président également pro-Frexit de l'UPR François Asselineau a aussi prévu un défilé ce jeudi après-midi près du Sénat contre ces mêmes mesures, décidées par l'exécutif pour lutter contre le contagieux variant Delta.

"Venez tous ! Liberté !", a tweeté mercredi soir Florian Philippot avec la mention de ce rassemblement au Trocadéro prévu à 14h30.

L'ancien bras droit de Marine Le Pen appelle aussi au "boycott" du pass sanitaire, étendu depuis mercredi aux lieux culturels et sportifs, "pour forcer les établissements à se soulever contre Macron et cette dinguerie".

Environ 114.000 personnes avaient manifesté dans toute la France samedi contre la "dictature", la vaccination ou encore le pass sanitaire, dont 18.000 à Paris réparties en plusieurs cortèges et 96.000 dans le reste du pays, selon le ministère de l'Intérieur.

En tête du défilé parisien figuraient Florian Philippot, le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan, la députée ex-LREM covidosceptique Martine Wonner, le chanteur Francis Lalanne ou encore l'ex-égérie "gilets jaunes" Jacline Mouraud.

Le député et porte-parole du Rassemblement national Sébastien Chenu a dit jeudi sur LCI "comprendre la colère" des Français qui manifestent mais qu'"il ne s’agit pas d'une dictature". Sans appeler à manifester, il a dit qu'il "appelait les Français à faire exactement ce qu’ils veulent". Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a affirmé jeudi sur France Inter qu'il ne considérait pas que "le coeur de (sa) mission soit d'essayer de convaincre Monsieur (Francis) Lalanne ou Monsieur (Jean-Marie) Bigard ou des personnes qui tiennent des propos totalement irresponsables et mensongers sur la vaccination". "Je pense que moins on parle d'eux, parce qu'ils sont très minoritaires, mieux on se porte", a-t-il ajouté.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - En Thaïlande, 12 étudiants inculpés pour lèse-majesté :

Douze étudiants thaïlandais ont été inculpés jeudi pour lèse-majesté et sédition après avoir participé l'année dernière à un rassemblement pro-démocratie à Bangkok réclamant une réforme de la monarchie, une institution intouchable dans le pays.

"L'accusé le plus jeune a 20 ans", a indiqué l'ONG Thai Lawyers for Human Rights (TLHR), ajoutant qu'ils ont été libérés sous caution.

Ils risquent de longues années de détention, le redoutable article 112 sur le lèse-majesté prévoyant à lui seul des peines de trois à quinze ans de prison pour toute personne reconnue coupable de diffamation envers le roi et sa famille.

Des manifestations de grande ampleur ont éclaté à partir de juillet 2020 en Thaïlande pour réclamer une refonte en profondeur de la monarchie et notamment l'abolition de l'article 112, un outil pour étouffer toute contestation politique selon ses détracteurs.

Le 26 octobre 2020, à l'apogée du mouvement, des milliers de contestataires s'étaient réunis devant l'ambassade d'Allemagne, en signe de défi au roi qui a longtemps séjourné en Bavière.

Une déclaration avait été lue demandant à Berlin d'ouvrir une enquête sur les activités du monarque en Allemagne.

Les Verts allemands ont condamné dans un communiqué "la répression draconienne contre les manifestants pacifiques, y compris les accusations motivées par des raisons politiques", demandant à ce que les étudiants bénéficient d'un "procès équitable".

Depuis novembre 2020, selon TLHR, plus de 100 protestataires ont été inculpés en vertu de l'article 112 qui n'avait plus été utilisé depuis 2018. Les contestataires demandent également une refonte de la constitution et la démission du Premier ministre Prayut Chan-O-Cha, un général qui s'est emparé du pouvoir à la faveur d'un coup d'Etat en 2014 et qui a été légitimé par des élections controversées cinq ans plus tard.

Le mouvement s'est affaibli depuis le début de l'année. En cause: les restrictions sanitaires mises en place face à l'épidémie de coronavirus et la répression judiciaire systématique à l'encontre des dirigeants du mouvement. Un rassemblement a toutefois eu lieu le 18 juillet pour dénoncer la mauvaise gestion de la crise sanitaire par les autorités. Le royaume fait face à une flambée épidémique sans précédent et la vaccination progresse très lentement.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - En Inde, perquisitions dans des médias critiques du gouvernement :

L'administration fiscale indienne a effectué jeudi des perquisitions dans un important quotidien et une chaîne de télévision qui avaient critiqué la gestion de la pandémie de Covid-19 par le gouvernement, suscitant des accusations d'intimidation.

Les autorités n'ont fait aucune déclaration officielle sur ces perquisitions qui ont ciblé le quotidien en langue hindi Dainik Bhaskar et la chaîne Bharat Samachar. Des médias locaux ont cité des responsables non identifiés de l'administration fiscale assurant disposer de "preuves concluantes de fraudes".

Fort de millions de lecteurs, le journal Bhaskar avait publié une série de reportages sur la désolation provoquée en avril et mai par la pandémie, critiquant la gestion de la crise par le gouvernement. Sur son site web, le quotidien a expliqué jeudi en réponse aux perquisitions qu'il avait cherché durant les six derniers mois à "montrer au pays la réalité de la situation". "Qu'il s'agisse des cadavres (jetés) dans le Gange ou (...) de la dissimulation du nombre de morts liés au coronavirus, Bhaskar a fait preuve de courage journalistique", a-t-il écrit.

Au coeur de la flambée du virus, les familles dans le Nord et l'Est de l'Inde abandonnaient les corps de leurs proches au fleuve ou les enterraient dans des tombes superficiellement creusées sur les berges, vraisemblablement faute de pouvoir payer un bûcher funéraire.

En juin, le rédacteur en chef du journal, Om Gaur, a publié une tribune dans le quotidien américain The New York Times dans laquelle il écrivait que les corps dans le Gange symbolisaient les "échecs et tromperies" du gouvernement du Premier ministre Narendra Modi

Brijesh Mishra, rédacteur en chef de la chaîne Bharat Samachar, a qualifié les perquisitions des autorités de harcèlement. "Nous n'avons pas peur de ces perquisitions (...) nous défendons la vérité et les 240 millions d'habitants de l'Uttar Pradesh", a-t-il écrit sur le site de la chaîne.

Le gouvernement de M. Modi est accusé de longue date de chercher à étouffer les critiques de médias, ce qu'il dément.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - Marion Maréchal, prophète de malheur :

La nièce de Marine Le Pen avait prédit les mauvais résultats du RN aux élections régionales.

« Ça va être très décevant pour le RN […]. Je pense qu’on va reculer de plusieurs points dans les régions les plus fortes pour nous. » Ces prédictions étaient signées Marion Maréchal. L’ex-députée les a confiées, le 1er mars, aux journalistes François-Xavier Bourmaud et Charles Sapin. Elle a aussi fait part de ses doutes sur la stratégie présidentielle de sa tante et demeure partisane de l’union des droites.

Les confrères du « Figaro » rapportent ses confidences dans « Le tango des fossoyeurs » (éd. L’Archipel, à paraître le 2 septembre), consacré au duel à distance entre les finalistes de la présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Et la façon dont ils se font la courte échelle depuis plus de quatre ans pour se retrouver face à face en 2022. Un essai bien informé dans lequel la famille Le Pen (père, fille et nièce) s’exprime abondamment.

 

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - L'Assemblée vote contre le pass sanitaire pour les patients et visiteurs des hôpitaux et Ehpad :

Contre l'avis du gouvernement, l'Assemblée nationale a voté jeudi contre le recours au pass sanitaire pour les patients non urgents ou les visiteurs dans les établissements de santé et maisons de retraite. Les députés ont soutenu par 70 voix contre 67 des amendements LFI et LR. Le projet de loi proposait le pass sanitaire pour les seuls soins programmés ou les visiteurs, mais pas pour les soins urgents. Le débat devrait cependant revenir lors de la navette parlementaire. La députée LFI Caroline Fiat, aide-soignante de profession, a évoqué les "derniers moments" des patients et la difficulté de demander aux familles des pass sanitaires (test Covid négatif, attestation de vaccination ou certificat de rétablissement) pour venir à leur chevet. "On saura protéger les patients", a-t-elle assuré.

"Il est nécessaire de préserver le droit aux soins quelles que soient les conditions sanitaires et quel que soit le statut vaccinal du patient", a abondé le LR Philippe Benassaya. "A condition de respecter les gestes barrières", ce député des Yvelines a aussi souligné la "nécessité de préserver le droit de visite" des familles, particulièrement pour "voir une dernière fois un proche mourant".

Le gouvernement et le rapporteur LREM s'étaient contentés de mentionner leur avis défavorable, sans en dire davantage. Un protocole sanitaire plus souple était entré en vigueur en mai dans les maisons de retraite, permettant à nouveau les visites en chambre et les sorties d'établissement.

Le projet de loi sanitaire vise à étendre à partir du début août le recours au pass sanitaire pour les cafés, restaurants, foires et salons professionnels, grands centres commerciaux, ainsi qu'aux trains et autocars longs trajets. Avant le débat sur les établissements de santé, les députés ont voté pour élargir le pass aux séminaires d'entreprises, un amendement du LREM Jean-Francois Eliaou.

 

 

 

 

 

LA MARCHE DU MONDE (1849) : JEUDI 22 JUILLET 2021

Jeudi 22 Juillet 2021 - Scandale Pegasus : conseil de défense exceptionnel à l'Elysée :

 Alors que son nom figure parmi ceux des Français potentiellement visés dans le scandale Pegasus, Emmanuel Macron organise jeudi un conseil de défense exceptionnel sur le sujet.

«Le président de la République suit au plus près ce dossier et prend cette affaire très au sérieux», a-t-il souligné sur la radio France Inter, en rappelant que la France poursuivait ses investigations après les révélations sur la présence des téléphones d'Emmanuel Macron parmi les cibles potentielles du logiciel espion.

«Cette enquête ne dit pas si ses téléphones ont été tous effectivement infectés, si des données en ont été "retirées", et donc c'est ça qui est en train d'être regardé», a précisé Gabriel Attal.

Mardi, «Le Monde» et Radio France, qui font partie du consortium de 17 médias à l'origine des révélations sur un système d'espionnage de masse lié au logiciel Pegasus, avaient révélé qu'un numéro du chef de l'Etat figurait «dans la liste des numéros sélectionnés par un service de sécurité de l'Etat marocain, utilisateur du logiciel espion Pegasus, pour un potentiel piratage».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens